Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

caserne jean-cabanier

  • Centre de secours : Claude et Eric ont tourné la page !

    caserne georges-gramont,caserne jean-cabanierClaude Rolland et Eric Gramont, bien entourés en cette journée particulière.

    En ce jeudi de l’Ascension, les sapeurs-pompiers du Kercorb et leur amicale célébraient le départ en retraite de Claude Rolland et Eric Gramont, caporaux-chefs engagés au service de la communauté depuis août 1987 pour Claude, avril 1996 pour Eric. Un bail exercé en majeure partie au centre de secours Georges-Gramont de Sainte-Colombe-sur-l’Hers.

    Tous deux ont raccroché la tenue de cuir en présence de leurs collègues réunis autour des lieutenants Antoine Azzi et Jean-Marie Lafitte, du colonel Alain Gouze, directeur départemental adjoint, de Thierry Couteau maire de sainte-Colombe-sur-l’Hers, des représentants de l’Amicale des sapeurs-pompiers de l’Aude, et de Marie-Dominique Ancin-Léza pour l’UDSP de l’Aude.

    caserne georges-gramont,caserne jean-cabanier

    Lors de son intervention, le lieutenant Antoine Azzi (photo ci-dessus) a témoigné toute sa reconnaissance, au nom de l’ensemble des pensionnaires des centres du Kercorb et du Plantaurel, réunis depuis la fusion intervenue en 2011, pour une meilleure efficacité. Reconnaissance et félicitations étaient témoignées à Claude et Eric, qui auront toujours réussi à concilier obligations professionnelles et contraintes du volontariat. Avec une mention à l’adresse de leurs épouses, chacune gratifiée d’un magnifique bouquet de fleurs. A la conclusion de cette cérémonie, les deux retraités étaient élevés au grade de sergent, avant que l’assistance ne soit invitée à partager un repas fraternel.

    caserne georges-gramont,caserne jean-cabanier

    caserne georges-gramont,caserne jean-cabanier

    Le sergent Claude Rolland, épinglé par Marie-Dominique Ancin-Léza

    caserne georges-gramont,caserne jean-cabanier

  • Caserne Jean-Cabanier : La promotion 2019 honorée

    Le traditionnel rendez-vous de Sainte-Barbe, célébré le 19 janvier dernier, a permis de mettre à l’honneur le centre de secours du Kercorb, et ses éléments, qui outre les interventions du quotidien sur le vaste territoire chalabrois (225), ont suivi en 2018, 328 heures de formation à l’école départementale.

    caserne jean-cabanier

    Le commandant Julien Saddier (SDIS Ariège) et le lieutenant Jean-Marie Lafitte (chef de centre)

    Ancienneté et qualification sont ainsi venues récompenser l’adjudant Fabien Conte et le sergent Samuel Tur y Tur, décorés de la Médaille du Mérite départemental échelon argent pour dix ans de service. La Médaille d’Honneur des sapeurs-pompiers échelon bronze pour 10 ans de service était décernée au sergent Aurélien Pierron, André Mamet, Lucien Doumenc, Benjamin Defernez et Arnaud Molini. Tandis que le caporal-chef Alexis Fontaneau recevait la Médaille d’Honneur des sapeurs-pompiers échelon argent pour 20 ans de service. La Médaille d’Honneur des sapeurs-pompiers échelon vermeil pour 25 ans de service était attribuée à l’adjudant-chef Thierry Cnocquart, et le caporal-chef Bernard Sariège était salué pour ses 30 ans de service, avec la Médaille d’Honneur des sapeurs-pompiers échelon or. Félicitations à l’ensemble des récipiendaires et à l’ensemble des bénévoles du lieutenant Jean-Marie Lafitte, qui vous donnent rendez-vous le samedi 9 mars prochain pour le traditionnel loto.

    caserne jean-cabanier

    Lucien Doumenc épinglé par le commandant Julien Saddier

    caserne jean-cabanier

    30 ans de service pour le caporal-chef Bernard Sariège 

  • Sainte-Barbe : Le recrutement, priorité du centre de secours

    Ste Barbe Janvier 2019 001 bis.JPGLes bénévoles regrettent un manque de reconnaissance et de considération.

    Samedi 19 janvier, les forces bénévoles du centre de secours du Kercorb étaient réunies en mairie, à l’occasion de la célébration de la fête de Sainte-Barbe. Moment privilégié de partage et de convivialité pour les sapeurs-pompiers et leur famille, en présence du commandant Julien Saddier (SDIS Ariège), du caporal-chef Marie-Dominique Ancin-Léza (Union Départementale des Sapeurs-pompiers de l’Aude), des élus Thierry Couteau (Ste Colombe-sur-l’Hers), Frédéric Bravo (Val de Lambronne), Francis Routélous (Montjardin), Bruno Carbonnel (Chalabre), et de l’adjudant Christian Fauré représentant la brigade territoriale autonome.

    Ste Barbe Janvier 2019 006.JPGEn l’absence de représentants pour le Département, la CdC des Pyrénées-Audoises et le SDIS, le lieutenant et chef de centre Jean-Marie Lafitte (photo) saluait une assemblée réunie pour première fois dans la maison commune. Un contexte inédit mais souhaité, afin de donner de la visibilité à l’engagement des sapeurs-pompiers, et dans la perspective de futures cérémonies organisées dans les mairies de l’ancien canton de Chalabre.

    L’énoncé du bilan opérationnel 2018 dénote une activité légèrement en baisse, avec 225 interventions contre 230 en 2017. Auxquelles s’ajoutent 47 journées programmées (mobilisation feux de forêt, services de sécurité, renforts maîtres-nageurs plan d’eau Puivert), soit une mise à contribution deux fois tous les trois jours pour les trente éléments du centre du Kercorb. Le lieutenant Lafitte attribuait cette baisse aux nombreuses demandes de secours en journée, non assumées par manque d’effectif disponible, et traitées par les centres de Quillan, Espéraza et Limoux. L’occasion pour le chef de corps, d’évoquer l’organisation du SDIS qui pénalise les habitants des zones rurales, éloignées du grand centre d’intervention. Une situation que le regroupement des casernes Georges-Grammont et Jean-Cabanier devait contribuer à améliorer, sans résultat malgré l’implication des bénévoles.

    Ste Barbe Janvier 2019 001.JPG

    L’ensemble des sapeurs-pompiers était chaleureusement remercié pour son implication, notamment dès les premières heures des dramatiques inondations du 15 octobre dernier. Un véhicule et un équipage auront été mis à disposition durant la durée des opérations, dans le cadre du Plan Orsec. Une mention particulière était décernée à l’adjudant-chef Thierry Cnocquart, pompier volontaire à Chalabre et sapeur professionnel à Carcassonne (chef de garde), sur le terrain pour la prise en charge des victimes lors des événements tragiques de Trèbes.

    Côté chiffres, le centre a suivi 328 heures de formation à l’école départementale, qualifications grâce auxquelles nos concitoyens sont pris en charge par des volontaires compétents, utilisant les bonnes techniques et les bons gestes dans toutes les situations.

    Ste Barbe Janvier 2019 003.JPG

    Etaient ensuite élevés au grade supérieur, l’adjudant-chef Thierry Cnocquart (photo), l’ adjudant Fabien Conte, le sergent-chef Aurélien Pierron, le sergent Guillaume Zaykine, le sapeur 1ère classe Hugo Carbonnel.

    Pour 2019, le recrutement va rester une priorité, dans la perspective de trois départs à la retraite et d’une démission. Avant de conclure, le lieutenant Jean-Marie Lafitte remerciait les conjoints des soldats du feu, avec une pensée pour Jeannette Colonges, marraine du centre, disparue en octobre dernier dans sa 100e année.

    Ste Barbe Janvier 2019 002.JPG

    André Mamet, Arnaud Molini

    Ste Barbe Janvier 2019 004.JPG

    Bernard Sariège

    Ste Barbe Janvier 2019 005.JPG

    Le porte-drapeau Lucien Doumenc décoré par le commandant Julien Saddier

    Ste Barbe Janvier 2019 007.JPG

    Dominique Ancin-Léza, de l'Union Départementale des Sapeurs-pompiers de l’Aude

    Ste Barbe Janvier 2019 008.JPG

    Autorités militaires et civiles ont participé au rendez-vous annuel des soldats du feu

  • Le calendrier 2019 des sapeurs-pompiers est disponible

    caserne jean-cabanier,caserne georges-gramontYannick Lara, Christophe Gabriel et Wilfried Laran sur le terrain, à Conques-sur-Orbiel.

    Les sapeurs-pompiers des casernes Jean Cabanier (Chalabre) et Georges Grammont (Ste Colombe-sur-l'Hers), fédérés depuis 2013, s’apprêtent à aller à la rencontre des citoyens du Kercorb et du Plantaurel, à l’occasion de la traditionnelle présentation de leur calendrier.

    Ces derniers étaient tout dernièrement sur le terrain, au lendemain des terribles inondations ayant frappé le territoire audois. De Conques-sur-Orbiel à Couffoulens, Saint-Hilaire et Villegailhenc, ils auront prêté leur concours à l’ensemble des secours, afin de déblayer, de nettoyer les maisons sinistrées, les rues, intervenant également dans les fermes des alentours.

    Initiée depuis le début du mois de novembre, la tournée des calendriers va se poursuivre jusqu’à la fin de l’année. Elle sera l’occasion pour chacun d’entre nous de manifester un soutien sans réserve à l’égard d’un jeune corps de bénévoles qui vous remercient par avance pour l’accueil que vous voudrez bien leur réserver. Ils renouvellent également un appel à l’adresse de candidates et candidats désireux de s’investir à leurs côtés.

  • Grandes manoeuvres sur le cours Sully

    caserne jean-cabanierDernières consignes avant l’irruption dans une atmosphère enfumée.

    Les effectifs du centre de secours Jean-Cabanier étaient mobilisés samedi 6 octobre, à l’occasion d’un exercice destiné à mettre en pratique les techniques opérationnelles, lors d'un incendie d'habitation. Cette manœuvre devait également permettre aux soldats du feu de s’approprier le nouvel espace que constitue le cours Sully, entièrement recréé depuis janvier.

    Le scénario préparé par l'encadrement du centre sous la supervision du lieutenant Jean-Marie Lafitte, consistait en un départ de feu au premier niveau d'une habitation traditionnelle de village, avec prise en charge de trois victimes. Des mises en situations qui permettent de valider,  de maintenir, et d'améliorer les acquis de chaque intervenant, présents sur le terrain avec trois engins pompes, une ambulance et un véhicule de commandement.

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanierDe plus, les dix-neuf sapeurs-pompiers volontaires du centre du  Kercorb ayant pris part à cette formation, ont bénéficié de la participation du commandant Julien Saddier (photo ci-contre), nouvellement intégré au Sdis 09. Une présence très appréciée d’autant que son débriefing aura incontestablement apporté une réelle plus value, ce pourquoi ils le remercient. Un grand remerciement également à la CdC des Pyrénées audoises pour le prêt des locaux (ancien District), et à Jean-Jacques Aulombard, maire et présent sur les lieux.

    caserne jean-cabanier

    L’occasion de rappeler que le centre de secours est confronté à de grandes difficultés, lors des missions en journée, difficiles à assumer par manque d'effectif disponible. Un appel au recrutement est lancé, les candidats peuvent prendre contact au  06 76 45 16 18. Et si ce nouvel exercice a été mené à bien, il a été empreint d’une morosité certaine, à écouter les bénévoles du centre Jean-Cabanier : « Après la disparition  des services public de proximités,  des médecins de campagne, il serait bien dommage de voir disparaître le seul service public basé sur le volontariat et qui est depuis des lustres  aux services de la population de notre ancien canton : doit on se faire à l'idée sans réagir qu'il sera bientôt la règle d'attendre des secours qui viendront de Quillan, Limoux ou Espéraza ? »

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

  • C’était hier : Les abeilles de Félicien ont eu chaud…

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 20 février 1998.

    Abeilles Félicien.jpgGrâce à la diligence des pompiers, les abeilles peuvent continuer à butiner (Photo archives, décembre 1997).

    Mercredi peu après 11 heures, le bip sonnait à la caserne Jean-Cabanier, signalant un incendie route de Limoux, à hauteur des courts de tennis. Immédiatement sur place, les hommes de l’adjudant-chef Alain Cayrol vont prendre la mesure du sinistre et rapidement le circonscrire, au grand soulagement des riverains directs.

    L’exceptionnelle sècheresse de ce mois de février aura un instant fait craindre une extension vers les hauteurs de la chapelle du Calvaire mais en définitive, les seules victimes du sinistre auront été les ruches installées à flanc de colline, au point de départ du feu. Visiblement habituées à la fumée, les pensionnaires du rucher sentant le coup arriver ont préféré aller butiner plus loin, laissant aux soldats du feu le soin de rétablir la situation. Il reste à souhaiter que la chaleur intense n’ait provoqué trop de dégâts à l’intérieur de ruches qui rappellent au bon souvenir du regretté Félicien Huillet.

    Et les sapeurs venaient à peine de remiser leurs deux CCF que le VSAB était demandé sur le hameau puivertain de Campsaure, où l’on signalait un accident survenu à un forestier victime d’une mauvaise fracture. Une preuve s’il en fallait une que le centre de secours Jean Cabanier animé par de très jeunes volontaires est souvent sur la brèche, et l’occasion pour nous d’adresser des félicitations amplement méritées à MM. Christian Clarac, Alain Cayrol et Patrice Rodriguez (photo ci-dessus), qui viennent de se voir décerner tout récemment la médaille du Mérite Départemental.

    caserne jean-cabanier

    Le 5 février 2012, les ruches de Félicien sont en place, laissant passer l'hiver.

  • Loto des sapeurs-pompiers

    Pompiers.jpgSamedi 10 février à 21 h, se tiendra le loto annuel des sapeurs-pompiers du Kercorb. Les amateurs de quines ont rendez-vous au théâtre Georges Méliès de Chalabre et à la salle des fêtes de Ste Colombe-sur-l’Hers.

    Douze parties à quine et cinq cartons pleins sont au programme de cette soirée de soutien aux soldats du feu. Une partie sera réservée aux enfants après l’entracte et il sera possible de participer via ordinateur (s’adresser à un pompier). Les amateurs de quines seront également invités à participer à une super consolante explosive.