Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collège

  • C’était hier : Les collégiens découvrent un Noël dans les tranchées

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du dimanche 25 décembre 2005.

    joyeux noël,collègeLes élèves ont été sensibles aux paroles des Poilus (Photo archives, Décembre 2005).

    « L’issue de la guerre ne se jouera pas ce soir. Personne ne nous reprochera d’avoir posé nos fusils une nuit de Noël ». Ces paroles du lieutenant écossais Gordon sont extraites du film de Christian Carion « Joyeux Noël », que les élèves de 3e du collège Antoine-Pons étaient invités à découvrir, quelques heures avant les vacances de fin d’année.

    Cette œuvre de fiction s’appuie sur plusieurs faits qui se sont déroulés autour de Noël 1914 en certains endroits du front, et qui ont vu Allemands, Britanniques et Français, fraterniser le temps d’une courte trêve. Une immersion dans le quotidien des soldats engagés dans le conflit de 1914, qui aura permis aux collégiens de franchir les limites des versions officielles proposées par leurs manuels scolaires et de découvrir les paroles de Poilus.      

    Entre guerre et paix     Visiblement émus par les événements mettant en scène les soldats impliqués dans ces fraternisations (messe commune, match de football, enterrement collectif des morts), les potaches ont très bien relevé que la frontière sur le « no man’s land » n’était pas entre les camps, mais plutôt entre ceux qui faisaient la guerre et ceux qui voulaient qu’elle soit faite. Si le général Mangin chef d’état-major français fit confisquer les clichés montrant ces scènes, de nombreux témoignages sont passés entre les mailles de la censure. A l’image des carnets de guerre du caporal Louis Barthas, écrivant : « Qui sait ! Peut-être un jour sur ce coin de l’Artois, on élèvera un monument pour commémorer cet élan de fraternité entre des hommes qui avaient l’horreur de la guerre et qu’on obligeait à s’entre-tuer malgré leur volonté ».

    A la faveur d’une discussion avec Hélène Cortès leur professeur d’histoire, les élèves sont longuement revenus sur cette guerre vue par ceux qui l’ont faite, sans oublier d’évoquer le souvenir d’un chat navigant à loisir entre les lignes et qui aurait été fusillé pour intelligence avec l’ennemi. Les élèves adressent un Joyeux Noël à tous et remercient le cinéma de Lavelanet (séance spéciale), le foyer socio-éducatif et Yannick Callat principal du collège qui leur a offert « la chance d’assister à la projection ».

    Un monument en l'honneur de ces jeunes combattants a été inauguré, jeudi 17 décembre 2015, à Neuville-Saint-Vaast, en Artois.

  • La section « sport-nature » du collège a investi la forêt du Rialsesse

    Les treize élèves de la section « sport-nature » du collège Antoine Pons accompagnés par Patrick et Monique Rault leurs professeurs établissaient dernièrement leur campement à proximité du donjon d'Arques. Hébergé pour trois jours en gîte au village vacances « Relais soleil », le groupe était à pied d'oeuvre pour pratiquer un de ses sports de prédilection, la course d'orientation. En guise d'échauffement,  les jeunes sportifs se voyaient proposer une visite de l'arboretum du Planel et des nombreuses richesses qu'il abrite. Avant un retour vers le lac par des itinéraires variés, afin d'appréhender le relief, la végétation spécifique de l'endroit et prendre quelques repères d'orientation.

    Après une bonne nuit de sommeil, place à la course avec trois circuits de difficulté croissante, chacun doté de douze postes. Carte en main, les collégiens s'égayaient dans la nature pour réaliser des performances révélatrices quant à leur apprentissage d'une discipline complexe. L'après-midi était consacrée à la visite du château d'Arques et du musée, dans la maison natale de Déodat Roché, « tisserand » du catharisme. A la nuit tombée, perception de lampes frontales pour une C.O nocturne autour du lac, cerise sur le gâteau pour ces cracks de la boussole.

    Arques Section 2009 .jpg

    Holly, Marwina, Oriane et Sambre négocient le poste 91 du parcours permanent. 

    Le séjour se poursuivait sur le terrain en compagnie de Ray Hulse, animateur du RDPA (réseau de découverte des Pyrénées audoises), club partenaire des activités de la section. Le concours de l'ancien champion de France de C.O permettait à chacun de se familiariser de façon concrète avec les notions de « rentrant », de « courbe de niveau », autant d'éléments spécifiques et très techniques de l'activité. Précieux conseils assimilés avec intérêt et aussitôt mis en pratique à la faveur d'une nouvelle course proposée cette fois sous la forme d'un relais. Quatre équipes de trois relayeurs allaient ainsi en découdre, pour un résultat très serré, rendu à la fraction de seconde près grâce à un chronométrage électronique (sportident).

    Au final, la section aura réussi trois journées bien remplies, qui auront eu raison de l'énergie des plus fougueux, et des autres. Avant de reprendre de chemin vers le Kercorb, la section « sport nature »  n'oubliait pas de saluer Eric et Marie-Hélène pour leur accueil, et Brigitte pour sa cuisine et ses pizzas particulièrement succulentes.Section Donjon.jpg

    Les jeunes sportifs ont également visité le donjon d'Arques