Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

crèche vanille et chocolat

  • L’espace vital de nos bébés est menacé

    crèche vanille et chocolat,les petites bulles,adrien taquetL’association Vanille et Chocolat, présente au départ de la manifestation, depuis le Square Gambetta.

    Mardi 30 mars, les professionnelles de la petite enfance de l'association Vanille et Chocolat étaient présentes à Carcassonne, rejoignant le mouvement de grève organisé par le collectif « Pas de bébés à la consigne ! ». Une initiative qui avait amené à la fermeture des structures de Chalabre (Vanille et Chocolat) et Sainte-Colombe-sur-l’Hers (Les Petites bulles), afin de manifester le mécontentement généré par l’article 99 de la loi d’Accélération et de simplification de l’action publique (Asap), sur la réforme de l’accueil des jeunes enfants. Cette loi portée par Adrien Taquet, secrétaire d’état en charge de l’Enfance et des Familles, doit entrer en application en septembre prochain et pourrait passablement modifier les conditions d’accueil des plus petits.

    Comme le soulignent les personnels de l’association du Chalabrais et du Plantaurel, « Cette réforme se résume à moins de professionnels diplômés qualifiés, plus d'enfants, et une réduction des mètres carrés jusqu’alors dévolus à chaque enfant (5 m² contre 7). Les enfants, ce n'est pas simplement une histoire de mètres carrés. Si nous voulons assurer une réelle qualité d'accueil, être dans un environnement bienveillant, être à l'écoute, si nous voulons prendre soin, accompagner les parents et les jeunes enfants dans les premières années de vie, il faut du monde ».

    Un double sentiment de réserve et d’inquiétude qu’elles ont pu exprimer dans les rues de Carcassonne, aux côtés de leurs collègues du département, et avec le soutien de Céline Amiel et Patrice Salerno, élus chalabrois, qui les ont accompagnées à l’occasion de ce rassemblement.

    crèche vanille et chocolat,les petites bulles,adrien taquet

    crèche vanille et chocolat,les petites bulles,adrien taquet

  • C’était hier : La fête des papilles à la crèche

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 24 octobre 2005.

    crèche vanille et chocolatLes pitchouns ont découvert l’art d’accommoder les œufs et les tomates (Photos archives octobre 2005).

    Les petits de la crèche Vanille et Chocolat ont participé à leur manière à la semaine du goût. Grâce à l’aimable collaboration des commerçants du village et des parents, ils ont pu observer, toucher, goûter des légumes, des fruits, différentes variétés de pain, de charcuteries et de fromages. Cette semaine de découvertes s’est conclue par la confection d’un « crumble aux fruits » et d’une julienne de légumes.

    Depuis la rentrée, la crèche a été dotée d’un nouveau système informatique avec écran tactile dans la salle où les parents peuvent pointer eux-mêmes l’arrivée et le départ de leur enfant. Ils peuvent également y consulter le déroulement de leur journée, repas, sieste, changes, activités. Il permettra aussi aux parents de contacter directement la crèche via internet. Pour tout renseignements, contacter la directrice au 04 68 69 28 74.

  • Crèche Vanille et Chocolat : Quand l’esprit associatif est une force

    crèche vanille et chocolat,virginie lefebvre,martine raynaudVirginie Lefebvre a salué le caractère gratifiant d’une structure associative.

    La crèche Vanille et Chocolat tenait dernièrement son assemblée générale place Charles-Amouroux, sous la présidence de Virginie Lefebvre, et en présence de Céline Amiel, adjointe au maire de Chalabre, de Mmes Andrew et Dosso, respectivement vice-présidente et coordinatrice Enfance et Jeunesse pour la Communauté de communes des Pyrénées Audoises. Egalement présents, les représentants du personnel et des parents des petits pensionnaires.

    Au terme d’une deuxième année en responsabilité, Virginie Lefebvre a évoqué le fonctionnement d’une structure bénéficiant de l’investissement « de gens qui y croient et qui travaillent à la faire vivre, avec ses valeurs d’échange et de partage ». En insistant sur « cet esprit associatif qui nous caractérise et nous différencie », Virginie Lefebvre a salué le travail de chacune et chacun, dont le but commun est le bien être des enfants accueillis dans les deux structures de Chalabre et Sainte-Colombe-sur-l’Hers. Après avoir évoqué les rapports chaleureux et conviviaux entretenus avec les personnels ayant quitté la structure, le volet financier abordé traduit le maintien d’un budget sain et équilibré pour l’année 2019. Virginie Lefebvre déclarait en conclusion : « J’avais dit l’an dernier que nous avions besoin de plus de monde pour faire vivre l’association comme elle le mérite, et elle le mérite toujours ».

    Catherine et Morgane, professionnelles investies sur les sites de Chalabre et Sainte-Colombe-sur-l’Hers, ont toutes deux mis l’accent sur l’esprit associatif et sa force, relevant que les parents avaient été de plus en plus impliqués dans la structure en 2019. Avec des journées à thème, autour du potager en compagnie de parents venus retourner la terre et porteurs de plants. Jardinage aussi à Sainte-Colombe-sur-l’Hers, où l’accent a été mis sur l’intégration des familles, invitées à rentrer dans la salle de vie et à réaliser un mur des familles avec photos.

    Directrice de la crèche, Martine Raynaud annonçait qu’elle faisait valoir ses droits à la retraite à partir de 2021, au terme de 17 années en Kercorb. Carcassonnaise au service « d’une petite structure, en zone rurale et surtout en gestion associative, ce qui m’a donné envie de rester », la future ancienne directrice concluait : « Ce fut une expérience humaine, parfois difficile, mais enrichissante ».

    Cette assemblée 2020 se terminait avec les paroles de Virginie Lefebvre : « Je crois profondément au modèle associatif. Je suis fière que nous ayons réussi collectivement, avec les bénévoles investis dans l’association, les familles, les équipes de professionnelles, le soutien de la CAF et de la PMI, les élus, à la maintenir. Je souhaite la pérennité à l’association Vanille et Chocolat ».

  • Petits plats cuisinés pour les poupons de la crèche

    crèche vanille et chocolat,communauté de communes des pyrénées audoisesTout le bonheur de se retrouver dans ses meubles.

    Ils avaient quitté les locaux de la rue Saint-Pierre pour cause de travaux, les petits pensionnaires de la crèche Vanille et Chocolat ont officiellement réintégré leurs pénates, en ce mardi 8 décembre. Près de quatre mois durant, les babillages auront été absents d’un quartier dans lequel six corps de métiers s’affairaient à la construction d'une cuisine, conformément à la réglementation.

    Ces travaux prévus depuis plusieurs années par l'ancienne Communauté de communes du Chalabrais, ont enfin été réalisés par la Communauté des Pyrénées Audoises, laquelle a repris les compétences et bouclé le dossier. Et les premières impressions recueillies, font part d’un bel indice de satisfaction auprès des parents et des assistantes maternelles. Ainsi, Martine Raynaud directrice de l’établissement, et le personnel, sont ravis de poursuivre leur mission dans des conditions toujours plus adaptées. Un constat qui s’accompagne de remerciements à l’adresse des employés de la communauté de communes, qui auront fait le maximum, lors des déménagements successifs. Un salut également en direction du personnel de la crèche qui aura trouvé un peu de temps pour repeindre les locaux. Cette belle initiative vient démontrer si besoin, l'implication de chacune et chacun dans la bonne marche de Vanille et Chocolat.

  • Les Droits de l’enfant présentés par les écoliers de Louis-Pergaud

    2032393206.jpg

    191 pays ont signé cette convention pour la protection de l'enfance.

    A l'occasion du 20e anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant signée le 20 novembre 1989, la mairie de Chalabre accueille une exposition réalisée par les élèves de l'école Louis Pergaud, aidés dans leur démarche par les pensionnaires de la crèche Vanille et Chocolat. A l'initiative de leur institutrice Isabelle Boulbet  et de Martine Raynaud directrice de la crèche, les élèves ont été invités à observer quelle était la place des enfants dans le monde des adultes. Un travail concrétisé par la mise en place d'une exposition qui met l'accent sur l'importance de la coopération internationale pour l'amélioration des conditions de vie des enfants de « 0 à 18 ans ». 450508792.jpgEgalement évoquées, les conditions dans lesquelles ce texte composé de 54 articles a été préparé pendant dix ans par des représentants de différents pays, sociétés et religions, afin que toutes les cultures soient bien représentées. 191 pays ont signé cette Convention, à l'exception des Etats-Unis et de la Somalie, et se sont engagés à assurer les droits fondamentaux des enfants. L'exposition est visible jusqu'à ce soir 18h.