Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cyclo-vtt club du chalabrais

  • C’était hier : Vétathlon : Les graines de champion au rendez-vous

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 27 septembre 2000.

    cyclo-vtt club du chalabrais,vétathlon chalabreLes petits champions sur le podium (Photos archives, Septembre 2000).

    Si l’édition du Challenge 2000 a vu la belle victoire finale du Mazamétain Pascal Vidal chez les seniors, l’épreuve réservée aux plus jeunes a offert son lot de duels. Des champions en herbe déterminés à régler leurs comptes avec le chrono, ont assuré le spectacle tout au long d’une passionnante matinée sportive.

    Chez les féminines, Vanessa Garcia s’adjuge la victoire finale après une dernière manche enlevée à l’arraché, juste devant sa camarade de club Linda Seyve. Dans la catégorie des benjamins, c’est l’outsider Mathieu Bedin, sociétaire du club des Genêts et récent vainqueur des Masters du Cazal, qui s’adjuge une victoire sans conteste.

    cyclo-vtt club du chalabrais,vétathlon chalabre

    Très indécise, la course des minimes sourira au représentant de l’ATAC Aragon, vainqueur devant le Chalabrois Michaël Carbou (photo ci-dessus). Enfin, la course des pupilles donnera lieu à un duel fratricide, Quentin Seyve et Michel Dufour se livrant un combat sans merci jusqu’à la ligne blanche. A l’arrivée, Michel décroche la manche chalabroise, mais c’est Quentin qui enlève le challenge final, au meilleur des quatre manches.

    A noter que tous les participants ont été récompensés à l’issue des épreuves. Toutes nos félicitations à ces jeunes sportifs, invités par le Cyclo VTT Club du Kercorb à arpenter autant qu’ils le désirent, les superbes sentiers de randonnée du pays chalabrais.  

    cyclo-vtt club du chalabrais,vétathlon chalabre

    Michel Dufour enlève la course des pupilles

    cyclo-vtt club du chalabrais,vétathlon chalabre

    Jean-Claude Bordelais, animateur de l'événement, recueille l'interview du président Francis Amouroux

    cyclo-vtt club du chalabrais,vétathlon chalabre

    Nicolas Dufour sur le circuit de la course des Oisillons

    cyclo-vtt club du chalabrais,vétathlon chalabre

    Un mois après le Wheelbarrrow Trophy du Cazal, Mathieu Bedin s'adjuge une manche du vétathlon de Chalabre

  • C’était hier : Les cyclos ont encerclé le Pog de Montségur

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 30 mai 2005.

    cyclo-vtt club du chalabraisJean Quério et ses troupes ont peaufiné leur tactique sur le Pont du Blau (photo archives, mai 2005).

    Le défi avait été lancé en janvier et le pari a bien sûr été réussi, ce qui en soit est une belle performance, mais une question se pose : comment les cyclos chalabrois peuvent-ils encore faire jouer l’effet de surprise en programmant une fois l’an et peu ou prou à la même date, une expédition vers la forteresse cathare culminant au-dessus du petit village de Montségur ?

    Une seule certitude, 2005 n’a pas dérogé à la règle et le peloton du président Jean Quério prenait samedi le chemin des gorges du Plantaurel, en ayant au préalable fait un point de la situation au-dessus des eaux noires et profondes du Blau. Profitant de l’absence momentanée de Robert, le seul Ariégeois de l’équipe, un changement de tactique était décidé, l’attaque du Pog se ferait cette année depuis le versant nord, le plus difficile. L’entrée dans Lavelanet s’était voulue discrète et la mise jambe prévue au pied du château de Roquefixade ne décevait personne, avant une descente à flanc de colline vers le point stratégique de Celles la bien nommée. Le col de la Lauze et ses interminables lacets mettait le groupe à rude épreuve, mais il était trop tard pour faire machine arrière.

    A l’entrée de Montferrier et malgré la demande pressante de certains, le président Quério ne délivrait aucune permission, les visites au musée du textile, ce serait pour une prochaine fois. Car le Pog de Montségur était là, imperturbable et majestueux, les flancs enveloppés dans « ces écharpes de brume qui sont peut-être les âmes des martyrs poursuivant leur ascension mystérieuse vers l’infini et la pureté » (Jean Tisseyre).

    Les aspirations poétiques du peloton allaient s’évanouir dans les premières pentes du col, tandis que les renforts arrivés depuis la vallée du Touyre se joignaient en silence à une coalition soudée et généreuse dans l’effort. Car là-haut, et le président avait été catégorique, une table de pique-nique était promise, dans les bruyères voisines « del Camp dels Cremats » où la troupe devait monter le siège. Un siège que les CCC allaient lever plus rapidement que prévu, préférant reporter l’assaut du Pog pour mieux jeter leur dévolu sur la terrasse du café de la Paix.

  • C'était hier : Les Cyclos au pays de l’ours

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 11 juin 1999.

    cyclo-vtt club du chalabraisRencontre insolite dans les rues d’Arreau (photos archives Juin 1999).

    A l’approche des grands rendez-vous cyclosportifs de l’été, les mordus de la petite reine (il en reste), sont partis parfaire leur condition physique sur les belles pentes pyrénéennes. Au terme d’un court périple en voiture et après une brève pointe de vitesse sur le célèbre circuit automobile du Comminges, le, peloton chalabrois faisait une halte sous la superbe halle de Montréjeau. Douze coups sonnaient au clocher octogonal de l’église Saint-Jean, l’heure pour nos cyclos d’enfiler ces seyantes tenues que d’aucun leur envient, et de fondre vers le confluent de la Neste d’Aure et de la Garonne, au pied des pics noyés dans la brume.

    Arrivé sans encombre dans les derniers mètres du col des Ares (797 m), le peloton chalabrois va allègrement enchaîner avec le col de Buret et ses 599 m, histoire d’huiler un peu les six belles mécaniques. Un rapide regard vers le pic du Cagire et commence alors la montée du redoutable col de Menté aux dénivelés fameux, et dont le nom est associé au grimpeur Luís Ocana, victime d’une chute terrible le 9 juillet 1971. Au terme d’une longue ascension dans l’humidité et la brume, les cyclos arrivent aux Fougères, le sommet n’est plus loin. Un dernier virage, une trouée dans l’épaisse forêt du Mourtis, et Maryse, Patrick, César, Roger, Jean-Christophe et Jean aperçoivent le gîte-auberge « La Soulan », où ils sont attendus pour la nuit. Chaleureusement accueillis par Thierry Vartère maître des lieux, les cyclistes du Kercorb vont pleinement récupérer de leurs efforts grâce aux talents culinaires de Valérie, sous le regard immortalisé de l’ourse Melba.

    cyclo-vtt club du chalabrais

    La nuit sera calme et réparatrice, mais au réveil c’est la déception, une forte pluie tambourine sur les mansardes. Après concertation et un solide petit déjeuner, les cyclos prennent congé de leurs hôtes, et entraînent de force leurs vélos sous la pluie, direction Saint-Béat, la vallée et la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges. L’espoir de gravir le Portillon, Peyresourde, Azet et Piau-Engaly s’éloigne, d’autant plus que de gros nuages noirs étouffent les cimes pyrénéennes. Un rapide coup d’œil sur la carte et Patrick, capitaine de route, suggère un retour par le canal de la Neste, direction Arreau où l’équipée engourdie va débouler aux environs de midi. Un dernier regard vers les premiers lacets de l’Aspin et tout le monde met pied à terre, balade terminée, perception de vêtements secs devant la maison du tourisme, et là, au cœur d’Arreau, capitale de la vallée d’Aure et terre d’Isabelle, la Dame des Quatre Vallées, les cyclos chalabrois auront une apparition collective. Eblouis peut-être par le premier rayon de soleil de la journée, nos amoureux de la petite reine verront la belle, à moins que ce ne fut son époux.

    Les C.C.C. ont laissé Arreau à son mystère, mais ils reviendront, c’est promis ! Pour le plaisir de remonter au Mourtis, afin de retrouver Valérie et Thierry, et pourquoi pas les « petits » de Melba.

    cyclo-vtt club du chalabrais

  • C’était hier : Nos vétathloniens concouraient à Trèbes

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 27 avril 1999.

    cyclo-vtt club du chalabraisLes baskets pour Thierry Noy…

    Ils les avaient accueillis dans leur jardin le 18 avril dernier, les vétathloniens chalabrois retrouvaient ce dimanche à Trèbes, les concurrents du Trophée Véloland de vétathlon, à l’occasion de la Ronde des Vignes, 4e manche inscrite au Challenge 1999. Répondant à l’appel de Mme Biel, la dynamique présidente du syndicat d’initiative de la ville, cinq Chalabrois ont ainsi rejoint la ligne de départ où le speaker Jean-Claude Bordelais invitait Claude Banis, maire, à officier dans le rôle capital du starter.

    cyclo-vtt club du chalabrais… le VTT pour Roger Garros : un duo performant à l’arrivée (Photos Archives Avril 1999).

    Au coup de pistolet répondra un départ canon, la course prenant d’entrée un rythme très élevé sous l’impulsion du champion local Vincent Pénadès, talonné par David Carreno et Patrick Sajous. Partis dans le sillage des grosses cylindrées, les Chalabrois Thierry Noy, Francis Amouroux et Laurent Garcia parviendront à maintenir les écarts avec le trio de tête, ne perdant que trois minutes au terme de 6,2 km d’une course effrénée. Au passage de relais, Roger, Jean-Christophe et Jean-Jacques Garros vont enfourcher leur VTT pour partir à la découverte de la campagne trébéenne sur 16,5 km de sentiers. A souligner dans la rubrique difficultés, la délicate ascension de la colline de Bento Farino plantée au milieu d’un décor sorti tout droit du Grand Canyon du Colorado. Cet ultime écueil négocié en famille et avec une certaine aisance, permettra à nos trois vététistes de franchir la ligne à quelques secondes d’intervalle. Peu de minutes auparavant, le Montolivain Sylvain Badia avait franchi la ligne en vainqueur, comme il l’avait fait le dimanche précédent en Kercorb.

    Au terme d’une course dans la course, le verdict du chrono sera tout à fait honorable pour nos couleurs locales puisque sur un total de 63 concurrents, le duo composé de Thierry Noy et Roger Garros, termine en 23e position avec un temps de 1 h 24 mn 55’’. Jean-Christophe Garros se classe à la 27e place (1 h 26’ 05’’), Laurent Garcia à la 40e (1 h 31’ 53’’ et 2e junior), enfin Francis Amouroux termine à la 45e place en 1 h 33’ 03’’ et monte sur le podium, 2e dans la catégorie Master.

    Compliments à nos sportifs, qui ont à présent rendez-vous le 16 mai à Cailhau pour une 5e manche, et félicitations à César Martinez, Robert Béret, Bruno Desjardins et Jean Quério, lesquels représentaient dans le même temps, le Cyclo VTT Club Chalabrois au printemps ensoleillé de Lagrasse.

    cyclo-vtt club du chalabrais

    Francis Amouroux bascule au sommet de Bento Farino

    cyclo-vtt club du chalabrais

    Les Chalabrois présents à Trèbes

    cyclo-vtt club du chalabrais

    Les ambassadeurs de l'US Chalabre XV lors de la 3e manche à Chalabre

  • C’était hier : Dernière sortie pour les cyclos

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 10 octobre 2003.

    cyclo-vtt club du chalabraisLes grandes vacances approchent pour l’intendance des CCC (photo archives, Place Charles-Amouroux, Septembre 2003).

    Le Couserans en octobre et sous le soleil vaut certainement un détour que les cyclos du Chalabrais feront ce week-end à l’occasion de la dernière sortie mensuelle de la saison. Dès le coup de sifflet final de la rencontre à XV France-Fidji, les accros du pédalier enfourcheront leur mécanique en direction de Tarascon-sur-Ariège via Laroque-d’Olmes, la vallée de l’Herm et Foix. Un échauffement nécessaire avant l’ascension du col de Port et ses 1.249 m, lesquels favoriseront une grisante descente vers Massat, berceau des bouilleurs ambulants et de l’ami Aristide Peyronnie (photo).

    cyclo-vtt club du chalabrais

    Un dernier faux plat emmènera les troupes jusqu’à Biert et Mourès, point d’attaque du col de Saraillé perché à 942 m. Le village de Oust sera alors en vue, avant une arrivée à Seix, point de chute d’un peloton invité à mettre pied à terre. Dimanche sera mis à profit pour rallier le col de la Crouzette (1.241 m) puis le col des Marrous (990 m). Embarqués sur la route verte, ils traverseront Burret et la Mouline, et de Saint-Pierre-de-Rivière jusqu’à Foix, les CCC arrêteront le choix du circuit à emprunter pour revenir dans leur cher Kercorb. Soula, Saint-Cirac et Roquefixade semblent tenir la corde. Une visite dans le Couserans pour une superbe balade frisant les 200 km, les CCC ne pouvaient faire meilleur choix pour clore leur saison.  

  • C'était hier : Les cyclos en pays de cocagne

    L'article mis en ligne aujourd'hui, avait paru dans l'Indépendant, édition du jeudi 7 avril 1994.

    Cyclos Ganguise Mars 1994.jpgAu rendez-vous de la Ganguise, ils étaient quinze et un sprinters. De gauche à droite, debout : Roger Théron, Claude Chauveton, Robert Guilhemat, Jean Quério, Hervé Franot, César Martinez, Robert Duchan, Eric Fayet, Robert Beret, Eric Guilhem. Accroupis : Jean Navarro, Mariano Gimenez, Guy Calvène, Claude Théron, Christian Moralès. Photographe : Aline Guilhemat (Photo archives, Mars 1994).

    Les rendez-vous du calendrier 94 présentent un bel enchaînement de dénivelés que les cyclotouristes chalabrois n'ont surtout pas l'intention de sous estimer. Le vélo exigeant une préparation de longue haleine, quinze cyclos déjà très aguerris, ont pris le départ de la première sortie dominicale pour un périple en pays lauragais, via Mirepoix et la Vixiège, halte gastronomique prévue sur les rives de la Ganguise où l'arrivée ne se fera pas sans mal. Comme il n'est rien de pire que les idées reçues, certains auront très vite constaté que l'arrière-pays lauragais n'a vraiment rien à voir avec la plaine de la Beauce.

    Et c'est en compagnie d'un appétit fortement aiguisé par une succession de montées non mentionnées sur le "road book", que les Chalabrois du président Roger Théron vont entrer sur la base nautique de la Ganguise, où un festin les attend. Et voilà ausitôt relancée la querelle qui divise régulièrement, adeptes de la musette et partisans d'une intendance mûrement organisée. Un débat qui va tourner court, devant les arguments alignés sur la table grâce aux bons soins d'Aline, et de Roger, véritable père du peloton.

    Le plat de flan caramel maison passait pour la deuxième fois, lorsqu'il fut suggéré pour que la fête soit complète, de pousser jusqu'à Saint Félix-de-Lauragais, goûter à l'atmosphère de la Fête à la Cocagne. Certes il ne restait en tout et pour tout, qu'une soixantaine de kilomètres à parcourir, mais était-ce bien convenable ? Les tenues de nos cylos n'allait-elles pas détonner avec les crinolines des belles de Saint-Félix ? Et c'est très raisonnablement que le retour vers le Kercorb fut décidé, toujours sous le soleil, et l'inhabituelle légèreté de la brise lauragaise.

  • C'était hier : Hibernation terminée pour les cyclos

    Sous ce titre, l'article qui suit avait été publié dans l'Indépendant, édition du lundi 22 mars 2004.

    Les cyclotouristes chalabrois frapperont les trois coups de la campagne 2004, samedi prochain, dans le décor roulant des basses plaines de l'Ariège. Une première sortie que les troupes du président Jean Quério effectueront en roue libre afin que les cycles, tout juste décrochés du clou, passent avec ménagement d'une inconfortable position verticale à une position horizontale, plus en adéquation avec la pratique de la bicyclette.

    cyclo-vtt club du chalabrais

    Rugby et sélections obligent, le staff dirigeant a modifié les habitudes du club, ainsi la traditionnelle sortie dominicale se déroulera le samedi 27 mars à partir de 8 h 30. Les adeptes de la petite reine ont rendez-vous devant le siège café de la Paix, cours Colbert, où François Lopez, président d'honneur du CCC, invité à baisser le drapeau (photo ci-dessus, Archives Ascension 2003), donnera le coup d'envoi officiel de la saison. Cette sortie de mise en jambes et de retrouvailles, se poursuivra en soirée et autour d'une pizza, chez Stella. Auparavant, chacun aura effectué un parcours approchant les 80 km, sur un circuit dicté à la dernière minute, en fonction des brumes matinales et du vent dominant.

    cyclo-vtt club du chalabraisLes Cyclos en assemblée générale, en novembre 2004.