Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cyclos chalabre

  • Balade champêtre en roues libres, au Pays de Sault

    L'article qui suit avait été publié dans l'édition de l'Indépendant du dimanche 8 octobre 2000. Un nouvel automne pointait le bout de son nez et les sociétaires du Cyclo Vtt Club du Chalabrais s'apprêtaient à boucler une saison sportive bien remplie. Non sans avoir auparavant sacrifié à la tradition, par le biais d'une grillade en famille sous les sapins du plateau de Sault. Un petit coup d'oeil dans le rétroviseur, avec une pensée pour Dolorès, Roger, Aimé, Momon et François.

    Cyclos.JPGLes cyclos ont nargué avec succès les nuages noirs de Picaussel (photos archives septembre 2000)     

    Avant l'inéluctable arrivée des mauvais jours, les cyclos du Kercorb ont profité d'un dimanche à moitié ensoleillé pour se retrouver au pied des sapins majestueux du Pays de Sault. L'occasion de pique-niquer au rythme d'une vieille tradition qui aura vu tour à tour cinq présidents ranimer la flamme pour la sympathique tribu des cyclos chalabrois. Présents au lever du jour et dans une brume si épaisse que sangliers, cyclos et chevreuils auront pu se croiser sans se voir, le président Francis Amouroux, le vice-président César Martinez et l'expert en grill Guido Calvène ont dressé le camp en attendant l'arrivée du soleil et du peloton. Ces deux derniers arriveront à quelques minutes d'intervalle mais le premier profitera d'une distraction du second pour fausser compagnie à tout le monde. C'est finalement entre deux nuages et station debout, que les CCC réussiront à faire honneur à leurs chefs-cuistots.

    Loin de se désunir, les cyclos dont chacun connaît le caractère bien trempé ont ensuite attaqué un concours de boules qui tiendra toutes ses promesses. Aussi faciles sur selle que boules en main, nos marathoniens du cochonnet iront même jusqu'à s'accorder un temps mort, afin de pouvoir terminer en nocturne sur la place Charles Amouroux. Au terme d'une vivifiante journée en plein air, les cyclos ont fixé le prochain rendez-vous au dimanche 15 octobre prochain, pour la der des sorties officielles 2000, laquelle se déroulera dans les Corbières. Quant à l'assemblée générale, elle se tiendra aux Cèdres le samedi 18 novembre.

  • Balade cyclotouriste dans la vallée d’Ax

    Cyclos Mai 2009.jpg

    Le timing aura été parfait pour des « cyclos » sans cesse coursés par les nuages.

    Dimanche dernier, le peloton du « Cyclo club du Chalabrais » (CCC), tributaire du ciel depuis plusieurs semaines, décidait d'aller voir si la neige avait fondu là-bas, du côté d'Ax les Thermes.

    La mise en jambes au pied du Plantaurel permettait aux six cyclos partis du siège "café de la Paix" de faire la jonction avec les équipiers du Pays-d'Olmes, à hauteur de Campcaïrolle.

    A peine affectés par un début de saison en dent de scie, les dix coursiers allaient très vite monter en pression, direction Foncirgue, Ivry sur l'Hers, L'Aiguillon et Lavelanet. L'occasion de retrouver et de rouler un peu de concert avec « Puce », partant à l'assaut de Montségur en solo. Le château de Roquefixade n'aura pas encore émergé de la brume lorsque les CCC arriveront à Bompas l'Ariégeoise, prêts à aborder les premiers pourcentages vers Arnave et Cazenave, superbe montée jusqu'au Pas de Soulombrie (911m). Un coup d'oeil vers la forteresse de Lordat, un autre vers le clocher carré de l'église d'Unac, un passage rapide sous les wagonnets descendant de la carrière du St Barthélémy et la vallée d'Ax s'ouvrait au pied de cyclos gratifiés d'un magnifique surplomb.

    Après avoir discrètement talqué la peau de chamois à Luzenac, le peloton laissait la Route des Corniches pour s'enfoncer dans une forêt de Marmare aussi sombre qu'aux plus mauvais jours du printemps. Arrivés au sommet du col (1 361 m) et sous un ciel toujours aussi noir, les CCC embrayaient sur le grand braquet, direction l'auberge de la Bexane à Prades où l'asile et le couvert étaient réservés. A l'abri d'une pluie battante, chacun refera les réserves nécessaires, avant le retour par le col des Sept frères et la forêt de Picaussel.

    Au final, 135 km au compteur, une excellente mise en condition avant la sortie vers le col de Pailhères, programmée le samedi 20 juin, veille de la fête des Pères.