Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cyclos du kercorb

  • C’était hier : Rentrée familiale pour les Cyclos

    L’article mis en ligne, avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 11 septembre 1998.

    cyclos du kercorbUn appétit aussi aiguisé que les dents de leurs pédaliers (photos archives, septembre 1998).

    A l’occasion de leur traditionnelle sortie familiale de septembre, les Cyclos du Kercorb avaient rendez-vous dimanche sur l’aire de pique-nique des Ombres, sous la protection des majestueux sapins de la forêt de Picaussel. Auparavant, quelques irréductibles avaient souhaité tester leur forme « post farniente », qui à vélo, qui en VTT, sur les hauteurs d’un plateau de Sault emmitouflé dans une légère brume.

    cyclos du kercorbUne sortie au terme de laquelle la palme de la combativité a été décernée au tandem des frères Denis et Alain Mamet. A l’heure dite, de sympathiques retrouvailles auront permis à chacun d’évoquer une dernière fois les souvenirs de vacances déjà lointaines. Et par la même, de retrouver avec plaisir, Aline et Robert Guilhemat, néo retraités émigrés sur les hauts de la Garonne. A l’ordre du jour également, la mésaventure survenue à François Lopez, président d’honneur des CCC et victime vendredi soir d’une belle entorse au genou, alors qu’il tentait de se soustraire au violent orage qui s’abattait sur le Kercorb. A l’heure de la sacro-sainte tomate à la croque-sel, chacun aura eu une pensée amicale pour l’ami François, auquel les cyclos chalabrois adressent leurs voeux de prompt rétablissement.

    cyclos du kercorb

    Une évidence pour les fins gourmets, il n’y a pas de « fumet » sans feu, et c’est tout naturellement l’ami Guido, fidèle parmi les fidèles, qui fut réquisitionné afin d’assurer la braise. Les CCC tirent d’ailleurs un grand coup de chapeau à Guy Calvène, lequel s’est volontairement privé d’une journée de chasse au sanglier, à la seule fin d’être de la fête auprès de ses nombreux amis adeptes du deux-roues. De la pointe du jour à l’heure H, épaulé par Francis Amouroux, président au charbon, Guido ne concèdera aux flammes un seul instant de répit. Dans cette ambiance chaleureuse à souhait, Guido et Touste vont inviter de jeunes campeurs descendus de leur lointain Cabardès, à goûter une prune de derrière les bruyères, et au saut du lit s’il vous plaît ! La journée ne faisait alors que commencer, qui allait se terminer à la nuit tombante par un souper aux chandelles plus que centenaires.

    cyclos du kercorb

    Les CCC du président Francis Amouroux ont à présent rendez-vous le dimanche 27 septembre prochain chez leurs voisins et amis d’Espéraza, organisateurs de la très réputée Ronde des Chapeliers. Viendra ensuite l’heure de conclure avec la sortie du dimanche 18 octobre dans les Corbières, point d’orgue et point final de la saison 1998.

    cyclos du kercorbcyclos du kercorb 

  • Les cyclotouristes placés sous contrôle médical

    L'article ci-dessous avait paru dans l'édition de L'Indépendant du lundi 2 octobre 2000. C'était il y a presque dix ans, l'Hôtel de France venait de rallumer ses fourneaux, Claude et Raymonde Fernandez avaient laissé les clefs du magasin le Progrès à Jean et Mylène. José Sanchez ouvrait les portes de « La Boutique », Chalabre accueillait un nouveau plombier en la personne de Christian Drouin et la statue de Marie-Madeleine retrouvait ses paroissiens dans la petite chapelle du Cazal. L'association « Il était une fois Chalabre » présentait le Tome V de sa collection et de nouveaux horizons s'ouvraient aux vététistes, avec la signature à Quillan d'une convention destinée à étendre les « frontières » du réseau VTT au coeur des Pyrénées Audoises. Initiative à laquelle était associés le Club Cyclo du Kercorb et ses capitaines de pistes, Patrick Rault, Jean Quério et Francis Amouroux.  Depuis, nos cyclotouristes nourrissent toujours la même passion pour une petite reine qu'ils ont emmené tout dernièrement promener du côté du lac d'Annecy. Un compte-rendu de cette nouvelle escapade amicale devrait paraître prochainement.    

    Cyclos Médical blog.JPGPrêts à reconduire l'expérience, à l'unanimité (photo archives Septembre 2000)   

    N'allez surtout pas croire que les cyclos du Kercorb se soient laissés aller jusqu'à commettre l'irréparable, en deux mots, que les troupes du président Francis Amouroux aient croqué d'illicites substances. En réalité, nos fondus du pédalier étaient associés en ce samedi 23 septembre à une journée organisée par l'association de formation médicale continue de la Haute-Vallée de l'Aude. Une expérience qui leur a permis de rouler de concert avec des cyclos tout aussi passionnés, issus du monde médical et invités à sillonner les belles routes du Kercorb et de la voisine Ariège. Rassemblés devant l'hôtel de France et après un rapide briefing, nos cyclistes se sont scindés en quatre groupes de niveaux pour une balade sous le soleil qui devait pleinement satisfaire les différents pelotons. De retour dans la cité chalabroise, l'heure était venue de remiser bicyclettes et VTT, l'heure également de suivre l'intervention du docteur Hubert Beaubois, médecin de la fédération française de cyclisme. Un riche exposé axé sur la préparation diététique du sportif que les membres du CCC n'ont pas été les derniers à apprécier.

    Ainsi se terminait une journée placée sous le signe du sport, de la santé, mais aussi et surtout de la convivialité. En effet, le peloton toujours aussi groupé prenait ensuite place autour d'une bonne table sous la cheminée du France, pour s'en remettre aux talents de Marielle et Didier, nouveaux maîtres des lieux.

  • Les Cyclos du Kercorb ont goûté aux dénivelés de l’Ariégeoise

    Ils sont des habitués de longue date et fidèles au rendez-vous, les mordus de la petite reine hébergés en pays chalabrais étaient tout dernièrement au départ de l'Ariégeoise, cyclo-sportive montagnarde qui fêtait cette année son 15e anniversaire. Sous le parrainage de Bernard Thévenet double vainqueur du tour de France, l'épreuve mondialement connue proposait un périple faisant la part belle aux cols du Couserans empruntés le samedi 11 juillet par les « forçats » de la Grande Boucle.

    christophe1.JPGEclaireurs privilégiés, engagés sous des couleurs et des motivations différentes, les cyclos du Kercorb auront signé des chronos très honorables sur les deux circuits proposés par l'équipe du président Jean-Claude Eychenne. Au départ de Tarascon sur Ariège et sur une distance de 165 km, « l'Ariégeoise » proposait les ascensions du Port de Lers (1517m), du col de la Core (1395) et du col d'Agnes (1570), avant une arrivée dans le petit village de montagne d'Auzat. Sur 795 concurrents classés, Jean Navarro prend la 192e place en 6h 23, 663e Eric Fayet en 6h 35 (victime d'une chute), 666e Jean-Claude Astoury en 8h 02.

    Sur le deuxième parcours baptisé la  « Mountagnole », identique au précédent moins le col de la Core et pour 111,5 km, la mention spéciale revient à Christophe Borie (photo) qui s'adjuge la 64e place sur 2092 concurrents classés, avec un temps de 3h 58'. Ses partenaires rallieront Auzat en 80e position pour Thierry Soula (3h 59'), 247e Laurent Garcia (4h 19'), 273e Patrick Rault (4h 20'), 704e Rémy Resplandy (4h 51'), 769e Paul Bayliss (4h 55'), 941e Régis Resplandy (5h 06'), 968e Jean-Christophe Garros (5h 08'), 1042e Roger Garros (5h 12'), 1090e Jean-Luc Mourières (5h 14'), 1183e Robert Béret (5h 20'), 1235e Martyn Pickering (5h 24'), 1323e Philippe Lara (5h 31'), 1440e Eric Puerto (5h 39'), 1454e Serge Murillo (5h 40').

    Ils se sont fait plaisir sur les pentes de la "Terre Courage", les cyclos du Chalabrais reviendront l'année prochaine, avec une envie d'autant plus accrue que l'arrivée sera jugée au sommet du plateau de Beille.