Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean cabanier

  • Sous les balcons

    Un jour de 1956 sur le cours Sully, face à la mairie, Jean Cabanier, appariteur fontainier, sécurise l'échelle sur laquelle est juché un de ses collègues employé municipal. L'opération se déroule sous les yeux du tout jeune Henri Lopez, qui se souviendra peut-être de l'identité du préposé en opération. Lequel était, il est permis de l'imaginer, chargé de fixer le blason de François de Bruyères dit le chevalier de Beaumont, sur un balcon du vieux Chalabre.  

    1956 Jean Cabanier et Henri Lopez.JPG

    Photo collection Yves Saddier

  • Les pompiers à la manœuvre

    Pompiers exercice mars 2010.JPGLes soldats du feu du Kercorb savent coordonner leurs efforts (photos Richard Conte).

    Ils se retrouvent souvent sur le terrain afin de circonscrire les incendies de l'été, les sapeurs-pompiers des centres de Ste Colombe sur l'Hers et Chalabre étaient une nouvelle fois associés, à l'occasion d'une manoeuvre qui s'est déroulée au pied du massif du Plantaurel.DSCF1284.JPG

    Dès 8h 30 samedi,  les responsables de l'exercice mettaient en place trois ateliers distincts et tournants : atelier de secourisme, atelier incendie et établissement de lances, atelier incendie et établissement de lances à l'étage. Une quarantaine d'éléments ont ainsi reproduit les gestes garantissant une intervention efficace en cas de sinistre, entraînement orchestré par les deux chefs de centres, Antoine Azzi et Stéphane Ferrier. L'occasion pour Davina Azzi, Fabien Conte, Lionel Escot et Frédéric Lefoll, jeunes formateurs issus des stages d'avancement, de mettre en pratique leurs acquis. L'exercice s'est parfaitement déroulé, tout au long d'une matinée conclue autour d'un buffet convivial partagé à la caserne Georges Gramont. DSCF1298.JPG

  • Les sapeurs-pompiers présents sur tous les fronts

    DSCF1963.JPGUn nouveau week-end sur la brèche pour l'équipe de garde.

    Comme le laissaient deviner les bulletins météo dès le milieu de la semaine dernière, la neige est tombée en abondance sur l'ensemble du département, mettant en alerte nombre de services publics, au premier rang desquels les pensionnaires de la caserne Jean Cabanier. Ces derniers auront une fois encore démontré toute leur polyvalence, appelés à intervenir à des titres divers sur le territoire du pays chalabrais. Dès jeudi après-midi et l'arrivée des premiers flocons, ils ont assuré l'accompagnement des infirmières sur leurs tournées, et cela jusqu'à dimanche soir. Ils procédaient samedi à deux évacuations de personnes vers l'hôpital local des Hauts de Bon Accueil, depuis Montbel et la place Salvador Allende. Le même jour un feu se déclarait au hameau puivertain de Campeille où un mobil home était la proie des flammes. Malgré une intervention rapide en dépit des difficultés d'accès au sinistre, le logement sera réduit entièrement à l'état de cendres. Dans le même temps, le véhicule de secours (Vsab) quittait par deux fois la caserne, afin de porter assistance à malades. 

    Dans l'ensemble et comme le soulignait l'adjudant Stéphane Ferrier, l'effectif de Jean Cabanier « n'aura pas connu de suractivité, malgré un bel épisode neigeux. A l'évidence, nos concitoyens ont fait preuve de prudence ». 

    Snow Janvier 2010 003.jpgLes soldats du feu à leur retour d'un sinistre à Campeille.

  • La patronne des sapeurs-pompiers célébrée en famille

    Ste Barbe 2009 I.jpgLe centre de secours a ouvert ses portes au personnel féminin.

    Le centre de secours Jean Cabanier accueillait dernièrement les soldats du feu et leurs proches, ainsi que les partenaires collaborant étroitement à leurs côtés, Marie-Hélène Biard-Richon pour le corps médical, Pierre-Henri Franzone pharmacien, et la gendarmerie, officiellement représentée par l'adjudant Michel Canilhac. Après la visite d'un Père Noël généreux auprès d'enfants sages et patients, l'adjudant-chef Stéphane Ferrier remerciait l'ensemble du personnel du centre pour sa disponibilité, ainsi que l'Amicale et son tout nouveau président Fabien Conte.

    Il devait ensuite expliquer les raisons de l'absence remarquée des élus ainsi que des représentants du Sdis, traditionnellement conviés mais qui n'auront pas reçu cette année leur carton d'invitation. Principal objet de la discorde, le futur centre de secours, dont la première pierre avait été officiellement posée le 17 décembre 2007 (photo ci-dessous) et qui fait figure d'Arlésienne puisque deux ans après, nos pompiers bénévoles sont toujours dans l'attente de la livraison de leurs nouveaux locaux. En ayant fait le choix de fêter sa patronne en comité restreint, le centre Jean Cabanier tient à démontrer que sa patience est arrivée au point de saturation. « L'occasion aussi de rendre service aux décideurs, ainsi dispensés en cette Sainte-Barbe 2009 de renouveler des vœux et des promesses qui demeurent hélas sans effets ».

    Ste Barbe 2009 001.jpgAprès cette mise au point conjointement apportée par le chef de corps et le président de l'amicale, Stéphane Ferrier présentait le bilan de l'activité opérationnelle pour 2009, particulièrement chargée puisque le jeune corps chalabrois aura été appelé à intervenir en 213 occasions : 57 incendies (41 feux de végétations, 14 en habitations, 2 feux de véhicule), 19 interventions diverses, 137 secours à personnes (26 accidents, 111 secours (malaise, chute,...).

    L'engagement du personnel était également mis en avant, à la faveur de la remise des diplômes qui a permis de saluer la forte implication féminine dans diverses formations. Océane Azam décroche la FIA (formation initiale d'application) et le FDF 1 (feux de forêt), aux côtés de Marion Ferrasse (FIA) et Laura Mellado (FIA-FDF 1). Chez les garçons, Fabien Conte et Frédéric Lefoll (FDF 2) sont promus au grade de caporal tandis que Laurent Mamet obtient la médaille d'argent pour ses vingt ans d'ancienneté. Une distinction remise avec les félicitations du vétéran Patrice Rodriguez, retraité du centre (photo ci-dessous). La fête pouvait commencer, dans un garage vidé de ses véhicules et judicieusement aménagé pour la circonstance.Ste Barbe 2009 Lolo.jpg   

     

    De gauche à droite : Jean-Marie Lafitte, Laurent Mamet, Patrice Rodriguez et Stéphane Ferrier.

  • Nos soldats du feu bénévoles depuis plus d’un demi-siècle

    En décembre 2000, les hommes de l'adjudant-chef Alain Cayrol recevaient la fourragère des sapeurs-pompiers, pour acte de dévouement manifesté lors des tragiques inondations de novembre 1999, qui avaient durement affecté les « pays bas » audois. Une cordelière aux couleurs de la légion d'honneur que les pensionnaires du centre de secours Charles Jean Cabanier allaient alors dédier à leurs aînés, à la veille des 50 ans d'existence du corps chalabrois. Dans le Tome IV édité en avril 1999 par « Il était une fois Chalabre », Robert Roncalli revient sur les circonstances qui ont amené à la création du premier groupe d'intervention incendie en Kercorb.

    « Le 10 avril 1950, Maurice Samitié alors maire de Chalabre faisait connaître aux membres de son conseil municipal que leur commune avait été désignée comme centre de secours contre l'incendie par la commission spéciale du département, sous réserve qu'elle s'engage : à acquérir le matériel spécialisé représentant une somme globale de 1 902 500 F (anciens), à créer un corps de 18 hommes au moins, 25 au maximum (conformément au décret du 13.08.1925), à créer les points d'eau qui seront demandés par le service départemental d'incendie. Les subventions s'élèveront à 40% de l'Etat et 30% du département. Restera à la charge de la commune la somme de 570 000 F.

    Jean Cabanier est contacté par Maurice Samitié pour voir s'il peut recruter les volontaires.../... Personne à Chalabre n'est plus apte que Jean pour mener à bien cette délicate mission. L'appariteur connaît tout le monde. De plus, c'est lui qui, bien avant que l'Etat et le département ne s'en mêlent a dirigé les batailles contre le feu. Il n'y avait pas de sirène, pas de caserne, pas de pompiers.

    Dans une remise municipale, à côté du corbillard hippomobile et du tombereau des ordures, se trouvait le matériel d'incendie : deux ou trois douzaines de mètres de tuyaux en cuir confectionnés avec des rivets en cuivre, et une pompe à bras.../... Faire monter la pression de cette archaïque mécanique nécessitait la force musculaire de quatre hommes qui s'échinaient en ahanant sur les barres de bois.../... Avec la création du corps, le matériel, les casques et les premiers uniformes furent achetés. Un Dodge, une moto-pompe Hotchkiss tractable et une plus petite que l'on chargeait sur le Dodge furent livrés.../...

    Un petit local fut loué en ville, à côté de l'immeuble Castres Saint-Martin (voir photo), et l'archaïque pompe à bras fut définitivement garée au fond de la remise du corbillard ».

     Jean Cabanier restera aux commandes jusqu'aux environs de 1970, avant de passer le relais à Mario Roncalli qui décèdera hélas en février 1975. Jean Cabanier assurera l'intérim, avant que Roger Laffont n'accepte la responsabilité du centre jusqu'en mars 1984. La même année, le futur adjudant-chef Alain Cayrol se voyait confier la direction du centre, responsabilité qu'il assumera jusqu'en décembre 2001. Avec l'année 2002, le centre de secours accueille à sa tête le sergent-chef Stéphane Ferrier, actuel chef de corps élevé depuis au grade d'adjudant-chef. En souvenir de son fondateur, le centre de secours porte aujourd'hui le nom de Jean Cabanier. (A noter que près de cent ans auparavant, le 11 janvier 1852, le maire Anduze-Faris avait déjà créé à Chalabre un corps de sapeurs-pompiers, fort de 24 « hommes de feu »).

    Hommage aux anciens, sur la photo ci-dessous, les soldats du feu de la première heure posent devant la « caserne » du Cours Docteur Joseph Raynaud (de la gauche vers la droite):

    Sur la pompe à bras : Joseph Biart, Roger Laffont, Léo Abat.

    Debout : Jean Cabanier, Mario Roncalli, Lucien Dumons, Albert Durand, Marcel Triat, Antoine Escande, Alban Faure.

    Accroupis : Georges Pendariès, André Conte, René Vernet, Georges Subreville, Aimé Catrier, Eloi Alabert.

     Absents sur la photo, René Salinas et Pierre Fournié.     

    Pompe à bras bis.JPG  N.B : Un nouvel album photo "Il était une fois Chalabre" a été mis en ligne.

  • Les sapeurs-pompiers plus que jamais sur la brèche

    Feu Puivert 15 août 005.jpgLes pensionnaires du centre de secours Jean Cabanier vivent un été très chaud avec des départs de feu qui se multiplient jour après jour et tout autour de la cité chalabroise. Un scénario pour le moins suspect et qui ne laisse guère de répit à nos soldats du feu, appelés en permanence aux quatre coins du canton. Feu Puivert 15 août 006.jpg

     

    Derniers exemples en date, les deux nouveaux sinistres qui se sont déclarés quasi simultanément le samedi 15 août, l'un au sommet du col de Boyer (photos ci-dessus), l'autre sous le château de Puivert à hauteur de Campferrier, circonscrit avec l'aide de deux Trackers (photo ci-dessous). Le lendemain un nouvel incendie éclatait derrière le tunnel de Lescale, pour lequel l'intervention de quatre Canadairs aura été nécessaire.

    Feu Puivert 15 août 003.jpg

    Encore un été mouvementé pour les troupes de l'adjudant-chef Stéphane Ferrier, auxquelles il faut souhaiter courage et patience.

     

    A noter qu'un nouvel album-photos (Maurice Mazon) est en ligne.

     

  • Les écoliers de Louis Pergaud ont visité la caserne des pompiers

    Avant de rendre livres et cahiers, et afin de clôturer le module d'apprentissage des premiers secours fait en classe, les élèves de Ce1-Ce2 sont allés tout dernièrement à la rencontre des sapeurs-pompiers de la caserne Jean Cabanier. Les secouristes en herbe et l'équipe éducative composée de Delphine Delmas et Laurence Ferrier ont été accueillis par Marion et Christophe, prêts à toute intervention d'autant que la période de mobilisation a commencé.

    Très vite mis en confiance, les enfants ont effectué une visite guidée du centre, avant de se familiariser avec le matériel équipant un véhicule de secours et d'aide aux blessés. L'heure était venue de participer à une « manoeuvre », une proposition acceptée avec grand  plaisir. Après avoir manipulé la lance à eau, actionné la sirène du camion ou enfilé les casques dorés, les élèves ont conclu l'expérience autour d'un excellent goûter offert par leurs hôtes.

     Au final une visite très instructive, qui aura à n'en pas douter suscité de nombreuses vocations. Bonnes vacances à toutes et à tous !CE1 CE2 Caserne.jpg

    Delphine Delmas et les enfants ont immortalisé l'événement aux côtés de Marion et Christophe.