Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ssiad

  • Les soins infirmiers élisent domicile, cours d'Aguesseau

    Le service de soins infirmiers à domicile a pris possession de ses nouveaux locaux situés cours Henri-d'Aguesseau.  

    SSIAD Inauguration 30 janvier 2014 Journal.jpgGhislaine Vanwersch-Cot a accueilli personnel soignant et élus, dans les nouveaux locaux du Ssiad.

    Depuis sa naissance sur le cours Sully, jusqu'à son arrivée sur le cours Henri d'Aguesseau, vingt années se seront écoulées, durant lesquelles le service de soins infirmiers à domicile (Ssiad), s'est fortement inscrit dans le quotidien des personnes âgées dépendantes du canton de Chalabre.

    raymonde castres,ssiad,ehpad hauts-de-bon-accueil

    (Photo archives, cours Sully, Février 1996. De gauche à droite, au premier plan, Anne-Marie Boussioux, Mathilde Ilhat, au second plan, Christelle Deckmyn, Muriel Clastre, Hélène Raucoule).

    Créée le 21 décembre 1994, à l'initiative de Jean-Jacques Aulombard directeur de l'hôpital local, secondé par Mathilde Ilhat, infirmière coordinatrice, cette unité a vu son activité augmenter de façon très régulière. Aujourd'hui, cinquante personnes sont prises en charge au quotidien par une équipe dynamique et compétente. Le service répond pleinement aux attentes de la population du Chalabrais et du Val de Lambronne, et emploie huit personnes, six aide-soignantes présentes sur le terrain 365 jours sur 365, une adjointe des cadres administratifs, et une infirmière coordinatrice.

    raymonde castres,ssiad,ehpad hauts-de-bon-accueilHébergé jusqu'en 2004 dans les locaux du District de développement du Chalabrais (cours Sully), puis locataire dans la rue Saint-François (Photo ci-dessus, archives, Juin 2004, 10e anniversaire), le personnel du Ssiad a désormais pris ses quartiers en un lieu qui perpétue la mémoire de Raymonde Castres, décédée en décembre 2011. Après avoir fait don de sa bibliothèque personnelle à la commune, Raymonde Castres avait en effet émis le voeu de léguer à l'hôpital local, les locaux abritant son débit de tabacs. Un lieu de rencontre également prisé pour qui aimait bonbons, livres et revues illustrées.

    raymonde castres,ssiad,ehpad hauts-de-bon-accueilLe jeudi 30 janvier dernier, et à la date prévue, Ghislaine Vanwersch-Cot directrice de l'Ehpad, Christian Guilhamat maire, et Jean-Jacques Aulombard conseiller général, accueillaient l'ensemble des intervenants médicaux et les élus du canton. Dans des locaux adaptés, et restaurés par des entreprises locales, pour un montant évalué à 25.000 €. "Cette installation marque la volonté d’une nouvelle dynamique du Ssiad" comme le soulignait Ghislaine Vanwersch-Cot, qui rappelait le rôle essentiel exercé au quotidien par l'équipe de l'unité de soins. Elle concluait en ayant une pensée pour Raymonde Castres, et pour sa belle initiative, assez rare pour ne pas être saluée.

    raymonde castres,ssiad,ehpad hauts-de-bon-accueil

  • Il a neigé sur le pays chalabrais

    Neige 9 janvier 2009 015.jpg

    Neige 9 janvier 2009 013.jpgLa neige annoncée aura fait son apparition jeudi dernier en milieu de journée, blanchissant légèrement l'ensemble du Kercorb. Un épisode météorologique tout à fait de saison, qui est venu perturber mais si peu, le quotidien de Chalabrois mis à pied, et heureux de pouvoir échanger quelques mots sur le chemin des courses. A pied d'oeuvre dès vendredi matin six heures, les services municipaux investissaient les artères principales, équipés d'étraves et autres trémies à sel, afin de sécuriser les mouvements quotidiens de nos concitoyens. Les plus optimistes optaient pour un rapide retour à la normale à l'approche du week-end, chacun pensant déjà à la reprise du championnat de promotion honneur de rugby et un déplacement prévu dimanche à Bressols, Tarn et Garonne.Neige 9 janvier 2009 033.jpg

    Vendredi en fin de soirée pourtant, de blancs flocons continuaient à saupoudrer la nuit chalabroise et remettaient une deuxième et belle couche sur un manteau déjà bien fourni. Samedi matin il neigeait toujours, et samedi soir, la neige tombait encore. Tout au long de la journée, les services de l'Equipement auront libéré les voies d'accès vers l'extérieur et la délicate montée vers l'hôpital local, tandis que les bourrasques reconstituaient invariablement une congère après l'autre. Toujours sur la brèche, les soins infirmiers à domicile ont poursuivi leur mission à travers le canton, avec l'aide de pilotes volontaires et notamment de Jean-Jacques Aulombard, directeur de l'hôpital local. A la caserne Jean Cabanier, les sapeurs-pompiers étaient en veille, appelés en début d'après-midi afin de circonscrire un feu d'habitation survenu au hameau de Campeille au-dessus de Puivert. Dans ces conditions, le traditionnel loto des pompiers prévu hier soir a été différé à une date ultérieure. Du côté du lac, la passerelle enjambait des eaux de plus en plus glacées (photo ci-dessus). Et à l'abri sous la colline des Tataoubas, les vaches de l'élevage Granger ont bénéficié comme d'habitude de tous les soins de la part de Jean-Claude et Alexandre (photo ci-dessous). 

     Pour l'heure tous les services restent sur le qui-vive, en attendant un retour rapide à la normale.   

     Un album photo (spécial neige) sera prochainement mis en ligne.

    Neige 9 janvier 2009 025.jpg