Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

us quercorb

  • C'était hier : Rugby : Le derby tourne court

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du mardi 18 octobre 2011.

    us quercorb,rc mirepoixLes locaux ont souffert face à des « bleu » bien en place (Photos archives, octobre 2011).

    Samedi 15 octobre, le stade Lolo Mazon accueillait la rencontre de championnat  de 2e série (Midi-Pyrénées) opposant l’US Kercorb-Bastide-Peyrat à son homologue du RC Mirepoix. Ce match entre voisins arbitré par Eric Sentucq a rapidement tourné à l’avantage des visiteurs, vainqueurs au final sur le score de 30 à 7 (mi-temps 19-7).

    Face au quinze mirapicien entraîné par Joël Vitaux et emmené par le capitaine Daniel Pirès, tous deux transfuges du club du Kercorb, la jeune formation de la Vallée de l’Hers n’aura pas le temps d’entrer dans le match. Deux essais visiteurs inscrits aux 2e et 5e minutes par Caux et Estivil (transformation Bonnes), portent la marque à 12 à 0, la perspective d’un palpitant face-à-face a fait long feu. Xavier Pinho-Teixeira rejoint ses joueurs dans l’en-but pour une nécessaire mise au point, et la réaction ne tardera pas à venir, avec un essai sous les barres de Fabien Conte, transformé par Olivier Carbonneau (7-12). Dix minutes de jeu, le match est lancé, mais l’épreuve physique imposée par le pack visiteur va permettre au RC Mirepoix de garder la main mise sur le ballon. Un nouvel essai inscrit à la demi-heure de jeu par Bonnes place le RCM en position idéale (19-7). Après la pause, le scénario sera identique, deux huit de devant au charbon, avec avantage pour les « bleu » de Mirepoix. Poussée à la faute, l’USKBP encaissera deux pénalités signées Caux (43’ et 48’), avant de céder une dernière fois sous la pression d’un pack adverse revenant en dame à la dernière minute du match. Un essai de Laffont non transformé scelle le score d’un match dominé par un quinze visiteur mieux structuré et plus aguerri. Avec cette troisième défaite, l’Entente de la Vallée de l’Hers ferme la marche de la poule B de 2e série. Prochain rendez-vous dimanche 30 octobre prochain, à Labastide-Beauvoir.

    us quercorb,rc mirepoix

    Le RCM a multiplié les offensives dans le camp kercorbate

    us quercorb,rc mirepoix

    Une balle en touche fuyante

    us quercorb,rc mirepoix

    Frédéric « Zonzon » Lacanal ouvre sur ses lignes arrières

    us quercorb,rc mirepoix

    Une attaque initiée par Johan Rivals

  • C’était hier : Rugby : Laborieux pour l’U.S. Quercorb

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 4 avril 1996.

    1996 Mars US Quercorb.jpgLe quinze de l’U.S. Quercorb en mars 1996 (Photo archives, compte-rendu José Sanchez). De gauche à droite, debout : Christophe Jean, Bruno Danjou, Francis Fouet, Fabrice Rossi, Thierry Cnocquart, Laurent Mamet, Raymond Roget, Sylvain Le Du, Jérôme Bernard, Stéphane Sicre, Raymond Rivals, Francis Gracia. Accroupis : Bernard Boulbès, Patrick Ferrié, José Cardailhac, Marc Garros, Olivier Cazas, Emmanuel Izart, Bruno Carbonnel, Joël Lafitte, Yves Pagès.  

    En match de barrage dimanche 31 mars, sur le terrain du Mas d’Azil, l’U.S. Quercorb dispose de Sauveterre, 15 à 0. Il aura fallu attendre 70 minutes pour que les gars du Quercorb aperçoivent le bout de la « grotte » et assurent enfin un succès qui leur était promis depuis le début de la rencontre. Face à une équipe de trentenaires à court de compétition mais utilisant bien le hors-jeu dans les regroupements et au niveau de leurs trois-quarts, les « bleu et blanc » ne sont pas parvenus à lancer véritablement le jeu de mouvements qu’ils ont si bien pratiqué toute la saison durant.

    Toutes les tentatives au large de Manu Izart et Bernard Boulbès, ou au ras de la mêlée avec Patrick Férrié et sa troisième ligne, ont échoué, soit sur des fautes de main, soit sur faute adverse. Malheureusement, le botteur de service qui avait tout enquillé la nuit précédente (à l’entraînement) ne trouvait le chemin des « pagelles » qu’une seule fois, pour un score de 3 à 0 à la mi-temps. La deuxième période sera une copie conforme de la première avec une domination permanente des « bleu et blanc », Sauveterre ne passant la ligne médiane que deux fois durant la dernière demi-heure. Ce n’est qu’à dix minutes de la fin, sur une des innombrables positions de hors-jeu du quinze en jaune que les gars du Quercorb joueront rapidement la pénalité à la main pour envoyer Marc Garros marquer un essai en coin (8-0). Trois minutes après, sur une touche où les « jaunes » étaient étrangement absents, Jérôme Bernard lançait directement sur Sylvain Le Du qui se retrouvait tout étonné vingt mètres plus loin, pour aplatir aux pieds des poteaux. Olivier Cazas assurait la transformation et l’U.S. Quercob l’emportait sur le score de 15 à 0. Le deuxième tour des barrages aura lieu le 14 avril prochain contre l’équipe de Roques-sur-Garonne, sur terrain neutre à désigner. Espérons que le public viendra aussi nombreux que dimanche dernier pour soutenir les représentants du Quercorb.

  • C’était hier : Rugby : L’US Quercorb éliminée en quart

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 28 mars 1996.

    us quercorbDes nouvelles rassurantes de Raymond Rivals (à gauche), aux côtés de son partenaire de jeu, Raymond Roget (Photo archives, Mars 1996, compte-rendu José Sanchez).

    Dimanche 24 mars sur le terrain de Montgaillard (Ariège), l’US Quercorb a chuté sur le score de 18 à 10 face à l’équipe du Haut-Salat (mi-temps : 10-0). La motivation et l’envie de gagner étaient les plus fortes côté ariégeois. La motivation d’abord. La bonne motivation, celle qui transcende les joueurs, qui les rend plus forts dans leurs têtes, qui les transforme en guerriers et non pas une motivation qui vous met la pression, fait trembler les mains et les pieds, et vous donne la peur de mal faire.

    Pour preuve, ce coup d’envoi intentionnellement manqué par les gars du Haut-Salat et cette première mêlée relevée qui leur coûte une pénalité à zéro point et un carton jaune, mais qui leur donne l’avantage psychologique pour le restant de la rencontre, puisqu’ils attendent encore la réponse. Les « bleu et blanc » du Quercorb dominent bien territorialement mais le manque de réussite d’Olivier Cazas dans les tentatives de pénalité ne leur permettra pas d’ouvrir le score. L’envie ensuite. Deux incursions seulement dans les 22 mètres du Quercorb en fin de première mi-temps, mais au bout du compte, deux essais pour le Haut-Salat et 10 à 0 à la pause. Un petit espoir dès la reprise lorsque Stéphane Sicre marquera un essai pour le Quercorb (10-5) mais cinq minutes après sur la première vrai attaque de nos trois-quarts, le centre du Haut-Salat intercepte un ballon d’essai (15-5). Avec une pénalité engrangée, le Haut-Salat l’emportera finalement sur le score de 18 à 10. Dimanche 31 mars, l’US Quercorb aura l’occasion de se rattraper avec le tour de barrages qualificatif pour le championnat de France, qui l’opposera à l’équipe de Sauveterre (31) sur le terrain du Mas d’Azil. L’occasion de souhaiter un bon retour dans le pack à Raymond Rivals, bien rétabli d’une forte commotion subie lors de la rencontre précédente à Chalabre, face à Saint-Amans.

  • C’était hier : Rugby : au bout du suspense !

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 21 février 1996.

    us quercorbLes lignes arrières de l'US Quercorb. Debout, de gauche à droite : Marc Garros, José Cardailhac, Manu Izart, Olivier Cazas. Accroupis : Bruno Carbonnel, Pagès, Joël Lafitte, Bernard Boulbès, Patrick Ferrié  (Photo archives Février 1996, compte-rendu José Sanchez).

    En championnat des Pyrénées 4e série, US Quercorb 22-Saint-Clar-de-Rivière 17. De l’espoir au doute, de l’ennui à la délivrance, toutes les sensations du parfait supporter étaient inscrites au menu de la rencontre Quercorb-St-Clar, dimanche dernier sur le stade de Labastide-sur-l’Hers (Ariège). L’espoir pour les « bleu et blanc » du Quercorb qui dès la 7e mn, après mêlée enfoncée et un ballon poussé au pied, ouvrent le score par un essai de Christophe Jean. L’ennui ensuite pendant 25 mn, deux équipes qui se neutralisent, un jeu brouillon, débridé,des fautes de main de part et d’autre, qui plongent la rencontre dans une monotonie pesante. Et l’espoir à nouveau pour le quinze en « bleu » à la 30e mn, Pagès allume une chandelle et Marc Garros récupère à la barbe des centres adverses et passe à Manu Izart qui marque près des poteaux (10-0). Dix minutes après, les visiteurs reviendront au score par un essai suite à une pénalité jouée à la main, le troisième ligne surprenant tout le monde (10-7). Bonheur de courte durée pour les « noirs » car deux minutes après, sur une pénalité manquée par Olivier Cazas, Manu Izart qui a bien suivi plongera dans les pieds de l’arrière visiteur pour lui subtiliser le ballon et inscrire un essai très opportuniste (17-7). Juste avant la pause, le botteur de Saint-Clar transformera une pénalité des 22 m face aux poteaux, redonnant l’espoir à son équipe et installant le doute dans l’esprit des locaux, 17 à 10 aux citrons.

    Espoirs consolidés pour le quinze en noir après dix minutes de jeu en deuxième période, par un essai en contre qui lui permet d’égaliser à 17 partout. L’ennui s’installera à nouveau chez les supporters, pendant une bonne demi-heure, les gars du Quercorb voulant gagner à tout prix vont confondre trop souvent vitesse et précipitation. La délivrance enfin pour les « bleu et blanc » après un renvoi aux 22 des « noirs », un regroupement, Pagès qui lance l’attaque de la dernière chance, Marc Garros qui slalome dans la défense adverse et plonge en coin pour l’essai de la victoire. « Ouf » de soulagement, on jouait les arrêts de jeu et dès le renvoi au centre, l’arbitre siffle la fin du match sur le score de 22 à 17 à l’avantage de l’U.S. Quercorb.

    Dimanche 25 février, déplacement à La Tour-du-Crieu (Ariège), où une victoire serait nécessaire pour consolider la place de leader.

    us quercorb

    François Viallessèche, Christophe Jean, Arnaud Molini, la 2e ligne de l'USQ XV

    Quelques jours plus tard, les joueurs réunis chez José Sanchez au siège café de la Paix, allaient se voir offrir un jeu de maillots tout de bleu et blanc rayés, des mains de Jacques Montagné, maire et conseiller général, au nom du conseil général de l'Aude. Avec la participation également appréciée de Joël Brochet, artisan chalabrois et supporter inconditionnel du club emmené par le président Guy Garros. 

    us quercorb

    Photo archives, mars 1996

  • C’était hier : L’US Kercorb XV « cartonne »

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 18 janvier 1996.

    us quercorbLaurent Mamet, Patrick Séris et Francis Fouet, la première ligne volontaire de l’USK XV.

    C’est sur un score sans appel et avec six essais à la clé, que les « bleu et blanc » ont remporté le match qui les opposaient à l’équipe de La Tour-du-Crieu (Ariège). Grâce à cette victoire, les gars du Kercorb s’installent à la première place de leur poule, et passent en tête au classement du Challenge de l’Offensive. Le festival offensif débute dès la 5e mn, suite à une touche dans les 22 m visiteurs, une bonne prise de balle à deux mains de Christophe Jean et le huit « bleu et blanc » se retrouve pour un essai en force transformé par Olivier Cazas lequel enquillera quelques minutes après, une pénalité pour hors-jeu des trois-quarts adverses. Les visiteurs réduiront le score par une pénalité, pour un ballon gardé au sol. Sur un mauvais dégagement de l’arrière de La Tour, Manu Izart récupère le ballon et après un relais avec sa troisième ligne, ira aplatir, Olivier Cazas assurant la transformation de cet essai. Suite à un hors-jeu de l’USK, les « jaune et vert » marqueront une nouvelle pénalité. A la 30e mn, Olivier Cazas passera une pénalité, et dès le renvoi au centre, « Nanard » Boulbès se retrouvera derrière la ligne, après un très bel enchaînement avants-trois-quarts, Cazas transformera l’essai, et aggravera le score par une pénalité juste avant la pause.

    25 à 6 aux citrons, et dès la reprise, Thierry Cnocquart franchit la ligne d’essai ariégeoise, Olivier Cazas transforme, 32 à 6. Les banlieusards appaméens profiteront d’un moment de relâchement des locaux pour marquer un bel essai. Les « bleu et blanc » repartent à l’attaque et Marc Garros plongera en coin. Le dernier essai de cette partie sera marqué par un des joueurs les plus en vue de l’après-midi, Christophe Jean, Olivier Cazas transformera et portera le score à 44 à 13. Les joueurs de l’Union Sportive du Kercorb organisent le samedi 20 janvier à 22 h, le bal du rugby au théâtre municipal avec l’excellent orchestre « Test ».