Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

us quercorb

  • C’était hier : Rugby : au bout du suspense !

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 21 février 1996.

    us quercorbLes lignes arrières de l'US Quercorb. Debout, de gauche à droite : Marc Garros, José Cardailhac, Manu Izart, Olivier Cazas. Accroupis : Bruno Carbonnel, Pagès, Joël Lafitte, Bernard Boulbès, Patrick Ferrié  (Photo archives Février 1996, compte-rendu José Sanchez).

    En championnat des Pyrénées 4e série, US Quercorb 22-Saint-Clar-de-Rivière 17. De l’espoir au doute, de l’ennui à la délivrance, toutes les sensations du parfait supporter étaient inscrites au menu de la rencontre Quercorb-St-Clar, dimanche dernier sur le stade de Labastide-sur-l’Hers (Ariège). L’espoir pour les « bleu et blanc » du Quercorb qui dès la 7e mn, après mêlée enfoncée et un ballon poussé au pied, ouvrent le score par un essai de Christophe Jean. L’ennui ensuite pendant 25 mn, deux équipes qui se neutralisent, un jeu brouillon, débridé,des fautes de main de part et d’autre, qui plongent la rencontre dans une monotonie pesante. Et l’espoir à nouveau pour le quinze en « bleu » à la 30e mn, Pagès allume une chandelle et Marc Garros récupère à la barbe des centres adverses et passe à Manu Izart qui marque près des poteaux (10-0). Dix minutes après, les visiteurs reviendront au score par un essai suite à une pénalité jouée à la main, le troisième ligne surprenant tout le monde (10-7). Bonheur de courte durée pour les « noirs » car deux minutes après, sur une pénalité manquée par Olivier Cazas, Manu Izart qui a bien suivi plongera dans les pieds de l’arrière visiteur pour lui subtiliser le ballon et inscrire un essai très opportuniste (17-7). Juste avant la pause, le botteur de Saint-Clar transformera une pénalité des 22 m face aux poteaux, redonnant l’espoir à son équipe et installant le doute dans l’esprit des locaux, 17 à 10 aux citrons.

    Espoirs consolidés pour le quinze en noir après dix minutes de jeu en deuxième période, par un essai en contre qui lui permet d’égaliser à 17 partout. L’ennui s’installera à nouveau chez les supporters, pendant une bonne demi-heure, les gars du Quercorb voulant gagner à tout prix vont confondre trop souvent vitesse et précipitation. La délivrance enfin pour les « bleu et blanc » après un renvoi aux 22 des « noirs », un regroupement, Pagès qui lance l’attaque de la dernière chance, Marc Garros qui slalome dans la défense adverse et plonge en coin pour l’essai de la victoire. « Ouf » de soulagement, on jouait les arrêts de jeu et dès le renvoi au centre, l’arbitre siffle la fin du match sur le score de 22 à 17 à l’avantage de l’U.S. Quercorb.

    Dimanche 25 février, déplacement à La Tour-du-Crieu (Ariège), où une victoire serait nécessaire pour consolider la place de leader.

    us quercorb

    François Viallessèche, Christophe Jean, Arnaud Molini, la 2e ligne de l'USQ XV

    Quelques jours plus tard, les joueurs réunis chez José Sanchez au siège café de la Paix, allaient se voir offrir un jeu de maillots tout de bleu et blanc rayés, des mains de Jacques Montagné, maire et conseiller général, au nom du conseil général de l'Aude. Avec la participation également appréciée de Joël Brochet, artisan chalabrois et supporter inconditionnel du club emmené par le président Guy Garros. 

    us quercorb

    Photo archives, mars 1996

  • C’était hier : L’US Kercorb XV « cartonne »

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 18 janvier 1996.

    us quercorbLaurent Mamet, Patrick Séris et Francis Fouet, la première ligne volontaire de l’USK XV.

    C’est sur un score sans appel et avec six essais à la clé, que les « bleu et blanc » ont remporté le match qui les opposaient à l’équipe de La Tour-du-Crieu (Ariège). Grâce à cette victoire, les gars du Kercorb s’installent à la première place de leur poule, et passent en tête au classement du Challenge de l’Offensive. Le festival offensif débute dès la 5e mn, suite à une touche dans les 22 m visiteurs, une bonne prise de balle à deux mains de Christophe Jean et le huit « bleu et blanc » se retrouve pour un essai en force transformé par Olivier Cazas lequel enquillera quelques minutes après, une pénalité pour hors-jeu des trois-quarts adverses. Les visiteurs réduiront le score par une pénalité, pour un ballon gardé au sol. Sur un mauvais dégagement de l’arrière de La Tour, Manu Izart récupère le ballon et après un relais avec sa troisième ligne, ira aplatir, Olivier Cazas assurant la transformation de cet essai. Suite à un hors-jeu de l’USK, les « jaune et vert » marqueront une nouvelle pénalité. A la 30e mn, Olivier Cazas passera une pénalité, et dès le renvoi au centre, « Nanard » Boulbès se retrouvera derrière la ligne, après un très bel enchaînement avants-trois-quarts, Cazas transformera l’essai, et aggravera le score par une pénalité juste avant la pause.

    25 à 6 aux citrons, et dès la reprise, Thierry Cnocquart franchit la ligne d’essai ariégeoise, Olivier Cazas transforme, 32 à 6. Les banlieusards appaméens profiteront d’un moment de relâchement des locaux pour marquer un bel essai. Les « bleu et blanc » repartent à l’attaque et Marc Garros plongera en coin. Le dernier essai de cette partie sera marqué par un des joueurs les plus en vue de l’après-midi, Christophe Jean, Olivier Cazas transformera et portera le score à 44 à 13. Les joueurs de l’Union Sportive du Kercorb organisent le samedi 20 janvier à 22 h, le bal du rugby au théâtre municipal avec l’excellent orchestre « Test ».

  • C’était hier : Rugby : défaite amère !

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 15 décembre 1995.

    us quercorbUn bel essai du pack chalabrois, validé sous les yeux de Bruno Danjou (photo archive, Octobre 1995, compte-rendu José Sanchez).

    Dimanche 10 décembre en championnat 4e série du Comité des Pyrénées, Roques-sur-Garonne l’emporte sur l’US Quercorb, score final 29 à 24 (mi-temps 17-7).

    En ouvrant le score dès les premières minutes par un drop de Pagès, les « bleu et rouge » de l’US Quercob pensaient bien que ce match à Roques-sur-Graonne (31) était à leur portée. Ils étaient encore plus rassurés quand José Cardaillac, après un regroupement favorable et attaque classique de nos trois-quarts, marquait un bel essai transformé par Olivier Cazas. Les gars de Roques revenaient bien au score par un essai transformé mais Manu Izart redonnait l’espoir à son équipe avec un superbe essai, 7 à 17 à la pause.

    Dès la reprise et profitant de la domination de leur pack, les locaux vont inscrire un essai transformé qui ramène le score à 14-17. Les gars du Quercorb ne se découragent pas et reprennent le large par l’intermédiaire de Manu Izart qui inscrit son deuxième essai personnel, essai transformé par Olivier Cazas (14-24). Dans les dernières minutes, les banlieusards toulousains marquaient un nouvel essai qui portait le score à 21-24. Et c’était bien le score enregistré à la fin du temps réglementaire, mais l’arbitre rallongeait les débats de 13 minutes. Prolongations mises à profit par les locaux qui inscrivaient un essai et un drop, pour prendre un avantage définitif au planchot. Et au final une grosse déception dans le camp du Quercorb, qui voyait s’envoler le bénéfice d’une victoire en terrain adverse.

    Toute l’équipe est à féliciter en bloc, les avants ont compensé leur manque de poids par un pressing défensif de tous les instants, les trois-quarts ont montré toutes leurs capacités dans le jeu de mouvement. Un très bon match qu’il faudra renouveler dès le dimanche 17 décembre contre les voisins de Bélesta, sur la pelouse du stade Lolo-Mazon.