Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rugby : L’USCK renoue avec le succès face à Castillon

US CK-Castillon.JPGLe jeu aura été trop souvent oublié au cours de ce face-à-face heurté.  

Le quinze de l'USC Kercorb accueillait samedi 27 février son homologue de Castillon-en-Couserans, pour le compte de la quatorzième journée du championnat de promotion honneur Midi-Pyrénées. Cette rencontre enlevée par les « bleu et blanc » sur la marque de 28 à 7 (mi-temps 21-0) aura permis aux joueurs du capitaine Mathieu Canal de remettre l'équipe dans le sens de la marche et de réactiver un compteur victoire bloqué depuis le 13 décembre dernier.

Le succès se dessinera très vite puisque Paul Franzone signait une première pénalité dès la 3e minute de jeu, suivie cinq minutes plus tard d'un essai à l'actif du pack (8-0). Paul Franzone plaçait son tee pour deux pénalités supplémentaires, et une transformation consécutive à un essai de Julien Bachelard.USC K-Castillon.JPG

21 à 0 à la pause, l'affaire semblait entendue d'autant que le périmètre de jeu ressemblait toujours plus à un ring de boxe. Les échauffourées succédaient aux échauffourées, avec de temps à autre une phase de rugby conclue notamment à la 65e minute de jeu par un troisième essai signé Christophe Baltiéri. Paul Franzone ajustait une dernière fois les pagelles, tandis que les Couseranais inscrivaient leurs premiers points en fin de match, avec un essai sous les poteaux (28-7). Yacin Lala pouvait siffler la fin d'une rencontre à oublier.

Badalucs.JPGLes Badalucs en ont encore sous la semelle.

En ouverture, l'Amicale des Badalucs et son homologue du Couserans auront offert une prestation beaucoup plus enlevée, remportée par les partenaires de Titou Cnocquart sur le score de 5 essais à 3. Une nouvelle sortie sous le signe du fair-play pour des vétérans plutôt gaillards, conclue en soirée autour d'un lunch partagé par les deux équipes, place Charles Amouroux. A noter l'arbitrage tatillon de M. Christian Laffont et la mise en route laborieuse du dénommé "Gégé".

Bad alucs.JPG

Les commentaires sont fermés.