Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cyclo-vtt-club du chalabrais - Page 4

  • C’était hier : Dernière escapade pour nos cyclos

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 22 octobre 1996.

    cyclo-vtt-club du chalabraisLe « tougnol » de Jeanne n’a qu’à bien se tenir. De gauche à droite, Eric Fayet, Roger Quério, un cyclo de passage invité à partager un peu de pain à l'anis, Jean Navarro, Jean Quério, Francis Amouroux, Claude Chauveton, César Martinez (photo archives octobre 1996).

    Le Cyclo-club du Chalabrais n’a pas dérogé à la tradition, en programmant la der des sorties officielles pour 1996, sur les belles routes de nos Corbières. Au petit jour et en petit peloton, les cyclos du président Jean Quério ont quitté le siège café de la Paix pour relever aussitôt une absence de marque : éclipsé la veille par une lune cabotine, et fatiguée de surveiller nos nuits, le chaud soleil d’octobre boudait tout simplement le rendez-vous. Certainement vexé, il préférait envoyer à sa place un « brave marinas » que nos vaillants coursiers vont affronter tout au long de la randonnée. Direction le col des Tougnets, Festes, Magrie et Limoux où les CCC vont alors commettre le péché de gourmandise, au pied de Notre-Dame de Marceille, et sur une « malheureuse » initiative de l’ami Claude Chauveton, lequel ne se déplace jamais sans glisser un « tougnol » de sa fabrication dans la musette. Ce plein de calories était-il bien raisonnable ? Certainement car de Saint-Hilaire jusqu’à Arques en passant par Villebazy et Missègre, les hectomètres paraîtront interminables, face à un invariable vent violent et tourbillonnant. Le retour vers le Kercorb via Bugarach et le col de Saint-Louis s’effectuera après une nouvelle halte salutaire à l’abri des thermes de Rennes-les-Bains, où Hélène et Roger, toujours aux petits soins, s’efforceront avec succès de remonter le moral des troupes. Pourtant le tête à tête avec Eole était encore loin d’être terminé, et ce sont sept cyclos flapis qui rallieront peu avant la nuit, le siège du cours Colbert, où les attendait le chaleureux accueil de Betty.               

  • C’était hier : Les Cyclos du Chalabrais aiment le Lauragais

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 17 septembre 1996.

    cyclo-vtt-club du chalabrais,cyclo club de villeneuve-la-comptalLes Chalabrois à l’assaut du cassoulet (De gauche à droite : Jean Navarro, Jean Martinez, Francis Amouroux, Bruno Desjardins, Jean Quério, Claude Chauveton, César Martinez, Robert Beret. Photo archives, Septembre 1996).          

    Les cyclos du Kercorb participaient dernièrement à la 14e Randonnée du Cassoulet, organisée par les dynamiques représentants du Cyclo Club de Villeneuve-la-Comptal. Après avoir bénéficié d’un excellent accueil au relais Saint-Pierre, où s’effectuait la perception des feuilles de route, les cyclos du jeune président Jean Quério se sont échappés dans les superbes paysages du Lauragais. La succession de bosses qui agrémentait le parcours aurait pu mettre à mal les organismes, mais les CCC qui marchent le plus souvent au moral, ne perdront jamais de vue les terrines de cassoulet qui leur étaient promises au terme de la randonnée. Une centaine de kilomètres plus loin, les représentants du Chalabrais retrouvaient leur ami Jeannot Martinez, régional de l’étape inscrit sur le circuit VTT. Les CCC qui comptent dans leurs rangs nombre de « cyclo-gastronomes », remercient vivement Kathy et Jeannot, leurs hôtes villeneuvois, lesquels leur ont permis de clôturer cette excellente journée, par le pot de l’amitié.

    cyclo-vtt-club du chalabrais,cyclo club de villeneuve-la-comptal

    Clubs différents, mais objectif commun, pour Francis Amouroux et Gilbert Navarro.

    cyclo-vtt-club du chalabrais,cyclo club de villeneuve-la-comptal

    « Manger avant d'avoir faim, boire avant d'avoir soif », telle est la devise maîtresse du cyclo.  

  • Ils étaient sur les routes de l’Ariégeoise

    cyclo-vtt-club du chalabraisJean-Claude Astoury a bouclé la boucle à plus de 23 de moyenne.

    Le samedi 25 juin aux premières heures du jour, Tarascon-sur-Ariège était envahie par une marée de casques, ondoyant sur la ligne de départ de la XXIIe édition de l’Ariégeoise. Ce rendez-vous international, offrait à près de 5000 cyclosportifs, le bonheur de pédaler dans un décor aussi sauvage que riche en dénivelés. Après une mise en jambe effectuée sous les remparts du château de Roquefixade, chacun allait enchaîner les changements de rapports, avant Bélesta et l’ascension du col de la Croix-des-Morts. L’arrivée sur un plateau de Sault embrumé, se fera sous une pluie fine et froide, avant de rallier la vallée du Rébenty, porte d’accès vers la forêt de Niave pour les uns, le Pailhères pour les autres, ou encore la montée vers le Plateau de Beille, perché à 1785 m. Trois parcours étaient au programme, sur lesquels les couleurs du Kercorb auront pu briller malgré la grisaille du ciel.

    Pour l’Ariégeoise XXL (arrivée à Beille), 169 km et 4378 m de dénivelé (856 classés), Alain Limouzy prend la 113e place en 7 h 02’, David Compston se classe 120e en 7 h 03’, Jean Navarro 361e en 7 h 51’, Ambre Limouzy 374e en 7 h 53’ (2e dans sa catégorie), Christine Newbury 802e en 9 h 31’ (5e dans sa catégorie).

    Sur l’Ariégeoise, 153 km et 3128 m de dénivelé (1369 classés), Antoine Biard prend la 186e place en 6 h 10’, suivi de Jean-Claude Astoury 404e en 6 h 37’, Raphaël Martin 635e en 6 h 59’, Jean-Christophe Garros 721e en 7 h 08 et Jean-Luc Mourières 1246e en 8 h 16’.

    Enfin, sur la Mountagnole, longue de 127 km pour 2733 m de dénivelé, et sur 1450 classés, Gérald Mourareau termine en 7 h 27’, et en 1256e position.

    A l’évidence les organismes étaient parfaitement préparés, de bon augure dans la perspective d’une semaine que le Cyclo-Vtt-Club du Chalabrais effectuera au début du mois d’août, dans les Alpes.

  • C’était hier : Téléthon : Les sapeurs ont fait la courte échelle aux cyclos

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 17 décembre 1995 (photo archives, Décembre 1995).

    caserne jean-cabanier,téléthon 1995,cyclo-vtt-club du chalabraisDepuis sa création en 1987, le Téléthon a comme partout ailleurs, bénéficié d’un soutien sans faille de la part des Chalabroises et des Chalabrois, et si l’action de ces derniers s’est toujours montrée efficace, elle n’en restait pas moins isolée. A l’initiative des corps de sapeurs-pompiers de la Haute-Vallée, les soldats du feu chalabrois sous les ordres de l’adjudant-chef Alain Cayrol se sont pleinement investis en 1995. Afin de mobiliser leur énergie et construire avec succès un véritable triomphe d’espoir pour tous ceux qui attendent la guérison des maladies neuromusculaires. Une urne déposée à la mairie en début de semaine et contenant les dons des Chalabrois était ainsi acheminée à bicyclette jusqu’à Espéraza, le samedi 8 décembre au matin, via Limoux, Bouriège et Campagne-sur-Aude.

    Jacques Montagné, maire de Chalabre et Jacques Laffont, maire de Montjardin ont donné le départ d’une mobilisation symbolique à laquelle participaient également les cyclos du président Jean Quério. Après avoir roulé de caserne en caserne, le peloton a finalement rallié la cité chapelière avec une enveloppe de près de 37.000 F, qui sera remise dans les prochains jours à M. Ginès Navarro, coordinateur de cette vaste opération de solidarité pour le département de l’Aude. Un grand merci à tous ceux qui ont permis la réalisation de ce formidable élan de solidarité.            

  • Quand les cyclos descendent de bicyclette

    cyclo-vtt-club du chalabraisLa section cycliste du Kercorb affiche un excellent bulletin de santé.

    Les membres du Cyclo-Vtt-Club du Chalabrais ont coupé leur effort en ce premier samedi de décembre, invités à faire le tour d’horizon d’une saison qui se termine. L’occasion pour le président Jean Quério de souhaiter la bienvenue à un peloton au teint hâlé, tout juste débarqué d’un voyage à San Feliu de Guixols (Catalunya). L’assemblée acquise à la cause de la petite reine et de ses dirigeants, a ensuite écouté le rapport d’activités exposé par Christian Courdil.

    En groupe, en solo ou en binôme, le club aura su varier les plaisirs, emmenant ses adeptes de l’effort sur deux roues, vers les pentes du Mont-Ventoux, à Buis-les-Baronnies, et sur le massif des Dentelles de Montmirail. Au mois d’août, le peloton aura été aperçu sur les routes du Morbihan, avant une fin de saison sur les routes sinueuses de la Costa Brava. Au final, des milliers de kilomètres, et nombre de souvenirs, partagés avec les amis du pays nîmois, d’ores et déjà invités à libérer quelques dates sur le calendrier 2016.

    Fâchés avec la traditionnelle trêve des confiseurs, les CCC devraient engager une nouvelle saison dès les premiers jours de janvier, afin d’honorer les rendez-vous 2016. Au premier rang desquels un séjour sur les terres de leurs amis Hervé et Josiane, dans les Cévennes lozériennes (week-end de l’Ascension). Une mise en jambe pertinente, qui précèdera une revue de paquetage au pied des cols alpins, au mois d’août.

    Autant de projets que le club aura toute latitude de caler, puisque le compte-rendu financier énoncé par Monique Rault est clairement positif. Et ce malgré la fin du partenariat entre le Cyclo-Vtt-Club du Chalabrais et l’intercommunalité des Pyrénées Audoises, relatif au travail de balisage et d’entretien des circuits VTT «  Aude en Pyrénées » (100 km de sentiers), désormais soumis à appel d‘offres depuis février 2015.

    A l’heure des démissions, chacun des membres sortants retrouvait aisément son siège. L’équipe chargée d’affiner 2016 se compose comme suit : président Jean Quério, secrétaire Christian Courdil, trésorière Monique Rault, section VTT Patrick Rault.

    cyclo-vtt-club du chalabrais

  • Chroniques d’un cyclo serre-file en Bretagne

    Pendant six jours, les membres du Cyclo-VTT-club du Chalabrais ont sillonné la campagne celtique, de Pluméliau à Locmaria.

    cyclo-vtt-club du chalabrais,talnay

    Le peloton a apprécié l'hospitalité bretonne.

    Il y a peu, les côtes du Morbihan voyaient débarquer les couleurs du Cyclo-Vtt-Club du Chalabrais, présent en pays de Baud afin d’évaluer la difficulté des profils bretons. Assurés d’un parfait hébergement sous les ardoises de la Roseraie de Talnay, et munis de leur carnet de route, les cyclistes du président Jean Quério ont sillonné six jours durant, la campagne celtique.

    De Pluméliau à Locmaria, tout le long des rives du Scorff et du Blavet, un peloton de quatorze unités observera sans peine que tous les chemins mènent à St Barthélémy et à sa chapelle St Adrien. Sans mal, ils tisseront leur toile autour d'Inguinel, Camors, Quistinic et Pluvigner, sans jamais croiser la route de Pen-Zac.

    De Ty Marrec au Mur de Bretagne     Exception faite de deux parties de mölkky et la possibilité d’un jumelage entre les communes de Locminé et St Félix-de-Tournegat, la colonne chalabro-gardoise restera très classique. De par la proximité du circuit de Plouay et de la redoutable côte de Ty Marrec d’abord, et parce qu’une incursion dans les Côtes d’Armor suffira pour aborder le Mûr de Bretagne.

    cyclo-vtt-club du chalabrais,talnay

    L’équilibre nécessaire entre sport et tourisme emmènera les CCC vers la chapelle de Kernascléden, le Festival interceltique de Lorient, et le site de Carnac. Le séjour sur la côte des Mégalithes prendra fin avec une promenade nocturne à bord d’un lamparo sur la Ria d’Etel. Avant un ultime banquet à base de ventrèche de thon à l’ételoise.

    Prochaine destination au programme des mordus du pédalier chalabrois, la Costa Brava, pour une fin de semaine de Toussaint à San Feliu de Guixols. 

  • C’était hier : Ils ont bouclé leur saison

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 20 octobre 1995.

    Les membres du Cyclo-Club du Chalabrais participaient dimanche 15 octobre dernier à l’ultime sortie prévue au calendrier, empruntant à cette occasion les routes sinueuses et escarpées du pays de Fenouillèdes. Un final marqué par les sautes d’humeur d’une météo particulièrement changeante. Les CCC étant constamment obligés de solliciter Guido et François, responsables de l’intendance et des valises.

    Nos cyclos aguerris sont entrés sans broncher dans la valse  des k-ways et des casquettes depuis le départ du siège cours Colbert, où le café chaud de l’ami José avait eu le mérite de ragaillardir un peloton déjà transi, jusqu’au sommet du col du Linas où les premiers rayons d’un soleil catalan vont faire des miracles. La longue descente sur Cubières va permettre à Denis de se réconcilier avec son vélo, et l’entrée dans les Gorges de Galamus étrangement oubliées par la tramontane, va se faire en roue libre, jusqu’à l’ermitage de Saint-Antoine.

    cyclo-vtt-club du chalabrais

    A St Paul-de-Fenouillet, le peloton craque tout naturellement pour les croquants, avant de passer à table sur les hauteurs de St Martin-de-Fenouillèdes, à l’abri d’une cabane en pierre en bordure de vigne (photo ci-dessus, archives octobre 1995). Les cyclos du président Jean Quério vont laisser souffler le vent, pour fondre ensuite sur les gorges de St-Jaume, Notre-Dame de Laval, Caudiès et le superbe col de St-Louis. Certains qui avaient repris deux fois de la tarte, ont très vite l’impression que la route est taillée à flanc de paroi, tant le dénivelé fait mal. Arrivés au sommet, c’est la douche froide et les CCC se voient contraints de rallier la Cité des Trois Quilles sous une pluie battante pour aborder les interminables lacets du Portel, dernière difficulté de la journée. Un peu de vent, un peu de soleil, un peu de pluie, au bout du compte les cyclos tirent un trait sur la saison 1995, le prochain rendez-vous est fixé à la mi-novembre, pour le bilan et l’assemblée générale annuelle.