Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

café de la paix

  • C’était hier : Les as du piquet sont comblés

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 30 janvier 2006.

    café de la paixIls tapent le carton tous les mardis, sur la table de la Paix (Photo archives, janvier 2006).

    Avec l’arrivée de l’année nouvelle, les amateurs de belote ont repris le chemin du café de la Paix où Stéphanie, Anne et Antoine (photo ci-dessous, archives Août 2004) accueillent chaque mardi, à 21 heures, les as du piquet. Une heureuse initiative qui offre à une quinzaine de doublettes, le loisir de se retrouver autour d’une table et de faire valoir leurs atouts jusqu’à très tard dans la nuit.

    café de la paix

    La compétition se déroule sous la forme d’un championnat qui voit les quatre premières paires de la soirée rentrer dans les points. Un décompte réalisé au sortir du printemps devrait déterminer le vainqueur final pour la campagne 2006. Mardi 24 janvier, la paire puivertaine composée de Laure et Laurent Ruffat est arrivée en pole position, devant Arnaud Molini et Jean-Marie Lafitte, un duo « chalabro-critourien » battu sur le fil. Pointés en troisième place, Jean-Pierre Sanchez et Yvan Carbonneau, juste devant une paire féminine emmenée par Marie-Claude Mesado et Odette de Sainte-Colombe-sur-l’Hers.

    A l’évidence, ce concours de belote se joue à l’échelle cantonale et si Puivert tient la corde, Rivel n’a pas encore dit son dernier mot. Prochaine rencontre mardi 31 janvier, premières donnes à 21 heures au café de la Paix où les as de la belote sont attendus nombreux.

    café de la paix

    café de la paix

    café de la paix

    café de la paix

    café de la paix

    café de la paix

  • Le café de la Paix reprend les commandes

    café de la paix,manu et laura

    Après une nécessaire période ayant fait la part belle à la distanciation sociale, la bonne nouvelle vient du Cours Colbert où Laura et Manu s’apprêtent à ouvrir à nouveau les portes du café de la Paix. L’invitation est lancée pour demain vendredi 19 juin à partir de 18 heures, avec un quasi retour vers un quotidien que l'on croyait perdu, depuis le 15 mars dernier, autant dire une éternité.

  • C’était hier : Betty a quitté le zinc du café de la Paix

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 9 janvier 2000.

    café de la paix,betty sibra,josé sanchezC’était le 1er juillet 1996, et Betty succédait à José. De gauche à droite : Betty Sibra, Marc Boulbès, Véronique Sibra, José Sanchez, Sébastien Pierron (photo archives 1er juillet 1996).

    Dimanche, quelques heures avant que 1999 ne tire sa révérence, le cours Colbert connaissait l’affluence des grands jours. Musiques et chants venaient bien du café de la Paix où Betty avait convié tous ses amis pour une soirée exceptionnelle en guise d’au-revoir. En effet, après plus de quatre années passées derrière le zinc du vieil établissement chalabrois, Betty Sibra a pris la décision de passer définitivement la main au seuil de l’an 2000.

    De nombreux invités s’étaient fait un plaisir de répondre présents, et l’on remarquait notamment la présence des sociétaires du Cyclo-club et du Pétanque club chalabrois, ainsi que les footballeurs du FCC, une nouvelle fois réunis en leur siège Café de la Paix. Egalement à la fête, une belle équipe d’inconditionnels parmi lesquels les solistes virtuoses de l’OPVC, venus saluer en musique leur sympathique hôtesse. A l’orée d’un nouvel an, une page s’est à nouveau tournée au cœur de ce lieu particulièrement convivial de la cité du Kercorb. Betty a pris dimanche les dernières commandes, l’occasion de lui adresser tous nos meilleurs vœux de réussite dans les nouvelles activités qui seront les siennes.

  • C’était hier : Le café de la Paix victime des flammes

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 16 septembre 1993.

    café de la paix

    Photos archives Septembre 1993

    C’est aux alentours de 21 h en ce mardi 14 septembre, qu’un promeneur sur le cours Colbert pense apercevoir sur les baies vitrées du café de la Paix fermé pour congé hebdomadaire, la lueur des lampadaires publics. En réalité, les flammes sont en train de réduire en cendres l’intérieur de l’établissement que gère José Sanchez.

    Alertés aussitôt, les sapeurs-pompiers de Chalabre interviennent sur le sinistre, aidés en cela par leurs homologues de Quillan et Limoux. Malgré la rapidité des interventions, les dégâts sont très importants et c’est un triste spectacle qui s’offre aux yeux de François, José, Guy, Christian et Jean-Pierre, une fois l’épaisse fumée dissipée. Les installations de fonctionnement du bar ont été détruites à 80%, et le cadre coquet dans lequel aimait se retrouver la fidèle clientèle de José Sanchez n’est plus qu’un amas difforme noirci par la soudaineté et la violence de l’incendie. La consternation se lisait sur les visages des Sanchez, solidaires dans l’adversité et venus soutenir José pour qui nous espérons un très rapide retour à la normale.

    café de la paix

    café de la paix

  • Clôture magique pour l’école de football

    café de la paix,pik's,fc chalabre footballUne vraie troisième mi-temps, toute en illusion (Photos Sandrine Rosich).

    Au terme d’une saison sportive rondement menée, les pensionnaires de l’école de football du FC Chalabre se retrouvaient dernièrement sur la terrasse d’un café de la Paix aux rideaux tirés, surprise oblige. Après que leurs parents venus les accompagner soient courtoisement priés de reprendre leurs activités, il était l’heure de pousser la porte, et de répondre à l’invitation de Manu et Laura, installés à La Paix depuis octobre dernier.

    café de la paix,pik's,fc chalabre football

    Au cœur du siège du FCC, cadre d’une matinée très privée, les jeunes pousses vont refaire la saison 2016-2017 autour d’un délicieux goûter, avant l’arrivée de Pik’s, Pierre et Betty en l’occurrence, duo de magiciens qui donneront à ce sympathique rendez-vous, une touche de mystère et d’illusion. Crampons et ballons auront été exceptionnellement relégués au rang de remplaçants, pour une rencontre originale et réussie, chacun faisant assaut de perspicacité et de clairvoyance pour percer les mille et un tours de Pik’s, en vain.

    Au final, une clôture récréative très appréciée par les graines du FCC, qui remercient Laura et Manu pour leur accueil. Rendez-vous en septembre.

    café de la paix,pik's,fc chalabre football

  • Le café de la Paix a fait peau neuve

    café de la paix,manu et lauraManu et Laura vous invitent dans le cadre rénové du café de la Paix.

    Les platanes bicentenaires du cours Colbert observaient depuis quelques semaines, comment les promeneurs tentaient de percer le mystère des baies vitrées du café de la Paix, recouvertes de peinture. Après une cessation d’activité intervenue en septembre dernier, l’établissement a bénéficié d’une restauration complète et réussie, au terme de deux mois de travaux. Avec une toiture refaite à neuf, un comptoir emblématique relooké, une déco tags-aérographie réalisée par « Art Intox » et Manu, maître en la matière (Névian), de nouvelles couleurs, « La Paix » n’en conserve pas moins le cachet qui a toujours été le sien. Des transformations menées à l’initiative d’Emmanuel Montoro, artisan multicartes et nouveau gérant de la maison, aux côtés de Laura Tisseyre.

    « La Paix », par ailleurs siège du Football-Club Chalabrois, a tourné une nouvelle page le samedi 29 octobre dernier, à la faveur d'une grande soirée inaugurale des plus animées. Il reprend du service avec une offre de restauration au déjeuner, apéritifs animés, expositions d’artistes, concerts et soirées à thème. Prochain rendez-vous le vendredi 16 décembre à partir de 21 h, le café de la Paix accueillera Camille Bouilhou, pour un spectacle intitulé « Femme de joueur ». Laura et Manu opèrent désormais derrière le zinc, l’occasion de leur renouveler des voeux sincères de réussite.

    café de la paix,manu et laura

    Le cours Colbert et le café de la Paix au début des années 1960.

    café de la paix,manu et laura

    Avril 1976, les Rois du pétrole avaient prospecté en Kercorb (Carnaval à la Paix, de gauche à droite, Serge Bazzo, René Berland, François Lopez).

  • C’était hier : L’O.P.V.C. enflamme le cours Colbert

    L'article mis en ligne aujourd'hui avait été publié dans l'Indépendant, édition du samedi 2 novembre 1996.  

    opvc,café de la paix

    Castanhas, musique et vin nouveau (Photo archives, Octobre 1996).

    A l’occasion de la Fête des vendanges, célébrée en septembre 1995 par les joyeux drilles de l’O.P.V.C., une information pour le moins fantaisiste avait laissé entendre qu’il n’avait jamais poussé de vignes en Kercorb. Les anciens avaient très vite réagi en évoquant leurs souvenirs de vendanges sur les coteaux du mont Calvaire (photo en fin d'article), au grand soulagement des plus jeunes qui se voyaient ainsi accorder le droit légitime de fêter la sortie du vin nouveau.

    opvc,café de la paix

    opvc,café de la paix

    Et du plus jeune au plus ancien, les Chalabroises et les Chalabrois étaient samedi les hôtes de Fred et Betty, au café de la Paix, avec lesquels ils ont accueilli la Cuvée 1996. Le concours musical apporté par l’entreprenante et virtuose formation de l’O.P.V.C. est venu couronner le mariage de la châtaigne et du vin primeur.

    opvc,café de la paix

    Vendanges au pied du Calvaire, dans les années 1960.

    Assis, Vincent Alegre, debout de gauche à droite : Berthe Rey, Marie-Thérèse Guinchard (masquée), Louise Peyre, Mimi Courtade (Marinette, épouse de Roger Dombris), Thérèse Jean épouse José Trujillo, Jeannette Courtade, Georges Peyre (Merci à Vincent Alegre pour ses souvenirs intacts).