Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cours sully

  • Le cours Sully a été inauguré

    cours sully,sylvie siffermann,mireille robert,andré viola,jean-jacques aulombardLe président André Viola a procédé au couper du ruban.

    Après la réception le 7 décembre dernier, des travaux de réhabilitation du cours Sully, artère de circulation au nom historique et évocateur, une cérémonie inaugurale avait lieu lundi 22 janvier, en présence des Chalabrois, aux côtés de Sylvie Siffermann sous-préfète, Mireille Robert, députée, André Viola, président du conseil départemental de l’Aude, et Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre. Le traditionnel couper de ruban sur le parvis de l’hôtel de ville, a précédé une visite de l’espace rénové, avant les interventions officielles, salle du conseil municipal.

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    Le premier magistrat rappelait les motivations d’un projet d’envergure (renouvellement et effacement de tous les réseaux, réfection de la voirie, embellissement de l’espace public), avant de complimenter l’ensemble des acteurs ayant permis la renaissance d’un cours Sully qui avait accueilli ses premiers platanes en 1820. Soutiens financiers, l’Etat et le département de l’Aude, par la voix de leur représentant, saluaient l’audace d’une opération parfaitement aboutie. Dans son introduction, Mireille Robert, députée, évoquait ses souvenirs d’adolescente en vacance en Kercorb, sur les cours Colbert, d’Aguesseau et Sully, ouverts au pied du château des Mauléon-Bruyères. Il était dit que les réminiscences de ce que fut Chalabre jadis, n’allaient pas s’arrêter en aussi bon chemin, car au terme des prises de parole protocolaires, Michel Alegre, citoyen chalabrois, demandait à s’exprimer, pour ouvrir et détailler un cahier de doléances, partagé par un auditoire respectueux mais inquiet. L’occasion pour l’ancien conseiller municipal, d’évoquer le devenir du projet de maison de santé, initié en 2012, toujours au point mort à l’orée de l’année 2018. Sylvie Siffermann invitait les Chalabrois « déjà dotés d’une clinique et d’un Ehpad », à la patience, renforçant ainsi le pessimisme ambiant. Il était l’heure pour Jean-Jacques Aulombard de clore provisoirement le débat, en renouvelant l’invitation à un vin d’honneur.

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

  • Réception des travaux sur le cours Sully

    cours sully,chalabreLe nouveau parvis de la mairie, point de départ de la visite.

    Le vendredi 4 novembre 2016, le théâtre Georges-Méliès accueillait les citoyens chalabrois, invités par la municipalité et le cabinet d’architectes urbanistes Courtiade-Guégan, à prendre connaissance du plan d’aménagement des cours de la bastide. Ce projet, validé en séance du conseil municipal du 25 août 2015, correspondait à un besoin de mise en conformité, pour répondre à la réglementation relative à l’accessibilité, et aux directives du Grenelle II de l’Environnement.

    La réception des travaux de réhabilitation du cours Sully, a eu lieu le 7 décembre dernier, en présence de Rachel Stremler, chef de projet du bureau d’études Indis (mandataire), Matthieu Courtiade et Dominique Guégan (architectes), Laurent Naudy (Agence technique départementale), Claude Rosich et Renaud Augé (Veolia), et les représentants des entreprises Lefebvre (mandataire), Chauvet (terrassement, pluvial), Ocbat (maçonneries, dallages et béton) et Robert (éclairage public). Accueillis par Jean-Jacques Aulombard, maire, Joliette Coste et Bruno Carbonnel, adjoints.

    Les travaux réalisés sur une période de sept mois, auront permis le renouvellement et l’effacement de tous les réseaux (eau potable, assainissement, électricité, téléphone, éclairage public), et la réfection des voiries départementales et communales. Ils ont été l’occasion d’embellir les espaces publics par la création d’espaces verts, murs et escaliers de pierre. Afin de mener à terme ces travaux importants, la commune de Chalabre a bénéficié du soutien financier de l’Etat et du département de l’Aude.

    Prochaine étape, le fleurissement du cours, il faut rappeler qu’en juillet dernier, Catherine Roi paysagiste, était venue présenter les possibilités offertes aux riverains, en terme d’essences à planter. Ainsi repensée, la circulation sur le cours Sully, officiellement ouverte le mardi 28 novembre dernier, devrait favoriser un cheminement en toute sécurité pour les piétons.

    cours sully,chalabre

    13 octobre 2017

    cours sully,chalabre

    18 octobre 2017

    cours sully,chalabre

    1er décembre 2017

  • Cours Sully : La voie est libre

     cours sully

    Depuis le mardi 28 novembre dernier, jour de l’ouverture officielle du cours Sully à la circulation, les marcheurs du tour de ville ont renoué avec les bonnes vieilles habitudes. A nouveau maître de leur choix, que la promenade soit dans le sens horaire ou dans le sens antihoraire, nos promeneurs des cours auront gagné en sécurité, à la faveur de travaux engagés au lendemain des dernières élections législatives (Avril 2017). Au hasard de leurs flâneries sur des trottoirs au revêtement uniforme, ils ont pu déjà remarquer la bonne fluidité d’un trafic automobile contenu (en double sens), fluidité qui devrait générer un gain de sérénité chez les riverains.

    Cours Sully d’hier,… et Cours Sully d’aujourd’hui.

    cours sully

    cours sully

    cours sully

    cours sully

    cours sully

    cours sully

    cours sully

    cours sully

  • Une chouette en terrasse

    Chouette 27 Avril 2012 009.jpgCette belle boule de plumes n’a pas fermé l’œil de la journée.

    C’était un soir du mois d’avril, au cours duquel Chalabre finalisait le vote de son budget primitif 2012. Dans le même temps, d’étranges cris provenant des platanes du Cours Sully, prenaient de vitesse les douze coups de minuit égrenés par l’horloge de Notre-Dame. La nuit, c’est bien connu, tous les chats-huants sont gris, et il faudra attendre le petit matin avant que la nature de ce tapage nocturne ne soit identifiée. En guise d’exercice, le fils (ou la fille) de la Dame blanche des clochers d’église, choisira de perdre un peu d’altitude, pour venir se poser sur la terrasse du café des Sports. Ignorant superbement la loi, et l’interdiction faite aux tenanciers d’estaminets, de servir tout mineur quel qu’il soit.

    Avec la lumière du jour revenue, ce petit pensionnaire inattendu, au bec et aux griffes déjà suffisamment acérées pour dissuader les curieux, va bénéficier de la bienveillance de deux petits voisins, accourus à son secours. Une assiette garnie d’un steak haché menu en main, et une fourchette dans l’autre, ces derniers auront tôt fait d’amadouer le beau petit oiseau de nuit. Certainement rassuré par la concordance de générations, ce jeune visiteur rassasié aura pu attendre un nouveau crépuscule, avec toute la sérénité qu’une panse bien remplie autorise.

  • Bébé chouette en détresse

    Blog 1.JPGNul ne sait s'il avait un message à transmettre, mais ce « bébé chouette » échoué depuis lundi sur le Cours Sully a mobilisé plusieurs bonnes volontés, soucieuses de le soustraire à l'appétit d'un éventuel greffier de passage. Le mardi matin, l'oiseau nocturne était toujours perché sur la grille d'une ouverture en rez-de-chaussée, à l'évidence, l'animal était en détresse. Circonspect derrière sa fenêtre, l'ami Olivier grand ami des animaux prenait le parti d'intervenir. Après avoir contacté un technicien de l'office national de chasse et faune sauvage (ONCFS), puis la ligue protectrice des oiseaux (Ecluse Mandirac à Narbonne), il était fait appel aux employés communaux, présents sur un chantier voisin. Blog 2.JPG

    Avec les précautions qui s'imposent dans ce genre d'intervention, Cédric Courdil et Fabrice Canal ont récupéré l'oiseau de nuit, pour le replacer au creux de sa tour de contrôle natale. Une opération de sauvetage très minutieuse qu'ils ont mené à bien à l'aide de la grande échelle. Blog 3.JPGAux dernières nouvelles, le jeune volatile a repris ses marques, avant de reprendre les forces nécessaires à d'imminentes promenades nocturnes, dont les membres de la famille des Strigidae ont le secret.

  • Paysage à marée basse

    Nov 1999 P. Container.JPGLa fin des vacances réserve parfois quelques surprises, à l'image de ce vestige d'un été qui se termine, localisé en perdition totale sur le cours Sully. A l'évidence, terminé le farniente, et ce zodiac lâchement abandonné par son capitaine en est le signe manifeste.

    Lui qui aimait à danser le long des golfes clairs se retrouve aujourd'hui échoué sur la terre ferme du Pays Chalabrais, destinée bien triste s'il en est. Combien de marins, combien de capitaines, auront croisé sur les mers lointaines, la route de bateaux porte-conteneurs ?

    Si d'aventure il leur était donné de passer en Kercorb, ils verraient qu'à Chalabre l'on réussit toujours à innover... en inversant les rôles, tout simplement.

     (photo prise à l'automne 1999)