Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ehpad hauts-de-bon-accueil

  • L’Ehpad a célébré le Printemps des poètes

    ehpad hauts-de-bon-accueil,mélanie prochassonLes résidents sont prêts à goûter à la lecture à voix haute (photos Clément Pradel).

    « Il n’y a plus de saisons ! ». Voilà comment les pensionnaires de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, auraient pu accueillir Jean-Jacques Aulombard maire et Noëlle Danjou, responsable de la bibliothèque municipale, venus à leur rencontre. C’était le vendredi 3 juillet, et cette visite facilitée par Sylvie Soinnard, directrice de l’hôpital, s’inscrivait dans le cadre du Printemps des poètes, initialement programmé en mars dernier.

    Après le rendez-vous manqué du 17 mars, pour des raisons qui n’échappent à personne, les lectures impromptues qui devaient être assurées par Mélanie Prochasson, lectrice professionnelle, ont fait l’objet d’enregistrements. Lesquels ont été gracieusement offerts par la municipalité, et remis aux lectrices assidues de l’établissement, invitées à découvrir ou redécouvrir les Contes des Pyrénées. Comme le précise Noëlle Danjou, « La vague contagieuse a contrarié l’événement, mais ce procédé nous permet d’offrir aux résidents un petit moment d’évasion littéraire ».

    ehpad hauts-de-bon-accueil,mélanie prochasson

    Elle indique également que ces lectures sont tirées des Contes de la montagne (contes, légendes, mythes et récit des Pyrénées par Louis Espinassous), Contes populaires et légendes du Languedoc et du Roussillon, et Contes traditionnels des Pyrénées (Michel Cosem). Avec un final en beauté, procuré par « les Quillanades ». Pour la petite histoire, ces Quillanades avaient cours dans le canton de Quillan et une partie du canton de Couiza. Ce sont de toutes petites histoires qui mettent en lumière la supposée « bêtise des habitants de Quillan, moqués par ceux d'Espéraza ».

  • Les Hauts-de-Bon-Accueil maintiennent le cap malgré l’adversité

    Sylvie Soinnard 002.JPGUne séance photo est programmée dans la résidence dirigée par Sylvie Soinnard.

    Comme partout ailleurs, la période de confinement se prolonge pour les pensionnaires de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, mais la situation reste sous contrôle. Comme le précise Sylvie Soinnard directrice de l’établissement, « Pour le moment tout va bien, le rythme est soutenu et difficile pour les professionnels, mais ça tient ! ».

    Une autre vie s’est donc mise en place au pied de la colline de Roquefère, avec les contraintes que cela génère pour les pensionnaires et le personnel. Une situation exceptionnelle qui a inspiré un projet au sein de la structure, lequel s’accompagne d’une demande faite auprès des Chalabroises et des Chalabrois, comme l’explique Sylvie Soinnard :

    ehpad hauts-de-bon-accueil,sylvie soinnard« Pour garder un souvenir empli d’émotion de cette période, nous avons le projet de faire un portrait de chaque résident, portraits qui seront affichés dans l’Ehpad lors de la réouverture des portes, puis remis aux familles. Nous allons mettre à profit les vocations artistiques de quelques professionnels. Cependant, nous recherchons des parapluies lumineux ou spot de photographe. Etant bien entendu qu’il ne s’agirait là que d’un simple prêt ».

    Les personnes disposant de ces équipements et qui souhaitent participer à cette initiative, peuvent contacter l'établissement au 04 68 69 20 52.

  • Portage de repas à domicile

    ehpad hauts-de-bon-accueilSylvie Soinnard, directrice de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, rappelle que le service de portage de repas continue à livrer à domicile sur le canton de Chalabre. Exceptionnellement, il est ouvert à toute personne quelque soit son âge. Le repas livré est à 8 € 50. Les commandes doivent être réalisées 48 heures avant auprès de Anne Audouy au 04 68 69 20 52 ou bien par mail : a.audouy@ehpad-chalabre.fr

  • Les masques sont opérationnels

    ehpad hauts-de-bon-accueil

    Après un appel lancé en début de semaine, il apparaît que la fabrication de masques chirurgicaux a parfaitement bien fonctionné. Sylvie Soinnard, directrice de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil tient à faire part du communiqué suivant :

    « Vous avez été nombreux à proposer votre aide pour la fabrication de masques, si bien qu’en deux jours nous en avons récupéré plus de 150. Un grand merci à vous au nom de tous les professionnels de l’Ehpad, où chacun se voit attribuer deux masques. Pour le moment c’est suffisant. Parallèlement, les masques du stock état, commencent au compte-goutte à venir vers nous, mais sont encore insuffisants. Les masques des couturières du Kercorb nous sont donc très utiles ».

    ehpad hauts-de-bon-accueil

    ehpad hauts-de-bon-accueil

  • Des masques pour l’EHPAD des Hauts-de-Bon-Accueil

    ehpad hauts-de-bon-accueilFace à la pénurie de masques chirurgicaux pour protéger les soignants de l'EHPAD et du SSIAD de Chalabre, il existe une procédure de réalisation de masques en tissu, mise au point par le CHU de Grenoble.

    L’établissement des Hauts-de-Bon-Accueil recherche au plus vite des petites mains bénévoles, pour la réalisation de 150 masques dans un premier temps. Cet appel ayant un caractère urgent, les personnes pouvant apporter leur concours sont invitées à prendre contact avec Madame Sylvie Soinnard, directrice de l'établissement, au moyen de cette adresse mail sy.soinnard@ehpad-chalabre.fr

    ehpad hauts-de-bon-accueil

  • Le street art s’invite dans les couloirs de l’hôpital

    ehpad hauts-de-bon-accueil,collège antoine-ponsLes Hauts-de-Bon-Accueil se sont enrichi d’une œuvre remarquable.

    Dernièrement était inauguré à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, un projet intergénérationnel de street art, réalisé en collaboration avec le collège Antoine-Pons. Dans un premier temps et pendant quelques mois, les résidents ont écrit ce qu’ils aimeraient voir sur les murs intérieurs, laissant leur imagination vagabonder. Dans un deuxième temps, Mme Rigal, professeure d'arts plastiques et les élèves de 3e ont finalisé le projet, en étroite collaboration avec deux artistes toulousains. Flavien Flavor et Frédéric Lejean ont su transmettre leur passion aussi bien auprès des jeunes que de leurs aïeux, en attisant leur curiosité.

    Les collégiens ont découvert une autre façon d’investir les lieux, portant ainsi un autre regard sur des adultes vieillissants, accueillis en secteur protégé. Un échange s'est crée aussi bien verbalement que dans une communication gestuelle. Certains élèves ont pris plaisir et ont demandé à revenir dans l’établissement pour rester au contact des résidents.

    Chacun prenant conscience que cette création, apportera un élément thérapeutique durable, notamment pour les personnes présentant des troubles de type Alzheimer. Cet espace nouvellement réalisé pourra les apaiser, permettant aux familles de pouvoir rester avec leur parent dans un espace calme et reposant.

    Tous les officiels ont été unanimes en félicitant les artistes, la professeure, les élèves, ainsi que les pensionnaires, l'équipe soignante et Sylvie Soinnard, directrice de l’Ehpad, pour ce travail intergénérationnel d'une grande richesse pédagogique. En présence de Françoise Gallin, directrice académique des services de l'Éducation nationale de l'Aude, Annie Bohic-Cortès, conseillère départementale, et Jean-Rémy Vanderdonckt, principal du collège. D'autres projets collaboratifs sont en cours pour l'année scolaire 2018-2019.

  • Les Chalabrois renouent avec le cinéma et le court métrage

    Collégiens journée court-métrage Mars 2018.jpgAventure, émotion, rire, chacun y a trouvé son bonheur.

    Du jeudi 15 au lundi 19 mars, ce ne sont pas moins de 300 personnes, de 3 à 97 ans, qui ont été sensibilisées au film court, grâce à la Fête du court métrage et à l'initiative de la professeure documentaliste du collège Antoine-Pons. Karine Fridman a organisé sept séances sur la commune, la plupart ayant pour cadre le théâtre Georges-Méliès. Du nom du père du trucage, dont les origines chalabroises ont été rappelées, avant la projection du « Voyage dans la lune », dans sa version restaurée et colorée. Premiers spectateurs conquis, les élèves de CM de l'école Louis-Pergaud et les 6e du collège, avant que d’autres classes se succèdent tout au long de la journée du 15 mars.

    Collégiens journée court-métrage Mars 2018 004.jpg

    Les classes maternelles de Chalabre et de Sainte-Colombe-sur-l’Hers (photo ci-dessus) ont été émerveillées, la séance étant ponctuée de « Oh ! » et de « Ah ! », ainsi que de nombreux rires ! La journée s'est terminée par une projection tout public.

    Parfaitement ancré sur son territoire et travaillant en partenariat avec les structures locales, le collège Antoine-Pons est tout naturellement allé vers les publics empêchés de l'Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil et de la clinique Christina. Quelques élèves du Club Lecture du collège ont présenté les films sélectionnés pour ces séances destinées à un public âgé, qui semble lui aussi avoir grandement apprécié.

    Collégiens journée court-métrage Mars 2018 003.jpg

    Le Club Lecture du collège a présenté les films à l'Ehpad... 

    Collégiens journée court-métrage Mars 2018 002.jpg

    ... et à la clinique Christina