Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

le cazal

  • Cazal d'antan

    le cazal

    le cazal

    Le document ci-dessus, précieusement conservé par Cine, évoque le temps d’avant, lorsque la fête au Cazal, fête en l’honneur de Marie-Madeleine, était célébrée le dimanche, autour du 22 juillet. A la faveur d’un accord établi entre les deux cafetiers chalabrois, café de la Liberté et café de la Paix, chacun à leur tour et une fois l’an, assuraient la distribution de boissons sur les Hauts du Cazal. Le transport d’alcool hors les murs nécessitait la demande d’une licence de buvette temporaire, comme en atteste ce document daté du 24 juillet 1952, et signé par Madame Veuve Marie Ferrand, grand-mère de Viviane Papaïs décédée en avril dernier.

    le cazal

      

  • Cazal d’hier et d’aujourd’hui

    le cazal

    En septembre dernier, l'association « Les Festejaïres del Cazal » lançait un projet de financement participatif afin de pouvoir acquérir le local de la « grange », nécessaire aux divers préparatifs des fêtes de juillet au Cazal. Le projet qui a obtenu un accueil des plus favorables, progresse de manière encourageante, et c'est donc avec dynamisme et pour impulser le financement, qu’un « Dîner du Cazal » est organisé le samedi 1er décembre au théâtre Georges-Méliès. Ce rendez-vous festif sera l'occasion de visionner de courtes séquences des fêtes du Cazal d’hier (années 1990 à aujourd'hui), avec quelques surprises réservées par les Festejaïres, dans une version dîner spectacle. Le prix est fixé à 25 € par personne, incluant repas, apéritif, vin, service et animations... Les inscriptions sont prises chez Jean-Paul Subreville au 09 52 34 39 21. Le Cazal c'est vous !

  • Les Festejaïres del Cazal ont besoin de vous

    festejaïres del cazal,le cazalJuillet 2015, le départ de la XIXe Course à la brouette est imminent.

    La pérennité de la fête au Cazal est menacée par la mise en vente du bâtiment sur la place, propriété de Mr. Jonathan et Mrs. Penny Delow, bâtiment que ces derniers ont jusqu’à présent mis gracieusement à la disposition des Festejaïres del Cazal, en attendant sa vente effective.

    En collaboration avec la municipalité, un projet d'achat du bâtiment est envisagé au travers d'un financement participatif. L’association des Festejaïres du Cazal doit réunir un budget suffisant pour l'achat du bien (27.000 €). Si l’opération est un succès, le bâtiment deviendrait un local municipal destiné à l’associatif (association Fête au Cazal, association du Carnaval, autres associations et usages).

    Les sources de financement envisagées pourront provenir des fonds propres de l’association Les Festejaïres du Cazal, du financement participatif (particuliers, commerces), du mécénat d’entreprises, organisation de lotos ou autres événements.

    L'association des Festejaïres du Cazal est riche de 35 bénévoles, toutes générations confondues, pour une fête annuelle incontournable, plus de 500 convives à la moungetado, des centaines d'heures de travail avant, pendant et après la fête, un partenariat efficace avec le Football Club Chalabrois, des brouettes pleines d'amitié, de sourires et de convivialité. L'urgence de la situation nécessite la mobilisation de tous, « Le Cazal c’est vous ! ».

    Contacts auprès de Thierry Cnocquart (06 74 94 75 46), Michel Brembilla (06 72 81 58 46), Christian Morales (06 73 57 49 55), et tous les Festejaïres. Ces derniers vous remercient par avance pour votre confiance. En cas d'échec de l'opération, l'association s'engage à rembourser la totalité des dons.

    festejaïres del cazal,le cazal

     

    Pour effectuer directement un don par carte bancaire * : Formulaire en ligne

    * Site de paiement gratuit et sécurisé. Le site propose de laisser un « pourboire » mais ce n'est pas obligatoire.

     

  • C'était il y a dix ans, peut-être vingt

    Cazal 1992.JPGJuillet 1992, une partie de cartes nocturne commence à livrer ses premiers atouts, tandis que les "guincheurs" évoluent sur la piste. Tout semble paisible, mais dans quelques minutes, une 2 CV Citroën bleue, va faire irruption sur la place du Cazal. Et les sourires vont disparaître sur certains visages (photos archives 1992 et 2002).

    le cazal,justin navarro,foulées du kercorbJanvier 2002, le lac chalabrois commence à subir la loi de la glace (la photo est à l'endroit).

    le cazal,justin navarro,foulées du kercorbJuin 2002, les Foulées du Kercorb font une pause au sommet du col du Bac. Claude Cnocquart, Thierry Cnocquart, Jean Martinez et Laurent Garcia sont de retour de Villelongue, où ils ont participé à la dernière édition de la course pédestre organisée par Gilbert Prades.

    le cazal,justin navarro,foulées du kercorbAoût 2002, la fête occitane célébrée sur la place Charles Amouroux, à l'invitation "del Cercle Occitan del Quercorb", entend le "Sofia Trio" sonner de ses instruments. Sophie Jacques de Dixmude à la boudègue, Pierre Brun à la "camba de feda" et percussions, et Claude Bonnafous à l'accordéon et "al pifre", partagent avec leurs nombreux invités, l'originalité sonore du pays occitan.

    le cazal,justin navarro,foulées du kercorbJustin Navarro sait cultiver son jardin, toujours debout avant le jour, et déjà sur son vélo lorsque Chalabre est encore en pyjama. En septembre 2002, Justin cueille une superbe tomate dans son jardin des bords de l'Hers. Un seul regret, celui de ne pouvoir faire goûter le produit de son potager à un petit Justin né le 14 août précédent, du côté de Volnay dans la Sarthe.