Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pacoulix

  • C’était hier : Les Foulées du Kercorb en cure à Rennes-les-Bains

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition  du lundi 10 juillet 2006.

    foulées du kercorbChristian, Guillaume, Hervé et Thierry, un quatuor motivé peu avant le départ, et qui a fini par un plongeon dans la piscine (photo archives juillet 2006).

    Après leur participation aux Six heures de Pomas organisées en juin dernier par le président Pierre Artozoul, les coureurs de fond chalabrois remettaient le compteur à zéro du côté de Rennes-les-Bains. Le temps de remonter le lit de la Saltz, de saluer Nicole Bennavail, cheville ouvrière d’une animation chère à la cité thermale, et le quatuor s’alignait au départ des Six heures de Rennes. Sous le soleil ardent d’un premier jour de juillet, la ronde annoncée réservait une première surprise, seules quatre équipes avaient validé leur engagement, aux côtés de quatorze concurrents individuels. Les duels allaient être serrés, d’autant que les concurrents présents sur la ligne place des Deux-Rennes, avaient en un clin d’œil recensé les dossards à surveiller. Parmi eux, une redoutable équipe des Pacoulix, dépêchée à Rennes tandis qu’un fort contingent du club était annoncé sur les crêtes du Pays Basque, du côté d’Espelette.

    Un team joker de luxe, sorti de la manche par le duo de présidents et tacticiens Daniel Tédo-Jean-Pierre Panont, qui allait enlever cette édition des Six heures en effectuant 87,790 km. Marion Zanin, François Bueno, Jean-Luc Viéro et Michel Willems bouclaient donc la ronde en vainqueur, juste devant les Foulées du Kercorb, et la Maison Christina. Malgré un départ canon de Guillaume Pons, la formation chalabroise composée par ailleurs de Hervé Taurin, Thierry Noy et Christian Moralès, terminait à un tour des vainqueurs, soient 28 boucles pour 84,760 km. Une belle bagarre prenait fin aux alentours de 17 h, conclue par un plongeon dans la piscine des Thermes. L’ensemble des concurrents se retrouvait ensuite sur le podium où l’équipe de Nicole Bennavail procédait à la remise des prix.

    Après Rennes, les représentants du Kercorb étaient attendus en Roussillon où ils ont pris le départ du 10 km de Salses-le-Château, couru au pied des fortifications de Vauban.                    

  • C’était hier : Foulées du Quercorb : un bon départ

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 28 mai 1996.

    foulées du kercorb, pacoulixSaine décontraction avant le départ (Photos archives, Mai 1996).

    Les chronos sont remis à zéro, les concurrents de la première course pédestre en Quercorb en terminent avec leur séance d’échauffement, les chaussures tutoient la craie blanche de la ligne de départ et chacun se met sous les ordres de Thomas Cuaresma, organisateur de l’événement et starter officiel pour la circonstance. Au top départ, quinze coureurs de fond s’élancent sur le cours Sully en direction du lac de Montbel pour un circuit test de 10 km qui va départager les concurrents de ces premières Foulées du Quercorb (ndlr : future Ronde du Tougnol). Le verdict du chronomètre entérine la victoire du Chalabrois Eric Nogaret, vainqueur en 36’ 46’’, devant le Limouxin Michel Rouch (PaCouLix) second en 39’ 14’’, tandis que Thierry Noy complète le podium en 39’ 50’’.

    Nous sommes le 16 mai 1996, il est un peu plus de 15 h, et le projet de Thom et Marie vient de se concrétiser, Chalabre a ses Foulées. Bien sûr, la participation pourra sembler insuffisante, mais avec la concurrence loyale des Foulées de La Redorte et de Saint-Paul-de-Fenouillet, il pouvait en être difficilement autrement. Plongés dans la solitude qui accompagne toujours le coureur de fond, nos quinze concurrents ont tout de même pris un grand plaisir à participer à cette première. Il nous a donc paru normal de les citer tous, et juste pour les remercier, les voici,… dans le désordre : André Allabert, Xavier Rouquet, Patrice Garcia, Michel Rouch pour les PaCouLix, Thierry Cnocquart, Alain Cayrol pour les sapeurs-pompiers de Chalabre, Francis Olive, Marie-José Bès, Christophe Bès, David Olive pour Carcassonne, Jean Plauzolles, Eric Nogaret, Daniel Tournois, Thierry Noy, Christian Moralès pour Chalabre.

    Cette manifestation pourrait être inscrite au calendrier de la saison des courses pour 1997, rendez-vous est pris, il est conseillé de réserver son jeudi de l’Ascension. 

    foulées du kercorb,pacoulix

    Michel Rouch, Eric Nogaret et Thierry Noy montent sur le premier podium des Foulées 

  • C’était hier : Foulées du Kercorb : Les PaCouLix aiment le tougnol

    Cet article avait paru dans l’Indépendant, édition du vendredi 23 mai 1997.

    foulées du kercorbLa palme de la participation est revenue aux sociétaires du club limouxin des PaCouLix (Photos archives, Mai 1997).

    La deuxième édition des Foulées du Kercorb a obtenu dimanche un beau succès, 33 coureurs de fond se présentaient à 9 h, sous les ordres du starter, place Espérance Folchet. Avec douze représentants, la palme de la participation est revenue aux sociétaires du club limouxin des PaCouLix, qui ont animé de bout en bout une épreuve qu’il faudra désormais appeler « Ronde du Tougnol ». Du nom d’une spécialité chalabroise, dont la recette gardée secrète, fait l’objet de toutes les convoitises.

    foulées du kercorb

    José Navarro et Edouard Garcia, pour la remise des trophées.

    Au terme d’un parcours sélectif emmenant les concurrents sur les hauteurs de Canterate via Montbel et retour (15,6 km), le Carcassonnais André Bourdonne (ACFC) franchira la ligne crédité d’un excellent chrono (55’ 17’’), devant Jean-Luc Ferrasse (Bram 55’ 40’’) et Jean-Claude Soulère (Foix 56’ 30’’). A l’occasion de la remise des trophées, Thomas Cuaresma, président des Foulées du Kercorb, a renouvelé l’invitation pour 1998, et remercié chaleureusement les concurrents d’une épreuve dont voici les résultats complets : 4e Guy Rubio (ACFC) 57’34’’, 5e Philippe Gallardo (ACFC) 58’45’’, 6e Bruno Marin (TC Carcassonne) 59’20’’, 7e Gérard Lozano (ACFC) 1h 00’ 29’’, 8e Raymond Rivals (Foulées Kercorb) 1h 00’ 56’’, 9e Raymond Conesa (ASC et Courir à Malves) 1 h 03’ 25’’, 10e Didier Reverdy (PaCouLix) 1 h 04’ 43’’, 11e Jean-Charles Cuxac (PaCouLix) 1 h 05’ 35’’, 12e Régis Bertrand (PaCouLix) 1 h 05’ 40’’, 13e Félix Péli (PaCouLix) 1 h 07’ 38’’, 14e Jean-Christophe Jammes (PaCouLix) 1 h 08’ 18’’, 15e Didier Carol (ACFC) 1 h 08’ 26’’, 16e André Allabert (PaCouLix) 1 h 08’ 29’’, 17e Christian Moralès (Foulées Kercorb) 1 h 08’ 40’’, 18e Florence Ferrasse (Bram) 1 h 09’ 01’, 19e Daniel Tédo (PaCouLix) 1 h 09’ 08’’, 20e Georges Fonta (Foix) 1 h 09’ 21’’, 21e Robert Garrouste (PaCouLix) 1 h 09’ 42’’, 22e Michel Rouch (PaCouLix) 1 h 11’ 17’’, 23e Patrice Garcia (PaCouLix) 1 h 11’ 18’’, 24e Jean-Claude Lalbat (Libres Foulées du Lot) 1 h 11’ 23’’, 25e Didier Bonnel (Espezel) 1 h 12’ 19’’, 26e Jean-Pierre Silvestre (Foulées Kercorb) 1 h 13’ 01’’, 27e Pascale Rouquet (PaCouLix) 1 h 13’ 33’’, 28e Xavier Rouquet (PaCouLix) 1 h 13’ 34’’, 29e Jean Brotto (Ginoles) 1 h 15’ 03’’, 30e Carole Alcamo (Malras) 1 h 20’ 34’’, 31e Michel Alcamo (Malras) 1 h 20’ 35’’, 32e Gérard Lhernoud (ACFC) 1 h 24’ 15’’, 33e Michel Tisseyre (Mirepoix) 1 h 24’ 46’’.

    foulées du kercorb

    Les lauréats d'un podium incomplet. De gauche à droite : Le président Thomas Cuaresma, Raymond Rivals, Pascale Rouquet, Jean-Luc Ferrasse, Florence Ferrasse, Michel Tisseyre, Carole Alcamo.  

  • Gilbert Laurent rapproche le Kercorb de l'Irlande

    Le thermomètre du pont du Blau affiche 4°c, lorsque Gilbert Laurent entre dans Chalabre, terme de la deuxième étape d'un périple engagé la veille à travers Pays limouxin, Malepère et Haute-Vallée. Jeudi 4 décembre et par un froid quasi glacial, le directeur de la Poste de Limoux réussit dans les délais, la jonction avec son collègue et ami Roland Fourcassa, qui l'attend devant le bureau de poste de la cité chalabroise.

    Gilbert Laurent 04 Déc.2014 002.jpgEn entrant dans Chalabre, Gilbert Laurent a accompli la moitié du chemin.

    Loin d'être fortuite, cette rencontre traduit la complicité qui anime deux sportifs passionnés et habitués à mettre la barre toujours plus haut. Champion d'Europe de ball-trap dans la catégorie handisport, Roland Fourcassa vise à présent le titre mondial, qui se disputera en juillet 2016 sur les terres irlandaises. Beau challenge certes, avec un lourd investissement financier en guise de bémol. Une barrière que Gilbert Laurent, coureur à pied et rompu aux longues distances, a décidé de faire sauter, en lançant le pari de parcourir 168 km en moins de 20 h (sur 4 jours), kilomètres additionnés et vendus au profit de son partenaire de boulot.

    Accueilli et encouragé aux abords du Pont-Neuf par les Chalabrois, le maire Jean-Jacques Aulombard, et les amis Dennis et Diana Ingram, sociétaires comme lui du club des PaCouLix, Gilbert Laurent a pu se réchauffer et récupérer d'une étape engagée le matin et à la frontale, depuis Bouriège, via Puivert, Rivel, Sainte Colombe-sur-l'Hers et Chalabre. A mi-parcours et avec 900 € récoltés, notre coureur de fond solitaire a pratiquement rempli son contrat.

    Arrivée à Limoux     Après un périple dans la circulade de la Malepère (vendredi), Gilbert Laurent en a terminé hier samedi, arrivée d'une quatrième et dernière étape à Limoux. Une Ronde des agences postales menée en solo et avec une volonté tenace, pour mettre Cork et Banagher (Irlande), à portée de fusil.

    Gilbert Laurent 04 Déc.2014 004.jpgGilbert Laurent (à gauche), accueilli dans le bureau de poste de l'avenue Auguste-Cathala.

  • A grandes foulées sur le plateau de Sault

    Ronde des Sapins 2013.jpgAdeline, Marc et Jean-Pierre, accompagnés de Christophe Monier, du club des PaCouLix.

    Les coureurs de fond chalabrois avaient fait le déplacement en voisins, dimanche 25 août, sur le plat de Belcaire, où était donné le départ de la XIIIe Ronde des Sapins. Cette course organisée par l'association Sports en Pays de Sault et son président Adrien Giupponi, proposait aux concurrents en lice, une boucle de 11,5 km, à couvrir sur les hauteurs d'un plateau aux dénivelés changeants. A 9 h, près de 150 marcheurs insensibles au petit vent froid courant sur le lac, s'élançaient sur la piste, un groupe compact dans lequel s'étaient glissés Danielle Ramon et Marc Cros.

    Une heure plus tard, Marcel Carbou et Adrien Giupponi libéraient 123 coureurs de fond qui effectueront une boucle rapide dans Belcaire, avant de longer le ruisseau de Coumereille. Les véritables difficultés ne tarderont pas à se présenter, avec la traversée des Bois de Galinier et de Bésole. Il suffisait ensuite de négocier les méchantes pentes du col du Traouc, pour apercevoir à nouveau les eaux du lac de la Mousquière, et la banderole d'arrivée.

    Au bout de l'effort, Adeline Cros terminera en 1 h 02 ' 46'' (67e et 1ère V2), devançant de quelques minutes le vétéran Jean-Pierre Silvestre, 80e en 1 h 07' 02 ''. Les sportifs du Kercorb et du Plantaurel réunis, redescendront vers la plaine, munis de leur sac de "patanes AOC", et convaincus d'avoir bouclé le mois d'août sur une excellente note. Tout comme Thierry Noy, présent à Millas pour une ascension vers la chapelle de Força Real, et Jean-Pierre Silvestre, grisé par l'ivresse des sommets, et aperçu sur les pentes du Canigou. Rendez-vous en septembre, pour la Ronde des Vendanges à Carcassonne, et le Challenge PaCouLix à Limoux.

  • Ils sont entrés dans la ronde des agences postales

    La Poste APC 2012.jpgOuverture exceptionnelle le dimanche, pour Roland Fourcassa et le bureau de poste de l'avenue Auguste Cathala (Photos Marc Cros).

    A l’image du facteur Adrien Raynaud, en exercice dans les années 1920, et qui parcourait à pied ou en vélo près de 62 km quotidiens, depuis Chalabre jusqu’au Camazou, Gilbert Laurent et Philippe Cavaillès ont terminé à Chalabre, un périple original.

    Sociétaire de l’association limouxine des « PaCouLix », et directeur de l’agence postale de la sous-préfecture, Gilbert Laurent a ainsi relevé un challenge qui lui aura permis de rallier Limoux à la capitale du Kercorb, en visitant les vingt-et-une agences dont il a la gestion. Accompagné à vélo par Philippe Cavaillès, postier en retraite mais également pourvoyeur de bidons et autres barres énergétiques, le marathonien aux couleurs de la poste aura effectué plus d’un marathon par jour, soit 200 kms en quatre journées passées au contact du macadam.

    Rivel.jpg

    Du pays limouxin au pays de Kercorb, via le Razès et la Malepère, l’intrépide duo bouclera la boucle en basculant au sommet du col du Boyer. Rejoints dans l’effort par Adeline Cros, la régionale de l’étape (photo ci-dessus), ils descendront sur Rivel puis longeront les rives du lac de Montbel avant une arrivée sur le Pont-Neuf à Chalabre.

    Attendu par les élus, Gilbert Laurent en terminait avec sa première « Ronde des APC », au terme d’un sprint lancé non loin de la Croix des Missions, et validé par Roland Fourcassa, responsable de l’agence postale . 

     

    A. Azzi.jpgUne halte chez Antoine Azzi, à Ste Colombe-sur-l'Hers, avant l'ultime ligne droite.

  • Quand les PaCouLix venaient courir en Kercorb

    L'article ci-dessous avait paru le vendredi 23 mai 1997, dans les colonnes du journal L'Indépendant. Le club des Foulées du Kercorb avait organisé la IIe Ronde du Tougnol, une course qui n'aura malheureusement pas réussi à s'inscrire dans le temps. Ce jour-là, André Allabert et Daniel Tédo,co-présidents des PaCouLix, et leurs amis fondeurs du Limouxin, étaient montés en force jusqu'à Chalabre. 

    pacoulix,ronde du tougnolSéance photo après la remise des trophées. Les fondeurs du Limouxin ont décroché la palme de la participation (photo archives, mai 1997).

    La deuxième édition des Foulées du Kercorb a obtenu dimanche un beau succès, 33 coureurs de fond se présentaient à 9h, sous les ordres du starter, place Espérance Folchet. Avec douze représentants, la palme de la participation est revenue aux sociétaires du club limouxin des PaCouLix qui ont animé de bout en bout une épreuve qu'il faudra désormais appeler "Ronde du Tougnol", du nom d'une spécialité bien chalabroise, et dont la recette gardée secrète fait l'objet de toutes les convoitises.

    Au terme d'un parcours sélectif emmenant les concurrents sur les hauteurs de Canterate via Montbel et retour, soit 15,600 km, le Carcassonnais André Bourdonne (ACFC Carcassonne) franchira la ligne crédité d'un excellent chrono (55' 17''), devant Jean-Luc Ferrasse (Bram 55' 40'') et Jean-Claude Soulère (Foix 56' 30''). A l'occasion de la remise des trophées, Thomas Cuaresma, président des Foulées du Kercorb a renouvelé l'invitation pour 1998 et remercié chaleureusement les concurrents d'une épreuve dont voici les résultats complets : 4e Guy Rubio (ACFC) 57' 34'', 5e Phillippe Gallardo (ACFC) 58' 45'', 6e Bruno Marin (TC Carcassonne) 59' 20'', 7e Gérard Lozano (ACFC) 1h 00' 29'', 8e Raymond Rivals (Chalabre) 1h 00' 56'', 9e Raymond Conesa (ASC-Courir à Malves) 1h 03' 25'', 10e Didier Reverdy (PaCoulix) 1h 04' 43'', 11e Jean-Charles Cuxac (PaCoulix) 1h 05' 35'', 12e Régis Bertrand (PaCoulix) 1h 05' 40'', 13e Félix Péli (PaCoulix) 1h 07' 38'', 14e Jean-Christophe James (PaCoulix) 1h 08' 18'', 15e Didier Carol (ACFC) 1h 08' 26'', 16e André Allabert (PaCoulix)1h 08' 29'', 17e Christian Moralès (Chalabre) 1h 08' 40'', 18e Florence Ferrasse (Bram) 1h 09' 01'', 19e Daniel Tédo (PaCoulix) 1h 09' 08'', 20e Georges Fonta (Foix) 1h 09' 21'', 21e Robert Garrouste (PaCoulix) 1h 09' 42'', 22e Michel Rouch (PaCoulix) 1h 11' 17'', 23e Patrice Garcia (PaCoulix) 1h 11' 18'', 24e Jean-Claude Lalbat (Libres Foulées du Lot) 1h 11' 23'', 25e Didier Bonnel (Espezel) 1h 12' 19'', 26e Jean-Pierre Silvestre (Chalabre) 1h 13' 01'', 27e Pascale Rouquet (PaCoulix) 1h 13' 33'', 28e Xavier Rouquet (PaCoulix) 1h 13' 34'', 29e Jean Brotto (Ginoles) 1h 15' 03'', 30e Carole Alcamo (Malras) 1h 20' 34'', 31e Michel Alcamo (Malras) 1h 20' 35'', 32e Gérard Lhernoud (ACFC) 1h 24' 15'', 32e Michel Tisseyre (Mirepoix), 1h 24' 46''.