Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rpo

  • Bagarre en Junior à Tarascon : Les précisions du RPO

    Un regrettable épisode extra sportif s’est déroulé samedi 21 octobre à Tarascon-sur-Ariège, au terme de la rencontre juniors opposant l’US Tarascon XV au RPO. Dans l'attente des résultats de l'enquête en cours et pour une meilleure compréhension de la situation, l'article ci-dessous du journaliste Antoine Carrié, publié dans l'Indépendant, hier samedi 28 octobre.

    Bagarre en juniors à Tarascon : les précisions du RPO

    L’affaire a défrayé la chronique dans l’Ariège le week-end dernier. Le samedi 21 octobre, les juniors Phliponneau de Tarascon recevaient leurs homologues du Rugby Pays d’Olmes. Un match achevé sur une victoire des locaux, mais surtout sur un épisode d’une incroyable violence, avec pour l’entraîneur local, un enfoncement du plancher orbital et une opération à suivre. Le symbole des scènes surréalistes qui ont suivi le coup de sifflet final, l’entraîneur du RPO évoquant « une émeute ».  

    Plainte pour mise en danger.

    Mais dans l’Aude aussi, l’épisode a choqué, puisque le RPO est né de la réunion de Lavelanet, Laroque-d’Olmes, La Bastide-sur-l’Hers, Chalabre et Bélesta pour les catégories mini-poussins à juniors. Les dirigeants du RPO ont désiré, quelques jours après les faits, apporter leur vision des faits et d’un triste épisode déclenché, selon les premiers témoignages, par l’intervention d’un père de famille du club contre l’arbitre. « Les présidents et le bureau du RPO n'ont pas voulu dans un premier temps envenimer les choses, et renouvellent leur volonté de prendre les décisions qui s'imposent vis-à-vis des membres du RPO coupables de comportements répréhensibles. L'enquête en cours de la gendarmerie pourra permettre de le déterminer ».

    Et d’apporter des précisions sur les potentielles responsabilités : « Si effectivement un membre de l'encadrement ne fait plus partie du RPO, par contre aucune sanction n'a pour l'heure été prise envers des joueurs d'une part, parce qu'il faut attendre les résultats de l'enquête pour cela, d'autre part, parce que ces sanctions seront prises collégialement par le bureau. Il n'y a d'autre part aucune garde à vue à ce jour ». Alors que le rapport de l’arbitre permettra à la commission de discipline du comité de prononcer d’éventuelles sanctions sportives, le RPO précise enfin qu’il a déposé plainte pour «mise en danger de l'intégrité de nos joueurs, le public tarasconnais ayant envahi le terrain lors des incidents d'après match ». Et de préciser au passage qu’un des joueurs a été victime d'un traumatisme crânien, avec une autre plainte à la clé. Reste désormais à attendre les conclusions de l’enquête de la gendarmerie de Tarascon, et les éventuelles suites judiciaires.                 A. Ca. 

  • Les cadets du RPO déroulent sur le stade Roger-Raynaud

    roger raynaud,rpo,badalucs xvLa relève du rugby en Pays-d'Olmes est assurée.

    En ce dernier samedi de mai, et en dépit d'un ciel noir et menaçant, le souvenir du « Ravageur », disparu le 16 septembre 2010, aura présidé à de nouvelles retrouvailles entre passionnés de ballon ovale. A l'initiative des « Badalucs », ambassadeurs vétérans de l'USC XV, une nouvelle fête du rugby s'est déroulée sur la pelouse du complexe sportif Roger-Raynaud, opposant un jeune contingent ariégeois issu de l'école de rugby du Pays-d'Olmes (RPO), à l'équipe hôte.

    En ouverture, Thierry Cnocquart, vice-président des Badalucs, accueillait une belle assemblée d'amis, réunie autour de la stèle commémorative inaugurée en 2011, puis il revenait sur le riche parcours d'un personnage, passionné de sport, et de rugby. Simone Raynaud se voyait offrir un bouquet de fleurs, il était l'heure de donner le coup d'envoi d'une triangulaire arbitrée par un duo d'experts, Christian Laffont et Michel Raynaud. Au préalable, les jeunes pousses du Kercorb avaient été gratifiés d'une séance d'initiation aux abords de la piste d'athlétisme.

    Flags rouges ou jaunes commenceront alors à claquer au vent, sous les yeux d'un public admiratif, comme il avait pu l'être au bon vieux temps de la « Pépinière ». Avec la répétition de superbes mouvements alliant dextérité et vitesse, la jeunesse du Pays d'Olmes mettra au supplice des Badalucs émoussés par trop d'années d'expérience. Pour être complète, la fête s'est prolongée au club-house du stade Lolo-Mazon, comme un clin d'oeil en direction du stade Albert-Domec. 

    Un album-photos Rencontres Roger Raynaud 2014 a été mis en ligne.

  • Ecole de rugby : C’est reparti

    rpo,école de rugby pays d'olmesL’école chalabroise poursuit son apprentissage chez les voisins ariégeois (photo archives Février 2008, Stade Lolo Mazon).

    Les jeunes sportifs sont informés que l’école de rugby du Pays d‘Olmes (RPO), structure qui accueille les graines de champions du pays chalabrais, procèdera à l’enregistrement des inscriptions le samedi 10 septembre prochain. Enfants et parents ont rendez-vous à la salle du RPO, derrière le stade Paul Bergère de Lavelanet. Inscriptions de 10h à 12h pour les Moins de 15 ans et de 14h à 16h pour les catégories Moins de 13, 11, 9 et 7 ans.

    Pour la saison 2011-2012, la participation des parents a été fixée à 50 € par enfant et 70 € pour deux enfants. Deux photos et un chèque de caution (équipements), qui ne sera pas encaissé, seront nécessaires pour l’enregistrement de la licence. Il sera exigé des parents le retour des équipements prêtés, dès la fin de saison, afin de pouvoir en faire l’inventaire.

     Petits rugbymen, à vos crampons !