Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

yves deckmyn

  • Yves Deckmyn a raccroché son tablier

    yves deckmyn,hauts-de-bon-accueilDe nombreux cadeaux, et une blouse de cuisinier, dédicacée.

    Le 1er avril 1983, Yves Deckmyn percevait une toque de cuisinier, avant de rejoindre les fourneaux de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, maison de retraite de la rue Saint-Pierre. Eloigné de l'Orléanais, son pays d'origine, il engageait un bail de 32 ans avec le pays chalabrais, contrat  prolongé jusqu’aux premiers jours de l’année 2015. En mars 2007, il fera l’expérience d’un nouveau départ au sein de l'hôpital des Hauts-de Bon-Accueil, avec le lot de changements inhérents, et une sensible modification de ses occupations quotidiennes.

    yves deckmyn,hauts-de-bon-accueil

    Tout récemment et non loin du parc où tout avait débuté, une joyeuse assemblée dans la confidence depuis plusieurs semaines, lui réservait une belle surprise. Avec une fête très sympathique réunissant collègues et amis, sous les platanes de la place Charles Amouroux, où Yves Deckmyn a officiellement mis un terme à sa carrière professionnelle. L’occasion également de refaire le chemin à l’envers, grâce à la projection d’un remarquable reportage vidéo monté par ses amis et collègues. Les nombreux témoignages de reconnaissance formulés sont allés droit au cœur de l’ami Yves, heureux de retrouver famille et amis, au terme de plusieurs mois d’incertitude liés à de graves ennuis de santé. Le néo retraité remerciait chaleureusement la joyeuse assistance, et l’invitait à poursuivre la fête. Excellente retraite Yves !

    yves deckmyn,hauts-de-bon-accueil

    Septembre 1995, dans le parc de l'Hôtel-Dieu Saint-Jacques.

  • Le cavalier Yves Deckmyn sur le podium

    Yves Deckmyn Oct. 2013 Les Pujols.jpgUne première gagnante pour Yves Deckmyn.

    Dimanche 13 octobre se déroulait sur la commune des Pujols (Ariège), un concours de saut d'obstacles, organisé par l'Ecurie Caroline Pinel (ECP). Plusieurs centres équestres du Languedoc et de Midi-Pyrénées avaient répondu à l'invitation, parmi lesquels le centre de Lambarado, dirigé par Sonia Piotrowski. Les cavalières et les cavaliers présents sur la piste, étaient invités à franchir douze obstacles, un challenge que Yves Deckmyn, ex sociétaire des Crinières du Kercorb, a brillamment relevé, avec le concours de sa jument Mazarine. Au terme d'un parcours sans faute, l'élève de Sonia Piotrowski est monté sur la plus haute marche du podium. Une remarquable performance pour un cavalier aguerri, certes, mais qui ne s'était encore jamais essayé à cette discipline hautement technique.

    Chez les plus jeunes, Maeva Deckmyn sur Vanille de Lapradelle se classe deuxième, derrière Carla Havet, sa camarade de club, sur Perle de Pradel. A l'issue du concours, tous les concurrents ont quitté la banlieue de Pamiers les bras chargés de superbes dotations. Le centre équestre de Lambarado et ses licenciés remercient chaleureusement Caroline Pinel pour son accueil, et pour la parfaite mise en place d'un rendez-vous qui a permis à ECP de fêter ses cinq années d'existence.