Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La bibliothèque reste ouverte

    Le public est informé que la bibliothèque gardera ses portes ouvertes durant le mois d'avril, chaque matin de 9 h à 12 h.

    bibliothèque chalabre

  • Ah ! Si Trencavel voyait ça !

    Sous ce titre, un lecteur a souhaité réagir après l’arrivée annoncée du Tour de France à Chalabre. Jean-Pierre donne ici quelques précisions intéressantes.

    « Depuis le premier avril dernier, une incertitude semble planer sur l’arrivée de la 14e étape du tour de France, le 10 juillet prochain. Par contre une certitude demeure : le tour devrait bien traverser notre Kercorb ce jour-là. Aussi, en reprenant les noms de lieux, tels qu’ils existaient il y a 854 ans de cela (comme ce fameux acte de juillet 1167, dont nous avons déjà eu l’occasion de parler, nous l’apprend), voilà l’itinéraire qui serait emprunté :

    … Venant du bas-Razès, le tour pénètrera en Kercorb par Vindrano (Caudeval ) et la vallem de Vindrano ( vallée de Caudeval ou de Lambronne ). Après franchissement du col du Bac, la descente vers la vallée de l’Hers s’effectuera par Montgardin jusqu’à Eissalabra. A partir de là, passant tout près de Pendels, l’itinéraire longera l’Hers en passant par Sancta-Columba et certainement Eisocie (Le Peyrat ), et quittera provisoirement le Kercorb vers l’Aiguillon, direction plein Est et le pays d’Olmes.

    Puis, en quittant le bassin versant du Touyre et le pays d’Olmes en haut du col de Montségur, la descente permettra de retrouver la vallée de l’Hers et le Kercorb par la vallis d’Anior.

    Mais peu après, même les meilleures choses ayant une fin, quelque part après le pont du Mayne, l’itinéraire délaissant les environs de Saltes et le Kercorb, s’élèvera vers le pays de Sault…

    Espérons que le temps de la traversée de notre chère contrée sera suffisant à quelque commentateur pour évoquer, même brièvement, l’existence de cette possession vicomtale carcassonnaise en pays toulousain au 12e siècle ».

  • C’était hier : Benoît Baby aux couleurs de l’équipe de France de rugby

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 8 avril 2001.

    benoît babyLicencié au Stade Toulousain, Benoît Baby va défier les Anglais sur leur herbe (Photos archives, Avril 2001).

    Juste après la rencontre qui opposait samedi le XV français au XV de la Rose, Benoît Baby s’est envolé pour l’Angleterre où il doit disputer le mardi 10 avril prochain le deuxième match international de sa jeune carrière. Sélectionné au poste de centre dans la formation des Moins de 18 ans, Benoît Baby avait participé activement à la victoire des Tricolores sur les Gallois le 17 février dernier à Dax (26 octobre). Il honorait pour l‘occasion sa première cape, avec une prestation qui a certainement convaincu ses sélectionneurs puisque notre jeune rugbyman se voit à nouveau offrir le privilège de porter la tenue tricolore, face cette fois aux sujets de sa gracieuse Majesté. Lucide et objectif, Benoît ne cache pas qu’il est passé un peu à côté de son rôle de buteur lors du match face au Pays de Galles. La pelouse anglaise d’Exeter lui permettra d’exprimer pleinement ses talents, c’est tout ce que nous souhaiterons à ce jeune et sympathique sportif qui fit ses débuts au stade Lolo-Mazon, au poste d’arrière, c’était avec les pupilles du Football Club Chalabrois (photo en fin d'article).

    Aujourd’hui Benoît Baby partage son emploi du temps entre des études au lycée Bellevue de la Ville Rose et le XV des Juniors Crabos du Stade Toulousain, leader du championnat. Une bonne prestation mardi prochain sur la Riviera anglaise et Benoît aura en poche un billet pour l’Irlande, prochain adversaire du XV tricolore le samedi 21 avril prochain.

     

    benoît baby

    Les Pupilles du FCC en mars 1996

    De gauche à droite, debout : Olivier Beauvais, Mickaël Padet, Aurélien Pierron, Jérémy Roncalli, Mathieu Cassagnaud, Benoît Baby, Mathieu Canal, Eric Sanchez, Philippe Cassagnaud. Accroupis : Sébastien Romero, Michel Sanchez, Claude Cnocquart, Fabien Conte, Grégory Opel.

    benoît baby

    Un dégagement de Benoît Baby. Dans les buts, Aurélien Pierron fait bonne garde

  • C’était hier : Au comité des fêtes

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 8 avril 1996.

    comité des fêtes de chalabre 1996

    De gauche à droite, assis, Malou Saddier, Fabienne Siérakowski, Pascal Walheim, Edmond Arnou, Henri Cazas, Hélène Mouton-Brady, Odette Carbonnel. Debouts, Robert Pautrot, Dominique Martinez, Lalou Pautrot, André Mamet, Aurore Pautrot, Pascale Boulbès, Jean Carbonnel, Mireille Antonio, Anne-Marie Sicre, Didier Antonio, Bruno Desjardins, Frédéric Paillard, Claude Pavageau.

    Le dynamique comité des fêtes de Chalabre réuni tout dernièrement sous la présidence d’Henri Cazas a bouclé les derniers détails du programme des traditionnelles fêtes de l’Ascension. Elles débuteront le mercredi 15 mai à 20 h 30 par une retraite aux flambeaux suivie d’un bal animé par la jeune formation « Batucada ». L’orchestre Liverpool animera la journée du jeudi de l’Ascension, à noter ce jour là une très intéressante innovation avec le départ des 1eres Foulées du Kercorb. En matinée un concours de pêche est prévu sous l’égide de l’AAPP, présidée par Jaques Laffont. Le vendredi 17, bal musette animé par Sensation Musette. Samedi 18 se déroulera place Charles-Amouroux le concours de pétanque et les Cyclos du Quercorb effectueront un tour du canton pour lequel la participation est ouverte à tous. La partie musicale sera assurée par l‘excellente formation Leaders. Dimanche 19 mai, messe en l’église Saint-Pierre à 10 h, suivie de la commémoration de la Bataille de Camerone. L’après-midi sera consacrée aux enfants qui pourront participer à des jeux et chemins de couleurs.

    En espérant avoir mis sur pied des animations qui obtiennent l’aval des Chalabrois, le comité des fêtes va s’efforcer durant les quelques semaines qui nous séparent du début des festivités, de peaufiner un programme qui s’annonce excellent.