Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Manufacture Canat, mémoires d’ouvriers

    christian garciaVendredi 11 juin et au terme de près de neuf mois de recherches, Christian Garcia était présent en Kercorb afin de présenter son film documentaire long métrage évoquant la Chalabre industrielle, à travers les témoignages qu’il a pu collecter. Le résultat de ce travail de mémoire, sur support DVD, est disponible au bureau de tabac maison de la presse, rue du Capitaine Danjou. Un lien privé permet également le téléchargement sur Youtube, ce qui assure une bien meilleure définition de l’image et du son. Pour cela, contacter Christian Garcia au 06 95 67 43 36 ou via le lien suivant : contact@cgr-reportage.fr 

  • C'était hier : La « Baraque du Souvenir » à Lescale est en bonne voie

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du lundi 13 juin 2011.

    lescale,baraque du souvenirLa « Baraque du Souvenir » prend forme (Photos archives, Juin 2011).

    Le chantier initié par l’association des Amis de Lescale, financé par la commune de Puivert et le conseil général de l’Aude, et supervisé par Sébastien Irola animateur de la charte forestière de la Haute Vallée de l’Aude, avance à grands pas.

    Une symbolique forte     Depuis plusieurs jours déjà, les stagiaires du centre de formation Bâtipôle s’appliquent à faire sortir de terre une habitation très attendue, et à la symbolique forte. Faut-il rappeler que le hameau de Lescale, au-dessus de Puivert, fut entièrement détruit par le feu le 9 août 1944. Soupçonnés de soutenir l’action des maquisards de Picaussel, les habitants de Lescale avaient ainsi subi les représailles menées par l’occupant nazi, mis en échec face aux résistants. La vie s’organiserait ensuite, les habitants du hameau étant relogés dans d’inconfortables baraques en bois.

    Identiques à la « Baraque du Souvenir » qui est en train de prendre forme sur un terrain acheté à l’initiative de l’équipe municipale emmenée par Gaston Bauzou. Les planches de Douglas issues des forêts communales de Puivert, forment la structure en ossature bois et serviront à la toiture et au bardage, lors des deuxième et troisième semaines de juin, dates des dernières interventions des stagiaires. A l’occasion d’un passage près du chantier, il ne faut pas hésiter à aller discuter avec les jeunes bâtisseurs, qui détailleront les aspects techniques de cette construction. Pour plus d’informations, contacter Sébastien Irola au 04 68 69 99 49.

    lescale,baraque du souvenir

  • C’était hier : Les pompiers en manœuvre à l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 13 juin 2006.

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacquesLes hommes de l’adjudant-chef Stéphane Ferrier ont travaillé les méthodes d’évacuation d’urgence (photos archives juin 2006)

    Les pensionnaires du centre de secours Jean-Cabanier effectuaient dernièrement un exercice grandeur nature dans l’enceinte de l’hôpital local, ancienne résidence des sœurs de Saint-Joseph-de-Cluny. Cette manoeuvre a permis aux jeunes sapeurs-pompiers de se mettre en situation dans un établissement qui héberge près de 70 personnes en résidence permanente.

    Sous la conduite de l’adjudant-chef de corps Stéphane Ferrier, ils ont d’abord procédé à un repérage des lieux, avant la mise en sécurité des divers points susceptibles de présenter un danger immédiat (conduites de gaz, alimentation électrique).

    L’équipe se scindait ensuite en deux groupes, l’un chargé de déployer le matériel, tandis qu’une deuxième section procédait à une simulation d’évacuation par l’escalier extérieur. Aidés dans leur exercice par le personnel soignant de l’établissement, les sapeurs chalabrois ont parfaitement bouclé les objectifs fixés lors du briefing de début de journée. L’équipe au complet se rendait ensuite sur la colline de Bon-Accueil où l’hôpital de demain devrait ouvrir ses portes en 2007. La visite guidée sur le chantier d’une résidence bâtie de plain pied sur une superficie de 3360 m², a laissé présager de la tenue de manœuvres d’envergure dans un futur très proche. Au terme des exercices, les soldats du feu se sont retrouvés autour d’une grillade partagée dans le jardin de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques.

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacques

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacques

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacques

    caserne jean-cabanier,hôtel-dieu saint-jacques

  • María Clemente n’est plus

    maría clementeLundi 7 juin, un dernier hommage était rendu à María Clemente, décédée à Chalabre à l’âge de 83 ans. Native de Gorafe, petit village de la région de Guadix (Grenade), où elle avait vu le jour le 30 septembre 1937, María Lopez Alcaïdé avait grandi dans son village natal. Entourée d’une famille nombreuse qui devra subvenir aux besoins du quotidien, à la mort du père de famille. Elle fonde un foyer le 28 août 1957 après sa rencontre avec Benito Clemente, originaire de la même commune, et le jeune couple vit quelques temps à Gorafe où naît une petite Emilia. Les impératifs professionnels les amènent à migrer vers Barcelone, lieu de résidence en pays catalan où le cercle de famille s’agrandira, avec les naissances de Dolores, Pilar et Manuel.

    En 1971, la famille traverse la frontière et découvre la France à Grenade-sur-Garonne d’abord, puis à Chalabre où elle s’installe. Tandis que son mari travaille aux Vergers de la Galante à Sonnac-sur-l’Hers, María fait des ménages avant d’assurer le gardiennage du  château de Mauléon. A l’heure d’une retraite commune, María et Benito avaient retrouvé l’Espagne à Rosas, avant un retour en Kercorb. Après le décès de son époux survenu en avril 2018, elle vivait auprès de ses enfants, mais affaiblie par la maladie depuis quelques semaines, María s’est éteinte dans son sommeil.

    Au terme de la cérémonie religieuse célébrée en l’église Saint-Pierre, María a été inhumée dans le caveau familial. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à ses enfants, ses petits-enfants et arrière petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

  • Football et rugby au rapport

    Ce samedi 12 juin permettra aux représentants du football et du rugby de mettre un point final à la saison 2020-2021. Il s’agira surtout de mettre en place les conditions nécessaires à une reprise des compétitions, espérée à la rentrée de septembre. 

    Le bureau du FC Chalabre emmené par la présidente Marie-Eve Dumons, donne rendez-vous au club-house de la route de Lavelanet pour une journée consacrée au ballon rond. Un entraînement prévu à 10 heures, précédera l’assemblée générale annuelle qui se tiendra à partir de 11 h 30.

    Les rugbymen de l’USCKBP sont également conviés afin d’évoquer la manière d’engager le coup d’envoi de la saison 2021-2022. Au programme de « cette assemblée ouverte à tous et surtout à tous ceux qui veulent rejoindre le groupe (joueurs et dirigeants) », bilans moral et financier, renouvellement du bureau, discussions diverses. Le président Didier Rossi donne rendez-vous ce samedi 12 juin à 11 h 30 à La Cazalette.

    fc chalabre football,usckbp rugby

    Saison 1980-1981, le FCC II en visite au stade Jean-Biart à Espéraza

    De gauche à droite, debout : Ginès Lorca juge de touche, Gabriel Martinez, Jacques Garcia, Christian Zabouraeff, Jean-Michel Nello, Daniel Tournois, Jean-Pierre Brzesc, juge de touche des Chapeliers. Accroupis : Serge Perallon, François Lorca, Yves Bérenguer, Gérard Boulbès, Michel Maugard, Christian Moralès, Isidro Martinez.

    fc chalabre football,usckbp rugby

    Saison 1982-1983, l'US Chalabre XV est à Belvèze-du-Razès (15-22)

    Photos Georges Escaf

    De gauche à droite, Jean-Claude Baby, Alain Cassagnet, Thierry Noy, Philippe Taruffi, Gilles Babou, José Sanchez, Raymond Rivals

    fc chalabre football,usckbp rugby

    De gauche à droite, Thierry Noy, Philippe Taruffi, Gilles Babou