Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Clôture festive pour les écoliers de Louis-Pergaud

    Défi Epouvantail.jpgUn jury en herbe a eu beaucoup de mal à établir son palmarès.

    A la veille de grandes vacances très attendues, les élèves de l'école primaire Louis Pergaud avaient rendez-vous aux abords de l'anneau sportif du Champ Legrand, théâtre d'un défi lancé depuis plusieurs semaines. Il s'agissait pour les enfants de faire appel à leur imagination afin de confectionner le plus beau des épouvantails, avant exposition et proposition à l'avis d'un jury. Au final, le projet a obtenu un franc succès et ce ne sont pas moins de vingt-quatre « spécimen » qui se retrouvaient dernièrement au sein d'un insolite jardin pédagogique, grâce à l'investissement de tous. Chacun a donc voté pour son coup de cœur, avant l'accueil des parents et la remise des prix effectuée par Jean-Pierre Salvat président de la Communauté de communes du Chalabrais et Christian Guilhamat maire de Chalabre. L'assistance a ensuite partagé un excellent goûter « sucré-salé », entièrement réalisé par les élèves, qui ont rendez-vous l'année prochaine, pour une nouvelle aventure autour du jardin.

    Mais les petits écoliers n'allaient pas se séparer aussi facilement et proposaient à leurs aînés de se retrouver le lendemain sous la halle, pour le traditionnel spectacle de fin d'année. Devant un public toujours aussi nombreux, les enfants ont montré le résultat de l'excellent travail réalisé avec le soutien de l'équipe enseignante dirigée par Hélène Péricot. Chacun a ainsi apprécié la prestation des plus grands, acteurs de saynètes de théâtre, tandis que les plus jeunes alternaient danses traditionnelles, chants et gymnastique. Le goûter offert par les parents a clôturé sous une chaleur torride, une nouvelle année scolaire bien remplie. Bonnes vacances à tous, et rendez-vous pour la rentrée, fixée au jeudi 2 septembre, ce qu'il semble prématuré de préciser. 

    Fête Pergaud .JPGLes artistes de Louis-Pergaud sont montés sur les planches.

       

  • Le Cazal va s’offrir un nouveau bouclier

    L'article qui suit avait été publié dans l'édition de l'Indépendant du dimanche 29 juillet 2001, afin de saluer le titre de champion de France de Fédérale 2 décroché par Olivier Carbonneau et ses partenaires du quinze  de Blagnac. Les prochaines fêtes en l'honneur de Ste Marie-Madeleine programmées les 23, 24 et 25 juillet prochains verront un nouveau bouclier trôner sur la Grand-place du Cazal, Olivier a en effet décidé de ramener  le bout de bois en Kercorb. Et pour cause, l'ami Carbo a une nouvelle fois décroché le titre de champion de France avec Blagnac, en qualité d'entraîneur cette fois,  c'était en juin dernier, et face au quinze de Strasbourg (33-12).

     

    Cazal 2001 b o uclier.JPGUne fois de plus, la commune libre du Cazal a ouvert en grand toutes les portes à l'occasion des traditionnelles fêtes  célébrées en l'honneur de sa sainte patronne Marie-Madeleine. Véritable havre de paix toute l'année durant, le Cazal a connu un petit peu plus de 72 heures de liesse non-stop, un succès complet donc pour l'édition 2001. Inutile d'essayer de résumer les temps forts tant ils furent nombreux et variés, le point d'orgue se situant samedi soir à l'heure où les fins palais se mettaient à table. Prise d'assaut vers 20h, la Grand place du Cazal a connu une nouvelle et pacifique levée de boucliers puisqu'Olivier Carbonneau et ses partenaires de Blagnac fêtaient en Kercorb leur titre de champion de France de 2e division. Egalement à la fête, le club toulousain des cheminots du TCMS cher à Jérôme Bernard, invité d'honneur de l'USK et champion de France de 4e série. Des trophées comme s'il en pleuvait puisque la banlieue chalabroise accueillait dans le même temps la coupe Victor Lopez, dans les mains de Papillon, le brillant gardien de but du CO Castelnaudary, vainqueur de l'édition 2001. Cazal 2001 Coupe Lopez .JPGAprès la messe du lendemain, le défilé en musique dans les artères du Cazal aura permis de dévoiler trois nouvelles plaques de rue, « la Descente de Rose, le Col de Jo  et  la Ruela dels Amoroses ». Plus tard dans l'après-midi était donné le départ de la Ve Course Internationale à la Brouette (photos archives juillet 2001).

    Félicitations pour ce nouveau titre, et rendez-vous le samedi 24 juillet prochain au stade Lolo Mazon, pour l'édition 2010 du trophée Raymond Fort. 

  • Les écoliers de Rivel dans les bois

    Cette année, les classes de cours moyen de l'école de Rivel ont accueilli à plusieurs reprises Sébastien Irola, animateur de la Charte forestière du Chalabrais, pour en apprendre davantage sur la forêt et le bois. Ils ont ainsi pu se rendre compte que la forêt n'est pas juste un espace naturel dans lequel on se promène, mais que de nombreux professionnels en vivent pour gérer, exploiter et transformer au mieux le bois, pour pouvoir s'en servir pour le chauffage ou la construction. Ils ont rencontré dans l'année un technicien du CRPF (centre régional de la propriété forestière) et un scieur mobile, qui leur ont dit plus long sur leur métier.

    Toutes ces connaissances leur ont permis de préparer l'après-midi du vendredi 25 juin dernier. Ils se sont appuyés sur le Sentier des Métiers du Bois (inauguré le week-end précédent lors de la fête du bois) pour monter une chasse au trésor à l'attention des élèves de Sainte Colombe sur l'Hers et de Caudeval. Au total, ce sont près de 70 enfants qui ont parcouru ce sentier vendredi, pour finalement trouver et ouvrir le trésor. La journée s'est terminée autour d'un goûter offert par le comité des fêtes de Rivel. Il faut rappeler que la Charte forestière du Chalabrais est financée pour cette action par le conseil général de l'Aude et la communauté de communes du Chalabrais.

  • Au rendez-vous des auteurs

    A l'occasion de la remise des prix du 5e Concours de nouvelles organisé par la mairie, de nombreux auteurs régionaux seront présents samedi 17 juillet aux côtés des lauréats du concours 2010, afin de dédicacer « Histoires d'eau ». Ce recueil édité par Rivière Blanche est une anthologie de 232 pages proposée par Philippe Ward et Jean-Marc Lofficier, en collaboration avec la mairie. Il s'agit de 19 nouvelles fantastiques et de science-fiction sur le thème de l'eau,  écrites par Sophie Barrois, Florie Bonnel, Joëlle Brethes, Cindy Cornet, David Criscuolo, Annick Demouzon, Christophe Derouault, Hilda Dussoubz, Bruno Duval, Even, Anne Goudour, Francine Gougeon, Patrick Hierard, Jean-Marc Lofficier, Robert Moschini, Christian Perrot, Arnauld Pontier, Gabriel Vidal et Philippe Ward. Les droits d'auteur de ce livre, 8 € par exemplaire vendu, seront intégralement reversés à la National Wildlife Refuge Association. Cette organisation caritative fondée en 1975 a envoyé une équipe de spécialistes et déploie des efforts gigantesques sur la côte du Golfe du Mexique pour sauver les oiseaux de mer et la faune menacés par la nappe de pétrole (http://www.refugeassociation.org/new-issues/delta.html).

    Dans le même temps, le recueil édité par la mairie et récompensant les vingt meilleures nouvelles du concours 2010 écrites sur le thème de l'eau sera également présenté. Dans le cadre de cette rencontre littéraire, Patrick Hierard viendra dédicacer son dernier livre, intitulé "Quand je serai grand, je ferai Berbère". Rendez-vous à la mairie, cours Sully le samedi 17 juillet de 15h à 18h pour une rencontre avec les auteurs, suivie à partir de 18h de la remise des prix du Concours 2010.

  • L’hôpital local élargit sa capacité d’hébergement

    Extension Hopital I.jpgJean-Jacques Aulombard et Christian Guilhamat  ont officialisé la mise en service de vingt lits supplémentaires.

    Jean-Jacques Aulombard directeur de l'hôpital des Hauts-de-Bon-Accueil et Christian Guilhamat maire de Chalabre recevaient tout dernièrement les élus du canton afin de leur présenter les travaux d'extension de la structure d'accueil de long séjour. L'agrandissement réalisé sur l'aile gauche de la résidence augmentera la capacité d'accueil de vingt lits, dont trois lits d'hébergement temporaire réservés à des séjours allant de un mois à un mois et demi.Extension Hopital II.jpg

     Pour un coût de 2.936.677 €, financé par une subvention du conseil général (8,8%), et par des emprunts contractés auprès de la CRAM (3,3%) et du crédit agricole (représentant 87,9% du total), la construction a été confiée aux entreprises locales sous la conduite de l'architecte narbonnais Ivan Tognella, lequel avait réalisé les plans de la structure inaugurée le 19 janvier 2007. Extension Hopital III.jpgA l'image de l'existant, chaque chambre est pourvue d'un cabinet de toilette individuel, avec fenêtre sur paysage ou sur cour ombragée, et d'un téléviseur. Au terme de la visite, Jean-Jacques Aulombard remerciait vivement le personnel de l'établissement pour sa compétence et son dévouement, mais aussi pour son implication permanente lors des différentes étapes ayant permis la réalisation d'un projet commun.  

    Extension Hopital IV.jpg 

    Lien permanent Catégories : Services
  • L’orchestre « Baïlamor » animera le bal du 14 juillet

    Bailamor Playa Aro.jpgLe quatuor du musette effectuera demain, un retour attendu sur la scène chalabroise.

    Christian Guilhamat et les élus du conseil municipal invitent la population à participer nombreux aux cérémonies du 221e anniversaire de la prise de la Bastille, mercredi 14 juillet. Un défilé partira de la mairie à 11h et se rendra au monument aux Morts accompagné par le groupe Batucada. A l'issue de la cérémonie, un vin d'honneur offert sous la halle permettra à la municipalité de souhaiter la bienvenue aux Chalabrois nouvellement installés dans la commune. Ces festivités républicaines se poursuivront avec la prestation annoncée de la fameuse formation musicale « Baïlamor », de retour d'une tournée en Espagne bouclée à Playa de Aro. Les quatre musiciens du groupe, Sylvie Crémon à l'accordéon et au choeur,  Christophe Castelnaud au chant et au clavier, Bernard Pautrat à la batterie et Eric Marquié au saxo se produiront pour le plus grand bonheur des amateurs de paso doble et de tango. Ces derniers sont invités à investir le carreau de la place Espérance Folchet dès 14h.        

  • Fête des rues : Une sixième édition en demi-teinte

    Equivita II.jpgLes enfants ont visité la bastide sur la calèche d'Equivita.

    Le samedi 3 juillet était un nouveau jour de fête annoncé sur les cours, à l'occasion de l'édition 2010 de la Fête des rues, organisée par Bernadette Larrue et son équipe d'animation. Depuis le matin les associations participant à l'événement étaient à pied d'œuvre, afin de garantir le meilleur accueil à des invités attendus nombreux aux abords de la halle couverte.

    Dans le même temps, un tournoi de football proposé par le FC Chalabrois assurait une animation sportive au stade Lolo Mazon où huit équipes se disputaient le droit de soulever un trophée aux reflets cristallins.

    Fête des Rues 2010 OPVC.jpg

    La calèche d'Equivita et l'orgue de barbarie de Patrice Bonnevie assureront l'animation en marge du marché hebdomadaire, avant qu'il ne soit l'heure de passer à table. Un menu « chili con carne » proposé par Viviane allait satisfaire une tablée de gastronomes à l'heure où l'horloge de Notre-Dame égrenait les douze coups de midi. Et tandis que les sabots de la jument dépêchée depuis le Pays de Sault poursuivaient leur concert sur les pavés de la bastide, l'arrière boutique des bodegas des associations redoublait d'activité. Après une initiation à la danse country et la prestation des majorettes de Laroque d'Olmes, la musique s'emparait des cours, sous l'impulsion des musiciens de l'OPVC, virtuoses d'une banda intemporelle (photo ci-dessus).   

    Fête des Rues 2010 I.jpg

    Jean-Christophe et Antoine ont bien crû que le chaland ne viendrait pas.

    Les jeunes pousses de l'école de football du FCC ayant damé le pion à leurs aînés, l'animation se déplaçait vers la place Mitterrand et l'Arena Ball où « Tonton Kéké » procédait à une distribution de décibels. Ce dont profitaient les escargots de Jeanine et Jean-Christophe pour se dégourdir les cornes, eu égard au rares mouvements de foule enregistrés sur les cours Colbert, Sully et d'Aguesseau. Car à l'évidence, la fête des rues chalabroises fait de moins en moins recette, la faute certainement à la double désaffection du public et des associations, exception faite de l'Amicale de l'hôpital local (photo ci-dessous), des footballeurs vétérans et du FCC XI. Ce qui n'interdit nullement de formuler de vives félicitations à l'adresse de toutes celles et ceux qui se sont investis pour une fête qui aurait mérité d'être un peu plus belle.  

    Fête des Rues 2010 Paëlla.jpg