Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alain poincheval - Page 2

  • C’était hier : Le Quatuor Kryptos fait vibrer les vieilles pierres du château

    C'était le vendredi 25 août 2006, la demeure des Comtes de Bruyères accueillait les musiciens du Kryptos Quartet, dans le cadre d’un concert organisé en partenariat avec Luthès-Paris, Château-Chalabre et la municipalité chalabroise. Une soirée exceptionnelle pour les mélomanes, au cours de laquelle Alain Poincheval avait tenté le pari de formuler la magie des notes sur sa toile. Tout en haut du grand escalier, face à son chevalet, Alain Poincheval avait jonglé avec les notes, afin de trouver le point d’accord entre le doute de Cézanne, et le goût d’harmonie d’un Mozart fougueux et désespéré (cf photos en fin d'article). Ce soir là, le Kryptos Quartet et Alain Poincheval avaient œuvré de concert. L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 1er septembre 2006.

    alain poincheval,quatuor kryptosLe Quatuor Kryptos et Alain Bednarczyk, ont été les nouveaux invités de marque de Mike et Sandra Wagstaff, dans le cadre du château des de Bruyères (Photos archives Août 2006).

    Il faut imaginer Thomas Pons de Bruyères le Châtel heureux, à l’heure où le Quatuor Kryptos offrait les premières notes du mouvement pour cordes en ut mineur D 703 de Franz Schubert. Au pied de ce mélomane soustrait pour un soir à son éternité, un auditoire privilégié aura vibré lui aussi aux accords d’Hanna Drzewiecka et Elisabeth Wybou au violon, Vincent Hepp au violon alto et Anthony Gröger au violoncelle. Invités par Mike et Sandra Wagstaff de Luthès-Paris, en partenariat avec la mairie et Château-Chalabre, le quatuor Kryptos proposait également une œuvre de Jean Sibélius, quatuor à cordes en ré mineur, op.56 « Voces intimae » (cinq mouvements), et une très célèbre composition de Wolfgang Amadeus Mozart. Une quintette pour clarinette et cordes en la majeur, K 581 dont les quatre mouvements auront été magistralement interprétés avec le concours du clarinettiste d’Alain Bednarczyk.        

    Sous les voûtes de la demeure ancestrale des de Bruyères, cinq musiciens de talent sont partis en quête de la sonorité parfaite, de ce mystère caché dans les arcanes de chacune des partitions et qu’il faut découvrir ensemble. Un vrai défi parfaitement réussi, par des artistes qui conjuguent leur talent sous une dénomination issue de la langue grecque, « kryptos » signifiant caché.

    A la conclusion d’une nouvelle soirée exceptionnelle dans l’enceinte du château, et avant de rejoindre Bruxelles où ils participeront le 8 septembre prochain au Klarafestival, les jeunes solistes ont été invités à partager une coupe conviviale aux côtés d’un public conquis.

    alain poincheval,quatuor kryptos

    A l'issue du concert, Elisabeth Wybou et Anthony Gröger, aux côtés d'Alain Poincheval.  

    alain poincheval,quatuor kryptos

    Esquisse d'une toile, les notes vibrent sur le chevalet d'Alain Poincheval.

    alain poincheval,quatuor kryptos

    Retour dans la maison familiale, l'œuvre prend forme.

  • A la mémoire des « Charlie »

    Charlie.JPG

    L’hommage personnel d’Alain Poincheval, aux artistes de Charlie-Hebdo.

    Avec l’émotion soulevée par les attentats contre le journal satirique Charlie-Hebdo, et ses tragiques prolongations, les initiatives et les témoignages se sont multipliés pour soutenir le droit le plus élémentaire, celui de l’expression.

    Au delà des mots, l’œuvre créée par Alain Poincheval dans son atelier du cours Docteur Joseph Raynaud, rend hommage à la Liberté assassinée. Une contribution par l’art, qui prend la forme de portraits de Cabu, Charb, Bernard Maris, Tignous et Wolinski, pour préserver la mémoire de tous les disparus.

    A travers ces créations, l'artiste, témoin impliqué, prolonge la réflexion en faisant naître d'autres images,  « pour que la mémoire ne soit pas que de la mémoire événementielle, mais de la vie en mouvement, qui ne demande qu'à être mise en charge et en perspective »

  • Les oeuvres d'Alain Poincheval ont pignon sur rue

    Alain Poincheval 17 Juin 2014 Journal.jpgAlain Poincheval vous accueille au n° 10 du cours Docteur Joseph Raynaud.

    Telle une haie d’honneur offerte au passage d’une chenille multicolore et sonore, deux toiles sont venues orner l’ancien Cours National. C’était le dimanche 18 juillet 2010, à l’occasion du retour sur les cours chalabrois, des forçats du Tour de France. Une journée exceptionnelle durant laquelle Alain Poincheval avait réussi le pari de formuler la magie de la course grâce à deux fresques créées pour l’occasion.

    alain poinchevalEntreprise réussie par cet artiste d’origine normande auquel les hasards de la vie professionnelle ont offert une nouvelle patrie là-haut du côté de l’altiplano cerdan. Installé à présent à Chalabre où il profite de sa retraite après avoir dirigé un centre hospitalier en Pyrénées-Orientales, Alain Poincheval réside dans la maison natale du Docteur Joseph Raynaud, héros de la Résistance.

    alain poinchevalEntre les murs de son nouvel atelier aménagé au carrefour de la rue Capitaine Danjou, sont exposées peintures sur motifs, compositions parfois surréalistes, toiles au couteau, portraits. Coloriste et adepte de la peinture contemporaine, sans grande attirance pour l’art abstrait, Alain Poincheval est également sculpteur. Une de ses nombreuses créations, une statue de bronze de François Mitterrand, a été dévoilée à Aubergenville dans les Yvelines.

    alain poincheval

    A l’image de son maître, à l’œuvre au pied de la Montagne Sainte Victoire, Alain Poincheval tente de « fixer et rendre accessible le spectacle dont nous faisons partie sans le voir ». Ses créations sont visibles dans la galerie d'exposition dont les portes se sont « officiellement » ouvertes au public, le mardi 17 juin dernier.

    L'artiste travaille dans son atelier et les personnes qui souhaitent venir à sa  rencontre, peuvent le contacter au 04 30 36 60 87 ou poinchevalegre@free.fr

    alain poincheval

  • Les coureurs du Tour déroulent sur le chevalet d’Alain Poincheval

    Fresque.JPGA l'image d'une haie d'honneur offerte au passage d'une chenille multicolore et sonore, deux toiles sont venues orner l'ancien Cours National. C'était dimanche 18 juillet, à l'occasion du retour des forçats de la route sur les cours chalabrois. Une nouvelle journée exceptionnelle pour les sportifs et amateurs de sensations fortes, durant laquelle Alain Poincheval a réussi le pari de formuler la magie de la course grâce à deux "fresques" créées pour l'occasion. Entreprise réussie par cet artiste d'origine normande auquel les hasards de la vie professionnelle ont offert une nouvelle patrie là-haut du côté de l'altiplano cerdan. Installé à présent à Chalabre où il profite de sa retraite après avoir dirigé un centre hospitalier en Pyrénées-Orientales, Alain Poincheval réside au cœur du village, dans la maison natale du Docteur Joseph Raynaud, héros de la Résistance.

    870122991.jpg

                  Alain Poincheval a esquissé l'idée d'une échappée sur le Blau.

    Dans son nouvel atelier aménagé sur les toits, depuis lesquels il aperçoit peut-être ses chères crêtes cerdanes, naissent peintures sur motifs, compositions parfois surréalistes, toiles au couteau, portraits. Coloriste et adepte de la peinture contemporaine, sans grande attirance pour l'art abstrait, Alain Poincheval est également sculpteur. Une de ses nombreuses créations, statue de bronze  de François  Mitterrand, a été dévoilée à Aubergenville dans les Yvelines.

    A l'image de son maître, à l'œuvre au pied de la Montagne Ste Victoire, Alain Poincheval tente de « fixer et rendre accessible le spectacle dont nous faisons partie sans le voir ». Autant d'oeuvres signées « Poinchevalegre », un clin d'œil à son épouse et complice Suzanne, Chalabroise d'adoption dont les racines demeurent « tràs los Pirineos », et aux côtés de laquelle il se consacre à son art, art de vivre sans nul doute.

    Fresque left.JPG