Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cyclo vtt club du chalabrais - Page 3

  • C’était hier : Ils sont partis en danseuse

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 31 mars 2001.

    cyclo vtt club du chalabraisLes cyclos du président Yves Bérenguer ont pris un départ en flèche (Photos archives, Mars 2001).

    Les cyclos chalabrois attendent toujours le premier dimanche du printemps pour décrocher leur vélo du clou. Et malgré un changement de président intervenu à l’intersaison, ils n’auront pas dérogé à la règle, mettant le dimanche 25 mars à profit pour mettre les pendules à l’heure devant le siège café de la Paix. Le peloton très étoffé dans lequel s’étaient infiltrés trois zestes de parité répondait à l’invitation du président Yves Bérenguer, pour une brève escapade en Ariège.

    Un coup de périscope vers le ciel et le partage des nuages était vite repéré, sur le 25e parallèle pour être précis, et à la verticale de l’abbaye de Camon pour les non initiés. Malgré la menace, dix-sept cyclos courts vêtus s’élançaient donc vers Mirepoix, emmenés par leur vice-président César Martinez, doyen du peloton. Interdiction expresse de dépasser, obligation de pédaler de concert mais surtout pas de front, telles étaient les consignes que les CCC se sont fait un plaisir de transgresser, tout en respectant cela va de soi le code de la route. Au terme d’un déboulé conclu sous une légère averse de pluie, les cyclos du Kercorb s’accordaient une première halte à hauteur de l’obélisque mirapicienne. Chacun guettant la musette du voisin, nos mordus du pédalier vont accuser le coup avec un brin de nostalgie, l’intendance ne suit pas, et le boudin non plus.

    Prestement enfourchés, les vélos reprennent la route, nul ne sourcille mais la grogne est perceptible dans le peloton. Le flottement sera de courte durée et au terme de 65 km rondement négociés, nos cyclos mettront pied à terre au pied de la cheminée de l’hôtel de France. En leur offrant leur meilleure table, Marielle et Didier se sont fait un plaisir de rendre le sourire aux CCC, lesquels ne pouvaient mieux boucler cette première sortie gymnastico-gastronomique.

    cyclo vtt club du chalabrais

    Drapeau en main, François Lopez, président d'honneur du club est en place.

    Le coup d'envoi officiel de la saison 2001 va être donné devant le siège café de la Paix

    cyclo vtt club du chalabrais

     Raymond Rivals, Jean-Luc Delpech, Philippe Siegel, les dernières recrues des CCC

  • C’était hier : Le Cyclo VTT club du Chalabrais sort de sa coquille

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 24 février 2001.

    cyclo vtt club du chalabraisLes cyclos du président Yves Bérenguer lors de leur assemblée générale en  novembre 2000.

    Après avoir réglé les incontournables formalités administratives de début de saison, les cyclotouristes chalabrois sont fins prêts à retrouver les bonnes sensations au guidon de leur cycle préféré. L’ouverture officielle est imminente et le CCC présidé depuis décembre dernier par Yves Bérenguer, aura à cette occasion le plaisir de souhaiter la bienvenue à cinq nouveaux membres.

    Une bonne nouvelle pour le club fondé en 1979 par notre doyen François Lopez, club qui n’avait connu un tel regain depuis bien longtemps. Le calendrier des sorties club va très bientôt arriver dans les boîtes aux lettres, confirmation obtenue auprès de Denis Mamet, secrétaire du club. Avant de s’élancer sur les belles petites routes de l’Aude et d’ailleurs, les cyclos du Kercorb auront pris connaissance de la charte du cyclotouriste en matière de sécurité. Il faut saluer à ce propos la mise à disposition d’un Cd rom édité conjointement par la FFCT et l’Ufolep, concernant la sécurité à vélo, le respect de la nature, de l’environnement, et bien sûr le respect de l’autre.

    cyclo vtt club du chalabrais

    François Lopez, président fondateur et animateur du club 

    Au siècle dernier déjà, les cyclistes devaient se conformer à certaines règles, comme le démontre l’extrait de l’arrêté de M. le préfet de l’Aude en date du 29 février 1896, concernant les « vélocipèdes ».

    cyclo vtt club du chalabraisArticle 2 : tout vélocipède doit être muni d’un appareil sonore avertisseur dont le son puisse être entendu à 50 mètres. Dès la chute du jour, il doit être pourvu à l’avant, d’une lanterne allumée. Article 4 : les vélocipèdes doivent prendre une allure modérée dans la traversée des agglomérations, ainsi qu’aux croisements et aux tournants des voies publiques. Ils ne peuvent former de groupes dans les rues. En cas d’embarras, les bicyclistes sont tenus de mettre pied à terre et de conduire leurs machines à la main. Article 5 : les vélocipédistes sont tenus de s’arrêter lorsqu’à leur approche, un cheval manifeste des signes de frayeur.

    Les contrevenants à ces divers arrêtés étaient menacés de poursuite, conformément aux lois. M. Osmin Laffitte, médecin de son état et maire de Chalabre, avait ratifié l’ensemble de ces arrêtés le 11 juillet 1896.

  • C’était hier : Les Cyclos du Chalabrais ont un faible pour les Corbières

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 22 octobre 2005.

    cyclo vtt club du chalabraisUne nouvelle saison a pris fin pour les Cyclos du président Jean Quério (photos archives, Rennes-les-Bains, octobre 2005. De gauche à droite, Christian, Alain, Patrick, Nicole, Joëlle, Francis, Robert, Maryse, César, Jean et Monique).

    Comme il fallait s’y attendre, le peloton des cyclos du Kercorb, invité chaque année à pareille époque à mettre un terme à sa saison, a pris la route des Corbières. Plaisir toujours renouvelé que l’équipe emmenée par le président Jean Quério a commencé à goûter dans le col des Tougnets en croisant l’ami Gilbert et ses partenaires du club chapelier. L’occasion d’un échange d’amabilités exceptionnellement bref, c’est qu’il fallait penser à fourbir les braquets pour une seconde ascension programmée vers le col du Linas.

    cyclo vtt club du chalabrais

    Robert, Francis et Jean, faciles sous les châtaigniers des Corbières

    A l’approche de la ferme de la Viallasse, une constatation s’imposait, aussi triste que le ciel, « le pech de Bugarach ero capelhat ! ». Sombre présage qui laissera de marbre un paisible taureau local, insensible à ses voisines de pâturage. Désenchantement ou sagesse, tant va la cruche à l’eau il est vrai, qu’à la fin elle se casse. Et donc la douzaine de CCC n’avait qu’à passer son chemin, direction Cubières-sur-Cinoble et Soulatgé. Le moulin de Cucugnan était bientôt en vue, puis les citadelles de Peyrepertuse et Quéribus, le groupe pouvait alors desserrer les cale-pieds en bas du Mont-Tauch.

    200 km de paysages superbes     Une petite centaine de kilomètres avait été bouclée sans que l’on ait essuyé plus de quatre gouttes. Le gîte et le couvert étant assurés dans le très hospitalier relais d’Aguilar à Tuchan, tout laissait augurer d’une nuit paisible au cœur des Basses Corbières. Le jour suivant allait être beaucoup moins clément, avec un pic très humide relevé à la hauteur du village de Albas où était décrétée une perception générale de ponchos. Tel une procession de chanoines, le peloton franchira sans broncher les cols de Bedos et de la Fourche, direction Mouthoumet et le Pont d’Orbieu.

    Ils avaient fait l’impasse sur le col de Saint-Louis la veille, les CCC vont faire de même avec le col du Paradis, préférant rallier le siège café de la Paix par Fourtou et Sougraigne. Et au final 200 km de paysages superbes, proposés à un peloton épargné par le coup de fringale, grâce à Maryse et Nicole, dont la maîtrise du volet intendance est au top.

    cyclo vtt club du chalabrais

    Regroupement général, avant une descente vers la terrasse du café de la Paix

  • C’était hier : De Hendaye à Collioure, le périple audacieux des cyclos chalabrois

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 5 septembre 2005.

    cyclo vtt club du chalabraisVélos et cyclos inséparables, sept jours durant, pour le meilleur et pour le pire (Photos archives Août 2005).

    Le mois d’août 2005 aura permis à l’équipe du président Jean Quério de réaliser un vieux rêve, celui de rallier l’Atlantique à la Méditerranée par le chemin des crêtes pyrénéennes. Un beau challenge consistant à franchir un col après l‘autre, exercice que dix mordus aux couleurs du Kercorb répèteront vingt-six fois pour finalement réussir la jonction entre la Côte du Pays Basque et la Côte Vermeille.

    Arrivés un peu tard à Bayonne pour assister au lever du Roi Léon, les cyclistes touristes chalabrois vont pousser jusqu’à Hendaye, point de départ de leur périple, minutieusement estimé à 760 km. Ce qui de l’avis général n’était pas une mince affaire, et un bain dans l’eau fraîche du golfe de Gascogne ne serait donc pas de trop avant de prendre une décision définitive.

    A l’assaut des cols pyrénéens     Magistralement épaulé par une intendance exemplaire, un peloton fringant entamait son long périple par les cols de Couriécou, Saint-Ignace et Pinodiéta. Il était alors impératif de garder la tête froide, tant que le golfe du Lion ne serait pas en vue, et d’en garder sous la pédale pour qui voudrait faire la fête à Collioure. Chacun prendra plaisir à rouler de concert aux côtés du petit train de la Rhune, avant de faire un plein de piments à Espelette. C’était parti pour sept jours, une semaine d’oxygénation animée par un maître mot : détente. A l’approche du Tourmalet, le peloton fera une halte réparatrice en Pays Toy, retrouvant avec plaisir l’hospitalité de l’amie Janine, l’âme des Moulins d’Isaby. Au petit matin, chacun remettra le métier sur l’ouvrage, sous les sifflets admiratifs des marmottes cabotines d’Argelès-Gazost. Etonnant d’aisance, le peloton des CCC va ainsi basculer de vallées pyrénéennes en vallées ariégeoises, pour enfin apercevoir le balcon de la Tour Madeloc. Collioure était bien là qui attendait les Cyclos du Chalabrais, un brin déçus à l’idée de devoir déjà se séparer de leur vélo. La jonction était faite et les troupes du président Jean Quério allaient s’offrir le bain tant espéré au creux des calanques de Houilles, dans l’écume d’une mer déchaînée et vivifiante.

    cyclo vtt club du chalabrais

  • C’était hier : Cyclos pèlerins au cœur des Corbières

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 20 octobre 1998.

    cyclo vtt club du chalabraisA l’ombre du majestueux platane bicentenaire de Villardebelle (photo archives octobre 1998. De gauche à droite : Bruno Desjardins, Patrick Rault, Alexandra Delpech, César Martinez, Monique Rault, François Lopez (debout), Francis Amouroux, Roger Garros, Robert Béret, Yves Bérenguer, Jean Quério, Jean-Christophe Garros, Jean Navarro)

    Les cyclos du Kercorb qui entamaient dimanche la dernière ligne droite de la saison 1998 ont mis le cap sur les Corbières, respectant à la lettre une tradition solidement ancrée au sein du club. Après une descente chaloupée du col des Tougnets sur fond de pic de Bugarach, les C.C.C. du président Francis Amouroux allaient enfiler les lacets du col du Paradis avec une aisance qui laisserait plus d’un écureuil pantois.

    La randonnée s’annonçait belle d’autant que la voiture d’assistance emmenait à son bord François Lopez, président d’honneur et père du peloton. Arrivés enfin au cœur des Corbières, les représentants chalabrois vont enchaîner les dénivelés, saluant d’abord la boulangère de Lairière, avant de se mettre en danseuse pour mieux prendre le vent et flairer ainsi la bonne senteur de cèpes libérée par la fraîcheur des sous-bois. Au sommet du col de la Louvière, les fringants cyclos aiguillonnés par l’imminence du repas vont constater à grands regrets que leurs amis Toupi, Basel et Diabolo ne sont pas au rendez-vous. En l’occurrence, deux Bruno du Jura et un Fox-terrier, avec lesquels les cyclos du président Roger Théron avaient partagé la gamelle et s’étaient liés d’amitié un dimanche d’octobre 1993 (photo ci-dessous). La battue au sanglier avait alors croisé les membres du peloton chalabrois, trop heureux de partager boudin et autres friandises avec d’aussi sympathiques toutous. Un bref échange de regards et le trio canin avait d’un commun accord décidé ce jour-là de déposer les armes. Salut à vous et à l’année prochaine peut-être.

    cyclo vtt club du chalabrais

    De gauche à droite. Debout : Claude Théron, Jean Navarro, Claude Chauveton, Roger Théron, François Lopez. Accroupis : Eric Fayet (avec Basel), Robert Béret, Mickaël Carbou, César Martinez, Jean Quério (avec Toupi), Christian Moralès (avec Diabolo), Gilbert Huillet (photo archives, octobre 1993).                 

    Un poil déçus donc, les onze cyclistes ne tardaient pas à plonger sur Villardebelle, où il fut décidé que l’on mangerait à l’ombre du platane bicentenaire, planté le 21 septembre 1792 par le curé constitutionnel Marcou, désireux de fêter la proclamation de la Première République. Tandis que Francis, François et Alexandra mettaient la table, chacun en profitait pour faire discrètement sécher son petit linge.

    cyclo vtt club du chalabrais

    Photo archives octobre 1998

    Quant au menu, inutile d’en parler, signalons seulement qu’il a été établi par l’ami Francis, président très actif appelé en décembre prochain à rallier les suffrages de cyclos aux mollets fermes mais à l’esprit mutin. Par Saint-Polycarpe, Magrie, Toureilles et Saint-Sernin, les C.C.C. ralliaient finalement leur siège café de la Paix où ils ont clôturé une nouvelle saison devant le verre de l’amitié.