Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bugarach

  • Interlude bis

    interludeVeuillez nous excuser pour cette nouvelle interruption de l'information. La ligne sera rétablie dès que possible (photo Aurélien Moralès. Bugarach, mars 2012).

    Lien permanent Catégories : Echos
  • Les amis du « plat pays » escaladent le pic de Bugarach

    Bugarach Plat pays.jpgLa colonne s’est accordé une pause bienvenue sous la fenêtre du « Pech ».

    Une belle expérience était proposée tout dernièrement à Christine et Patrice Flamand, sujets belges présents en Kercorb dès qu’un emploi du temps pourtant chargé, leur en donne la chance. Par une douce journée de septembre, nos citoyens d’outre-Quiévrain, ont pris la direction du « Pech » de Bugarach, emmenés par une cordée de guides locaux, composée de Yvan Carbonneau, Roger Garros, Yves Monestier et Yves Mourareau.

    La réputation du pic a depuis longtemps franchi les frontières du royaume de Belgique, et c’est donc avec beaucoup de curiosité que Christine et Patrice, qui n’avaient jusqu’alors gravi d’autre sommet que l’altiplano du Cazal et ses 385m, ont participé à cette grisante expédition.

    bugarach,marcheurs chalabreAprès concertation, le choix d’une montée par la célèbre fenêtre sera pris d’un commun accord, ascension qui s’effectuera petit pas petit pied, afin que le groupe puisse atteindre ensemble et au complet, un sommet perché à 1230 mètres. Mission accomplie au final, qui s’est poursuivie par un pique-nique bienvenu, et partagé aux côtés d’un mandarin respirant la sérénité, mais faisant montre d’un petit appétit inquiétant. La vue imprenable sur les vallées de la Salz et de la Blanque, avec les Petites Pyrénées en toile de fond, va bien sûr différer l’heure du retour vers le col du Linas et les voitures. C’est un beau soleil déclinant qui forcera la décision, la cordée abandonnant derrière elle, un bien énigmatique sommet.  

  • Le St-Barthélemy pour la St-Sylvestre

    Les randonneurs du Kercorb, très attachés à leurs vieilles habitudes, ont une nouvelle fois terminé l’année en se rendant sur les pentes de ce bon vieux pic Saint-Barthélemy.

    St Barth 2010 I.jpgUn superbe panorama s’est offert à Jean (debout), Christian et Thierry.

    Le peu d’enneigement a grandement facilité l’approche vers la mine désaffectée où nos marcheurs recevront la visite matinale de quelques isards en quête de nourriture.

     

     

    Isard.JPGAprès avoir franchi le passage du Trou-du-Vent, la petite cordée attaquera les premières rampes surplombant le lac des Truites et le lac du Diable, tous deux gelés. Il suffisait de négocier plusieurs passages obligés dans de magnifiques congères, pour prendre de l’altitude et apprécier les premiers rayons de soleil. Le sommet sera finalement rallié en 5 h 15’, sans encombre et sans le secours des crampons.

    DSC_2271 bis.JPG

     Les sacs à dos remisés au sec, le trio de marcheurs pourra contempler la superbe chaîne des pics pyrénéens, depuis le Roc Blanc jusqu’au Mont Vallier. Jean, Thierry et Christian vont continuer à goûter une vision de rêve tout en partageant un solide repas, à même d’assurer le retour vers la vallée du Pays d’Olmes. Favorisée par la température clémente régnant à 2 348 mètres d’altitude, l’idée d’entreprendre une sieste sera finalement abandonnée, tout comme la perspective de redescendre par les lacs, itinéraire trop dangereux. Au final, le bon air emmagasiné sur les crêtes ariégeoises aura tonifié des randonneurs qui ont réussi entre deux réveillons, une petite « hivernale » fort salutaire. 

    DSC_2296 bis.JPG

    Point culminant des Corbières, le Pech de Bugarach trône sereinement du haut de ses 1231 mètres.