Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cazal

  • Retour sur l'édition 2019 de la course à la brouette

    Les photos-finish sont parties au labo. Dans l'attente de leur retour, quelques images vues sur le circuit d'As Tataoubas du Cazal, ouvert ce dimanche 21 juillet à l'occasion de la XXIIIe Course internationale de brouettes. Un compte-rendu avec résultats complets suit.

    course à la brouette 2019,cazal

    Le départ de la catégorie Bouchons

    course à la brouette 2019,cazal

    Les membres du jury

    course à la brouette 2019,cazal

    Un retour au stand tout en désillusion

    course à la brouette 2019,cazal

    Les Doudous du Cazal ont amené un peu de soleil

    course à la brouette 2019,cazal

    Un faux départ a compromis la victoire des campeuses de la Cazalette

    course à la brouette 2019,cazal

    La descente de Rose, un test redouté par la plupart des concurrents  

    course à la brouette 2019,cazal

    Un pilotage de brouette peu conventionnel

    course à la brouette 2019,cazal

    Les joies renouvelées du camping

    course à la brouette 2019,cazal

    Les vendeurs à la sauvette n'ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu  

    course à la brouette 2019,cazal

    Carambolage dès le départ de la course Messieurs

    course à la brouette 2019,cazal

    Les vieilles gloires de Roland-Garros semblent usées par le temps

    course à la brouette 2019,cazal

    Léna Porta sur la plus haute marche du podium des Bouchons

    course à la brouette 2019,cazal

    L'ensemble des concurrents de l'édition 2019

    course à la brouette 2019,cazal

    Quand le président du jury paie de sa personne

    course à la brouette 2019,cazal

    Les percussions de la batucada Odawa ont pris le relais sur la grand-place

  • La vache et le cervidé

    chevreuil,cazalCes deux-là entretiennent les meilleures relations (Photos Henriette Brembilla).

    Un week-end de juillet après l’autre, depuis bientôt quarante étés, le hameau du Cazal cultive son image de havre hospitalier. Et si quelque sceptique insoupçonné venait à en douter, il peut aller contempler la scène qui se déroule au quotidien ou presque sous la colline de Tataoubas.

    Depuis plusieurs semaines maintenant, un chevreuil âgé de cinq à six mois rend visite au troupeau de ruminants sédentaires, installés à bonne distance du stade Lolo-Mazon. Il vient partager avec eux une grande partie de son temps libre, un œil sur la route, et un œil plus distrait vers la proche lisière des bois.

    chevreuil,cazal

    Désireux sans doute de trouver ici un peu de la chaleur qui manque dans les forêts profondes du Chalabrais, le jeune cervidé a tout naturellement été adopté par les pensionnaires de Jean-Claude et Alexandre. Profitant avec eux des rayons d’un soleil d’hiver clément, il a déjà compris qu’il est des joies simples aux côtés desquelles il ne faut pas passer. Ce qui est loin d’être bête. 

  • On achève bien les brouettes

    Mario blog.JPGEntre une séance d'entraînement des rugbymen de l'Entente USC Kercorb-Labastide-Le Peyrat XV sur le terrain annexe, et un match de football amical opposant le FC Chalabre à l'Entente St Clément-Montferrier (Hérault) sur le stade d'honneur, il arrive que le supporter indécis tombe sur une vision lui rappelant curieusement les dernières fêtes célébrées en l'honneur de Ste Marie-Madeleine. Une apparition plutôt cruelle pourtant, qui laisse entrevoir le sort réservé à des mécaniques bichonnées dans le plus grand secret, et cela des semaines durant.

    Après avoir connu tous les honneurs lors de l'édition 2010 de la course internationale à la brouette (photo ci-dessus), le prototype qui fit des merveilles par trois fois dans l'ascension du col de Jo, se trouve aujourd'hui abandonné de tous, livré à lui-même à quelques mètres seulement du terrain de ses exploits (photo ci-dessous).Mario blog bis.JPG

    « How are the mighty fallen ! » (Thomas Hardy, Tess of the Durbervilles) "Combien les puissants sont tombés !" (traduction libre)

  • Papilles en fête sur les hauteurs du Cazal

    Cazal CR.jpgLe cirque Cazalis avait lancé les festivités sur les boulevards.

    Une fois encore, la commune libre du Cazal a ouvert en grand ses portes à la faveur des traditionnelles fêtes célébrées en l'honneur de Ste Marie-Madeleine, patronne des Cazaliens. Véritable oasis de paix toute l'année durant, le Cazal devient le mois de juillet venu, le symbole fort de la fête, et qui plus est, le « must » des fins palais. C'est ainsi qu'à la nuit tombée, 449 convives ont joyeusement investi la place centrale, invités à faire honneur à la cuisine de l'ami Richard, épaulé pour l'occasion par Arnaud. Un véritable festival pour les papilles, dans le cadre d'une fête ponctuée par de nombreux et mémorables temps forts. Ainsi dès vendredi soir, les cours chalabrois avaient reçu la visite du cirque Cazalis, ménagerie comprise. Samedi le stade intercommunal avait vibré à l'hommage rendu au rugbyman Francis Amouroux, sous la forme d'un jubilé surprise associé à la VIe édition du Bouclier Raymond Fort. Dans la matinée, un peloton de cyclistes plutôt fantasques avait assuré l'animation sur les cours de la bastide, puis, autour de minuit, une procession de nonnes avait remplacé au pied levé un show de majorettes décommandé.

    Dimanche après la messe, l'Avenir du Kercorb aura animé les artères de la cité cazalienne, exécutant impeccablement les Allobroges, les Apprentis marins, Auprès de ma blonde ou encore le Tram (photo ci-dessous, Henriette Brembilla). L'heure était venue de prendre un verre d'apéritif, le temps de souffler un peu avant la XIVe édition de la course à la brouette et la prestation de la banda des Hauts de l'Aude. La pluie allait s'inviter aux réjouissances mais le rideau ne tomberait que bien plus tard sur la place du Cazal. Félicitations à l'ensemble des « Festejaïres », certainement heureux d'avoir pu associer à la fête, le Kercorb et ses nombreux invités. Succès complet pour l'édition 2010, vivement 2011, le Cazal devrait être encore à la fête.   

    AK.jpg

  • Pétanque en doublette au Cazal

    L'article ci-dessous avait paru dans l'édition de l'Indépendant du samedi 30 juillet 1994, au lendemain des fêtes célébrées en l'honneur de Ste Marie-Madeleine du Cazal. Un compte-rendu complet des Fêtes 2010 paraîtra prochainement. Pour l'heure, un album-photo "Course à la brouette 2010" a été mis en ligne et l'album "Box-office des Brouettes du Cazal" a été réactualisé.

    Pétanque Cazal 94.jpgEdmond Arnou, Patrice Rodriguez, Alfred Hernandez, Yves et Damien Rigoni (photo archive juillet 1994).

    Dimanche 24 juillet se déroulait un concours de pétanque ouvert aux doublettes et doté de nombreux et superbes lots. Au terme d'un après-midi particulièrement torride, 24 équipes avaient disputé des parties acharnées, certains joueurs évitant la déshydratation de justesse.

    La finale opposait Chalabrois et Axatois dans un match croisé qui voyait la victoire de Patrice Rodriguez (Chalabre) associé à Damien Rigoni (Axat), vainqueurs de MM. Alfred Hernandez (Chalabre) et Yves Rigoni (Axat).

    A l'issue de la confrontation, Edmond Arnou représentant la municipalité et membre à part entière du comité des Fêtes, remettait aux fervents adeptes du cochonnet, coupes et fanions, et adressait des félicitations à l'ensemble des concurrents.