Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

don quichotte

  • L'homme qui filma Don Quichotte

    Don Quichotte de Chalabre 18 septembre.JPG

    Après la cérémonie inaugurale du 18 septembre dernier, qui a permis à la cité chalabroise d'accueillir le chevalier Don Quichotte et son écuyer Sancho Panza, retour en images sur un événement enregistré par la caméra de Christian Garcia, via le lien ci-après :

    https://youtu.be/YcxoJzKxHbM

    alain poincheval,don quichotte,christophe dechaine-vallade,yannec tomada

    Photo Maurice Mazon

  • Statue équestre sur le cours Sully : « Quand le rêve est un présent coloré »

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panzaUne création composée pendant le confinement, portée par un kilomètre de soudure.

    Il manquait un peu de ce soleil qui brûle les chaumes de la Castille, aucun souffle de vent non plus, qui à défaut de pousser les ailes d’un moulin, aurait pu faire onduler la toile d’un bleu électrique dressée à l’angle des cours Colbert et Sully.

    Vendredi 18 septembre, « a las cinco de la tarde », le chevalier Don Quichotte et Sancho Panza, son fidèle écuyer, chevauchant par-delà les frontières et défiant toutes les lois du confinement, se présentaient au cœur du village, en quête d’hospitalité.

    Accueilli par Jean-Jacques Aulombard, premier édile, Alain Poincheval, peintre sculpteur, accompagné de Christophe Dechaine-Vallade, orfèvre et soudeur de génie, Yannec Tomada, sculpteur et fondeur de bronzes d’art, l’équipage monté sur Rossinante et Rucio, retrouvait une lumière qui lui manquait depuis le 10 mai 2020.

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panzaAlain Poincheval s’autorisait alors une entorse au protocole en éludant les présentations, et posait d’emblée une question qui ne se posait peut-être pas : « Pourquoi Don Quichotte et Sancho Panza ? ». L’occasion pour Alain Suzonpoinchevalegre d’évoquer un imaginaire dans lequel « le chevalier du rêve et de l’utopie chevauche sur ses terres d’Espagne, et Sancho Panza trottine sur sa bête de somme ... /... Tandis que dans ma tête les moulins à vent déploient leurs ailes et la magie, je prends le pari d’offrir cette image à Chalabre, un autre rêve abouti de mon passé ».

    Avec le précieux concours des amis Christophe et Yannec, Alain voyait la magie prendre corps, l’union s’illuminer, les dès étaient jetés. « Le confinement a fait le reste, les nuits étaient chaudes, longues, traversées des bruits des bidons et ferrailles, qui trouvent une autre destinée,… ça fait du bruit la destinée, une destinée de l’avant à l’après, dans le même temps où les visages et le livre des mémoires étaient coulés dans la ville des cloches, à Villedieu-les-Poêles ». L'artiste poursuivait en saluant l’esprit de Cervantès, qui avait permis de forger une amitié, avant de s’adresser au « manchot de Lépante » : « Merci à toi Cervantès. Le temps d’un confinement peut aussi nous élever vers un monde imaginaire aux pays des rêves et des utopies ».

    Au pied d’une œuvre offerte à la Ville de Chalabre, « en mémoire d’une vie habitée des pourpres, des ors, et des bleus sous les soleils d’Espagne », Alain Suzonpoinchevalegre remerciait chaleureusement Jean-Jacques Aulombard de l’avoir suivi dans « cette folle entreprise ».

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    La radio Pyrénées FM était présente sur l'événement, avec Marc Mollier et Marie Duc (ci-dessus)

    accompagnés de Patrice Salerno pour l'interview...

    ... et Jean Clergue (ci-dessous), pour un entretien avec Laurence Bourgeois et Jean-Marc Barrier 

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le jour d'avant, ci-après, en images

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Un à un, les éléments de la statue équestre rejoignent  le lieu de rendez-vous

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le clin d'œil de Jérôme Escande aux Crinières du Kercorb

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Vacances abrégées pour Pascal Mellado, mais pour la bonne cause  

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Le cours Sully enveloppé dans un flou nocturne

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Sol y sombra

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Des bras, des pieds, des pattes, des jambes, des mains, des sabots,... 

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Les touches finales de Christophe Dechaine-Vallade

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Une dernière main pour Yannec Tomada, avant la pose du livre des mémoires

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    Vendredi 18 septembre 2020, le soleil éclaire le Cours Sully...

    ... et les visages de Yannec Tomada, Alain Poincheval et Christophe Dechaine-Vallade

    alain poincheval,christophe dechaine-vallade,yannec tomada,don quichotte,sancho panza

    (photo Christian Garcia)

    Plus d'images de la cérémonie inaugurale, dans l'article du samedi 19 septembre 2020

  • Don Quichotte et Sancho Panza pressentis sur le Cours Sully

    alain poincheval,don quichotte

    Gravure de Gustave Doré

    Vendredi 18 septembre à 17 h, la municipalité chalabroise accueillera en ses murs, deux personnages nés de l’imagination du romancier espagnol Miguel de Cervantès, en présence de l’artiste Suzonpoinchevalegre (Alain Poincheval) : «  Par tous les temps l’amour, l’art et la culture, l’amitié, le rêve et l’utopie, vous permettent de traverser l’espace ».

    Ce rendez-vous avec deux compères mythiques de la littérature, s’accompagnera du dévoilement de la sculpture équestre « Don Quichotte et Sancho Panza ». En mars 2006, « la semaine Cervantès » organisée à l’initiative de Manuel Menèndez, professeur d’espagnol au collège Antoine-Pons, avait permis de célébrer le 400e anniversaire de la parution de ce roman de chevalerie. Les potaches avaient grandement apprécié la rencontre avec le plus noble et le plus simple des hommes, en quête de l’inaccessible étoile. Demain vendredi 18 septembre, le chevalier à la triste figure et son écuyer, qui chevauchent par-delà les frontières, seront de retour en Kercorb. Comme une invitation à partir à leurs côtés, à l’assaut des moulins à vent.

  • Le chevalier à la Triste Figure sera bientôt dans nos murs

    don quichotte

    Lost in la Mancha

    (image du film de Terry Gilliam)

    Voilà plus de 400 ans qu’il promène sa silhouette de chevalier chargeant lance au poing les blancs moulins de la Mancha. Don Quichotte, accompagné de son fidèle Sancho Panza s'est engagé sur les chemins, depuis sa chère Meseta castillane, déterminé à atteindre au plus tôt le Kercorb. Nul n’ignore que ces deux personnages mythiques sont nés de l’imagination de Miguel de Cervantès Saavedra, connu pour être l’auteur du deuxième ouvrage le plus lu au monde (après la Bible). Il fut également l’un de ceux qui prirent part à la célèbre bataille de Lépante. L’écrivain espagnol embarqué sur La Marquesa (la Marquise), perdra l’usage de sa main gauche, ce qui lui vaudra le surnom de « manchot de Lépante » (el manco de Lepanto).

    Mais à l’heure qu’il est, nul doute que le célèbre Quijote a pris congé de la venta de Puerto Làpiche où il fut armé chevalier, préférant à sa chère Dulcinée, un hébergement en pays chalabrais. En espérant que nulle entrave ne vienne dérouter son expédition, le chevalier à la Triste Figure donne rendez-vous pour une rencontre avec l’Histoire, le vendredi 18 septembre en fin d’après-midi, aux abords du Cours Sully (17 h).

    Le plus noble et le plus simple des hommes, le plus fou et le plus sage, juché sur sa Rossinante en quête de l’inaccessible étoile, est annoncé en Kercorb. Voilà la bonne nouvelle, et en ces temps incertains, Chalabre saura offrir l’hospitalité à ce chevalier mais aussi à son écuyer, qu’il faut imaginer harcelés par les archers de l’Inquisition à leurs trousses.

  • Don Quichotte en clôture à la chapelle du Calvaire

    musique en kercorb,don quichotteLa Charge, huile sur toile de Di.Credico.

    Dans le cadre de sa programmation estivale, le collectif Musique en Kercorb propose « Don Quichotte, une épopée musicale », dernier concert de l’été en la chapelle du Calvaire, le dimanche 20 août à 17 h. Ce spectacle lyrique sur des musiques de Morin, Ravel, Brel, Massenet et Ibert, permettra d’aller à la rencontre du « chevalier à la triste figure », en compagnie de Olivier Brunel, baryton, et Frédéric Peñas, piano.

    Don Quichotte est un personnage emblématique de la littérature espagnole et beaucoup de compositeurs français ont repris et adapté le sujet de différentes façons. Que ce soit sous la forme de cantate par Jean-Baptiste Morin, d'opéra par Jules Massenet, de cycle de mélodies par Maurice Ravel et Jacques Ibert, ou de comédie musicale par Jacques Brel. Ce récital lyrique rassemble ces différentes œuvres, pour raconter les aventures de l'ingénieux hidalgo, dans une mise en scène simpliste et décalée.

    Entrée 12 €, adhérent 8 €, gratuit pour les moins de 15 ans. Un repas sera partagé à l'issue du concert, apportez votre pique-nique.