Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

montjardin fête

  • C’était hier : La fin des haricots à Montjardin

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 22 juin 2001.

    montjardin fêteLa paella a détrôné la vénérable « mounjetado » (Photos archives, Juin 2001).

    La liesse battait son plein samedi dernier au pied du col du Bac, à l’heure où le comité des fêtes frappait les trois coups de la fête annuelle de Montjardin. Une fois encore, ce grand rendez-vous de la gastronomie a réservé son lot de surprise, à l’adresse cette année des « accros de la moungeto », surpris de ne point retrouver à la pointe de leur fourchette, le fin du fin, le must du haricot.

    montjardin fête

    Il était un peu moins de 20 h 35 et plus de 130 convives allaient vivre un instant privilégié, avec l’arrivée sur la place montjardinoise d’un immense soleil jaune saupoudré de rouge et noir, porté à bout de bras par les dynamiques partenaires du président Francis Routelous. Ces derniers faisaient ainsi un téméraire pied de nez à la tradition en remplaçant l’indétrônable « mounjetado » par une paella qui allait se révéler tout simplement excellente. Les fins palais ne s’y tromperont pas, chacun faisant honneur deux fois plutôt qu’une à ce qui se fait de mieux là-bas, « por la Albufera de Valencia ». En remplaçant samedi les couennes par le safran, Francis Routelous savait qu’il jouait gros, mais ce coup d’essai magistralement réussi le conforte plus que jamais dans ses fonctions. Un grand coup de chapeau à l’équipe du président pour ce nouvel épisode de convivialité, prochain rendez-vous en juin 2002.

    montjardin fête

  • C’était hier : Jour de fête à Montjardin

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 23 juin 2000.

    montjardin fêteLes Montjardinois savent recevoir (Photo archives, juin 2000).

    Fidèles à leurs bonnes habitudes, les Montjardinois ont mis les petits plats dans les grands, ce samedi 17 juin, à l’occasion de la fête annuelle au village. Aux alentours de 19 h et alors que les rayons de soleil frappaient encore à bout portant, plus de deux cent convives attirés par un doux fumet ont pris place autour d’une table dressée à l’attention exclusive de fins gastronomes.

    montjardin fêteSi l’on ajoute aux talents culinaires de l’ami Vincent Alegre (Photo juin 1997), la maîtrise du service assuré par l’équipe du président Francis Routelous, on obtient les ingrédients d’un beau moment de convivialité. Il n’en fallait pas plus aux joyeux drilles venus des quatre coins du Kercorb pour faire monter l’ambiance jusque très tard dans la nuit. Ce qui fut fait avec la complicité de Philip Man, DJ préféré du comité montjardinois, expert en platines et sono. Au bout du compte, un cocktail détonant de rap, tango, hard rock, reggae et autres valses ont bel et bien mis le feu au pied du col du Bac.

    Au petit jour seulement, les « guincheurs » passaient sportivement le relais aux Chantecler locaux. Félicitations à tous et grand coup de chapeau au comité des fêtes de Montjardin. Le rendez-vous est pris pour juin 2001.

  • C’était hier : Les fins gourmets avaient rendez-vous à Montjardin

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 20 juin 1999.

    montjardin fêteLes maîtres de la braise (photos archives, juin 1999).

    Les Montjardinois savent recevoir et ils l’ont encore prouvé, à l’occasion de leur fête locale annuelle. Investie par une équipe de joyeux drilles, la localité a très vite pris des airs de fête sous un ciel serein et clément. Avant de prendre la piste de danse d’assaut, les Montjardinois et leurs nombreux invités ont pris le temps de déguster un modèle de « mounjetado », sorti tout droit des « toupines » de Maryse Rousé. Sollicitée par le comité des fêtes et son président Francis Routelous, Maryse n’a pas hésité à rallumer les fourneaux de l’ami Vincent, empêché par des obligations moins culinaires.

    montjardin fête

    Quelques couennes accompagnées de haricots ayant mijoté le temps qu’il faut mais pas moins, il n’en fallait pas plus pour émoustiller les papilles de gastronomes exigeants et totalement comblés au final. Il faut dire que les talents de Maryse sont reconnus et appréciés au-delà même des frontières du Chalabrais, les habitués de la fête de Villefort ne démentiront pas. Tard dans la nuit, les joyeux flonflons de la fête résonnaient encore dans la vallée du Chalabreil, peu de temps auparavant Jean Guichou vainqueur du gros lot de la tombola du comité, était reparti avec un superbe téléviseur sous le bras. Félicitations à tous, à Francis Routelous, à son sympathique comité, et rendez-vous en l’An 2000.

    montjardin fête

    montjardin fête

    montjardin fête

    montjardin fête

  • Montjardin : Une fête très réussie

    montjardin fêteNouveau pari enlevé pour Jérôme Escande et son équipe.

    Fidèle au rendez-vous de juin, la petite cité de Montjardin avait mis ses habits de fête et lancé les invitations afin de partager un intermède convivial avec le plus grand nombre. Sur la brèche depuis plusieurs jours, le comité et son équipe auront parfaitement assuré l’accueil, à commencer par un concours de pétanque mettant aux prises vingt-deux doublettes.

    montjardin fête

    La fin de soirée sera tout aussi festive, avec une attention particulière pour les fins palais, appelés à déguster une excellente fideua mise en route par l’ami Franck. Maître de la situation de bout en bout, le comité d’animation a assuré le service, avant le tirage au sort de la tombola et le coup d’envoi de la tranche musicale. Expert en platines et décibels, D.J Sabat a distillé un cocktail détonant de rock, salsa et autre polka piquée, pour mettre le feu au creux de la vallée du Chalabreil. Félicitations à tous et grand coup de chapeau au comité des fêtes de Montjardin qui prend date pour juin 2019.

    montjardin fête

  • Montjardin en fête

    La cité voisine de Montjardin sera en fête le samedi 9 juin. Un concours de pétanque en doublette lancera les festivités à 14 h (inscriptions à partir de 13 h, 10 €/équipe). Egalement au programme, danse et gastronomie avec une fideua partagée vers 19 h 30 (15 €, 7 €/ enfant de 6 à 12 ans, inscriptions au 06 30 17 35 51 et 04 68 69 31 95, avant le 4 juin). Le comité des fêtes attendra ses invités au pied du col du Millet, aux accents de DJ Sabat, chargé de l’animation musicale.