Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nicolas serrano

  • Les pétanqueurs vont hiberner

    AG Pétanque 2010.JPGLes boulistes ont peaufiné les détails de la saison prochaine.

    L'assemblée générale du club des pétanqueurs chalabrois se tenait dernièrement place Charles Amouroux où le président Michel Guirao et le bureau du PCC ont accueilli les sociétaires du club venus participer à la préparation de la saison 2011. Après avoir souhaité la bienvenue à l'assistance réunie salle Michel Plasson, appellée à disparaître, Michel Guirao et son bras droit Alfred Hernandez saluaient la présence de Christian Guilhamat, maire, puis procédaient à l'énoncé d'un rapport moral très satisfaisant. Auparavant, chacun avait une pensée pour les partenaires de jeu disparus en 2010. Nicolas Serrano trésorier du club prenait ensuite le relais pour un compte-rendu laissant apparaître un bilan très positif, à l'image d'une saison bien remplie, approuvé par l'ensemble des membres.

    Bureau.JPGMichel Guirao et Alfred Hernandez ont présenté un bilan positif.

    A l'heure des questions diverses, formulées en direction du premier magistrat, le devenir du boulodrome d'hiver, hébergé dans les anciens abattoirs devrait être évoqué. La municipalité souhaite en effet donner un aspect plus accueillant à un bâtiment datant de 1837 et les travaux de restauration programmés courant 2011 devraient amener les pétanqueurs à se déplacer vers une nouvelle aire de jeu, qui reste à définir.   

    Après la démission du bureau, un nouveau rendez-vous a été fixé, qui permettra la mise en place d'une nouvelle équipe. L'assemblée a poursuivi ses travaux autour d'une bonne table, à l'abri des trombes d'eau. Les adeptes du cochonnet vont à présent s'armer de patience, dans l'attente du printemps 2011.   

  • Les pétanqueurs ont sonné la fin de leur saison

    Nicolas Serrano.JPGNicolas Serrano, trésorier d'un club en excellente santé (photo Jean-Pierre Petiteville, archives 10 juillet 2005).

    Les sociétaires du Pétanque Club Chalabrois et leur président Michel Guirao mettaient tout dernièrement un terme à leur saison, à la faveur d'un dernier concours en doublettes disputé en nocturne. Jusqu'à cet ultime rendez-vous comptant pour la campagne 2010, les pétanqueurs auront disputé seize concours nocturnes, avec une participation moyenne de trente joueurs. Dans le même temps, le PCC aura organisé six concours officiels, dont la première édition du concours réservé à la catégorie Vétérans (plus de 55 ans), avec la participation des champions d'Ariège, de l'Aude et de la Ligue. Michel Guirao, Alfred Hernandez et Nicolas Serrano, dirigeants du Pétanque Club Chalabrois et responsables de l'organisation auront parfaitement assuré la tenue d'une compétition qui consacrait le 27 juin dernier, la triplette Lambert-Claudi-Ourgaud, championne d'Ariège et sociétaire du club de la Boule Varilhoise.

    Insensibles aux caprices du temps, les cracks du « bouli » jettent le bouchon été comme hiver, sous les frondaisons de la place Charles Amouroux ou dans le boulodrome couvert aménagé en 2001 dans les anciens abattoirs du village. Attachés à une solide tradition, ils prolongent avec plaisir le souvenir d'un P.C.C qui au milieu du siècle dernier avait intégré la pratique du jeu provençal appelé aussi « les 3 pas » ou « la longue ». Un terrain avait été mis à disposition par la municipalité alors conduite par Emile Fitaire qui avait présidé à son inauguration. L'eau a coulé depuis sous le vieux pont de chemin de fer et le lancer de boule acrobatique et chorégraphique a laissé la place à la pétanque, jeu inventé en 1910 « visant à permettre aux joueurs souffrant de rhumatismes de continuer à pratiquer le jeu sur un terrain court, et en gardant les « pieds tanqués » dans le cercle ».

    Nos « boulomanes » qui espèrent pouvoir évoluer encore longtemps sur un périmètre mythique campé au confluent de trois rivières, planchent à présent afin de trouver une nouvelle formule concernant les concours nocturnes programmés pour l'été prochain. 

  • Les abeilles ont eu peur de l’orage

    Alors que la nuit venait de tomber sur Chalabre, au beau milieu de l'après-midi, une impressionnante nuée itinérante était repérée au-dessus du centre de secours Jean Cabanier. Le bourdonnement singulier s'échappant de ce nuage mouvant ne laissait aucun doute sur son origine, un essaim d'abeilles en proie à la panique cherchait refuge avant que l'orage n'éclate.

    Ruche.JPGLa proximité des ateliers municipaux allait permettre la rapide intervention de Nicolas Serrano, maître ferronnier et apiculteur à ses heures, parfaitement renseigné quant aux us et coutumes de la famille des hyménoptères. Une fois l'essaim posé et après avoir localisé la reine, Nicolas préparait un mélange fumant à base de lavande, enfilait une combinaison adéquate, déposait la reine dans une ruche placée au pied de l'arbre refuge, avant d'enfumer un bon millier d'abeilles invitées à rejoindre leur supérieure. En moins de demi-heure le tour était joué, sans que l'on ait à déplorer la moindre piqûre. A l'heure qu'il est, tout ce petit monde butine au pied du Pog de Montségur, invité grâce à l'expérience de Nicolas à perpétuer son bienfaisant ministère.