Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parti socialiste

  • " Le Parti Socialiste doit changer de nom "

    Sous ce titre et à la lumière d'un article de la presse nationale, Jean-Jacques Aulombard, ancien conseiller général, maire de Chalabre, livre quelques observations dans le but d'ouvrir le débat :

    Le Monde diplomatique du mois d’avril 2015, publie un excellent article « Loi Macron, le choix du  toujours moins », et cette réflexion mérite toute notre attention.

    Le projet de Loi « Pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » d’Emmanuel Macron, comprend 215 articles : ce texte fourre-tout, traite aussi bien de l’accroissement du travail le dimanche et de nuit, de la limitation du rôle des prud’hommes, de l’affaiblissement du code du travail, de la déréglementation de la profession des notaires, de la privatisation des aéroports, de l’autorisation donnée aux centres hospitaliers universitaires de prendre des participations et de créer des filiales… L’esprit de ce texte se résume par une formule « moins d’Etat, moins de protection sociale, moins de droits syndicaux et de contrôle public ».

    Ce texte a suscité l’enthousiasme de l’autre côté du Rhin : Angela Merkel et Jean- Claude Junker saluent cette démarche, et pour montrer au Monde que la France sous l’égide de Macron se voulait résolument pragmatique et non dogmatique, le premier ministre Emmanuel Valls a fait le 30 janvier, un voyage à Pékin pour vanter la France pro business, qui réforme le marché du travail, et met plus de liberté dans son économie.

    Ce projet de loi a été en discussion auprès du Sénat du 7 au 22 avril, mais il me semble important que les Audoises et  Audois en saisissent la portée. Ce texte va dans le sens d’une déréglementation à tous les étages, avec un affaiblissement de la Démocratie sociale. L’enjeu est de taille : il faut relancer l’économie et diminuer le chômage. Macron se revendique  pragmatique et non idéologue, et cela me convient car je pense que l’idéologie socialiste fait en effet partie de notre passé. Aujourd’hui, le gouvernement est sur une ligne sociale libérale.

    En fait le socialisme à la Hollande, n’a plus de socialisme que le nom : il faudrait aujourd’hui changer ce terme, parce que les électeurs sentent bien que leurs représentants parisiens sont des adeptes du libéralisme. L’UMP va se transformer vraisemblablement en Parti  Républicain : cette dénomination est pertinente. Le Parti Socialiste devrait se transformer en Parti Démocrate.

    Les partis actuels ne sont plus lisibles, et les citoyens n’ont plus de repères. Les responsables politiques sont comptables de l’abstention grandissante et du vote extrémiste. L’Europe est libérale, sociale-libérale, et la plupart des responsables politiques adhèrent à ces courants. C’est  quelque part une  erreur, voir même une imposture, de s’afficher sous une étiquette socialiste pour être élu.

  • Communiqués pour le scrutin régional

    Soutien à la liste « Tous pour le Languedoc Roussillon  avec Georges Frêche»

    «Roger Rosich conseiller général socialiste du Canton de Chalabre et Hubert Carcy  secrétaire de la section PS de Chalabre appellent à voter massivement dès le 1er tour, dimanche 14 mars 2010 pour la liste conduite par Didier Codorniou et Eric Andrieu, «Tous ensemble pour le Languedoc Roussillon avec Georges Frêche ». Ce choix s'explique par un bilan très positif du dernier mandat de l'équipe en place et par un projet ambitieux, axé sur une politique concertée pour un développement durable de nos territoires ruraux avec une redistribution des richesses, l'accès aux nouvelles technologies, l'excellence touristique, l'égalité des chances et la croissance économique.Comme nous, faites confiance à cette liste de large rassemblement, socialistes, communistes, écologistes, société civile soutenus par les chasseurs, radicaux de gauche et mouvement des citoyens ».

    Elections régionales : Abstention ?

    Louis Calvet pour le Parti communiste communique : « Tout citoyen est concerné par la situation désastreuse dans laquelle notre pays est plongé. A vous, les 50% de Français qui envisagez de vous réfugier dans l'abstention à cette élection régionale, les communistes du Kercorb vous demandent de réagir. Même si vous êtes hostiles à la régionalisation, qui comme chacun a pu en juger, n'est qu'un retour à la féodalité, dirigée par de grands seigneurs. Citoyens, l'occasion est là de nous faire entendre, de nous libérer de ces politiques qui nous accablent et nous conduisent à des situations dramatiques de chômage, de pauvreté et de misère. Avec les communistes et en votant pour le Front de gauche, agissez afin qu'une véritable représentation du monde du travail soit possible dans toutes nos assemblées, et bien entendu à l'Assemblée nationale. C'est parce que vous êtes si nombreux à vous abstenir que nous en sommes arrivés là. Citoyens, le moment est venu de réagir. Ecoutez-les promettre pour demain ce qu'ils n'ont pas fait hier. Avec le Front de gauche, votons pour nos enfants. Debout citoyen ! »