Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tri sélectif

  • Tri sélectif

    Dans le cadre de l’extension du service de tri, les personnes intéressées sont informées que des permanences d’information auront lieu en mairie, cours Sully, aujourd'hui mercredi 12 décembre de 13 h 30 à 16 h 30, le lundi 17 et le mardi 18 décembre (de 8 h à 12 h).

    Tri sélectif.pdf

     

  • Nouvelles dispositions pour le tri sélectif

    tri sélectif

    A compter du lundi 12 novembre 2018, il n’y a plus de porte à porte, le ramassage des recyclables en caissette devant votre porte est remplacé par des colonnes aériennes (photo ci-dessus). Un message simple : « Un geste de tri logique, utile et simple et non contraint à un jour de collecte ». Chacun peu ainsi trier et jeter ses déchets recyclables quand il le veut et à proximité.

    Afin d’organiser au mieux la mise en place de cette nouvelle formule, un plan des emplacements des colonnes est affiché à la mairie, cours Sully, pour les Ordures ménagères, les colonnes Verre et Recyclable. Par ailleurs, des permanences de l’ambassadrice du tri seront mises en place pendant les horaires d’ouverture de la mairie, les 15 et 20 novembre, de 8 h à 12 h.

    Pour information, les emplacements des colonnes sont les suivants : Place François Mitterrand, Pont du Blau, Lotissement les Genêts, Hameau le Cazal (Stade Lolo Mazon), Voie verte (pont en fer), Restos du cœur, Groupes scolaires (en bas du gymnase) Plateforme de l’Escargot (route de Mirepoix), Carrefour Plaisance-Bourdil, Cité Canat (route de Limoux), Le Lac, Parkings les Cèdres (route de Puivert), Avenue Auguste Cathala.

    Pour plus d’indications, il est possible de consulter les sites http://www.pyreneesaudoises.fr/tri/ ou https://www.facebook.com/Pyreneesaudoisesofficiel.

    Une application « Guide du Tri » sera téléchargeable prochainement sur votre smartphone.

    tri sélectif

    Les caissettes jaunes ne sont désormais plus d'actualité

  • Tri sélectif, comment ça marche ?

    Dans le prolongement de la mise en service des colonnes de tri sur les communes du territoire du Chalabrais, les permanences de l’ambassadeur de tri, reconduites pour le mois de novembre, se tiendront aux dates suivantes : Val de Lambronne le 6 novembre (9 h à 12 h), Saint-Benoît le 6 (14 h à 17 h), Peyrefitte le 7 (9 h à 12 h), Tréziers le 7 (14 h à 17 h), Courtauly le 8 (14 h à 17 h), Sonnac-sur-l’Hers le 9 (9 h à 12 h), Rivel le 12 (14 h à 16 h, accompagné de Stéphane Peille), Montjardin le 13 (14 h à 16 h 30), Ste Colombe-sur-l’Hers le 14 (8 h 30 à 12 h 30), Villefort le 15 (13 h 30 à 15 h 30), Corbières le 16 (9 h à 12 h).

     

  • Tri sélectif : Les caissettes jaunes ont vécu

    caissettes jaunes,ccpa,tri sélectifA partir du lundi 1er octobre prochain, le ramassage des recyclables en caissette devant votre porte sera remplacé par des colonnes aériennes. La collecte du verre passera en colonnes, tout comme la collecte des recyclables. Pour la communauté des communes des Pyrénées audoises, le message est simple : « un geste de tri logique, utile et simple et non contraint à un jour de collecte ». Chacun pourra donc trier et jeter ses déchets recyclables, quand il le veut, et à proximité.

    Le nouveau centre de tri départemental permet un meilleur tri des déchets recyclables, ce changement aura un impact sur la consommation de carburant des camions de collecte et d’émission de CO2, responsable du réchauffement climatique.

    Un plan des emplacements des colonnes sera affiché à la mairie, pour les ordures ménagères, les colonnes verre et recyclables.Des permanences seront mises en place pendant les horaires d’ouverture de la mairie. Plus d’informations sur le site http://www.pyreneesaudoises.fr/tri/

    et https://www.facebook.com/Pyreneesaudoisesofficiel. Une application « Guide du Tri » sera prochainement téléchargeable sur smartphone.

    C'était hier : Tri sélectif : à vos caissettes !

    L’article qui suit avait été publié dans l’Indépendant, édition du 8 septembre 2000.

    caissettes jaunes,ccpa,tri sélectifSéverine Plantié nous explique le tri sélectif (photo archives, Janvier 2000).

    Depuis maintenant quelques mois, près de 1400 caissettes ont été distribuées dans l’ensemble des foyers du canton. Leur arrivée a bouleversé certaines habitudes, et a fait réfléchir sur le devenir des déchets, dans le même temps les poubelles traditionnelles se sont trouvées singulièrement allégées. En optant pour un système de collecte sélective au porte à porte, la communauté de communes du Chalabrais espère réduire à la source la production de déchets qui ne cesse de croître depuis des années (+ 60 % en 30 ans), privilégiant ainsi la valorisation des déchets par réutilisation et recyclage.

    Au terme de trois mois de fonctionnement, la mobilisation des Chalabrois pour trier les divers recyclages a permis de constater des résultats remarquables aussi bien en quantité qu’en qualité. Le jour de collecte sur Chalabre reste fixé au mercredi et si certaines erreurs subsistent encore quant au remplissage de la caissette, il est encore temps d’améliorer le « geste tri ». Il suffit pour cela de prendre contact auprès de Mlle Séverine Plantié, ambassadrice du tri pour le pays du Chalabrais (04 68 69 21 94). A ce jour, l’objectif fixé de 70 % de collecte de caissette est atteint, mais ces résultats peuvent et doivent encore progresser.

    Les présidents de la communauté de communes du Chalabrais font appel au sens civique de chacun, « la réussite de ce projet passe avant tout par l’adhésion et la participation de chaque habitant, le geste individuel aura alors une portée collective ».

  • Dix ans déjà

    Les vieux lacets du col du Bac sont effacés.

    Virages Bac 2000.JPGEn février 2000, les usagers de la RD 620 sont informés que la liaison vers le Limouxin et le Carcassonnais va faire l'objet d'une rectification d'itinéraire. Le chantier mis en place au-dessus de la commune de St Benoît permettra de modifier sensiblement le tracé de certains virages du col du Bac. Après une première modification intervenue en décembre 1997 sur le versant chalabrois, la RD 620 est rendue à la circulation le lundi 20 mars 2000. La bonne nouvelle est accueillie comme il se doit par les 800 usagers qui empruntent chaque jour cette voie d'accès. Quant aux cyclistes, voilà bientôt dix ans qu'ils font supporter à leurs mollets un changement conséquent de dénivelé.  

    La collecte sélective se met en place.

    Après une visite sur la commune de Lescar dans la banlieue palloise, les élus du canton de Chalabre décident d'instaurer un système de tri sélectif. Un mode de collecte qui devrait réduire à la source la production de déchets qui ne cesse de croître (+ 60% en 30 ans). Chaque foyer va ainsi disposer d'une caissette de couleur, destinée à recevoir tous les matériaux recyclables. Un camion spécialisé fera la collecte une ou deux fois par semaine. L'expérience du tri sélectif sur le territoire de la communauté des communes du Chalabrais commence le 3 avril 2000.    

    Des circuits pour arpenter en VTT les sentiers du Chalabrais.

    VTT.jpgAu terme de longs mois de travail, l'équipe du Cyclo-VTT Club du Chalabrais, en collaboration avec la communauté des communes du Chalabrais, en termine avec la réalisation d'un balisage permanent sur sept circuits, agrémentés de multiples variantes. Pour l'ensemble des parcours proposés, départs et arrivées s'effectueront place François Mitterrand où de superbes panneaux sont mis en place au début de l'année 2000.

    Le grand chantier de l'Hôtel de France a commencé.

    Pour toutes générations de Chalabrois confondues, la seule évocation de l'Hôtel de France restitue en mémoire les riches heures d'un lieu public au passé prestigieux. Plusieurs chefs s'y succèderont, Joseph Courrent, Barthélémy Guilhem, Raymond Fort, pour ne citer qu'eux, maîtres de la chose culinaire qui permettront à la vieille maison du Cours National de conserver sa renommée. En ce début d'année 2000, l'établissement devenu propriété de la communauté de communes du Chalabrais fait l'objet d'important travaux de rénovation et de mise aux normes européennes. Il est inauguré le 30 juin, en présence de Didier et Marielle Limouzy, invités à rallumer les fourneaux du France.Travaux Hôtel janv 2000.JPG      

  • L’opération « Foyers témoins » a pris fin

    « Le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas ». C'est à partir de cette évidence que l'Adème et le conseil général de l'Aude ont soutenu récemment une opération « Foyers témoins », dans le cadre de la campagne nationale « Réduisons vite nos déchets, ça déborde ». En France 11 milliards d'euros sont dépensés chaque année pour la gestion des déchets. Plus de la moitié de cette somme émane des collectivités. Pour exemple, la communauté des communes du Chalabrais a perçu 328 000 euros en 2007 pour l'enlèvement de 982 500 tonnes d'ordures ménagères, soit 33 centimes d'euro par kilo (compte-rendu CCC du 28 mai 2008).

    Certes la mise en place du tri sélectif a grandement diminué le poids des poubelles mais une solution pour la réduction des déchets ultimes (non recyclables et non compostables) reste à trouver. Cinq cantons de l'Aude dont celui de Chalabre ont participé à cette expérience, le but étant d'accompagner, en partenariat avec les organisations d'éducation à l'environnement locales, les foyers prêts à essayer de réduire leurs déchets. Dix foyers du canton dont deux de Chalabre ont joué le jeu sur une période de trois mois, invités à peser tous leurs déchets, à travailler ensemble en adoptant de nouveaux gestes, à encourager à l'action autour de soi après avoir prouvé qu'une réduction est vraiment possible. Ainsi l'un des deux foyers chalabrois a diminué sa production de déchets de papier de 81%, le deuxième a réduit le poids de ses déchets ultimes de 16% et ses déchets papiers de 29%.

    Le projet suivi  localement par l'association Eco-Citoyenneté basée à St-Jean-de-Paracol a conclu que trois gestes sont essentiels et ont un impact conséquent : composter tout ce qui peut l'être, afficher son refus de la pub, boire l'eau du robinet. Certains comportements au quotidien ont un résultat limité mais éviter les sacs de caisse en plastique et les piles non rechargeables, préférer les produits d'entretien et de soin plus respectueux de l'environnement sont des gestes qui aident grandement à diminuer la pollution du sol et de l'eau.

    DechetDure.gif

    Pour tout renseignement, contacter l'association Eco-Citoyenneté  au 04 68 20 97 15 ou par courrier électronique à l'adresse eco-citoyenneté@wanadoo.fr