Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le marché hebdomadaire dans l’objectif des élues

2020 Elues au marché Octobre 001.jpgUne enquête a été établie sous l’ancienne halle aux blés.

A quelques jours d’un deuxième confinement partiel, le groupe de travail animation, issu de l’équipe municipale élue en mars dernier, était présent place Espérance-Folchet, cadre du marché hebdomadaire. « Nous pensons que le marché est un véritable temps fort de la vie locale, c'est un marqueur de l'animation, de l'économie locale et du lien social dans notre village. Il est donc essentiel de le conforter dans ces fonctions ». Venues à la rencontre des commerçants et de leur clientèle, Céline Amiel, Laetitia Guilhemat, Julie Pierron et Laurie Puerto ont pris part à un temps d’échanges et d’écoute constructif.

L’enquête établie un samedi ordinaire sous la halle, a d’abord permis de confirmer que le choix du lieu faisait l‘unanimité et donnait entière satisfaction. Les commerçants ont avancé nombre de points visant à l’amélioration de ce rendez-vous, grâce notamment à une meilleure signalétique, un nettoyage hebdomadaire de la halle et alentours, un éclairage adapté, la réglementation du stationnement le samedi matin, le déploiement des bâches. La communication, essentiellement assurée par le bouche à oreille et les connaissances, pourrait gagner en efficacité avec des annonces par voie de presse et une mise en ligne promotionnelle sur le site de la mairie.

Du point de vue du chaland, régulièrement présent sous la halle, il vient principalement pour la vente directe et locale, l'ambiance, la convivialité, la fraîcheur et la qualité des produits. Satisfaction ponctuée par un bémol, avec l’absence et dans l’ordre, d’étals de poissons, huîtres et coquillages, de spécialités étrangères et plats cuisinés à emporter, bazar, vêtements et accessoires. De plus, et de temps à autres, une animation musicale serait la bienvenue.

Sur les 38 personnes rencontrées par les élues, en majorité chalabroises (22 dames contre 16 messieurs), l’enquête révèle que la tranche des plus de 65 ans est celle qui fréquente le plus le marché (23), vient ensuite la tranche des 51-65 ans (9), puis la tranche des 31-50 ans (6). Les 18-30 ans ne sont pas représentés, et certaines personnes sollicitées, n'ont pas souhaité répondre. Les communes voisines de Puivert, Rivel, Villefort et Montbel sont représentées, et pour l'occasion, les villes de Montpellier, Colomiers et Tarbes.

Certains souhaits ont d'ores et déjà été satisfaits, tandis que la signalétique est à l'étude. Les élues travaillent activement à la prise en compte de l’ensemble des demandes et ajoutent que idées et/ou remarques pour faire avancer leur réflexion, restent les bienvenues.

2020 Elues au marché Octobre 005.jpg

Le groupe de travail a répondu aux premières demandes

Écrire un commentaire

Optionnel