Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un jour, une image

    C'est jour de fête sur la Grand-Place du Cazal. Au premier plan à gauche, Gilbert Catrier et Christian Huillet (Kiki) semblent désireux de rejoindre les danseurs déjà engagés sur la piste. Le moment est venu de trouver une cavalière.

    fête du cazal,gilbert catrier,christian huillet dit kiki

    Photo Collection Yves Saddier

  • C’était hier : Marc Bienne travaille ses accords sur le cours d’Aguesseau

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 30 janvier 2011.

    Marc Bienne 003.jpgPriscille Paccoud, Sylvain Robert, Marc Bienne et Jean-Michel Julien en répétition (Photo archives, janvier 2011).

    Transformée en studio l’espace d’une répétition, la maison natale du général Antoine-Alexandre Déjean, dont l’histoire nous dit qu’il servit sous Bonaparte, héberge un quatuor d’artistes en quête de reconnaissance. Depuis la sortie le 1er novembre dernier de « Rien dans les poches », son tout premier album, Marc Bienne multiplie les rencontres et les prestations scéniques. Accompagné par Sylvain Robert à la guitare, Priscille Paccoud au violon et Jean-Michel Julien aux percussions, le chanteur originaire du  sud-ouest écrit sur des thèmes qui évoquent le voyage et l’envie de partir, le temps qui s’enfuit, les femmes et l’amour, les rêves d’enfant que l’on a tous un peu trahis, le refus de la soumission.

    Ancien skipper amené à bourlinguer sur toutes les mers du globe, ce fan de Brassens, de Souad Massi, de Bashung et de Cabrel,  a posé son sac marin dans les Corbières, mais a gardé sa guitare à portée de main. Son souhait le plus cher à présent est de monter sur scène, de rencontrer le public et de prendre plaisir à partager l’expérience avec ses musiciens. Et bien sûr d’enregistrer de nouveaux albums, un clip vidéo sur une de ses chansons intitulées « Moi je n’ai rien » a été tourné à Paris juste avant Noël.

    Vendredi 4 février prochain, Marc Bienne et ses musiciens se produiront à Castanet-Tolosan, première date sur un calendrier qui devrait permettre au groupe de se produire dans l'est de l’hexagone, la région parisienne et le grand ouest.

    Marc Bienne 005.jpg

    Guitare en main, Marc Bienne et ses amis musiciens

  • C’était hier : Les as du piquet sont comblés

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 30 janvier 2006.

    café de la paixIls tapent le carton tous les mardis, sur la table de la Paix (Photo archives, janvier 2006).

    Avec l’arrivée de l’année nouvelle, les amateurs de belote ont repris le chemin du café de la Paix où Stéphanie, Anne et Antoine (photo ci-dessous, archives Août 2004) accueillent chaque mardi, à 21 heures, les as du piquet. Une heureuse initiative qui offre à une quinzaine de doublettes, le loisir de se retrouver autour d’une table et de faire valoir leurs atouts jusqu’à très tard dans la nuit.

    café de la paix

    La compétition se déroule sous la forme d’un championnat qui voit les quatre premières paires de la soirée rentrer dans les points. Un décompte réalisé au sortir du printemps devrait déterminer le vainqueur final pour la campagne 2006. Mardi 24 janvier, la paire puivertaine composée de Laure et Laurent Ruffat est arrivée en pole position, devant Arnaud Molini et Jean-Marie Lafitte, un duo « chalabro-critourien » battu sur le fil. Pointés en troisième place, Jean-Pierre Sanchez et Yvan Carbonneau, juste devant une paire féminine emmenée par Marie-Claude Mesado et Odette de Sainte-Colombe-sur-l’Hers.

    A l’évidence, ce concours de belote se joue à l’échelle cantonale et si Puivert tient la corde, Rivel n’a pas encore dit son dernier mot. Prochaine rencontre mardi 31 janvier, premières donnes à 21 heures au café de la Paix où les as de la belote sont attendus nombreux.

    café de la paix

    café de la paix

    café de la paix

    café de la paix

    café de la paix

    café de la paix

  • Demandez le journal de la CCPA

    communauté de communes des pyrénées audoisesLa communauté des communes des Pyrénées Audoises a édité au début du mois de décembre dernier, le premier journal d’information à l’attention des habitants d’un territoire couvrant 61 communes, qui s’étend des contreforts des Pyrénées aux portes du Limouxin, de l’Ariège aux Pyrénées-Orientales (journal_des_pyrenees_audoises_n01.pdf).

    La distribution de ce numéro 1 a été confiée aux services de la Poste mais pour l’heure, il semblerait que 30% de la population du territoire n'ait pas encore reçu son exemplaire. Par conséquent, les personnes qui le souhaitent peuvent récupérer leur journal à l'unité territoriale ou à l’accueil de la mairie. Dans le même temps, une version numérique est téléchargeable sur le site de la CCPA, via le lien suivant : https://www.pyreneesaudoises.fr/2020/12/04/le-premier-journal-des pyr%C3%A9n%C3%A9es-audoises-est-sorti/

  • Quand on se promène au bord de l'eau

    Non loin du bois de Montgascou et des ruines de la métairie de La Verrière, le ruisseau de Gauzières serpente sans précipitation aucune, certain de retrouver à quelque détour, le lit du Blau. Pour peu que la période soit faste, ces lieux ont l’habitude d’accueillir les cueilleurs de champignons avertis. Ces derniers prospectent au son d’une musique cristalline dispensée par le petit affluent, lequel peut accessoirement servir de repère à l’explorateur désorienté. Explorateur qui à défaut de trouver le panier de rousillous espéré, devait un jour découvrir une grotte qui prendrait le nom de Madeleine.

    2021 Gauzières 001 bis.JPG

    2021 Gauzières 001.JPG

    2021 Gauzières 002.JPG

    2021 Gauzières 003.JPG

    2021 Gauzières 004.JPG

    2021 Gauzières 005.JPG

    2021 Gauzières 006.JPG

    2021 Gauzières 007.JPG

    2021 Gauzières 008.JPG

    2021 Gauzières 009 bis.JPG

    2021 Gauzières 009.JPG

  • Les Vœux de l’association LICTP

    lictp chalabre

    Dix années d'initiatives à l'actif de Roland Da Costa, Bernadette Larrue, Gérard Brunelet et leurs amis

    (photo archives, Journée de la Gratuité 19 Octobre 2014)

    L’association LICTP (Liens et initiatives citoyennes en Terre privilégiée) présente ses Meilleurs Vœux à toute la population du bassin de vie du Chalabrais. Créée officiellement le 16 mai 2011, et à quelques mois d’un dixième anniversaire, LICTP œuvre à la prospérité du territoire. Ainsi les livraisons de fioul en groupement d’achats permettent à ses adhérents (une centaine de actuellement) de bénéficier de 7 à 8 % de remise sur le prix du litre, moyennant une cotisation annuelle de 10 €. Téléphone pour adhésion et prise de commande au 06 89 30 86 65 ou au 06 84 78 46 70.

    L’association est membre du collectif IES (Investissement pour une économie solidaire) qui permet de conseiller, de soutenir et d’accompagner les porteurs des projets. La proposition de suivi pour la conception et l’étude du projet abouti à un soutien financier. IES gère des fonds solidaires et peut prêter des sommes conséquentes remboursables 5 ans après la mise à disposition des fonds. Un dossier soutenu par IES gagne une grande crédibilité, bien appréciable après des autres partenaires.

    Par ailleurs, LICTP remercie tous les donateurs ayant répondu à son appel, pour venir en aide et soutenir l’emploi, à hauteur de 3500 €, pour une activité sinistrée en janvier 2020.

    A travers certaines activités de loisirs, l’association réunit les nouveaux arrivants en quête d’intégration et de participation à la vie de la commune. Tous les habitants locaux sont les bienvenus à toutes ces rencontres (avec respect des règles sanitaires actuelles). Contact au 06 84 78 46 70.

    lictp chalabre

    (photo archives, Journée de la Gratuité 19 Octobre 2014)

  • C’était hier : « Car ‘Al’Oulo » vous emmène au théâtre

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 29 janvier 1996.

    Dédeine et Jano Juin 1994.JPGDédeine et Jano avant leur entrée en scène (Photo archives Juin 1994).

    Des comédiens, des marionnettes, un décor simple et des extraits d’une dizaine de pièces écrites par celui à qui le théâtre doit tout, pour un bel hommage rendu à Molière grâce aux talents conjugués de la Compagnie Créature et de la Lézard Bleu Compagnie.  

    Car ‘Al’Oulo  vous invite samedi 3 février à un spectacle qui loin de retracer une énième vie de Molière, propose une découverte de l’écrivain et de l’homme à l’esprit fantaisiste et inquiet. Cela commence par sa mort, puis, sur le mode de la divagation, on suit le fil de sa vie entremêlé d’extraits célèbres. Tout ceci est interprété allègrement par une troupe qui sait admirablement allier un humour à rire et à pleurer : Dédeine Volk-Léonovitch et Jano Bonnin étaient déjà sur la scène chalabroise en juin 1994 pour « Classé Z », et leur jeu scénique allié à une grande force comique avaient alors enthousiasmé le public ; Dominique Taillemite, plein de tendresse pour ses marionnettes, vient compléter le trio.

    Car ‘Al’Oulo  et Chemin de Traverse propose une approche vivante des pièces de Molière, grâce à un divertissement qui signera souhaitons-le, un nouveau succès dans la saison du réseau culturel du Kercorb, samedi 3 février au théâtre municipal de Chalabre.