Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un nouveau médecin en Kercorb

    emilian dragomirLa communauté du pays chalabrais est informée du début d’activité médicale du docteur Emilian Dragomir, à compter du mercredi 17 mars prochain. Il consultera au n° 7-9 cours d’Aguesseau et il est possible de prendre rendez-vous en prenant contact avec le 06 85 10 71 60 ou le 04 30 44 07 22.

     

  • Carnet noir

    françois baylacLa triste nouvelle est parvenue depuis Freiburg (Allemagne) où il résidait, François Baylac s’est éteint ce samedi 6 mars 2021, à l’âge de 74 ans. « Pipette », comme ses amis avaient coutume de l’appeler, avait eu une enfance puivertaine puis chalabroise, avant que les obligations professionnelles ne l’éloignent du pays chalabrais. Très sincères condoléances à son épouse Uschi, ainsi qu’à ses proches et amis.  

     

  • C’était hier : De l’Ecossais au Sicilien, Badaluc et l’OPVC vous emmènent en balade

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait paru dans l’Indépendant, édition du jeudi 7 mars 1996.

    badalucUn touriste en Kercorb, c’était en 1994. Badaluc ayant été victime d’un mauvais coup en 1993, un piquet de garde avait été grassement rémunéré afin de veiller au grain (photo archives avril 1994).

    Certainement moins connus que les musiciens de Brême, les compères qui instrumentent depuis des lustres au sein de l’OPVC, ne sont pas moins heureux d’annoncer qu’ils fêteront samedi 9 mars prochain, leurs noces de porcelaine. En effet voilà vingt ans, l’équipe de l’OPVC et Badaluc décidaient d’unir leur destin pour le pire et plus certainement pour le meilleur.

    Afin de fêter l’événement, les jeunes mariés invitent les Chalabroises et les Chalabrois à venir effeuiller leur album de famille, à l’occasion d’une exposition qui se tiendra du 9 au 17 mars, au centre socio-culturel des Cèdres, rue du Capitaine Danjou. Dès 18 h ce samedi, les pros de la croche et du contre ut donneront l’aubade dans les rues de Chalabre, ils donnent rendez-vous à tous les amoureux de Carnaval pour un « vernissage » en musique et autour du verre de l’amitié.

    Le prince de l’éphémère tiendra la vedette pendant une semaine entière, ne perdez pas l’occasion unique d’aller consulter l’album photos tous les jours du 9 au 17 mars, salle des Cèdres.

  • La place Charles-Amouroux convertie en centre de dépistage Covid 19

    ffss narbonne,arsAu total, 89 prélèvements ont été réalisés sur deux jours.

    Dans le cadre d’une mission engagée à la demande de la préfecture et de l’Agence régionale de santé (ARS), neuf bénévoles de la Fédération de sauvetage et de secourisme de Narbonne (FFSS) étaient présents à Chalabre, afin d’assurer la réalisation de tests antigéniques. L’équipe a été accueillie par Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre, et Audrey Fourmault, responsable du pole santé de la CCPA.

    Cette opération programmée sur deux journées (1er et 2 mars), a permis à 89 patients de bénéficier du dispositif « tester, alerter, protéger ». Une stratégie visant à contrer la propagation du virus, et complémentaire avec la campagne de vaccination.

    Dans le local de la place Charles-Amouroux, mis à disposition par la municipalité et ouvert exceptionnellement, les médiateurs bénévoles sur la brèche depuis le 15 février, ont pu opérer dans les meilleures conditions. Après la collecte des données personnelles et la réalisation du test, le patient était informé du résultat dans les quinze minutes.

    ffss narbonne,ars

    Comme le soulignait Nicolas Cereso (photo), infirmier délivrant les résultats, « Au final il s’agit d’une démarche anodine, pas plus douloureuse qu’une prise de sang, mais qui ne doit en aucun cas faire oublier le respect des gestes barrières ».

    ffss narbonne,ars

    Photo Jean-Jacques Aulombard

    Totalement autonome, l’équipe mobile spécialement formée pour effectuer les prélèvements en toute sécurité devrait poursuivre son action au moins jusqu’au 30 juin prochain. Pour l’heure, les Chalabrois adresse à chacune et chacun, de chaleureux remerciements.

    ffss narbonne,ars

    ffss narbonne,ars

    ffss narbonne,ars

    Photo Jacques Mamet

  • C'était hier : Le « Christophe Roncalli Quartet » entretient la flamme du son manouche

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du dimanche 6 mars 2011.

    Babeth ter.JPGTout le plaisir de chanter Brassens (Photos archives, Février 2011).

    « Georges Brassens nous quittait il y a bientôt trente ans, bientôt trente ans qu’il n’est pas mort ». A la faveur d’une prestation inédite sur la scène du théâtre municipal, le « Christophe Roncalli Quartet » a rendu un nouvel hommage au grand Georges, grâce à une interprétation de textes connus ou moins connus, sur des sonorités swing manouche.

    Deux guitares, une contrebasse et une voix ont invité un parterre d’inconditionnels pour une promenade dans l’univers du poète sétois. Accompagné par Eric Robert à la contrebasse, Christophe Acco et François Baudemont à la guitare, Christophe Roncalli est revenu au pays en compagnie de musiciens à l’écart des modes, qui ont entretenu avec une virtuosité rare, la flamme du swing manouche. Le talent manifeste dont font preuve ces quatre artistes n’aurait pas été dénié par « l’ours » de Sète, ni par Django Reinhart, considéré comme « le pape du son manouche, ceux qui perpétuent son art étant ses évêques ».

    DSC_2593.JPG

    Au final, une remarquable prestation qui a également permis à Christophe Roncalli de présenter quelques textes de sa composition. Tels que « La fanfare de mon père », évocation d’un passé si peu lointain, quand Gérard fédérait une équipe d’amis musiciens, dont la qualité première était de répondre à l’appel avant même d’avoir reçu la convocation.

    Un grand merci à l’association de sauvegarde du patrimoine artistique en Kercorb et son président Serge Fournié (Aspaak), organisatrice de cette soirée. Rendez-vous est pris à présent pour le 19 mars à St Jean de Paracol, et une nouvelle prestation du « Christophe Roncalli Quartet », à l’initiative du comité des fêtes de Rouvenac.

    DSC_2588.JPG

    DSC_2587.JPG

  • C'était hier : Le service de proximité marque des points

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 6 mars 2006.

    HVS 004.jpgLa nouvelle équipe s’est installée place Espérance-Folchet (Photo archives, février 2006).

    Il vient d’ouvrir ses portes sur la place Espérance-Folchet et depuis le 1er mars, le village compte un service complémentaire à l’attention de la population du canton chalabrois. Après Quillan et Couiza, la société Haute-Vallée Médical, dirigée par Martine Cabié et Jean-Michel Vilar, a installé en Kercorb une agence offrant un ensemble d’articles et de matériel médical adapté au développement des soins à domicile.

    Un médecin, un podologue, deux cabinets d’infirmières, une kinésithérapeute, une pharmacie, aujourd’hui un service para médical, la nouvelle vocation de l’ancienne halle aux blés ne fait plus aucun doute. L’équipe de Haute-Vallée Médical vous assure de son meilleur accueil, pour tout renseignement, elle est joignable au 04 68 69 22 80.

    HVS 007.jpg

  • Puivert : La ferme a fait salon à la métairie En Bor

    métairie en bor,christophe gabel,confédération paysanne de l'audeLes brebis rouges du Roussillon, sous les ordres de June,… et de Christophe Gabel.

    Après l’annulation du traditionnel rendez-vous international de la Porte de Versailles à Paris, la Confédération paysanne de l'Aude proposait de faire salon à la ferme, « Près de chez nous », avec le concours des agriculteurs locaux. Partenaire de cette initiative locale, Christophe Gabel a mis à profit le dernier week-end de février pour ouvrir les portes de la métairie En Bor. L’occasion de mieux connaître le quotidien d’un éleveur spécialisé dans la filière caprine, installé sur les hauteurs de Puivert, à quelques longueurs d’une tour chère à la Dame Blanche.

    Reconverti voilà bientôt dix ans, après avoir exercé l’activité de guide de moyenne montagne, notamment dans le massif algérien du Hoggar, Christophe Gabel se consacre à l’élevage de la race Brebis Rouge du Roussillon. Ces deux journées articulées autour de la visite de la ferme, ont permis au jeune agriculteur de présenter les enjeux de la zone Natura 2000, la technique du pâturage tournant, les chiens de conduite et de protection, ainsi que le travail en estive.

    métairie en bor,christophe gabel,confédération paysanne de l'aude

    Avec l’appui d’un patou prénommé Yoda, et de June, un border collie, notre éleveur emmène le visiteur à la rencontre d’une petite partie de son troupeau de brebis et béliers. L’autre partie du cheptel étant remisée sur des parcelles voisines, où les homologues de Yoda font bonne garde. Et si la brebis rouge du Roussillon entre dans la catégorie des races menacées, le cadre de la métairie En Bor semble lui procurer une existence sereine, Christophe Gabel ne déplore en effet aucune attaque de prédateur.

    Le moment viendra, autour du 15 juin, de partir en transhumance, un jour et demi de montée avant de pouvoir atteindre les herbages d’altitude. Brebis et vaches partageront alors une estive mixte, du côté de Campagna-de-Sault et Mazuby. Mais pour l’heure, nos brebis rouges du Roussillon vont continuer à profiter de l’herbe du Puy Vert, sur les hauts de l’accueillante métairie En Bor.

    métairie en bor,christophe gabel,confédération paysanne de l'aude

    métairie en bor,christophe gabel,confédération paysanne de l'aude

    métairie en bor,christophe gabel,confédération paysanne de l'aude

    métairie en bor,christophe gabel,confédération paysanne de l'aude