Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Résultats du Téléthon 2011

    Country Téléthon 2011.jpgLes adeptes de danse country ont assuré le tempo sous l’ancienne halle au blé.  

    Le comité de coordination du Téléthon, réuni sous la bannière de « Força-te », remercie toutes celles et ceux qui se sont associés à un week-end placé sous le signe de la solidarité. Les diverses manifestations mises en place ont permis de collecter la somme de 3.462 € (3.020 € en 2010). Particuliers, commerçants, artisans, sont vivement remerciés pour leur générosité. Avec la contribution apportée par l’association « Bon' Action », c’est au final un chèque de 5.062 € qui sera remis tout prochainement aux responsables de l'AFM.

    Cette onzième édition, mise en place sur le Kercorb à l’hiver 2001,  aura permis à la section Danse Country d’assurer le spectacle sur la place Espérance Folchet. De nombreux chalands attirés par des sonorités venues d’outre-atlantique, ont pu se joindre aux danseurs et s’initier à une gestuelle originale. Les personnes intéressées ont rendez-vous le lundi (17h 30) et le vendredi (20h 30) au théâtre municipal. Cette activité est gratuite, renseignements au 06 42 38 15 53 ou 06 40 22 71 88. 

    Country Téléthon 2011 bis.jpg

  • Et si Aristide ne venait pas ?

    aristide peyronnie,massat,alambic,brulou de vinAristide Peyronnie à Villefort, auprès de son alambic (photo archives, Janvier 2001).

    C'est bien la question que ne se posent pas les bouilleurs de cru du pays chalabrais qui gardent en réserve leur récolte de fruits, destinée à faire bouillir la cucurbite de maître Aristide. Arrivé avec les premières rigueurs de l'hiver, Aristide Peyronnie est une fois encore descendu de son Couserans natal, accompagné de son outil de travail. En respectant un itinéraire invariable, Aristide pose son alambic à Sonnac-sur-l'Hers d'abord, avant de remonter la vallée du Blau jusqu'à Villefort et Puivert.

    Hôte de marque en pays de Kercorb plusieurs semaines durant, il attellera ensuite sa drôle de machine pour l'emmener vers le Pays de Sault et Roquefeuil. Final d'une tournée qu'il effectue depuis plus d'un demi-siècle, avec une régularité qui se mesure au degré près. Insensible aux caprices du ciel, qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige, Aristide ouvre son "atelier public", lieu de rencontre qui remplace le petit café de village dont le rideau a depuis longtemps été tiré. Et les commentaires vont bon train, pendant que notre homme à l'écoute des serpentins dont il est le seul à percevoir le chant, entretient l'espoir du bouilleur de cru. S'il le faut, le précieux liquide va passer et repasser dans ce labyrinthe où l'alchimie fait son oeuvre. Les fruits n'étaient pas de qualité supérieure ? Qu'importe, notre "brulou de vin" sait accomplir de petits miracles, avant qu'un singulier et aromatique goutte à goutte n'annonce la délivrance du divin nectar. Après une courte trêve passée auprès de son épouse dans son village ariégeois de Massat, Aristide s'établira à Villefort, sur les bords d'une rivière Blau qui avait failli l'emporter lui et sa drôle de machine à remonter le temps, un soir de l'hiver 1996.  

    aristide peyronnie,massat,alambic,brulou de vinLe nectar arrive (photo archives Janvier 2005)      

  • Du Blau au Chalabreil

    Lucienne Ayral n’est plus.

    Samedi 26 novembre étaient célébrées en l’église Saint-Pierre, les obsèques religieuses de Lucienne Ayral, née Hygounet, décédée à l’âge de 97 ans. Née à Chalabre le 9 avril 1914, la regrettée défunte avait veillé aux destinées d’un salon de coiffure réputé, sur le cours Colbert. La triste nouvelle est parvenue depuis la région héraultaise où elle résidait depuis quelques années. Un dernier adieu lui a été adressé avant son inhumation dans le caveau familial du cimetière Saint-Pierre. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à son fils André, et à toutes les personnes que ce deuil afflige.

    Une famille dans la peine.

    Sincères condoléances à la famille de Manuel Montoro, domicilié à Montjardin,et qui a eu la douleur de perdre un être cher en la personne de Daniel Baute, décédé en Haute-Garonne à l’âge de 47 ans. Licencié à l’U.S Bérat, Daniel Baute était dirigeant et pratiquait le football dans la section sport loisir du club. Le vendredi 9 décembre dernier, il s’est effondré sur la pelouse, victime d’un accident cardiaque. En ces douloureuses circonstances toutes nos pensées vont vers Manuela son épouse, ses enfants et ses proches.

    Communiqué de l’hôpital local.

    Jean-Jacques Aulombard directeur de l'EHPAD informe la population de la Haute-Vallée de l'Aude, de l'habilitation à l'aide sociale, du service de portage de repas à domicile. En fonction des revenus, les personnes concernées pourront désormais bénéficier d'une aide du conseil général, laquelle diminuera le prix des repas livrés à domicile. Pour tout renseignement, s'adresser à Anne Audouy au 04 68 69 99 73 ou 04 68 69 20 52 (adresse électronique anneaudouy@wanadoo.fr)

  • « LicTP »: Une nouvelle association, pour changer les habitudes

    Le collectif regroupé sous le sigle « LicTP » (Liens et initiatives citoyennes en Terre privilégiée) communique :

    "L’association LicTP s’est créée officiellement le 16 mai 2011 à la suite de rencontres de Chalabrois élus et non élus afin de trouver des solutions cantonales pour être moins vulnérables et moins dépendants dans notre quotidien. Des centaines d’initiatives existent dans le monde où la population est invitée à créer un meilleur avenir notamment en pensant au futur de ses enfants. Profitons de ce courant en mettant en œuvre des solutions pour dépendre moins du pétrole et de ses dérivés.

    L’association LicTP l’a bien compris. Elle entend assurer un lien entre toutes les volontés et initiatives internes et externes du canton pour sensibiliser, favoriser et développer des actions s’inscrivant dans une dynamique durable et dans un respect de l’humain dans la nature. Composée d’un bureau de six personnes, le président Jean-Jacques Mathieu, deux vice-présidents, Roland da Costa et Michel Alègre, deux secrétaires, Jacqueline Desmonts et Bernadette Larrue et un trésorier Gérard Brunelet, l’association a déjà plusieurs actions à son actif.

    Une conférence-débat tenue le 9 août dernier à Chalabre par Benoît Thévard, ingénieur en génie énergétique, a donné le ton. Le conférencier a présenté des faits portant sur le pic pétrolier et ses impacts pour mieux se préparer vers une transition, une autre façon de faire, pour devenir moins dépendant. La période de questions a permis de rassurer certains participants et de les inciter à participer à des initiatives locales. Comme, par exemple, produire sur place. Au lieu d’importer des produits de régions ou de pays lointains, pourquoi ne pas consommer des produits locaux ce qui, en plus, favoriserait l’économie locale. Le Chalabrais en possède en nombre suffisant (agriculture saine et sans produits chimiques, permaculture, etc.).

    Lors de rencontres antérieures, plusieurs agriculteurs et cultivateurs se sont dit intéressés à produire des denrées alimentaires dans le canton, mais ne trouvent pas de terre pour le faire. L’association essaie de mettre en relation les propriétaires de terrains et les personnes qui veulent cultiver des produits bio et/ou sans produits chimiques.

    Un deuxième projet de l’association touche le volet partenariat. Pour réaliser les projets l’association LicTP doit s’associer à des partenaires. La CAPEB (la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) a été la première à l’écoute. De par sa mission, (être à l’écoute pour aider), et de par ses domaines d’expertise (les métiers du bâtiment), elle semble être un partenaire privilégié. En effet, cette confédération représente tous les métiers du bâtiment (plomberie, électricité, toiture, etc.).

    Une rencontre a eu lieu le 19 octobre à Carcassonne avec un représentant de la CAPEB (Henri Cuberli), une représentante de la chambre des métiers (Caroline Lial) et de représentants du Chalabrais (Daniel Lefebvre, Jacques Rives et Roland da Costa). Le but de cette rencontre était d’étudier ensemble les possibilités d’implanter dans cette partie du département des formations destinées aux jeunes de notre canton et de d’autres département, sans déséquilibrer les propositions déjà existantes. La réunion a été fructueuse et tout le monde s’est mis d’accord pour trouver ensemble des solutions, comme par exemple, offrir des formations pour les jeunes ou moins jeunes dans des domaines de pointe ou des domaines qui manquent de formation spécialisée. Pour ce faire, le réseau des Maisons familiales rurales (MFR) semble être un partenaire idéal qui fera avancer les futurs projets de formation du canton. Une rencontre auprès de représentants de MFR est prévue avant la fin de l’année 2011.

    Un troisième projet est en cours. Une réunion a été organisée le 20 octobre dernier pour concrétiser un projet de groupement d’achat en vue d’ouvrir un magasin bio. Les personnes invitées acceptent de s’investir dans un projet de partenariat en fonction de leur expertise. Plusieurs personnes ont exprimé leur désir de cultiver bio et de vendre leurs produits sur le marché.

    Afin d’aider les personnes désireuses de s’impliquer et d’avoir des projets qui répondent aux besoins des citoyens, l’association assure une permanence chaque jeudi après-midi de 14 à 17 heures, 15 cours docteur Raynaud (en face de l’hôtel de France) à Chalabre.

    L’association se veut à l’écoute et à la disposition de la population, de tous les élus (Liens et Initiatives citoyennes) de tout le canton (Terre privilégiée).

    Il est essentiel d’agir ensemble pour devenir de plus en plus autonomes. Venez en discuter avec des représentants de l’association. Notre avenir nous appartient".

  • Rugby : L’Entente défaite à Brignemont

    Carbo.JPGOlivier Carbonneau, passeur et buteur de l’USCKBP.  

    Dimanche 11 décembre, les rugbymen de la Vallée de l’Hers disputaient face au Brignemont Athlétic Club, le dernier match de la phase aller du championnat de 2e série Midi-Pyrénées. En dépit d’un effectif fortement décimé par les blessures et les dérangements, l’USCKBP n’a pas fait l’impasse sur le long déplacement l’emmenant jusqu’aux portes du Gers. Ce nouveau challenge compliqué pour le jeune groupe du président Serge Nègre, s’est soldé par une défaite face au co-leader de la poule B, sur la marque de 46 à 12 (mi-temps 17-7).

    Le BAC aura construit sa victoire grâce à un pack lourd, mobile et structuré, avec huit essais signés exclusivement par ses avants. L’ouverture du score interviendra à la 12e minute, sur un ballon perdu en touche dans les vingt-deux mètres. Quatre minutes plus tard, le pack perd à son tour le ballon et le BAC mène 12 à 0. L’ailier Joris Fourcassa blessé est remplacé par Julien Garros, avant que les « bleu » n’inscrivent un premier essai à la demi-heure de jeu. Hervé Jaumandreu part côté fermé et ouvre sur Sébastien Roméro qui sert Christophe Razeyre, essai transformé par Olivier Carbonneau (12 à 7). Peu avant la pause, le BAC fait le break et mène 17 à 7 aux citrons.

    Peu après la reprise, Romain Sicre blessé est remplacé par Jean-Charles Nozières. Une nouvelle balle perdue en touche voit le BAC prendre un avantage conséquent (24-7), mais un renversement d'attaque permet à Brice Garcia d’inscrire un essai non transformé (24-12). Le rouleau compresseur local fera ensuite l’essentiel du jeu, pour inscrire quatre nouveaux essais. Sur une dernière attaque, Olivier Carbonneau viendra s’ajouter à la longue liste des blessés. Avec une ligne de trois-quarts privée de ballons, et trois essais laissés en chemin, nos jeunes quinzistes enregistrent certes une nouvelle défaite, mais ne sont pas disposés à désarmer pour autant. Bon arbitrage de Christian Chinonis, prochaine rencontre dimanche 18 décembre à Bonnac (3e), dernier match de l’année 2011.

    Composition de l’équipe : Brice Garcia, Lionel Jaumandreu, Simorre, Alexis Benet, Jean-Michel Ferrier, Bastien Garcia, Christophe Servant, Romain Sicre, Hervé Jaumandreu, Olivier Carbonneau, Lopez, Stuart Harrison, Joris Fourcassa, Christophe Razeyre, Sébastien Romero, Jean-Charles Nozières, Julien Garros, Frédéric Lacanal.

  • Football : Le FCC abandonne la zone rouge

    fc chalabre football,montagne noire cabardèsUn marquage à la culotte de Mickaël Padet sur Cyril Roger.

    Face à l’Entente Montagne Noire-Cabardès, présente en Kercorb en ce dimanche 11 décembre, le FCC n’avait d’autre alternative que la victoire. Au terme d’un match crispant et heurté, les joueurs du coach Olivier Cazas l’ont emporté sur la marque de 2 à 1 (mi-temps 0-0) et enrayent la dégringolade au classement du championnat de première division.

    Alexandre Cassagnaud se mettra en évidence dès les premières minutes en détournant un coup-franc, avant que Fabien Conte ne porte le danger devant la cage adverse. Sur un centre tir venu de la droite, un ballon qui semblait avoir franchi la ligne de but sera remis en jeu. Sans conséquence donc pour les visiteurs, qui remettent Alex à contribution, avant qu’une combinaison Philippe Lara-Fabien Conte n’échoue de peu. Jonathan Mousseau en pointe fait le forcing puis un coup-franc frappé par Anthony Rosich va s’écraser sur le montant gauche visiteur. Patrick Azarian siffle la pause sur un score vierge.

    Le deuxième temps démarre sur un faux rythme et les arrêts de jeu se multiplient. Le football reprend ses droits après un bon quart d’heure de flottement, puis Philip Brown donne le premier coup de semonce. C’est ensuite une combinaison à trois, qui permet au capitaine Fabrice Canal d’ouvrir la marque, d’une demie volée aux vingt mètres (1-0). Douze minutes plus tard, Anthony Rosich punira le gardien orange constamment placé en position avancée, d’un tir lobé dans le petit filet (2-0). Les partenaires de Cyril Roger réagiront dans la minute qui suit en réduisant la marque d’une tête à bout portant, à la conclusion d’un coup-franc. Le score n’évoluera pas, et le FCC du président Raymond Dumay enlève une précieuse victoire qui le replace en milieu de tableau. Avant un déplacement prévu le 18 décembre à St Papoul, leader de la poule A. 

    Samedi matin, les Moins de 11 ans étaient à Lavalette  pour une triangulaire face au FC Malepère et à la Vallée du Lauquet. A 15h, les Moins de 15 ans accueillaient leurs homologues du FC Trèbes, en 1/8e de finale de la coupe du District. Face à un onze évoluant en ligue, les protégés de Philippe Gérard se sont inclinés sur le score de 0 à 8, au terme d’une rencontre parfaitement arbitrée par Karim Lahrache.

  • Haro sur Maître Goupil

    Battue Renards.jpg

    1er rang : Claude Subreville (†), André Naudy, Michel Mathieu dit Tistet (†), François Sanchez (†), Lazare Hernandez, André Sicre.

    2e rang : René Loupia (†), Emilien Boulbès (†), Sébastien Hernandez (†), Jeannot Rivière (†), Alfred Arnou (†), Pierrot Courdil (†), Victor Tisseyre (†).

    Il faut imaginer le Cours Colbert accueillant les nemrods chalabrois, de retour d'une matinée consacrée à une battue aux renards. L'année 1961 était bien engagée, et les membres de la société de chasse présidée par Alfred Arnou, bénéficiaient d'une autorisation leur permettant d'aller harceler Maître Renard sur les terres voisines de La Mouillère, commune de Chalabre. Après avoir envoyé deux goupils "ad patres", et avant de remiser les fusils, l'équipe pose devant l'objectif de Maurice Mazon, sur les marches du cabinet du docteur Lazare Anduze-Acher. A l'aide d'un fusil espagnol de marque Ugartechea, et d'un calibre 16 muni de canons juxtaposés (chevrotines), André Naudy et François Sanchez avaient, ce jour-là, porté deux coups fatals à la colonie de ce que d'aucuns appelent nuisibles. Quant aux chiens présents sur le cliché, pas cabots pour deux sous, ils avaient simplement l'habitude d'accompagner leur maître photographe sur chaque événement enrichissant le quotidien de la cité chalabroise.

    Un grand merci à Francine Sanchez Gayet pour la photo, et à André Naudy pour la précision de ses souvenirs.