Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

andré viola

  • Le cours Sully a été inauguré

    cours sully,sylvie siffermann,mireille robert,andré viola,jean-jacques aulombardLe président André Viola a procédé au couper du ruban.

    Après la réception le 7 décembre dernier, des travaux de réhabilitation du cours Sully, artère de circulation au nom historique et évocateur, une cérémonie inaugurale avait lieu lundi 22 janvier, en présence des Chalabrois, aux côtés de Sylvie Siffermann sous-préfète, Mireille Robert, députée, André Viola, président du conseil départemental de l’Aude, et Jean-Jacques Aulombard, maire de Chalabre. Le traditionnel couper de ruban sur le parvis de l’hôtel de ville, a précédé une visite de l’espace rénové, avant les interventions officielles, salle du conseil municipal.

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    Le premier magistrat rappelait les motivations d’un projet d’envergure (renouvellement et effacement de tous les réseaux, réfection de la voirie, embellissement de l’espace public), avant de complimenter l’ensemble des acteurs ayant permis la renaissance d’un cours Sully qui avait accueilli ses premiers platanes en 1820. Soutiens financiers, l’Etat et le département de l’Aude, par la voix de leur représentant, saluaient l’audace d’une opération parfaitement aboutie. Dans son introduction, Mireille Robert, députée, évoquait ses souvenirs d’adolescente en vacance en Kercorb, sur les cours Colbert, d’Aguesseau et Sully, ouverts au pied du château des Mauléon-Bruyères. Il était dit que les réminiscences de ce que fut Chalabre jadis, n’allaient pas s’arrêter en aussi bon chemin, car au terme des prises de parole protocolaires, Michel Alegre, citoyen chalabrois, demandait à s’exprimer, pour ouvrir et détailler un cahier de doléances, partagé par un auditoire respectueux mais inquiet. L’occasion pour l’ancien conseiller municipal, d’évoquer le devenir du projet de maison de santé, initié en 2012, toujours au point mort à l’orée de l’année 2018. Sylvie Siffermann invitait les Chalabrois « déjà dotés d’une clinique et d’un Ehpad », à la patience, renforçant ainsi le pessimisme ambiant. Il était l’heure pour Jean-Jacques Aulombard de clore provisoirement le débat, en renouvelant l’invitation à un vin d’honneur.

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

    cours sully,mireille robert,andré viola,sylvie siffermann,jean-jacques aulombard

  • Candidats en campagne

    Viola 6 juin 2017 001.JPGSolène Gout, experte agréée par la DRAC, avec les candidats du parti socialiste et les élus chalabrois (Photo Yves Saddier).

    Ensemble pour le Calvaire communique : « Dans le cadre de sa campagne électorale, le président du conseil départemental André Viola, a tenu à découvrir l’initiative des bénévoles de l’association « Ensemble pour le Calvaire ». Ces derniers ont entrepris en 2006 la restauration complète de l’édifice, en partenariat avec la mairie de Chalabre et l’Ehpad, grâce aux dons des nombreux amis de l’association. L’étape d’aujourd'hui consiste à la restauration complète des cinq œuvres classées. Le président Viola et son équipe ont assisté aux premiers travaux de l’étude menée par Solène Gout, experte agréée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (Drac). Son travail permettra de monter le dossier de demande de subventions, d’établir les priorités, et enfin de redonner vie à un riche patrimoine à découvrir ». 

    andré viola,rose-marie jalabert tailhan

    Rose-Marie Jalabert-Tailhan et André Viola en visite à la chapelle du Calvaire (Photo Yves Saddier).

    andré viola,rose-marie jalabert tailhan

    Solène Gout en pleine expertise des œuvres classées (Photo Yves Saddier).

    andré viola,rose-marie jalabert tailhan

    Les candidats ont également rendu visite à l'Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil... (Photo Richard Conte).

    andré viola,rose-marie jalabert tailhan

    ... au Château de Mauléon (Photo Richard Conte)...

    andré viola,rose-marie jalabert tailhan

    ... avant une réunion publique au théâtre Georges Méliès (Photo Richard Conte).

  • Une visite au coeur du monde minéral

    La municipalité s’est engagée aux côtés d'un Fonds de dotation pour la création d’un musée minéralogique à l'Hôtel-Dieu Saint-Jacques.

    Visite Viola chez Freddy Marty 12 Déc. 2014 Journal.jpgFreddy Marty (à droite) a présenté plusieurs pièces exceptionnelles.

    Vendredi 12 décembre, André Viola était en Kercorb, invité par Jean-Jacques Aulombard maire et conseiller général, Fabienne Canal et Patrice Gastineau, membres du conseil d'administration du fonds de dotation. Cette visite a permis au président du conseil général de l’Aude, de découvrir quelques unes des pièces les plus représentatives de l’exceptionnelle collection minéralogique de Freddy Marty, riche de plus de 10.000 unités.

    Visite Viola chez Freddy Marty 12 Déc. 2014 010.jpgPatrice Gastineau et Fabienne Canal, membres du conseil d'administration.

    Toutes les familles minérales existantes sont représentées par des spécimens aux couleurs et formes cristallines caractéristiques de leur composition chimique. Ils sont comme des oeuvres d’art naturelles, et proviennent de tous les continents, certains de sites locaux. Tels que le gisement de Trimouns (Luzenac), où Freddy Marty a participé en 2003, à la découverte d’une nouvelle espèce minérale, la gatélite.

    Visite Viola chez Freddy Marty 12 Déc. 2014 005.jpgCette collection est le fruit d’une passion pour la géologie, initiée dès son plus jeune âge par Daniel son père, et développée pendant plus de cinquante ans d’expérience professionnelle, comme géologue au BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières). Pour préserver l’intégrité de ce patrimoine naturel et le rendre accessible au public néophyte ou averti, pour permettre à Freddy Marty de transmettre son savoir et susciter des vocations, pour ouvrir une porte sur les sciences de la Terre au pied des Pyrénées, pour participer à l’attractivité du territoire, la municipalité s’est engagée aux côtés d'un Fonds de dotation pour la création d’un musée minéralogique à Chalabre.

    Visite Viola chez Freddy Marty 12 Déc. 2014 008.jpgAfin que cette initiative puisse aboutir, des appels au mécénat, aux dons et à l’aide publique ont été lancés. La Région et le Département ayant été sollicités, André Viola est venu apprécier de visu, l’importance de cette collection, et estimer les enjeux du projet proposé.

    Visite Viola chez Freddy Marty 12 Déc. 2014 001.jpg

  • André Viola et le conseil général à la rencontre des élus du Chalabrais

    Les visites à Montjardin, au collège Antoine-Pons et au Musée du Quercorb étaient à l’ordre du jour.

    André Viola, président du conseil général de l’Aude, était présent tout dernièrement en pays chalabrais, pour une visite des réalisations et des chantiers en cours, ayant bénéficié d’investissements subventionnés. Ce tour d’horizon effectué en compagnie du conseiller général Jean-Jacques Aulombard, a commencé à Montjardin où l’accueil était assuré par Jacques Laffont, maire, et Manuel Montoro, adjoint.

    Après constat des différents travaux de rénovation menés sur la commune, une halte était prévue au collège Antoine-Pons, avec le concours de Christian Guilhamat maire de Chalabre, et Marie-Thérèse Roque, principale de l’établissement. Une visite effectuée dans le cadre du projet de chaufferie bois, présenté en octobre 2010. Inscrite dans le projet « Audevant » initié par le Département, et dans le projet local Agenda 21, cette réalisation à venir permettra de mettre en œuvre les concepts de développement durable. Ainsi, le collège Antoine-Pons, dont la chaudière à mazout donne des signes de faiblesse, sera équipé dès la rentrée 2012, d'une chaudière à bois qui chauffera également l'école primaire et l'école maternelle. En partenariat financier avec la Région et l'Ademe, un nouveau local adjacent au collège qui contiendra la chaudière à bois, l'ancienne chaudière à mazout (en réserve) et le silo des plaquettes pour environ un mois de chauffe, sera également construit. Le démarrage des travaux, d'un montant de 400.000 €, est programmé pour le mois de juin. Dès l’hiver prochain, les élèves du secteur seront des précurseurs pour évaluer les bienfaits de cette source d'énergie renouvelable et peu polluante.

    IMG_1043.JPGLe projet de chaudière à bois avait été présenté, lors d’une précédente visite au collège (photo, archives octobre 2010).

    Cette rencontre avec les élus s’est terminée au musée du Quercorb à Puivert, en compagnie de Gaston Bauzou, maire, de ses adjoints, et de Jean-Pierre Salvat, président de la CCC (communauté de communes du Chalabrais). Ouvert depuis le 31 mars, le musée propose un salon d’accueil plus spacieux, et une nouvelle boutique, offrant un choix plus large d’objets artisanaux et d’ouvrages thématiques. A ces travaux s’ajoute l’aménagement de deux appartements à louer, au-dessus du musée (renseignements à la CCC, 04 68 69 21 94)

  • Les candidats du PS à la rencontre des électeurs

    Réunion Publique PS 14 mars 2011.jpgLes intervenants ont alterné entre bilan et challenges à venir.

    Lundi 14 mars au théâtre municipal, Roger Rosich et Marie-France Ferrié, candidats du parti socialiste sur le canton de Chalabre, proposaient une réunion publique dans la perspective du scrutin cantonal programmé les 20 et 27 mars prochains. A leurs côtés, Hubert Carcy, secrétaire de la section du canton, et André Viola, vice-président du conseil général.

    élections cantonales,roger rosich,marie-france ferrié,andré viola,hubert carcyUne assistance fournie recevait les mots de bienvenue adressés par Hubert Carcy, avant que les candidats ne soient invités à prendre la parole. Marie-France Ferrié, nouvelle venue dans l’agora politique se présentait, avant d’évoquer la menace qui pèse sur l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Une prestation dont le conseil général à la charge, indéniable avancée sociale significative pour les aînés, mais sur laquelle pèse la menace d’une réforme gouvernementale susceptible de compromettre le financement.

     Roger Rosich conseiller général sortant prenait à son tour la parole et retraçait le bilan des actions et des réalisations entreprises tout au long d’un mandat au service du canton et de ses habitants. Plusieurs volets seront ainsi évoqués et développés, chiffres à l’appui, dont le détail figure sur des documents que les citoyens du canton du Chalabrais devraient avoir trouvé dans leur boîte aux lettres. 

     

    élections cantonales,roger rosich,marie-france ferrié,andré viola,hubert carcyAndré Viola saluait l’engagement des deux candidats, puis revenait sur le travail accompli en parfaite synergie au sein de l’assemblée départementale. Afin d’assurer un développement durable à l’Aude et aux Audois, en établissant un équilibre entre les citoyens et les territoires. Hubert Carcy apportait une conclusion à cette réunion publique, en invitant le plus grand nombre à exercer son droit citoyen. 

  • André Viola rend visite au Kercorb

    A. Viola.JPGLes prochaines échéances électorales ont été évoquées.

    André Viola candidat désigné à la présidence du Conseil général est venu tout dernièrement à la rencontre de la section socialiste du canton de Chalabre. Une visite pour laquelle il était accompagné de Pierre Gabas et Jean Brunel. Les militants socialistes venus nombreux auront pu les écouter et débattre avec eux sur des questions nationales, départementales et locales.

    André Viola.JPG

     

    Sur le plan national, l'urgence d'un changement de politique plus conforme à des valeurs d'égalité réelle et l'unité du parti ont été largement débattues. Pour le Département, André Viola  a présenté les grandes lignes du projet Audevant, exemple de démocratie participative qui trace la voie de la politique du Conseil général pour l'Aude. Enfin avec Roger Rosich et Marie France Ferrié, les élections cantonales de mars prochain  ont été abordées. Le candidat et sa suppléante ont pu préciser les actions menées dans le territoire et les projets pour les années à venir, qui seront portés prochainement à la connaissance de tous. Hubert Carcy, secrétaire de section s'est montré ravi d'une soirée dense et enrichissante, qui s'est achevée autour du verre de l'amitié et d'un repas convivial.

  • Une chaudière à bois pour le collège Antoine-Pons

    IMG_1043.JPGLes élus du canton autour d'André Viola, pour évoquer le projet de la future chaudière à bois.

    Marie-Thérèse Roque, principale du collège Antoine-Pons, accueillait tout dernièrement André Viola, vice-président du conseil général, et Roger Rosich, conseiller général du canton, dans le cadre du projet de chaufferie bois, initié par le conseil général de l'Aude. Ce projet d'installation s'inscrit dans le projet « Audevant » (projet durable des Audois, voir le site Audevant) et dans le projet local Agenda 21 (dans lequel s'est inscrit le collège) pour mettre en œuvre les concepts de développement durable. C'est ainsi que le collège Antoine-Pons, dont la chaudière à mazout donne des signes de faiblesse, va être équipé d'une chaudière à bois qui chauffera également l'école primaire et l'école maternelle (pour la rentrée 2012). Le conseil général, avec comme partenaires financiers la Région et l'Ademe, va également construire un nouveau local adjacent au collège qui contiendra la chaudière à bois, l'ancienne chaudière à mazout (en réserve) et le silo des plaquettes pour environ un mois de chauffe, mais comme le rappelait le conseiller général, ce sont les travaux de génie civil qui sont les plus onéreux. Pour un coût total de près de 270 000 €, les élèves de ce secteur seront des précurseurs pour évaluer les bienfaits de cette source d'énergie renouvelable et peu polluante.

    Visite André Viola.jpg