Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

appma du quercorb

  • C’était hier : Les 25 ans de l’APP du Quercorb

    « L’APP du Quercorb est née ! » Avec ce titre, l’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 26 février 1993.

    A l’assemblée générale du 15 février, les pêcheurs du canton de Chalabre ont vu se réaliser un vieux rêve : les sociétés de Puivert et de Ste-Colombe-sur-l’Hers, et l’APP de Chalabre, se sont réunies pour fonder l’association de pêche et de protection du milieu aquatique du Quercorb (APP), qui regroupe tous les pêcheurs du canton pour une meilleure gestion de nos rivières, dans le respect des particularités propres à chaque association. Un nouveau bureau élargi a ainsi été élu à l’unanimité : président : Pierre Fonta (Rivel), vice-présidents : Eugène Ramon (Ste-Colombe-sur-l’Hers) et Richard Verganzonès (Puivert), secrétaire : Roger Rosich (Chalabre), trésorier : Roland Fourcassa (Sonnac-sur-l’Hers).

    C’est dans une parfaite entente que la répartition des réserves et des alevinages a été réglée. Ces derniers ont été réalisés dans de bonnes conditions avec les apports de la Fédération et des Sociétes : boîtes Vuibert, truitelles, truites de souche (pêche électrique) ou truites adultes déversées en quantité, laissent augurer d’une bonne saison de pêche, pour peu que tous les pêcheurs soient respectueux du règlement qui est remis à l’achat de la carte. Il faut rappeler que cette année, la taille est portée à 20 cm dans notre département. Il est également demandé aux pêcheurs qui prendraient une truite baguée, de le signaler auprès des responsables de l’APP. L’assemblée s’est prononcée pour un gardiennage courtois mais très sévère à l’encontre des fraudeurs. Les concours sur le lac de Chalabre seront organisés comme l’an dernier, leur succès n’est plus à démontrer. Au final, beaucoup de monde à cette assemblée constitutive, avec une bonne ambiance porteuse d’avenir pour l’APP de tous les pêcheurs du Quercorb.

  • Plus qu'une semaine, en attendant l’ouverture

    Les pêcheurs se préparent activement. L'ouverture de la saison de pêche est programmée pour samedi prochain. A vos gaules !

    appma du quercorb,christian courdilLes pêcheurs vont pouvoir jouer du hameçon avec Dame Truite.

    Dans la perspective d’une ouverture annoncée pour le samedi 14 mars prochain, les membres de l’APPMA du Quercorb et leur président Christian Courdil, ont procédé à plusieurs opérations d’alevinage. La dernière en date se déroulait samedi 7 mars, au départ du pont de chemin de fer qui enjambe la rivière Hers. La rumeur des flots charriés par le principal cours d’eau  traversant la commune, aura motivé les truitelles du bassin de La Fageolle, invitées à goûter à la fraîcheur d’une eau courante et rafraîchie par la fonte des neiges.  

    appma du quercorb,christian courdil590 kg de truites pour l'ouverture     En résumé, une petite semaine de tranquillité et d’adaptation attend de superbes truites fario, avant que les fines gaules de la contrée chalabroise ne jettent sur elles leur dévolu. Alevinés en deux temps, l’Hers, le Chalabreil, le Riveillou, ainsi que le Blau et ses affluents (ruisseau des Mouillères, de Gauzières, de Lapeyrousse), auront reçu au total, 590 kg de truites, destinées à faire le bonheur de « pescofis » attendus nombreux dès le week-end prochain. La société de pêche du Quercorb souhaite une bonne ouverture à tous et à chacun, dans le respect de la réglementation et des propriétés privées.

    appma du quercorb,christian courdil

  • Pêcheurs d'hier, pêcheurs d'aujourd'hui

    Grâce aux bons soins d'Aimé Catrier, correspondant local du journal l'Indépendant à Chalabre, l'article ci-dessous avait été publié dans l'édition datée du samedi 7 décembre 1963.

    alevinage,appma du quercorb

     

    alevinage,appma du quercorb

    A quelques mois près, cette photo représentant les membres actifs de la société de pêche chalabroise, aurait pu illustrer l'article de presse publié ci-dessus. De gauche à droite : Roger Laffont, René Subreville, Antoine Melliès, René Berland, René Loupia, Henri Ferrier.

  • Les pêcheurs ont préparé l’ouverture

    AG Pêche.jpgJean-Pierre Sanchez, Hubert Carcy et Christian Courdil ont été reconduits à leur poste (photo archives, Janvier 2006).

    L’association de pêche du Quercorb était réunie dernièrement en assemblée générale dans les locaux de la mairie. Après les mots de bienvenue aux membres du bureau et aux adhérents venus relativement nombreux, le président Christian Courdil abordait le bilan moral. La vente des cartes, en forte diminution en 2010, s’est stabilisée en 2011. Les pêcheurs semblent avoir accepté, contraints et forcés, le fait de ne pouvoir acquérir leur carte que sur internet.

    La fin de saison a permis aux pêcheurs de constater que la population de truites était quasi inexistante. L’apport important de truitelles depuis une dizaine d’années n’est manifestement pas probant. Tout retour progressif à une gestion patrimoniale sur l’ensemble du secteur semble improbable. La rivière Blau est très tôt à son niveau d’étiage et ne permet pas la survie des salmonidés après le mois d’avril ou mai. Sur la rivière Hers, c’est la prise d’eau du lac de Montbel qui accentue de façon dramatique la baisse du niveau d’eau plusieurs mois par an. Les volumes sont trop bas pour avoir des eaux vives et correctement oxygénées. L’expérimentation d’un parcours « patrimonial » avec apport de reproducteurs n’a pu être conduite en 2011. Les lâchers effectués au mois de février, mars et mai ont donné satisfaction.

     Hubert  Carcy trésorier présentait un bilan financier sain. Les dotations financières de la fédération n’évolueront pas en 2012 et la plupart des mairies maintiennent leur soutien financier, à l’exception de deux d’entre elles. L’APP du Quercorb disposera bientôt d’un garde particulier, en cours d’assermentation.

    Le président Courdil revenait ensuite sur l’arrêté émis au mois d’août 2011 par la préfecture de l’Ariège, interdisant la consommation des poissons bio accumulateurs, pêchés dans les rivières Ariège, Hers ainsi que dans le plan d’eau de Montbel. Plus récemment, un arrêté de la préfecture de l’Aude interdisait la pêche en vue de la consommation et de la commercialisation dans le cours d’eau Hers Vif, sans différenciation d’espèces. Y a-t-il un risque à consommer les poissons déversés et peut-on avoir confiance dans l’eau  consommée ? Autant d’interrogations pour les pêcheurs qui sont aussi des citoyens. Faute d’éléments d’information complémentaires, les membres de l’APP du Quercorb ont décidé à l’unanimité de ne pas modifier leur mode de gestion.

    Un tronçon de l’Hers reste en expérimentation « patrimoniale ». Pour le reste, les adhérents n’étant pas des adeptes de la pêche « sans tuer », les alevinages continueront à être réalisés, ils auront lieu en février, mars et mai. Une nouvelle demande de déclassement du lac municipal a été faite, avec des arguments supplémentaires qui devraient être suffisamment convaincants. Le verre de l’amitié est venu conclure cette réunion constructive. 

  • Le peuplement en truites décline

    C'est un des constats faits par les pêcheurs lors de l'assemblée générale.

    2157007097.jpgLes disciples de Saint Pierre prêts pour de nouvelles expérimentations.

    Vendredi 14 janvier se tenait en mairie l’assemblée générale annuelle de l’association de pêche du Quercorb (AAPMA). Le président Christian Courdil souhaitait la bienvenue à des pêcheurs venus nombreux, faire le bilan de la saison écoulée.

    Moins de cartes vendues. Premier constat, l’année 2010 a vu une chute très importante du nombre de cartes vendues, 195 seulement, soit 97 de moins que la saison précédente. Cette baisse s’explique essentiellement par la mise en vente des cartes exclusivement sur Internet, procédé nouveau qui a perturbé beaucoup de pêcheurs, notamment les plus anciens.

    Un inventaire piscicole a été réalisé le 11 juin dernier sur l’ensemble des cours d’eau de l’AAPMA avec l’aide du technicien de la fédération. Le bilan de ces recensements est assez négatif, il laisse apparaître au vu de la taille des truites pêchées, qu’il n’existe aucune reproduction naturelle. Ces résultats renforcent les observations des pêcheurs qui déplorent le déclin de la population de truites. En outre, les lâchers de truites avant ouverture ne donnent pas totalement satisfaction, ces dernières disparaissant rapidement, sans explication rationnelle. Seul le Blau, en amont de Puivert, en raison certainement du nombre de caches et du couvert important sur les berges, permet des prises en rapport avec les lâchers effectués.

    Interrogations sur la gestion de l'eau. Le volume d’eau du Blau est tous les ans un peu plus faible, et le débit de l’Hers, diminué par la prise d’eau du lac de Montbel, fragilise un retour au patrimonial. Dans ce contexte, les adhérents s’interrogent sur la pertinence de la gestion conduite jusqu’à présent par l’AAPMA. Cette dernière a décidé d’expérimenter une gestion patrimoniale dans le Riveillou et une portion de l’Hers, elle va également améliorer la capacité d’accueil des cours d’eau par la réalisation de caches, après avis technique et soutien du chargé de mission de la fédération.

     Hubert Carcy présentait un bilan financier des plus sains. Les dotations financières de la fédération sont identiques à celles de 2010, mais la baisse du nombre de cartes vendues va diminuer les ressources de l’association. Conséquence pour 2012, le volume des empoissonnements devra être revu à la baisse.

    Christian Courdil revenait ensuite sur le « Site Natura 2000 », créé en 2006, et sur le schéma national de développement du loisir pêche. Il concluait son intervention en insistant sur la nécessité de trouver un compromis entre une pêche de loisir sur la base de poissons introduits, et une gestion patrimoniale pour permettre à une population de truites de se maintenir voire de se développer.

    Un album-photos Société de pêche a été mis en ligne.