Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

centre de secours jean cabanier

  • Loto des sapeurs-pompiers

    Incendie 13 sept. 2016 002.JPG

    Photo archives, 13 septembre 2016, Incendie aux abords de la Villa St André

    Aujourd'hui samedi 9 mars à 21 h, se tiendra le loto annuel des sapeurs-pompiers du Kercorb. Les amateurs de quines ont rendez-vous au théâtre Georges-Méliès de Chalabre et à la salle des fêtes de Ste Colombe-sur-l’Hers.

    Douze parties à quine et cinq cartons pleins sont au programme de cette soirée de soutien aux soldats du feu. Une partie sera réservée aux enfants après l’entracte et il sera possible de participer via ordinateur (s’adresser à un pompier). Les amateurs de quines seront également invités à participer à une super consolante explosive.

  • Les sapeurs-pompiers vous rendent visite

    centre de secours jean cabanierL'Amicale du centre de secours présente le calendrier 2017.

    La proximité des longues soirées d'hiver, coïncide avec l'imminence du passage dans nos foyers, des sapeurs-pompiers de la caserne Jean Cabanier, pour la traditionnelle présentation de leur nouveau calendrier. C'est aussi l'occasion pour les Chalabrois et les habitants du canton, de manifester leur soutien à ce dynamique corps de bénévoles qui tout au long de l’année multiplient les sorties sur le terrain. Les pensionnaires du centre dirigé par le lieutenant Jean-Marie Lafitte vont bientôt frapper à votre porte, ils adressent par avance leurs remerciements, pour l’accueil que chacun voudra bien leur réserver.

  • Une formation pour assurer les premiers secours

    psc1,centre de secours jean cabanierLes futures recrues, encadrées par Lucien Doumenc et Jean-Marie Lafitte.

    Le centre de secours du Kercorb et l’Union départementale des sapeurs-pompiers de l’Aude, proposaient le samedi 24 septembre, une formation PSC1 (prévention et secours civiques), à l’attention des personnes désireuses d’apprendre les gestes qui sauvent (Grande cause nationale 2016). Cette journée initiée par le lieutenant Jean-Marie Lafitte, chef de corps du centre Jean-Cabanier, a permis à sept jeunes candidats de se retrouver en situation, et d‘adopter les initiatives adaptées. Protéger et alerter, agir auprès d’une victime qui saigne ou qui ne respire plus, réaliser une défibrillation automatisée externe, tels sont les gestes assimilés par Hugo Carbonnel, Marwina Cazas, Kévin Lespinasse, Nicolas Mangel et Enzo Molini pour le centre du Kercorb, Lucas et Mathias Etienne-German, pour le centre de Belcaire.

    Une prise de contact très bénéfique, pour des jeunes gens qui ont par ailleurs manifesté le souhait d’intégrer le corps des sapeurs-pompiers. Félicitations et encouragements aux futures recrues, plus d’informations au 06 76 45 16 18.

  • Exercice de plongée dans le lac de Campcaïrole

    Un groupe de scaphandriers autonomes légers (SAL), issus de différents centres de secours audois, s'est entraîné dans le lac.

    centre de secours jean cabanierRetour en surface pour les « SAL » et le véhicule.

    Samedi 26 mars, les eaux du réservoir d’eau situé à la limite de l’Aude et de l’Ariège, accueillaient un groupe de scaphandriers autonomes légers, issus de différents centres de secours audois et emmenés par le colonel Henri Bénédittini.

    Après avoir fait le point dans les locaux de la caserne Jean Cabanier, le groupe a pris la route vers Ste Colombe-sur-l’Hers et le plan d’eau de Campcaïrole où l’exercice a pu commencer. Cet entraînement réalisé à l’échelle départementale, a mis en présence un groupe de onze éléments parmi lesquels Aurélien Pierron, pensionnaire du centre chalabrois, et détenteur du brevet de plongeur depuis 2010.

    centre de secours jean cabanier

    centre de secours jean cabanier

    centre de secours jean cabanier

    Prévenus par un témoin ayant réussi à s’extraire d’un véhicule accidentellement immergé vers sept mètres de profondeur, les sauveteurs parviendront dans un premier temps à localiser une victime, avant de mettre en oeuvre le processus de remontée du véhicule vers la surface. Il est utile de préciser que la voiture a été auparavant soigneusement dépolluée, grâce aux bons soins d’Aurélien Pierron, également expert en mécanique.

    centre de secours jean cabanier

    Equipés de combinaisons et de bouteilles, et sous la direction du conseiller technique du groupe nautique, les « SAL » sont intervenus en profondeur afin de mettre en place plusieurs parachutes autour du véhicule immobilisé sur le toit. Ce qui aura permis de le remettre dans le « sens de la marche », avant son retour à la surface et son treuillage hors de l’eau. Une opération pour laquelle les sapeurs-pompiers passent parfois le relais vers les services de gendarmerie ou de sociétés privées, mais qu’ils peuvent mener jusqu’à son terme, sur réquisition.

    centre de secours jean cabanier

    centre de secours jean cabanier

    centre de secours jean cabanier

    centre de secours jean cabanier

    Au terme d’un exercice exigeant sur le plan physique et sur le plan théorique, les membres de l’équipe ont adressé leurs remerciements à Thierry Couteau, propriétaire des lieux, pour avoir permis la tenue de cet exercice en immersion dans les meilleures conditions. Par son représentant chalabrois, le centre de secours Jean Cabanier, à la recherche de volontaires, lance un appel à bénévoles.

    centre de secours jean cabanier

  • Centre de secours : François et Michel ont tourné la page !

    centre de secours jean cabanier,centre de secours georges grammontFrançois Tur y Tur, Michel Baumert et Stéphane Ferrier, aux côtés de la relève.

    Après plus de trente années de dévouement et de services rendus à la collectivité, Michel Baumert et François Tur y Tur viennent de raccrocher la tenue de cuir, faisant ainsi valoir leurs droits à la retraite. L’occasion pour les sapeurs-pompiers des centres de secours Cabanier et Grammont, de se retrouver aux côtés de l’adjudant-chef Stéphane Ferrier, pour fêter l’événement.

     Incorporé en 1981 au centre de secours Georges-Grammont de Ste Colombe-sur-l’Hers, le caporal-chef  Michel Baumert fera ses premières interventions sous l’autorité de François Anglade, avant d’assurer durant dix-sept années, la fonction d’adjoint du chef de centre Michel Lara. Deux années plus tard, en 1983, le caporal-chef François Tur y Tur intègre l’effectif du centre de secours Jean Cabanier, sous l’autorité d’Alain Cayrol. Il signe alors un bail de vingt années, en qualité de mécanicien. Les deux néo-retraités oeuvreront de concert à partir de l’année 2011, lorsque les centres du Kercorb et du Plantaurel décideront de fusionner pour une meilleure efficacité.

    Le samedi 27 juin dernier, lors de son intervention, l’adjudant-chef Stéphane Ferrier a témoigné toute sa reconnaissance, au nom de l’ensemble des pensionnaires des deux centres. Reconnaissance et félicitations adressées à l’adresse de François et Michel, qui auront toujours réussi à concilier leurs obligations professionnelles avec les contraintes du volontariat. Le chef de corps concluait en élevant les deux retraités au grade de sergent, avant d’inviter l’assistance à partager un repas fraternel sous les platanes de la vallée de la gare.

  • C'était hier : Centre de secours : Claude Fernandez a tourné la page.

    L'article mis en ligne aujourd'hui, avait été publié dans le journal L'IOndépendant, édition du vendredi 4 février 1994.

    Claude Fernandez,centre de secours jean cabanierLes anciens ont posé en compagnie de la relève (Photos archives, Février 1994).

    Après vingt-quatre années de dévouement et de service rendus à la collectivité au sein de l'équipe du centre de secours Jean Cabanier, Claude Fernandez vient de raccrocher la tenue de cuir, faisant ainsi valoir ses droits à une retraite bien méritée. Les sapeurs-pompiers étaient rassemblés dimanche autour de l'adjudant-chef Alain Cayrol pour fêter l'événement au cours d'une sympathique réunion marquée par la présence de très nombreux anciens. Prenant tour à tour la parole, MM. Alain Cayrol, chef de corps, et Jacques Montagné, premier magistrat, ont témoigné leur reconnaisance et leur admiration à l'adresse de Claude Fernandez qui 24 années durant, a su parfaitement concilier ses obligations professionnelles avec les contraintes du volontariat.

    Claude Fernandez,centre de secours jean cabanierCe qui était un tour de force parfois, mais toujours rendu possible grâce au concours et à la compréhension de son épouse Raymonde, que les intervenants ont chaleureusement félicitée et remerciée. En sa qualité de nouveau retraité, Claude recevait de la part de ses collègues, un superbe trophé en bronze symbole de dévouement, et Raymonde, se voyait offrir un très joli bouquet de fleurs. L'embarras dans lequel semblait se trouver soudainement le chef de corps Alain Cayrol en intrigua plus d'un : et pour cause, le VTT qu'il était prévu d'offrir à Claude n'ayant toujours pas été livré, une promesse de cadeau sur l'honneur s'imposait. Amusé mais visiblement ému, Claude Fernandez a tenu à remercier l'assemblée et a convié la grande famille des soldats du feu à prendre avec lui le verre de l'amitié. En lui adressant à notre tour toutes nos félicitations, nous souhaitons à Claude une longue et paisible retraite.

  • Ouverture d’une école de jeunes sapeurs-pompiers

    Les jeunes de 12 à 13 ans qui sont intéressés peuvent faire une formation sur quatre ans, puis intégrer un centre d'intervention du secteur.

    centre de secours jean cabanierA l'occasion d'une manoeuvre au théâtre municipal, portant sur l'utilisation d'un ARI, appareil respiratoire isolant. De gauche à droite, Christian Clarac, Bernard Sariège, Hélène, Julien Saddier, Stéphane Montoro, Emmanuel Izart  (Photo Archives Octobre 1994).

    Une association née tout dernièrement de la volonté des sapeurs-pompiers de la Haute-Vallée de l'Aude, de faire appel aux vocations, propose aux jeunes gens intéressés, de suivre une formation leur permettant d'acquérir les bases de l’activité du sapeur-pompier. A l'image du corps des cadets du Chalabrais, créé dans les années 1985 par le regretté Christian Clarac, les centres de secours Jean Cabanier (Chalabre) et Georges Gramont (Ste Colombe-sur-l'Hers), sont prêts à accueillir des jeunes de 12 à 13 ans, afin de leur dispenser une formation sur quatre ans.

    Un brevet de pompier     Au programme, civisme, secourisme, lutte contre l’incendie, sport, avec au final l’obtention du brevet de jeune sapeur-pompier (16 ans), puis l’intégration dans un centre d’intervention du secteur. Ce recrutement s'adresse à des jeunes gens motivés et nés entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2001, prêts à s’engager sur du long terme, et résidant sur le bassin des centres de secours de la Haute-Vallée.

    Des tests de sélection seront organisés après retrait du dossier de candidature au centre de secours de Limoux. Toutes les modalités sont données à la prise de contact, il suffit d'appeler le centre de Limoux au 04 68 31 01 11.