Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cercle occitan del quercorb

  • C'était hier : « Le Sofia Trio », un sacré trio !

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 30 août 2002.

    le sofia trio,pierre brun,cercle occitan del quercorb,claude bonnafousSophie Jacques-de-Dixmude, Claude Bonnafous et Pierre Brun jouent avec les notes (photos archives, Août 2002).

    La fête occitane célébrée en août place Charles Amouroux à l’invitation « del Cercle Occitan del Quercorb » a offert un moment d’exception à tous les amoureux de la « lenga mairala ». Les Espérazanais du Gesspe avaient superbement lancé les festivités avec un florilège du riche patrimoine artistique chapelier (photo ci-dessous), avant que les solistes du Sofia Trio ne viennent sonner de leurs instruments. Sophie Jacques-de-Dixmude à la boudègue, Pierre Brun à la « camba de feda » et percussions, et Claude Bonnafous à l’accordéon, ont partagé avec leurs nombreux invités l’originalité sonore du pays occitan.

    le sofia trio,pierre brun,cercle occitan del quercorb,claude bonnafous

    Il n’en fallait pas davantage pour que les artistes du cru ne se mêlent à la fête, accompagnés par la Sofia, « una bodegaïre de primera » comme dit l’ami Robert, Peire, « un cantaïre que viu pas de cogas de sinsola », et Claude, aussi facile à la clarinette qu’à l’accordéon. Une dernière chanson, un dernier accord, sous de chauds applaudissements, et le Sofia Trio rangeait les instruments, l’heure était venue de se déplacer vers le théâtre afin d'y d’accueillir un certain Padena.

    le sofia trio,pierre brun,cercle occitan del quercorb,claude bonnafous

    le sofia trio,pierre brun,cercle occitan del quercorb,claude bonnafous

  • C’était hier : « Festa de la prima » : première bougie pour le Cercle occitan

    L’article mis en ligne, avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 4 mai 1997.

    cercle occitan del quercorbUne première année d’existence animée par « la Sofia et ses Occiputs » (Photos archives, avril 1997).

    Le dynamique Cercle occitan du Quercorb, qui n’a pas son pareil pour vous pousser le monde à la fête, avait décidé de lancer une invitation aux Chalabrois, histoire de célébrer comme il se doit sa première année d’existence. Pour l’occasion, le COQ n’avait rien trouvé de mieux que « d’escanar la galhina » qui ne voulait plus pondre. Théâtre d’une parodie de justice quelques jours auparavant, la place Charles Amouroux a rassemblé samedi en fin d’après-midi, « un fum de monde » résolument décidé à déguster la poule en sauce de Dame Anne. Un moment d’exception pour les fins gourmets qui ont pu goûter ensuite à la musique distillée sans retenue par « la Sofia et ses Occiputs », maîtres musiciens et chanteurs.

    Sophie Jacques de Dixmude à la boudègue, Pierre Brun à la clarinette, et Laurent Cavalier aux percussions (et à l’accordéon), trio d’artistes animés par une complicité flagrante et un humour épidémique, qui ont littéralement mis le feu dans les rangs de nos Occitans locaux.

    cercle occitan del quercorb

    Mis à contribution, les artistes du cru ont eux aussi donné de la voix, trop heureux de pouvoir mesurer leur organe avec celui d’interprètes confirmés, au cours d’une excellente soirée qui est venue couronner de belle façon, le premier anniversaire du « Cercle occitan del Quercorb ».    

  • C’était hier : Une surprise attendait Padena

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 3 mars 1997.

    padena,cercle occitan del quercorbUne Padena d’Or attendait Robert Marty, un hommage qu’il a grandement apprécié, et le public chalabrois a été encore une fois enchanté (Photo archives Février 1997).

     

    padena,cercle occitan del quercorb

    padena,cercle occitan del quercorbEncouragé par le beau succès enregistré le 21 décembre dernier lors de la représentation de « Occitania 39-45 », le Cercle Occitan del Quercòrb proposait vendredi 21 février une nouvelle affiche sur la scène du théâtre municipal de Chalabre. Le talentueux Padena était là avec ses histoires truffées de bon sens et d’humour. Josèp Navarro président du C.O.Q. était certainement dans la confidence puisqu’à l’heure de l’entracte, une belle surprise attendait l’humoriste de Puylaurens (Tarn).

    Après avoir salué à sa façon la doyenne de l’Humanité (pour mémoire, Jeanne Calment), Padena vit donc arriver sur les planches une groupie locale, aux magnifiques cheveux blonds lissés, venue lui souhaiter un heureux anniversaire et saluer en même temps ses vingt années de scène. Bouquet de fleurs, « Padena d’Or », rien n’avait été laissé au hasard, pour un hommage que Padena a grandement apprécié. Et qui lui fera dire : « Quora vau dire a la mía esposa qu'un gendarme m'a balhat de flors ! » (orthographe non garantie) (Quand je vais dire à ma femme qu'un gendarme m'a offert des fleurs !).  

    padena,cercle occitan del quercorb

    Une fois les enfants couchés, la soirée a pu se poursuivre avec un florilège « d’historias pebradas » qui a laissé le public sur le flanc et les larmes aux yeux. « Quand un poble es capable de se trufar d’el dins sa lenga, es un poble major ! » (orthographe non garantie). Sur ces bonnes paroles, Padena quittait la scène et concluait une nouvelle et belle soirée concoctée par le dynamique Cercle Occitan del Quercòrb. « La plus perdue des journées est celle où l’on n’a pas ri » disait l’autre. Vendredi à Chalabre, nombreux étaient ceux qui n’avaient pas perdu la soirée.

    padena,cercle occitan del quercorb

  • C’était hier : Le Cercle Occitan fait sa rentrée

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié à l’automne 1996, dans les pages de l’Indépendant. Ce petit retour dans le temps permettra d'avoir une pensée pour les personnes qui nous ont quittées depuis, et d’adresser de sincères condoléances aux proches de Josette Babou, née Danjou, décédée le jeudi 13 octobre dernier à l’âge de 91 ans.

    cercle occitan del quercorbLes cerclistes occitans au rendez-vous. De gauche à droite. Assis : Robert Roncalli, André Babou, Sophie Jacques de Dixmude, José Navarro. Debout : Frédéric Paillard, Jean Nogaret, Raymonde Chopineau, Christine Vanbatten, Nicole Nogaret, Annie Plauzolles, Josy Navarro, Jean-Claude Boulbet, Paul Lagarde, Jean Plauzolles, Paul Chopineau (photo archives, Septembre 1996).

    « Diluns passat, le Cèrcle Occitan del Quercorb reuniguèt sos aderents als Cèdres per metre en plaça las activitats de l’annada que ven, una annada que s’anonça animada dins le canton ».

    La quarantaine d’adhérents qui font vivre aujourd’hui le Cercle prouve que cette structure manquait dans la région, d’autant qu’au fur et à mesure qu’il se fait connaître par ses activités, la demande concernant la culture occitane s’amplifie, et que de nombreux habitants « del païs » viennent auprès du Cercle, retrouver, approfondir ou découvrir leur culture, leur langue, leurs racines. Pour cela le Cercle a mis en place un atelier de langue occitane qui fonctionne d’ores et déjà tous les mercredis à partir de 20 h 30 à la B.C.D. de l’école primaire.

    D’autre part, il a été envisagé de participer plus activement à la vie traditionnelle de nos villages en amenant « un pessic de lenga mairala dins las castanhadas, carnavals a autras manifestacions del nostre patrimoni », en répondant à la demande des sociétés qui ressentiraient le besoin de se recadrer dans cette culture.

    Enfin, le Cercle Occitan vous prépare quelques soirées que vous n’oublierez pas. « Nous envisageons en effet, de faire accueillir à Eissalabra l’exceptionnel spectacle du Théâtre de la Rampe « Occitania 39-45 » composé de deux pièces, « La crotz erbosa » et « Catinou et Jacouti ». Avant Carcassonne et Narbonne, Chalabre sera le seul village de l’Aude à recevoir ce spectacle. Las plaças seran raras, pensatz a estalviar un chic de moneda per le pas mancar a la mièg decembre ». Prévue aussi la venue de l’incontournable Padena.

    En collaboration avec l’association « Il était une fois Chalabre », quelques adhérents préparent une étude sur les noms de rues afin de proposer à la municipalité qui envisage de rénover la signalisation, une double graphie franco-occitane pour les rues les plus typiques au moins. Dans ce sens, des contacts ont été pris avec la commune de Rivel.

    D’autres sujets ont été abordés, d’autres projets envisagés, durant cette réunion. «  Par mai d’entresenhes, le Cèrcle Occitan del Quercorb vos convida a venir amb el faire viure nostra cultura : acamp mesadièr le segond dijous de cada mes. Comas de costuma, l’amassada s’acabèt amb a la man le veire de l’amistat, e dins l’aurelha, qualques istorias e remembres risoliers d’unis Babou, Roncalli o d’autras ».    

  • C’était hier : André Lagarde, occitaniste émérite et prophète en son pays

    Cet article avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 26 novembre 2005 (Photo archives Novembre 2005) .

    André Lagarde qui vient de fêter ses 80 ans était samedi 19 novembre l’invité privilégié du « Cercle Occitan del Quercorb » cher au président José Navarro, et de « l’Institut d’Estudis Occitans-Aude ».

    andré lagardeDeux entités complices désireuses de marquer l’anniversaire d’un grand ouvrier de la langue d’oc qui n’a jamais cessé sur le plan militant, professionnel (professeur, puis conseiller pédagogique) ou de l’écriture, de mener une action intense pour la connaissance et la promotion de la « lenga del païs » afin d’en assurer la transmission. Accueilli à quelques arpents de sa chère terre de Rivel, André Lagarde a fait l’objet de conversations et d’interventions qui avaient pour cadre le centre socio culturel des Cèdres.

    Tour à tour et avec un respect bien perceptible, ses nombreux amis ont pris la parole avec un plaisir répété, celui de « délier leur langue ». Jean Fourier pour parler des écrivains occitans du Quercorb, Alan Roch pour dire l’importance de l’œuvre de l’auteur, Eric Fraj pour insister sur les enjeux poétiques, René Soula pour évoquer le roman « Sinera », Philippe Carbone pour souligner le travail d’Andrieu Lagarda dans le domaine de la langue et des dictionnaires.

    Collecteur de mots     Un après-midi dédié à la « lenga mairala » et à André Lagarde, lequel a toujours su relier le pays de Montségur et le Quercorb à la grande aventure occitane en en faisant connaître les contes, légendes et auteurs : « Al païs de Montségur », « Anthologie du pays de Montségur », « Pays d’Ariège ». Infatigable collecteur de mots et expressions, pour les mettre au service de tous : « Vocabulari occitan », « La palenqueta » (dictionnaire oc-français et français-oc), « Le trésor des mots d’un village occitan » (dictionnaire du parler de Rivel).

    Traducteur des « Lettres de mon moulin » d’Alphonse Daudet et des contes de Paul Arène, André Lagarde a puisé là, une source d’écriture et d’inspiration : après les rééditions de ses recueils « Tres aucèls de l’ombra », « Tres castèls del diable » et « Tres palometas », ils sont la matière d’une nouvelle publication sobrement intitulée « Contes occitans », qui s’annonce être une véritable somme des richesses de la littérature orale et du talent et de la verve, des conteurs occitans.

    Après un vin d’honneur partagé à la mairie et « una brave taulejada » qui a fait honneur aux produits du terroir, un récital d’Eric Fraj a mis un terme poétique et musical à une journée qu’il faut imaginer fatale pour les cruciverbistes, car la langue d’Oc n’est pas une langue morte.     

  • Une soirée « milhàs » réussie à Rivel

    cercle occitan del quercorb,cecilia cuxacUn rendez-vous amical et gourmand, autour d’une recette d’antan.

    Le Cercle Occitan du Quercorb (COQ), rassemblait samedi dernier, une centaine de personnes à l’occasion de sa soirée « milhàs », du nom d’un plat occitan, plat de saison par excellence. L'initiative prise par l’équipe du COQ, coïncidait avec la réédition sous une nouvelle présentation, du livre de recettes locales « Cosina del Quercorb », de la Rivéloise Cecilia Cuxac (1905-1986).

    cercle occitan del quercorb,cecilia cuxac

    Sous l’ancienne halle de Rivel, la soirée aura été des plus chaleureuses, agrémentée par des lectures de recettes « en lenga nòstra », des chants interprétés par quelques amis Espérazanais du Gesppe, et la bodega de « la nòstra Sòfia ».

    Alors, trois « pairolats de milhàs plan remenats » furent étalés sur les nappes soigneusement farinées, pour le plus grand plaisir d'un public varié. Lequel a pu déguster cette spécialité, salée, accompagnée d'une sauce tomate, puis poêlée et sucrée, avec un grand choix de confitures maison. 

    cercle occitan del quercorb,cecilia cuxac

  • Du Blau au Chalabreil

    Les footballeurs jouent à quine.

    cercle occitan del quercorb,fc chalabre football,café-philo de la terre privilégiéeLe FC Chalabre en partenariat avec le comité des fêtes de Ste Colombe-sur-l’Hers, organise son loto annuel le dimanche 15 février à 15 h, au foyer rural de Ste Colombe sur l’Hers. 10 € la planche de 3 cartons, 15 € les 6. Douze quines et cinq cartons pleins seront à enlever, avec jambons, magrets, cuisses de canards.

    Soirée millas à Rivel.

    cercle occitan del quercorb,fc chalabre football,café-philo de la terre privilégiéeSamedi 21 février, le Cercle occitan del Quercorb (COQ) convie à une soirée autour du « milhàs ». Cette soirée permettra de célébrer la réédition du livre « Cosina del Quercorb », de Cécile Cuxac. Lecture de recettes, « vin de l’amistat », « milhàs » préparé et dégusté sur place, sous la halle, à partir de 18 h. Les inscriptions sont souhaitées, avant le mardi 17 février, au 04 68 69 27 87 ou 04 68 20 81 77 (Participation libre).

    Le coin des philosophes.

    cercle occitan del quercorb,fc chalabre football,café-philo de la terre privilégiéeLa prochaine séance du café-philo de la Terre Privilégiée aura lieu vendredi 27 février à l’hôtel de France, à partir de 17 h 30. L’homme et l’animal seront au coeur de la discussion.