Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

christian huillet dit kiki

  • Christian Huillet n'est plus

    christian huillet dit kikiEn septembre 2004, les amis de Kiki lui avaient préparé un bel anniversaire, riche en surprises (photo archives, Jean-Pierre Petiteville).

    Mercredi 24 avril était accompagné vers sa dernière demeure, Christian Huillet, décédé à l'âge de 68 ans, en son domicile de la rue du Barry-Saint. Né à Chalabre le 2 septembre 1944, « Kiki » Huillet était une figure du Kercorb, dont le parcours aura été intimement lié à celui de la boulangerie familiale de la rue du Capitaine Danjou. Une vie active entièrement dédiée à la confection d'un pain quotidien, élaboré dans le pétrin de «Chez Yoyo», institution chalabroise, ultime dépositaire de la formule du tougnol et du mille-feuilles.

    Supporter des rugbymen de l'USC XV, le regretté « Kiki » parvenait à se procurer quelques rares moments de liberté, qui lui offraient l'occasion de rejoindre ses amis du Club Cyclo du Chalabrais. Fidèle élément de la garde rapprochée de Roger Caux, trésorier du club, et avec l'aval de son président François Lopez, il sacrifiait à la sortie annuelle de septembre sur les pentes ariégeoises du Couserans. Danseur de valse émérite, « Kiki » n'hésitait pas à pousser la chansonnette, offrant régulièrement à ses nombreux amis, une interprétation exclusive de la Valse amoureuse.

    Victime d'ennuis de santé depuis 2009, Christian Huillet avait sensiblement modifié ses habitudes, et sa présence s'était faite plus rare sur les cours. La cérémonie civile célébrée mercredi sous les cèdres de Saint-Pierre, a permis à une assemblée recueillie de lui adresser un dernier adieu, avant son inhumation dans le caveau familial.

    En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Monique sa belle sœur, à Bruno et Anne ses neveux, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

    christian huillet dit kikiL'ami Kiki (à droite) au sommet du Port de Lers, en route vers Saint-Girons avec ses amis cyclos (photo archives, Octobre 1982).