Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fc chalabre football

  • Football : Match de gala à Jean-de-Mauléon

    fc chalabre footballL’évocation de la visite effectuée le 10 mai 1959 à Chalabre par les footballeurs toulousains du TFC, a remis quelques souvenirs en mémoire de ceux qui ont vécu l’événement au plus près. Ainsi, quelques mois avant la tenue de ce match de gala, le 29 janvier 1959 pour être précis, le président Léon Dumay avait affrété un bus auprès de Joseph Mot. Dans le but d’emmener les mordus de ballon rond du Chalabrais au Stadium de Toulouse, pour assister à la rencontre de championnat opposant le Toulouse-Football Club au Stade de Reims (match que les Rémois perdront sur le score de 1 à 3).

    Ce jour-là, les minimes étaient du voyage, et de plus, invités dans la salle à manger du Terminus, gare Matabiau, afin de rencontrer les joueurs de Reims. C’est là, il est permis de l’imaginer, que Léon Dumay, originaire du pays de Champagne avait saisi l’opportunité de tisser des liens avec les dirigeants du TFC, dans la perspective d’une rencontre amicale à Chalabre, et dans le cadre des fêtes de l’Ascension.

    fc chalabre footballSaison 1958-1959

    La formation Minimes de l'US Chalabre XI, le dimanche 10 mai 1959. De gauche à droite, debout : Henri Lopez, Jean Triat, Claude Alabert, Michel Alegre, Gérard Jean, Hubert Rodriguez. Accroupis : Robert Galaup, Pierre Garcia, Richard Besacier, Serge Fournié, José Garcia (Photo Collection Michel Alegre).

    La photo ci-dessus, a été prise au moment où les joueurs du TFC foulent la pelouse de Mauléon. Un instant assez magique pour détourner quelques regards de l’objectif du photographe. Dans la foulée, nos Minimes avaient officié en qualité de « ramasseurs de balle », leurs homologues du TFC n’ayant pas été en mesure de se déplacer en Kercorb.

    La rencontre opposant les seniors tiendra toutes ses promesses, avec la participation de joueurs professionnels, Verdier, gardien de but remplaçant, Dorsini et Simon. Ce dernier évoluant sous les couleurs chalabroises, et en concorde parfaite avec André Déramond, gardien titulaire de l’US Chalabre XI. Au terme de la rencontre, les joueurs du Toulouse Football Club s’étaient rendus rue des Boulangers, accueillis par Jeanne et Roger Courrent, gérants des Bains-Douches, club-house originel (Merci à Michel Alegre, pour ses souvenirs).

  • Football : Quand le FCC accueillait le TFC

    fc chalabre football

    fc chalabre footballCe courrier daté du 29 avril 1959, avait été adressé à M. Léon Dumay (photo ci-dessous), alors président de l’US Chalabre XI. Il confirmait la venue des footballeurs du Toulouse Football Club, certainement invités à se produire au stade Jean de Mauléon à Chalabre, dans le cadre des grandes fêtes de l’Ascension (du 7 au 10 mai 1959).

    En ce dimanche 10 mai et après la célébration de la bataille de Camerone, les footballeurs seniors et minimes du Chalabrais s’étaient mesurés aux représentants de la Cité des Violettes, en rouge et blanc. Le mauve ne colorait pas encore les vestiaires toulousains.

    fc chalabre football

    USC XI Saison 1952-1953

    De gauche à droite. Debout : Manuel Rodriguez, Abel Cléchet, Joseph Cartaña, Barthélémy Costa, Henri Cazas, Elie Angéli, Pagès le gardien, Jules Emfedaque, Léon Dumay (président), Paul Erhenstein. Accroupis : Pierre Razimbaud, Jacques Montespan, Louis Mondy, Roger Dumay, Hyppolite Sarraseca.

  • C’était hier : Football : Les débutants du FCC ont reçu leurs étrennes

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 21 janvier 2006.

    fc chalabre footballLe Père Noël a joué les prolongations avec les débutants du Kercorb (Photo Archives, 14 janvier 2006)

    De gauche à droite, 1er rang : Quentin Gérard, Hugo Carbonnel, Oliver Brown, Sébastien Mamet, Julien Ferrier, Benjamin Estrabaud.

    2e rang : Thibault Laffont, Loïc Rosich, Clément Grassaud, Ben Evenden, Sullivan Peabody, Alban Borie.

    3e rang : Fabrice Canal, Philippe Gérard, Gérald Mourareau, Jennifer Rosich.

    Après un plateau d’initiation réservé aux footballeurs de la Haute-Vallée, les protégés de Philippe Gérard et Fabrice Canal étaient invités à libérer le stade Lolo-Mazon pour rallier le club-house voisin. Où ils ont eu le plaisir de recevoir des dotations de la part de deux généreux partenaires, désireux de voir les graines de champion du canton poursuivre l’apprentissage du ballon rond dans les meilleures conditions.

    Jennifer pour la Banque populaire et l’ami Gégé de la boucherie l’Entrecôte, ont ainsi remis un lot assorti de tee-shirts et casquettes du plus bel effet, avant une distribution de royales galettes. Gourmandises partagées avec modération, dans la perspective d’un retour aux choses sérieuses prévu cet après-midi à Belvèze-du-Razès. Dans le même temps, les Benjamins de Jacques Cunillera accueilleront leurs homologues de Belvèze au stade Lolo-Mazon à 15 h, tandis que les Moins de 18 ans, se rendront à Fanjeaux où ils seront opposés aux locaux, coup d’envoi donné à 16 h 30 par Samir Ait-Ouaret.

    Dimanche 22 janvier à 15 h, au stade Lolo-Mazon, les réservistes du FCC recevront l’équipe première de l’Etoile Sportive Malvoise. Une rencontre que les protégés de Didier Roget et Paul Lagarde doivent impérativement enlever, au risque de décrocher définitivement en queue de peloton. Une nouvelle déconvenue à domicile signerait le billet d’un retour en 3e division.

    Le FCC I se rendra à Gruissan, une formation qui joue les premiers rôles depuis la première journée de championnat de Promotion Honneur. Avec cette rencontre programmée au bord de la grande bleue, les troupes de Stéphane Morin boucleront la phase aller de la compétition. Un long déplacement que Fabrice Canal voudra mettre à profit pour ramener une victoire à un petit Ilan, né le 19 janvier et à Christelle, sa maman.

  • Football : Quelles solutions pour le championnat 2020-2021 ?

    fc chalabre football

    Les supporters ne sont pas près de franchir à nouveau la passerelle du stade Jean de Mauléon

    Photo Maurice Mazon

    Face au contexte sanitaire et aux difficultés engendrées sur le plan sportif, la Fédération Française de Football vient de publier toutes les modalités pour la fin des championnats engagés à l’automne dernier. Ainsi il reviendra à chaque Ligue et à chaque District (en concertation avec sa Ligue) de faire un état des lieux de la situation actuelle dans ses différents championnats, notamment du nombre de matches restant à jouer.

    Les seules certitudes pour l’heure sont les suivantes. Chaque instance devra tout mettre en œuvre pour tenter d’arriver à terminer au moins la phase aller dans l’ensemble de ses championnats. Les coupes régionales et départementales sont annulées, afin de récupérer des dates pour les matchs de championnats. Ces derniers reprendront à partir de la journée qui devait être jouée au moment de l’arrêt, et non à la journée correspondant à la date de la reprise. En cas de terrain impraticable, le club recevant devra par tout moyen trouver un terrain de repli et à défaut la rencontre sera inversée, en aucun cas reportée. Aucune rencontre de championnat de la saison 2020-2021 ne pourra être disputée après le 30 juin 2021. Le nombre d’accessions et de relégations sera tel que prévu en début de saison.

    Dans le respect des principes ainsi exposés, les solutions retenues par les Ligues et les Districts pour la reprise des championnats, sont les suivantes :

    Solution A : mener le championnat à son terme ou le plus loin possible. Deux hypothèses pourront alors se présenter lorsque cette solution aura été mise en œuvre :

    – Le championnat est arrivé à son terme au plus tard le 30 juin 2021, les montées et descentes se font sur la base d’un classement complet, comme lors d’une saison normale.

    – Le championnat n’est pas arrivé à son terme, les montées et descentes se font sur la base du classement au jour de l’arrêt définitif du championnat (avec application de la règle du quotient arrondi à la deuxième décimale).

    Solution B : arrêter à la fin de la phase aller puis organiser un mini championnat, visant à réduire le nombre de matchs à disputer. Toutes les équipes du groupe y participent, et conservent les points acquis lors de la phase aller. Un mini championnat « poule d’accession » mettra aux prises les équipes de la première partie du classement (phase aller), pour générer un classement cumulant phase aller et mini championnat, sur la base duquel se feront les accessions en division supérieure. De la même façon, un mini championnat « poule de maintien » concernera les équipes de la seconde partie du classement (phase aller), pour un classement déterminant les relégations en division inférieure.

    Si la seconde phase ne pouvait pas aller à son terme, montées et descentes se feront sur la base du classement existant au jour de l’arrêt du mini championnat avec application de la règle du quotient.

  • C’était hier : Un jubilé surprise pour le footballeur Jean-Philippe Discala

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 2 janvier 2006.

    fc chalabre football,jean-philippe discalaFrancis Maigron a remis un trophée à « Jeannot » Discala (photos archives, Décembre 2005).

    Le secret avait été bien gardé, comme savent le garder les enfants, comme avaient su le garder les grands enfants confinés il y a peu dans les vestiaires du stade Lolo-Mazon. En l’occurrence, une sympathique coalition de joueurs qui ont fait ou qui font les beaux jours du club de football chalabrois, invités à rechausser les crampons en l’honneur et à l’insu de Jean-Philippe Discala, figure emblématique du ballon rond audois, nouvellement incorporée dans le respectable club des « quinquas ».

    Instigateur de cette belle surprise, le proche entourage de l’ami Jeannot aura vécu un automne au rythme de la confidence et de la cachotterie, dans la hantise permanente de la gaffe à ne pas commettre. Contrat rempli samedi, à l’heure où Jean-Philippe voyait sortir un à un les nombreux partenaires de jeu avec lesquels plus de vingt années durant, il a défendu les couleurs du « Feuceuceu » cher au président Roger Dumay. Les joueurs du Kercorb étaient venus, ils étaient tous là, accompagnés des footballeurs vétérans du Limouxin encadrés par le trio Alcaïdé, Joulia, Lopez.

    fc chalabre football,jean-philippe discala

    Premier moment d’émotion passé, un match amical s’engageait sous les projecteurs du stade intercommunal, qui opposait l’équipe championne de promotion honneur un certain 10 mai 1981, au FC Chalabre des années 2000. Un match sans concession, dont les prolongations étaient jouées à guichets fermés dans le cadre du théâtre municipal où Jean-Philippe se voyait gratifié d’une nouvelle démonstration d’amitié. Par l’intermédiaire de Didier Cambon, fidèle complice des années DHR et porte-parole des joueurs, et de Francis Maigron, président du District de l’Aude de football. Rarement pris en défaut ballon au pied mais encore groggy malgré la douche froide, Jean-Philippe Discala adressait de vifs remerciements à toutes et à tous, invités à engager sans plus attendre le troisième temps d’une rencontre renversante. Il ne restait plus qu’à signer la feuille de match, une responsabilité dont Chantal, Fanfan et Nini allaient s’acquitter avec brio.

    fc chalabre football,jean-philippe discala

  • C’était hier : Un nouvel entraîneur pour 1996

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 30 décembre 1995.

    fc chalabre football,josé planasJosé Planas promu chez les seniors, garde le contact avec les Poussins du FCC (Photo archives, Octobre 1995).

    Les footballeurs du président Francis Canal débuteront la nouvelle année qui arrive sous la houlette d’un nouveau coach désigné peu avant la trêve de Noël. Sans vouloir mettre en cause les qualités indéniables de Santiago Albino, sollicité en début de saison, chacun avait pu se rendre à l’évidence et constater que le courant ne passait plus entre les éléments du team fanion et leur entraîneur. Le feu couvait sous la cendre depuis de nombreuses semaines, et l’annonce du changement n’a pas réellement provoqué de surprise. Confrontés à un problème de succession, les dirigeants du F.C.C. ont porté leur choix sur la personne de José Planas, élément formé au club et grand artisan du palmarès acquis par le FC Chalabre au cours de ces vingt-cinq dernières saisons. Plaque tournante de l’équipe fanion, « Jojo » fait déjà partie de la formation qui remporte en 1968 le titre de champion de deuxième division, et lorsque le club cher au président Roger Dumay enlève le titre de champion de promotion honneur en 1981, « Jojo » est encore et toujours titulaire à part entière. Ses participations aux phases finales des coupes audoises, notamment la victoire en 1979 en finale de la coupe Georges-Favre (face à Villepinte), et ses nombreuses sélections au sein de l’équipe de l’Aude de football, font état des multiples qualités que le nouvel entraîneur du F.C.C. va continuer à mettre au service du club du Kercorb.

    L’équipe du FCC III bénéficie aujourd’hui de son sens du jeu, de son tonus, et les Poussins de l’école de football auxquels il prodigue ses conseils éclairés ne sont pas en reste. S’il est souvent démontré qu’un palmarès éloquent n’est pas toujours un gage de succès pour un entraîneur, qu’il nous soit tout de même permis de souhaiter à José Planas une pleine réussite dans le nouveau challenge qui se présente à lui.

    fc chalabre football,josé planas

    1969 Finale Coupe George-Favre remportée à Axat face à l'US Montolieu

    De gauche à droite, debout : José Planas, Claude Alabert, Michel Alegre, Jean Lorca, Jésus Chacon, Paul Tourtrol (cap.), Jean-Michel Nello. Accroupis : Alain Schiavo, Guy Dumay, Eric Martin, José Garcia, Henri Le Roy.

  • Le FCC reprend ses marques

    fc chalabre football

    Vendredi 18 décembre, Marie-Eve Dumons présidera un bureau en visioconférence

    Samedi 19 décembre, les footballeurs chalabrois devraient reprendre le chemin de l’entraînement sur le stade annexe, sans possibilité d’utiliser vestiaires et club-house. Afin de respecter également le couvre-feu instauré de 20 heures à 6 heures, la séance de reprise, après un arrêt de la compétition intervenu le dimanche 25 octobre, se déroulera de 16 heures à 18 heures.

    Cette décision intervient à la suite du communiqué de presse publié par le Ministère de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports  : « En application des décisions sanitaires prises pour le sport en date du 15 décembre, et pour sa pratique au sein d’équipements sportifs de plein air, la pratique auto-organisée comme encadrée par un club, une association ou un éducateur sportif professionnel, reste possible dans le respect du couvre-feu et des protocoles sanitaires (distanciation physique obligatoire). Dans les ERP de plein air (équipement recevant du public), si l’activité est encadrée, le seuil des 6 personnes ne s’applique pas. Dans les ERP couverts, la pratique sportive des majeurs reste prohibée ».