Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

josé sanchez

  • C’était hier : Betty a quitté le zinc du café de la Paix

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 9 janvier 2000.

    café de la paix,betty sibra,josé sanchezC’était le 1er juillet 1996, et Betty succédait à José. De gauche à droite : Betty Sibra, Marc Boulbès, Véronique Sibra, José Sanchez, Sébastien Pierron (photo archives 1er juillet 1996).

    Dimanche, quelques heures avant que 1999 ne tire sa révérence, le cours Colbert connaissait l’affluence des grands jours. Musiques et chants venaient bien du café de la Paix où Betty avait convié tous ses amis pour une soirée exceptionnelle en guise d’au-revoir. En effet, après plus de quatre années passées derrière le zinc du vieil établissement chalabrois, Betty Sibra a pris la décision de passer définitivement la main au seuil de l’an 2000.

    De nombreux invités s’étaient fait un plaisir de répondre présents, et l’on remarquait notamment la présence des sociétaires du Cyclo-club et du Pétanque club chalabrois, ainsi que les footballeurs du FCC, une nouvelle fois réunis en leur siège Café de la Paix. Egalement à la fête, une belle équipe d’inconditionnels parmi lesquels les solistes virtuoses de l’OPVC, venus saluer en musique leur sympathique hôtesse. A l’orée d’un nouvel an, une page s’est à nouveau tournée au cœur de ce lieu particulièrement convivial de la cité du Kercorb. Betty a pris dimanche les dernières commandes, l’occasion de lui adresser tous nos meilleurs vœux de réussite dans les nouvelles activités qui seront les siennes.

  • Fêtes du Cazal : Un XIIIe « Bouclier Raymond-Fort » très convoité

    Sport loisir : Les Montpelliérains ont déclaré forfait. Info ou intox ?

    badalucs,cissou boys,claude spanghero,josé sanchezDans le secret, Claude Spanghero et José Sanchez ont sans doute passé contrat.

    A quatre semaines du rendez-vous sportif inscrit depuis 2005 dans le cadre des fêtes du plus prisé des hameaux du Kercorb, la pression est montée d’un cran. En dépit du paravent dressé sur le cours Sully, théâtre de grands travaux d’été, nul n’est dupe des manœuvres ourdies en coulisses, afin de s’assurer de la conquête du « Bouclier Raymond Fort ».

    Enlevé en juillet 2016 par les Cissou Boys de Montpellier, les Badalucs avaient réussi à ramener le planchot en terres cazaliennes, à la faveur d’une remise en jeu disputée le 6 mai dernier dans l’enceinte de l’Altrad Stadium. Hélas, la belle attendue le 22 juillet prochain n’aura pas lieu, et pour cause, le bureau dirigeant des vieilles tiges du Kercorb vient de recevoir la notification du forfait des vétérans montpelliérains. Faut-il voir derrière ce renoncement de dernière minute, la patte de José Sanchez, président des Badalucs ? Aperçu à Valras-Plage en grande discussion aux côtés de Claude Spanghero et de ses partenaires du Grand Chelem 1977. Simple discussion amicale, ou véritable négociation de contrats ? Une seule certitude, la distance qui sépare la station balnéaire de la Place du Peyrou n’aura pas suffi à contenir la rumeur. Affaire à suivre.

  • Une dotation pour la maison de la presse

    Dotation CG José.jpgJean-Jacques Aulombard et José Sanchez devant le logo du conseil général.

    Communiqué du conseil général : « Jean-Jacques Aulombard, conseiller général du canton de Chalabre a le plaisir  d’informer José Sanchez, patron de l’unique bureau de presse et tabac du canton, de l’attribution par le conseil général de l’Aude, d’une subvention de 5000 € pour son installation. Au nom du conseil général, Jean-Jacques Aulombard souhaite à ce sympathique et dynamique commerçant une belle réussite. L’implantation de ce bureau de presse et tabac est primordiale pour la population, qui apprécie la disponibilité et la gentillesse de José Sanchez ».  

  • La maison de la presse quitte les cours

    B&B Boffy - J.Sanchez Déc. 2011 .jpgAux côtés de José Sanchez, Bernadette et Bernard Boffy ont fait valoir leurs droits à la retraite.

    Les nombreux lecteurs présents au rendez-vous quotidien avec la presse locale, auront eu le privilège d’assister en ce samedi 31 décembre 2011, à un bouleversement dans leurs habitudes. Le débit de tabac et maison de la presse, sis sur le cours Henri d’Aguesseau, a baissé son rideau à la nuit tombée, mettant ainsi un terme à une activité dont les Chalabrois bénéficiaient depuis bientôt quatre-vingts ans. Derniers dépositaires en date, installés depuis l’automne 1999, Bernadette et Bernard Boffy atteints par l’âge de la retraite, ont en effet décidé de passer la main. Cette décision bien légitime va entraîner une sensible modification dans les habitudes de chacun, puisque si passation de témoin il y a eu, elle s’est effectuée au n° 2 de la rue du Capitaine Danjou, dans le magasin aux destinées duquel veille l’ami José Sanchez.

    Avec une nouvelle année qui prend fin, une page va se tourner dans un quartier du Bassin qui ne sera plus le même. L’occasion d’avoir une pensée émue à la mémoire de Mlle Raymonde Castres, disparue le 10 décembre dernier, et qui fut l’âme d’une boutique dont les portes vont définitivement se refermer, sur tout un monde de souvenirs.

    En souhaitant une heureuse et paisible retraite à Bernadette et Bernard Boffy, qui ont choisi de rester en Kercorb, il faut espérer la meilleure des réussites pour José Sanchez, que l’on peut joindre au 04 68 69 24 16, pour toute information complémentaire.  

  • Cambriolage chez José

    cambriolage,josé sanchez,bureau de tabacLe ou les monte-en-l'air ont contourné le rideau de fer en passant par la rue du Barry-Saint

    Ce devait être une nuit de repos pour José Sanchez, "débit de tabac, pain et journaux"  installé depuis l'automne dernier rue du Capitaine Danjou, mais la grasse matinée qu'il devait s'accorder en ce lundi 4 avril aura été gâchée par une visite nocturne et imprévue. Entrées par effraction, une ou plusieurs personnes se sont introduites dans le magasin, attirées, mais rien n'est moins sûr, par une impérieuse envie de tougnol. En fait, et après avoir fait main basse sur du numéraire et plusieurs cartouches de cigarettes, le ou les visiteurs nocturnes ont grimpé les marches menant à l'étage, où ils escomptaient poursuivre leurs investigations. Visiblement mal informés, ils ont poussé la porte de la chambre où José Sanchez dormait. Ce dernier réveillé par le bruit n'aura le temps que d'apercevoir un faisceau lumineux dévalant les escaliers quatre à quatre. La noirceur de la nuit chalabroise fera le reste, et le ou les aigrefins réussiront à déguerpir sans laisser de traces ou presque. Au petit matin les unités de gendarmerie étaient sur place afin d'effectuer les vérifications d'usage.

    cambriolage,josé sanchez,bureau de tabacUn début de semaine mouvementé donc pour José Sanchez qui réalisait rétrospectivement combien cette rencontre manquée aurait pu avoir des conséquences autrement plus sérieuses. Coïncidence ou simple prolongement de ce fait divers, la journée d'hier mardi aura été des plus animées, avec de nombreux véhicules aux couleurs de la maréchaussée sillonnant les cours chalabrois, l'ensemble étant appuyé par un hélicoptère de la gendarmerie.   

    Pour plus de détails, consulter les articles d'Axel Puig et Caroline Valenti, dans les éditions de l'Indépendant du mardi 5 et jeudi 7 avril.    

  • Du Blau au Chalabreil

    Pétanqueurs en assemblée générale.

    Pétanque Blog.jpgLe président Michel Guirao informe les licenciés et sympathisants du Pétanque Club Chalabrois que l'assemblée générale annuelle aura lieu le dimanche 10 octobre à 11h, place Charles Amouroux. A l'ordre du jour, bilan moral et financier, questions diverses, renouvellement du bureau et préparation de la saison 2010-2011. Après la réunion et avant un concours à la mêlée, disputé sur le boulodrome, un repas sera partagé dans la salle couverte des anciens abattoirs. Les inscriptions courent jusqu'au 5 octobre (18h), auprès de MM. Michel Guirao, Alfred Hernandez et Nicolas Serrano. 

    Du nouveau dans le commerce de proximité.

    Magna.JPGLes habitués de la Boutique du Cours Docteur Joseph Raynaud ou de la boulangerie de la rue du Capitaine Danjou auront déjà constaté quelques menues transformations dans le quotidien de José Sanchez et Frédéric Benoist, commerçants que seuls deux passages piétons séparent. Dans un futur très proche en effet, les deux magasins ne feront plus qu'un, à la faveur d'un transfert du débit de tabacs et journaux, en direction des fourneaux sur lesquels plane le souvenir de Joseph et Jeanne. L'imminence du mois d'octobre devrait permettre de finaliser un projet sur lequel il sera alors l'heure de revenir.    

    Les cyclos dans la dernière ligne droite.

    IMG_3247.JPGLe peloton du président Jean Quério s'apprête à mettre un terme à une nouvelle saison, qu'il bouclera dans l'arrière-pays audois, afin de rester fidèle à une tradition établie depuis belle lurette. Deux jours dans les Corbières (23 et 24 octobre), sont ainsi proposés aux membres du CCC qui peuvent se faire inscrire jusqu'aux alentours du 15 octobre, auprès de Jean Quério, Monique Rault (trésorière) ou Christian Courdil, secrétaire du club et tout dernièrement mandaté afin d'aller reconnaître le col du Linas (photo). L'assemblée générale a été fixée au samedi 6 novembre à 18h en mairie, suivie du repas de clôture au pied de la cheminée de l'hôtel de France.

  • Du nouveau dans le commerce de proximité

    479155304.jpgLes habitués de la Boutique du cours Docteur Joseph Raynaud ou de la boulangerie de la rue du Capitaine Danjou auront déjà constaté quelques menues transformations dans le quotidien de José Sanchez et Frédéric Benoist, commerçants que seuls deux passages piétons séparent. Dans un futur très proche en effet, les deux magasins ne feront plus qu'un, à la faveur d'un transfert du débit de tabacs et journaux, en direction des fourneaux sur lesquels plane le souvenir de Joseph et Jeanne. L'imminence du mois d'octobre devrait permettre de finaliser un projet sur lequel il sera alors l'heure de revenir.