Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roger rosich

  • Les candidats du PS à la rencontre des électeurs

    Réunion Publique PS 14 mars 2011.jpgLes intervenants ont alterné entre bilan et challenges à venir.

    Lundi 14 mars au théâtre municipal, Roger Rosich et Marie-France Ferrié, candidats du parti socialiste sur le canton de Chalabre, proposaient une réunion publique dans la perspective du scrutin cantonal programmé les 20 et 27 mars prochains. A leurs côtés, Hubert Carcy, secrétaire de la section du canton, et André Viola, vice-président du conseil général.

    élections cantonales,roger rosich,marie-france ferrié,andré viola,hubert carcyUne assistance fournie recevait les mots de bienvenue adressés par Hubert Carcy, avant que les candidats ne soient invités à prendre la parole. Marie-France Ferrié, nouvelle venue dans l’agora politique se présentait, avant d’évoquer la menace qui pèse sur l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Une prestation dont le conseil général à la charge, indéniable avancée sociale significative pour les aînés, mais sur laquelle pèse la menace d’une réforme gouvernementale susceptible de compromettre le financement.

     Roger Rosich conseiller général sortant prenait à son tour la parole et retraçait le bilan des actions et des réalisations entreprises tout au long d’un mandat au service du canton et de ses habitants. Plusieurs volets seront ainsi évoqués et développés, chiffres à l’appui, dont le détail figure sur des documents que les citoyens du canton du Chalabrais devraient avoir trouvé dans leur boîte aux lettres. 

     

    élections cantonales,roger rosich,marie-france ferrié,andré viola,hubert carcyAndré Viola saluait l’engagement des deux candidats, puis revenait sur le travail accompli en parfaite synergie au sein de l’assemblée départementale. Afin d’assurer un développement durable à l’Aude et aux Audois, en établissant un équilibre entre les citoyens et les territoires. Hubert Carcy apportait une conclusion à cette réunion publique, en invitant le plus grand nombre à exercer son droit citoyen. 

  • Visites sur le réseau routier du canton

    hervé baro,roger rosich,christian rougéChristian Rougé, Roger Rosich et Hervé Baro, au pied de la  nouvelle trémie.

    Dans le cadre des visites effectuées sur les territoires, Hervé Baro, vice-président du conseil général chargé des infrastructures routières, rencontrait tout récemment Roger Rosich, conseiller général du canton. Ce contact a permis de faire le point sur les réalisations effectuées depuis trois ans, signalisation verticale et horizontale, opérations de sécurité, pose de glissières, réparations d'ouvrages et goudronnages sur plusieurs routes départementales du territoire, pour un montant de travaux de 1.028.000 €.

    En 2011, seront réalisés outre des travaux de mise en conformité ou de renforcement de signalisation, de glissières et de réparations d'ouvrages d'art, les revêtements de la route des Crêtes, qui relie la route du col du Bac à la route du col de Festes (entre la RD 121 et la RD 620). Egalement en projet, le revêtement partiel des RD 85 et 120, le tout pour un montant de 120.000 €, ainsi que des travaux préparatoires à la réfection 2012 des chaussées, d'un coût de 75.000 €.  

    Enfin le centre routier de Chalabre vient d'être doté d'une trémie pour le sel servant au déneigement (coût de 50.000 €), afin de supprimer le dépôt existant et permettre une meilleure réactivité des équipes. Cette installation se dresse depuis quelques jours sur le lieu-dit « Cabane de Freu », entre Ste Colombe sur l’Hers et le Moulin de l’Evêque.

  • Le nouveau centre de secours va enfin sortir du domaine de la fiction

    C’était à l’occasion de la fête de Sainte-Barbe célébrée en décembre 2006, les sapeurs-pompiers volontaires du Chalabrais accueillaient l’information avec bonheur, le projet de construction de leur nouvelle caserne était bouclé.

    Au terme de travaux d’aménagements effectués dans un premier temps par les services du SDIS sur la partie existante de l’actuel centre (création de vestiaires, bureaux, réfection de l’isolation, installation de portails) pour un total de 91 000 €, la perspective d’une deuxième tranche de travaux dépendait de l’engagement pris par les élus chalabrois, de diriger leurs services techniques, sis dans l’enceinte de la future caserne, vers un autre bâtiment.

    caserne jean cabanier,sdis,jacques hortala,roger rosich,christian guilhamat

    Mais en 2009, la commune de Chalabre revient sur ses engagements, en raison du coût de la réalisation d’un nouveau bâtiment et en informe le SDIS. Après négociation, un accord intervient prévoyant ne céder au SDIS qu’une partie des locaux abritant les services techniques. Par ailleurs la commune de Chalabre s’engage à réaliser les travaux de construction d’un nouveau bâtiment avant la fin de l’année 2009. Ce qui permettrait le démarrage de la deuxième phase des travaux de la caserne pour le début 2010. En juin 2010, la commune de Chalabre informe le SDIS du retard de la construction devant abriter les services techniques. Ces travaux sont programmés pour la première quinzaine de janvier 2011, et diffèrent une fois encore le démarrage d’une deuxième phase, programmée cette fois pour le deuxième semestre 2011. Entre temps, le coût des travaux de cette deuxième phase, listés et budgétisés dès 2007 par le SDIS, initialement prévu à 120 000 €, a été porté à 159 000 €. Pour le président Jacques Hortala et les services du SDIS, le projet de réaménagement est financé et engagé, les travaux peuvent donc débuter dès que les services de la mairie de Chalabre auront libéré les locaux.   

    Quatre années se seront ainsi écoulées, pendant lesquelles les sapeurs-pompiers de l’adjudant-chef Stéphane Ferrier auront multiplié les interventions, sans apercevoir la moindre lueur annonçant la sortie du tunnel. Voilà pourquoi depuis deux ans maintenant, la caserne Jean Cabanier célèbre sa sainte patronne en l’absence des représentants du SDIS, du conseiller général et des élus des communes du canton, tous faisant l’objet d’un courroux certes bien fondé mais qui n’a pas pris en compte le degré de responsabilité de chacun. 

    caserne jean cabanier,sdis,jacques hortala,roger rosich,christian guilhamat 

    Afin de sortir enfin de cette impasse, une réunion se tenait dernièrement dans les locaux de la caserne Jean Cabanier, à la demande de Roger Rosich, conseiller général du canton. En présence de Jacques Hortala président du SDIS de l’Aude, Pierre Gabas directeur de cabinet du conseil général, Roger Rosich conseiller général, Christian Guilhamat maire de Chalabre, Gaston Bauzou maire de Puivert, Jacques Laffont maire de Montjardin, le lieutenant-colonel Alain Destainville chef de groupement « prévention prévision bâtimentaire », l’adjudant-chef Stéphane Ferrier chef de corps et Jérôme Duba chef de service gestion des bâtiments, les pensionnaires du centre de secours chalabrois auront vu renaître l’espoir d’être enfin dans leurs murs, au plus tard en début d’année 2012. Avec l’annonce faite par Christian Guilhamat selon laquelle les clefs du nouveau bâtiment communal lui seront remises le 4 avril prochain, l’espoir est bien réel de voir bientôt donné le coup d’envoi d’une deuxième tranche de travaux qui n’aura alors plus lieu d’être comparée à la belle Arlésienne d’Alphonse Daudet.   

  • André Viola rend visite au Kercorb

    A. Viola.JPGLes prochaines échéances électorales ont été évoquées.

    André Viola candidat désigné à la présidence du Conseil général est venu tout dernièrement à la rencontre de la section socialiste du canton de Chalabre. Une visite pour laquelle il était accompagné de Pierre Gabas et Jean Brunel. Les militants socialistes venus nombreux auront pu les écouter et débattre avec eux sur des questions nationales, départementales et locales.

    André Viola.JPG

     

    Sur le plan national, l'urgence d'un changement de politique plus conforme à des valeurs d'égalité réelle et l'unité du parti ont été largement débattues. Pour le Département, André Viola  a présenté les grandes lignes du projet Audevant, exemple de démocratie participative qui trace la voie de la politique du Conseil général pour l'Aude. Enfin avec Roger Rosich et Marie France Ferrié, les élections cantonales de mars prochain  ont été abordées. Le candidat et sa suppléante ont pu préciser les actions menées dans le territoire et les projets pour les années à venir, qui seront portés prochainement à la connaissance de tous. Hubert Carcy, secrétaire de section s'est montré ravi d'une soirée dense et enrichissante, qui s'est achevée autour du verre de l'amitié et d'un repas convivial.

  • Travaux ERDF sur les communes du canton

    ERDF.jpg

    Les élus et leurs administrés ont en mémoire les dégâts occasionnés sur les réseaux électriques par les différents épisodes météo de ces derniers hivers. A la suite de ces événements, ERDF a  engagé des études de fiabilisation du réseau HTA (20.000 volts) qui se concrétisent pour une partie du canton par le renforcement du réseau dans les zones concernées. Ainsi que la consolidation d’une partie du réseau HTA située sur les communes de St Benoît, Courtauly et Sonnac sur l’Hers. Le chantier visité consiste à poser 200 mètres de câble HTA en souterrain et à remplacer par des conducteurs de section plus importante, 3000 mètres de ligne aérienne. Une cinquantaine de supports sont remplacés. Ce chantier d’un montant de 700.000 € a été confié à l’entreprise ETDE, il se terminera fin 2010. Cinq groupes électrogènes ont été mis en place afin d’assurer l’alimentation pendant toute la durée des travaux (1 mois).

    Sur un secteur plus élargi, l’élagage des lignes 20 KV est réalisé depuis le mois de septembre et ponctuellement, des armements, attaches et supports défectueux  sont remplacés. Cet entretien préventif pour un coût de 50 KE en 2010 se poursuivra début 2011. Après ces travaux, l’ensemble des communes du secteur bénéficiera d’une meilleure qualité de fourniture et d’une sécurisation de la desserte électrique. ERDF consacre cette année 7,4 millions d’euros d’investissements dans le département de l’Aude et prévoit notamment l’enfouissement de 100 km de ligne HTA. A ce jour, 80% de cet objectif d’enfouissement est en cours de réalisation. Mardi 7 décembre, Roger Rosich conseiller général a voulu se rendre compte des travaux engagés sur son canton. Il était accompagné pour ERDF de Michel Rouger chargé d’affaire et Jean-Claude Vaissière interlocuteur privilégié du secteur (photo ci-dessus)     

  • Du Blau au Chalabreil

    Appel à l'union derrière Roger Rosich.

    Gaston Bauzou.jpgGaston Bauzou (photo), maire de Puivert, communique : "En mars 2011, notre canton de Chalabre sera concerné par les élections cantonales. Il s'agira de désigner alors le conseiller général appelé à représenter nos communes, nos concitoyens, au sein de l'assemblée départementale, d'y défendre nos dossiers et nos projets.

    Considérant que Roger Rosich était le mieux placé pour poursuivre, dans l'intérêt général, la mission que nous lui avions donnée il y a 6 ans et dont il s'est acquitté avec la majorité départementale conduite par Marcel Rainaud, les militants du parti socialiste se sont prononcés pour qu'il soit à nouveau notre candidat.

    N'ayant pu participer pour raisons de santé à la réunion au cours de laquelle Roger Rosich a été désigné, je l'avais assuré alors de mon soutien. Aujourd'hui, en tant que maire de l'une des communes les plus importantes de mon canton, en tant que militant engagé et libre de mon expression, en tant qu'observateur attentif et intéressé par la vie de mon canton, je veux ici faire connaître -sans surprise bien sûr- mon entier soutien à la candidature de Roger Rosich. C'est autour de lui que nous devons nous rassembler, d'abord nous les maires, les élus, avec les habitants de nos communes, en dehors de tout esprit partisan ou revanchard, pour continuer à faire vivre et progresser le canton de Chalabre".      

    Un nouveau bureau chez les pétanqueurs.

    Jacques Cunillera.JPGAprès l'assemblée générale tenue le samedi 9 octobre dernier, les pétanqueurs ont procédé à l'élection du bureau en charge de préparer la saison 2011. Sans surprise, l'équipe sortante a été reconduite, dans la composition suivante : président : Michel Guirao, vice-président, responsable licences et cartes de membre : Alfred Hernandez, secrétaire : Jean-José Garcia, trésorier : Nicolas Serrano, membres : Dominique Bénet, Jacques Brembilla, Yvan Carbonneau, Edouard Garcia, Ludovic Julia, Yves Mourareau, Michel Pradel, Angel Urdiales.

    Football : Le FCC accueille Alzonne.

    Aurélien.JPGDeux rencontres officielles étaient au programme de ce dernier dimanche d'octobre au stade Lolo Mazon. A 13h, le FCC II accueillait son homologue du FC Alzonne II, pour le compte du championnat de 3e division. Face à des visiteurs deuxièmes de la poule A, les réservistes se devaient de décrocher un premier succès. David Lanois dirigeait la rencontre. A 15h, le FCC I était lui aussi opposé au FC Alzonne I, dans le cadre du championnat de première division. Après quatre journées, les deux formations occupaient la troisième place à égalité parfaite de points. Xavier Mirabail a arbitré la rencontre. Vacances de Toussaint oblige, l'école de football du FCC observait un week-end de repos. Tous les résultats et compte-rendus seront mis en ligne dès demain matin.

  • Une chaudière à bois pour le collège Antoine-Pons

    IMG_1043.JPGLes élus du canton autour d'André Viola, pour évoquer le projet de la future chaudière à bois.

    Marie-Thérèse Roque, principale du collège Antoine-Pons, accueillait tout dernièrement André Viola, vice-président du conseil général, et Roger Rosich, conseiller général du canton, dans le cadre du projet de chaufferie bois, initié par le conseil général de l'Aude. Ce projet d'installation s'inscrit dans le projet « Audevant » (projet durable des Audois, voir le site Audevant) et dans le projet local Agenda 21 (dans lequel s'est inscrit le collège) pour mettre en œuvre les concepts de développement durable. C'est ainsi que le collège Antoine-Pons, dont la chaudière à mazout donne des signes de faiblesse, va être équipé d'une chaudière à bois qui chauffera également l'école primaire et l'école maternelle (pour la rentrée 2012). Le conseil général, avec comme partenaires financiers la Région et l'Ademe, va également construire un nouveau local adjacent au collège qui contiendra la chaudière à bois, l'ancienne chaudière à mazout (en réserve) et le silo des plaquettes pour environ un mois de chauffe, mais comme le rappelait le conseiller général, ce sont les travaux de génie civil qui sont les plus onéreux. Pour un coût total de près de 270 000 €, les élèves de ce secteur seront des précurseurs pour évaluer les bienfaits de cette source d'énergie renouvelable et peu polluante.

    Visite André Viola.jpg