Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sébastien irola

  • La « Baraque du Souvenir » à Lescale, est en bonne voie

    Lescale.JPGLa « Baraque du Souvenir » prend forme.

    Le chantier initié par l’association des Amis de Lescale, financé par la commune de Puivert et le conseil général de l’Aude, et supervisé par Sébastien Irola animateur de la charte forestière de la Haute Vallée de l’Aude, avance à grands pas. Depuis plusieurs jours déjà, les stagiaires du centre de formation Bâtipôle s’appliquent à faire sortir de terre une habitation très attendue, et à la symbolique forte. Faut-il rappeler que le hameau de Lescale, au-dessus de Puivert, fut entièrement détruit par le feu le 9 août 1944. Soupçonnés de soutenir l’action des maquisards de Picaussel, les habitants de Lescale avaient ainsi subi les représailles menées par l’occupant nazi, mis en échec face aux résistants. La vie s’organiserait ensuite, les habitants du hameau étant relogés dans d’inconfortables baraques en bois.

    Identiques à la « Baraque du Souvenir » qui est en train de prendre forme sur un terrain acheté à l’initiative de l’équipe municipale emmenée par Gaston Bauzou. Les planches de Douglas issues des forêts communales de Puivert, forment la structure en ossature bois et serviront à la toiture et au bardage, lors des deuxième et troisième semaines de juin, dates des dernières interventions des stagiaires. A l’occasion d’un passage près du chantier, il ne faut pas hésiter à aller discuter avec les jeunes bâtisseurs, qui détailleront les aspects techniques de cette construction. Pour plus d’informations, contacter Sébastien Irola au 04 68 69 99 49. 

    P1030008.JPG

  • Visite d’une maison en bois sur le hameau du Cazal

    mp charpente,mickäel padet,sébastien irola,gascogne habitat bois,inard villemoustaussouMickaël Padet et Sébastien Irola ont exposé les atouts de la construction bois.

    La fin de journée aura été particulière pour l’équipe de bâtisseurs de la société MP Charpente, qui accueillait tout dernièrement un public invité à découvrir les travaux sur une maison à ossature bois. Une construction engagée à l’initiative et sous la responsabilité de Mickaël Padet, charpentier-couvreur-zingueur d’expérience, installé en Kercorb et possédant à son actif, cinq années parmi les Compagnons du Devoir et du Tour de France. Réunies à quelques mètres d’une immense grue venue se substituer à feu la cheminée de l’usine Garrouste, les nombreuses personnes présentes ont pris connaissance des explications fournies par leur hôte, accompagné de Sébastien Irola, animateur de la Charte forestière en Chalabrais (CFC).

    mp charpente,mickäel padet,sébastien irola,gascogne habitat bois,inard villemoustaussou

    Après avoir présenté les avantages d’un matériau de plus en plus tendance, et les raisons ayant motivé le choix du tout bois (économique et environnementale notamment), Mickaël Padet proposait la visite guidée d’un impressionnant chantier en cours. Les pans de murs assemblés en usine à Marmande (47), par la société Gascogne Habitat Bois, sont composés de la structure dite à ossature bois, soit des planches de 5 par 14, disposées en moyenne tous les 60 cm. Un isolant en laine de bois est inséré à l’intérieur, tandis qu’un bardage bois (mélèze) est fixé à l’extérieur.

    L’ensemble, livré sur site par camion a d’abord été confié à Olivier Foursin, menuisier à Chalabre, qui a fixé ses propres menuiseries, dans les espaces aménagés à cet effet. Mickaël Padet et son équipe ont ensuite pris le relais, positionnant et raccordant les murs, aux fins de bardage et d’isolation. Le tout pourvu d’un pare-vapeur, disposé sous le bardage, afin d’éliminer les problèmes d’humidité.

    mp charpente,mickäel padet,sébastien irola,gascogne habitat bois,inard villemoustaussou

    A l’heure de finaliser l’ouvrage, du moins pour ce qui concerne le gros œuvre, Mickaël Padet installera la charpente traditionnelle, qu’il a lui-même taillée, dans du bois fourni par la société Inard de Villemoustaussou. Viendra ensuite le temps des « menus » aménagements, approvisionnement en eau chaude solaire et chauffage au bois sont prévus. A terme, cette construction fera l’objet d’une labellisation « Bâtiment Basse Consommation » (BBC).

    Les visiteurs unanimes ont apprécié l’intérêt d’un rendez-vous qui s’est terminé autour d’un apéritif gracieusement offert. Pour plus de renseignements, Mickaël Padet est joignable au 06.07.57.25.85, Sébastien Irola au 04.68.69.99.49.

  • Du Blau au Chalabreil

    « Avoir 20 ans sous l’occupation ».

    mp charpente,mickäel padet,sto louis vivesRéquisitionné pour le STO, Louis Vives a par la suite effectué des recherches sur les derniers témoins du camp de Rivel.

    La chaîne France 2 diffusera aujourd'hui jeudi à 22h 30 un film ayant pour thème le STO (service du travail obligatoire). Une équipe de France 2 a récemment rendu visite à Louis Vives, instituteur en retraite domicilié au hameau de St André à Villefort, auteur notamment d’un important travail de recherches sur le camp d’internement de Rivel. Requis en 1943, Louis Vives fut envoyé en Autriche, puis sur la frontière austro-hongroise, dans le cadre du STO.  Les journalistes présents à Villefort ont pu travailler sur les documents conservés par Louis Vives, impliqué malgré lui dans une douloureuse expérience. Le film diffusé ce soir apporte un éclairage nouveau sur cette déportation, période peu connue du grand public et des jeunes générations.  

    Visite d’un chantier à ossature bois.

    Mickäel Padet, gérant de l’entreprise chalabroise « MP Charpente », propose de visiter le chantier qu’il a entrepris sur l’ancien site de l’usine Garrouste au Cazal. Cette rencontre programmée aujourd’hui jeudi 19 mai à 18h, sera l’occasion de voir une construction ossature bois en cours de montage et d’en discuter avec un professionnel. Mickäel Padet et Sébastien Irola, animateur de la charte forestière (CFC), répondront aux questions relatives à cette technique. mp charpente,mickäel padet,sto louis vivesSeront également détaillés les autres aspects intéressants de ce chantier : charpente traditionnelle, eau-chaude solaire, chauffage au bois, etc. A terme, cette construction fera l’objet d’une labellisation « Bâtiment Basse Consommation » (BBC). En fin de visite, un apéritif sera gracieusement offert par l’initiateur d’un projet auquel Aude Conte est étroitement associée. Pour plus de renseignements, contacter Mickäel Padet au 06.07.57.25.85 ou Sébastien Irola au 04.68.69.99.49.

  • Visite d’un chantier ossature bois, en Haute Vallée de l’Aude

    photo 2.jpgLa construction bois suscite un intérêt croissant.

    Sébastien Irola, animateur de la Charte forestière du Chalabrais communique : « Connaissez-vous la construction bois ? Savez-vous qu’il existe différentes techniques pour utiliser du bois dans les constructions d’habitations privées ou de projets publics ? Vous avez probablement déjà entendu parler de l’ossature bois ? Mais savez-vous réellement comment elle se met en œuvre ?

    Afin de répondre à ces questions, la visite d’un chantier privé sera organisée le mercredi 2 mars prochain. L’entreprise « Bâti d’Oc construction bois », de Limoux, proposera de découvrir son chantier le plus récent. Cela sera l’occasion de discuter directement avec des constructeurs, qui sauront de façon conviviale et sympathique, répondre aux nombreuses questions qui se posent et mettre un terme à certains préjugés concernant ce type de constructions. Les personnes intéressées par cette visite peuvent s’inscrire en me contactant au 04 68 69 99 49. La visite sera limitée à une vingtaine de personnes ».       

  • De la gestion des forêts privées en Chalabrais

    charte forestière du chalabraisLes travaux de Matthieu Chanut ont obtenu un écho très favorable.

    Pour ce qui s’est révélé être l’une des dernières réunions de la Charte forestière de territoire du Chalabrais, une vingtaine de personnes (propriétaires, gestionnaires et autres professionnels de la forêt) assistait à la présentation du travail de Matthieu Chanut, technicien du centre régional de la propriété forestière de l’Aude (CRPF). Il s’agissait de faire le bilan des volumes de bois à mobiliser et des travaux à réaliser dans les quinze années à venir et cela à partir des informations contenues dans les trente-trois « plans simples de gestion » du territoire (PSG).

    Les résultats globaux disponibles auprès de la charte forestière de territoire (CFT) confirment le fort potentiel de cette ressource naturelle du territoire. Parallèlement à cela, un important  travail a été effectué pour offrir à une quarantaine de propriétaires n’ayant pas encore de PSG de leur forêt, un dossier qui pourrait les inciter à gérer durablement leur forêt ou à confier cette gestion à un professionnel. Chacun de ces propriétaires privés s’est donc vu envoyer des cartes sur fond cadastral, topographique et photos aériennes pour clairement délimiter leur propriété ; ainsi qu’un diagnostic concis sur le potentiel de valorisation de leur forêt. Ce travail a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme et de reconnaissance de la part des propriétaires, des professionnels et des institutionnels présents. Une première analyse de ces deux études révèle que la mobilisation des ressources forestières pourrait être augmentée de 74%, essentiellement vers la production de bois de chauffage, qui se révèle être un débouché de plus en plus stable pour l’avenir. Il faut rappeler que ce travail a été rendu possible grâce aux subventions du conseil régional Languedoc-Roussillon et à l’autofinancement de la communauté de communes du Chalabrais.  

  • Les écoliers de Rivel dans les bois

    Cette année, les classes de cours moyen de l'école de Rivel ont accueilli à plusieurs reprises Sébastien Irola, animateur de la Charte forestière du Chalabrais, pour en apprendre davantage sur la forêt et le bois. Ils ont ainsi pu se rendre compte que la forêt n'est pas juste un espace naturel dans lequel on se promène, mais que de nombreux professionnels en vivent pour gérer, exploiter et transformer au mieux le bois, pour pouvoir s'en servir pour le chauffage ou la construction. Ils ont rencontré dans l'année un technicien du CRPF (centre régional de la propriété forestière) et un scieur mobile, qui leur ont dit plus long sur leur métier.

    Toutes ces connaissances leur ont permis de préparer l'après-midi du vendredi 25 juin dernier. Ils se sont appuyés sur le Sentier des Métiers du Bois (inauguré le week-end précédent lors de la fête du bois) pour monter une chasse au trésor à l'attention des élèves de Sainte Colombe sur l'Hers et de Caudeval. Au total, ce sont près de 70 enfants qui ont parcouru ce sentier vendredi, pour finalement trouver et ouvrir le trésor. La journée s'est terminée autour d'un goûter offert par le comité des fêtes de Rivel. Il faut rappeler que la Charte forestière du Chalabrais est financée pour cette action par le conseil général de l'Aude et la communauté de communes du Chalabrais.

  • Fête des chiens, de la chasse et du bois

    Sébastien Irola animateur de la Charte forestière du Chalabrais communique : « Cette année, les communes de Sainte Colombe et Rivel sont fières de vous inviter pour une manifestation unique. Samedi 26 juin, dans la commune de Sainte Colombe sur l'Hers, se déroulera la seconde édition de la fête des chiens et de la chasse. Cela vous donnera l'occasion de voir de nombreuses meutes de chiens de toutes races, et d'échanger avec des professionnels. De plus, vous pourrez flâner et vous délecter le long du marché gourmand et du vide grenier pour découvrir toujours plus d'objets et de produits bien d'ici ! Une messe en plein air sera célébrée le matin, et de nombreuses démonstrations de chiens de troupeaux et ferme sur sanglier se tiendront l'après-midi. Toute la journée, les enfants ne seront pas oubliés, et pourront se promener en poney, tirer à l'arc, pêcher la truite ou jouer sur des jeux gonflables. Vous serez accueillis par le dynamique comité des fêtes de Sainte Colombe, qui vous proposera un repas champêtre le midi (avec la contribution du restaurant « à la bonne table »), un apéritif concert et une grillade le soir. Cette journée bien remplie se clôturera par un bal, orchestré par une association locale. Pour toute information, contacter Sylvie au 06 48 08 71 85 ou Alain au 06 82 26 17 27.

    DSC05939.JPGUne chaudière bois bûche couplée avec un ballon d'hydro-accumulation et un chauffe-eau solaire.

    Dimanche 27 juin, dans la commune de Rivel se tiendra la troisième édition de la Fête du Bois, organisée par la Charte Forestière du Chalabrais et le comité des fêtes de Rivel. Vous pourrez assister à deux démonstrations de broyage de plaquette forestière (copeaux de bois, une démo le matin, une l'après-midi), et comprendre leur intérêt en découvrant les chaudières de chauffage central qui fonctionnent avec ce matériau. Vous pourrez également rencontrer des professionnels des chauffages au bois (poêles, inserts, chaudières à plaquette, bûche ou granulé), qui seront à votre disposition le matin pour approfondir vos projets. De la même façon vous pourrez discuter des diverses utilisations du bois dans la rénovation avec des professionnels l'après-midi. Les enfants apprécieront les jeux coopératifs de l'association Ludicoopains sur le boulodrome et l'accrobranche des Accrobranchés® sur les tilleuls majestueux de la chapelle Sainte Cécile.

    P1010977.JPGLes « Accrobranchés » vous feront découvrir les tilleuls de la Chapelle Sainte Cécile sous un angle nouveau.

    Vous pourrez admirer le travail d'un tourneur sur bois, et visiter quelques stands sur la gestion forestière et la construction bois. Vous vous régalerez du repas concocté par le restaurant du « Moulin de l'Evêque » et le comité des fêtes de Rivel. L'événement sera clôturé par l'inauguration du Sentier des Métiers du Bois. Pour toute information, contacter Sébastien Irola au 04 68 69 21 94. A bientôt, dans le Chalabrais ! »  

    DSC05993.JPGDémonstration de broyage de plaquettes forestière l'an dernier à Rivel