Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vergers de la galante

  • Gel : Les grands moyens déployés dans les Vergers de la Galante

    2022 001 3 avril Gel La Galante.jpgLes cannes de dispersion d’eau ont œuvré sur l’ensemble du verger.

    L’épisode était annoncé depuis plusieurs jours, et la vague de froid présente au rendez-vous dès le vendredi 1er avril a mis en alerte un monde agricole déjà éprouvé par les gelées d’avril 2021. A Sonnac-sur-l’Hers, les 29 ha de pommiers que compte le domaine exploité par Frédéric Boussioux ont été soumis à un régime particulier durant deux nuits, en raison des températures négatives attendues.

    Grâce à une sonde indiquant la température du verger, et à un déclencheur sonore qui s’active lorsque le degré flirte avec le zéro, la mise en place en ce lundi matin dès 5 heures, de systèmes de protection tels que des cannes de dispersion d’eau, devait contribuer à limiter l’effet dévastateur du gel. Au moyen de pompes et d’un vaste maillage de tuyaux couvrant la superficie de la plantation, le dispositif constitue une parade contre le gel, comme l’explique Frédéric Boussioux : « Il s’agit de mettre les moteurs en route juste avant d’atteindre les températures négatives, cela forme une pellicule de glace à zéro degré, qui enveloppe la fleur et la protège du froid ».

    2022 002 5 avril Gel La Galante.JPG

    Au lever du jour, les fleurs « emmitouflées » dans leur bogue de givre

    Si elle paraît singulière, la méthode a déjà fait ses preuves, permettant de ne pas hypothéquer l’investissement dont bénéficient tout au long de l’année, les pommiers plantés depuis la plaine de Falgas jusqu’au hameau de Camplimoux.

    A l’arrêt des pompes lundi autour de 9 heures, et avec l’arrivée d’un soleil salvateur montant au-dessus des collines du Calvaire et du Grand Bois, les Vergers de la Galante étaient rendus à leur tranquillité. Avec au final un moins 2° C relevé au plus fort de l’épisode, pour un moins 4° C redouté, et ce, grâce au renfort bienvenu et inespéré du vent d’autan. Le constat en appelait à un léger optimisme, hélas de courte durée, car la nuit de lundi à mardi verra cette fois le mercure descendre à moins 4° C. Dès 22 heures, Frédéric Boussioux remettait le dispositif d’aspersion en marche, et mettait en place un ensemble de braseros, notamment sur la plantation de poiriers. La nuit allait être longue pour des fleurs recouvertes pour deuxième fois d’une enveloppe de glace, tandis que les pompes disséminées tout le long de l’Hers se donnaient du courage.

    2022 003 5 avril Gel La Galante.JPG

    Un habit de glace emprisonne des pommiers figés

    Après une nouvelle nuit au cours de laquelle la température a peut-être franchi le seuil critique, l’étendue des dégâts n’a pu encore être réellement estimée. Il semblerait que les pommiers aient plutôt bien résisté, quant aux kiwis et aux pêches, il est encore trop tôt pour se prononcer. Une grande incertitude pèse sur les  poiriers, qui pourraient présenter de sérieuses séquelles après cet épisode. Pour Frédéric Boussioux, « tout ce qu’il était possible de faire a été fait ». Il reste désormais à espérer un retour à la normale, et souhaiter que les Vergers de la Galante n’aient pas à  solliciter le fonds d’urgence récemment évoqué par le premier ministre.

    vergers de la galante

    vergers de la galante

    vergers de la galante

    vergers de la galante

    Extinction des derniers braseros dans les rangées de poiriers

    vergers de la galante

    vergers de la galante

  • Sonnac-sur-l’Hers : Les Vergers de la Galante sont prêts à hiverner

    vergers de la galante,sonnac-sur-l’hersAux côtés de Frédéric Boussioux, la brigade 2021 est en passe de boucler la boucle.

    Comme chaque année à l’heure où novembre décide de basculer vers sa deuxième quinzaine, les saisonniers en immersion dans le verger de la plaine de Sonnac travaillent sans filet. Depuis quelques jours en effet, le voilage blanc qui de mai à octobre recouvre les 29 ha du domaine exploité par Frédéric Boussioux, vient de disparaître du paysage, signe annonciateur d’une fin de cueillette imminente. Ainsi roulés, les filets protecteurs tendus depuis la colline de Falgas jusqu’à Camplimoux, vont attendre un nouveau printemps. Dans l’espoir que les gelées nocturnes ayant affecté le territoire au mois d’avril dernier, ne viennent à nouveau compromettre la récolte. Il faut rappeler que pour 2021, la production de pêches, poires et kiwis a été totalement anéantie, quant à la pomme, les conséquences ont pu être limitées, grâce notamment à la mise en place de systèmes de protection tels que les cannes d'aspersion d'eau.

    Dispositifs ayant prouvé leur efficacité, car à l’heure où l’équipe de Frédéric Boussioux s’apprête à boucler la boucle, il est permis d’avancer que les 36 cueilleurs en action au plus fort de la campagne, auront accompagné vers leur destin, 1350 tonnes de pommes, soit 200 tonnes de mieux qu’en 2020. Dans des conditions météo somme toute clémentes, ce ne sont pas moins de 21 variétés de pommes qui auront quitté leur arbre, tout au long d’une cueillette engagée le lundi 23 août et qui devrait prendre fin autour du vendredi 3 décembre.

    vergers de la galante,sonnac-sur-l’hers

    vergers de la galante,sonnac-sur-l’hers

    Picking bags à l’épaule et juchés sur leurs échelles ou sur les plateformes élévatrices, au corps à corps avec les trains de palox, les cueilleurs vont en découdre une dernière fois avec Pink Lady et Délisdor, deux variétés qui s’entêtent à faire de la résistance. Les premiers jours de décembre venus, la plaine de Sonnac retrouvera un peu d’intimité, avant que les bords de l’Hers ne résonnent du cliquetis des ciseaux annonçant l’heure de la taille.

    Si une partie de la récolte a été acheminée vers Agen, la pomme 2021 est disponible au magasin de Sonnac-sur-l’Hers, du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h. Les Vergers de la Galante proposent également un service de distribution 24 h sur 24, en complément d’un lieu d’accueil joignable au 04 68 69 34 31.

    vergers de la galante,sonnac-sur-l’hers

    vergers de la galante,sonnac-sur-l’hers

    vergers de la galante,sonnac-sur-l’hers

    vergers de la galante,sonnac-sur-l’hers

  • La pomme des Vergers de la Galante a honoré le rendez-vous

    vergers de la galante,frédéric boussiouxFrédéric et Noélie assurent l’approvisionnement et l’accueil.

    Un fruit après l’autre, palox après palox, les parcelles qui composent les Vergers de la Galante seront bientôt et complètement libérées de leurs pommes, au terme d’une saison que Frédéric Boussioux, pomiculteur en charge de la plantation, qualifie de prolifique. Forte de trente-deux éléments, soit dix de plus qu’en 2019, l’équipe de cueilleurs en action sur la plaine de l’Hers depuis la mi-août, s’apprête à engager en ce mois de novembre qui commence, l’ultime ligne droite.

    Dans une ambiance à peine altérée par une humidité ayant jeté son dévolu sur les 28 ha que compte le domaine, les groupes en action auront accompagné vers leur destin, plus de vingt variétés d’un fruit fameux pour avoir inspiré le physicien anglais Isaac Newton. Juchés sur leurs échelles, sur les plateformes élévatrices, ou faisant corps avec les trains de palox, les cueilleurs en tête-à-tête permanent avec la pomme auront contribué à rentrer une récolte estimée à 1 150 tonnes. Un chiffre légèrement supérieur à celui de 2018 (1 010t), qui vient effacer une année 2019 en demi-teinte, laquelle avait généré seulement 60% de ce qui pouvait être espéré.

    Face à un marché de plus en plus exigeant, et en dépit des aléas inhérents à la crise sanitaire, la pomme de Sonnac-sur-l’Hers, est au rendez-vous, en variétés, en quantité et en qualité. Avec l’année qui se termine, la plaine de l’Hers va retrouver sa tranquillité, et la noria de trains emmenant les solides remplaçants de la lointaine cagette, va laisser la place au cliquetis des ciseaux pour la taille. Auparavant et à l’image d’un chapiteau démonté, les filets protecteurs tendus sous la colline de Falgas auront été roulés, dans l’attente d’un nouveau printemps.

    La pomme 2020 est disponible au magasin de Sonnac-sur-l’Hers, du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h. Les Vergers de la Galante proposent également un service de distribution 24 h sur 24, en complément d’un lieu d’accueil qui reste ouvert pendant la période de confinement (04 68 69 34 31).

    vergers de la galante,frédéric boussioux

    La cueillette 2020 en partance pour la coopérative

    vergers de la galante,frédéric boussioux

    Une fois enroulés, les filets vont attendre une nouvelle fleuraison

  • Aux Vergers de la Galante, les pommiers sont fleuris

    vergers de la galante,frédéric boussiouxJane, Alice et Lisa Boussioux ont goûté au spectacle de la fleuraison.

    En décembre et au terme de trois mois et demi d’activité intense consacrés à la cueillette des pommes, la plaine de Sonnac-sur-l’Hers avait été rendue à sa tranquillité. Selon un calendrier établi au gré d’une météo au planning instable, les affaires ont repris au cœur des Vergers de la Galante. Ainsi le mois de janvier a vu les sécateurs entrer en action, afin de procéder à la taille des fruitiers répartis sur les 28 ha que compte le domaine dirigé par Frédéric Boussioux.

    Un temps endormie, la sève a discrètement pris le relais et à la faveur d’un hiver tempéré, la fleuraison est là et bien là, renforcée par l’efficacité de colonies d’abeilles fidèles au rendez-vous et sachant faire le métier. En témoigne l’éclosion de fleurs aussi blanches que le blanc des filets qui ont ensuite été tendus, afin de protéger les petites pommes en devenir.

    vergers de la galante,frédéric boussioux

    Après l’étape de l’éclaircissage, prévue en juin, échelles, « picking bags », plateformes mobiles et petits trains investiront les rangées de pommiers, le mois d’août touchera alors à son terme. Il sera l’heure pour les cueilleurs d’engager une saison peut-être singulière, avec la probable mise en place d’une procédure visant au respect des gestes barrière. Mesures de sécurité aménagées dès le début du confinement, qui ont amené les Vergers de la Galante à faire le choix d’une fermeture du magasin de vente directe. Un lieu d’accueil apprécié par les amateurs de pommes, lesquels bénéficient toutefois du service de distribution 24 h sur 24.

    Comme le souligne Frédéric Boussioux, « la consommation a nettement progressé en avril, dans un contexte d’exception qui n’aura pas pénalisé l’écoulement de la récolte 2019 ». Avec des ventes en hausse et l’embauche de douze employés déjà sur site, la récolte du millésime 2020 s’annonce sous les meilleurs auspices, les aléas météorologiques étant invités à passer leur chemin. Après une année 2018 d’exception suivie d’une année 2019 moins prolifique, Chantecler, Canada, Délice d’or et leurs consoeurs sont attendues pour cet été.

    vergers de la galante,frédéric boussioux