Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Football : Le FCC s'incline logiquement en coupe de France

Romain Cantos.jpgSans surprise, Romain Cantos et la défense du FCC ont eu fort à faire.

La barre était certainement un peu trop haute pour les footballeurs chalabrois, qui rencontraient dimanche 15 septembre, les Narbonnais du FUN, match comptant pour le 3e tour de Coupe de France. Au terme de son duel face aux ex pensionnaires de CFA 2, le FCC s'est incliné sur le score de 0 à 6 (mi-temps 0-4).

Le onze entraîné par Philippe Gérard effectuera une bonne entame, mettant rapidement son ailier Fabien Conte en position d'ouvrir la marque. Les Septimaniens vont insensiblement prendre le jeu à leur compte et inscrire un premier but à la 21e minute. A la demi-heure, un belle parade d'Alexandre Cassagnaud, remet le cuir dans des pieds narbonnais, qui doublent la mise (0-2). Les "orange et noir" vont lever tout suspense à la 41e minute, avec un superbe but inscrit au terme d'un débordement le long de la touche. Juste avant les citrons, le défenseur Romain Cantos écope d'un pénalty, que le FUN ne manquera pas de convertir (0-4).

La reprise en deuxième période sera marquée par une décision de Sébastien Deville, sanctionnant une faute imaginaire pour un nouveau pénalty qui porte la marque à 0-5. Une occasion en or de Fabrice Canal passera juste au dessus de la barre transversale, alors que le gardien était battu. Les visiteurs boucleront l'après-midi à la 85e minute, avec un sixième but.

Au final, la très bonne mentalité du FUN tout au long de la partie est à mentionner. Le staff chalabrois reste plus réservé quant à la prestation du trio arbitral, et du délégué de district. Bon match du team FCC, et bonne rentrée des trois remplaçants, Adrien Lognon, Romain Peille et Théo Rosich. La logique a été respectée, place à présent au championnat, le FCC se rendra dimanche 22 septembre à Castelnaudary. 

Les commentaires sont fermés.