Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Rugby : Retour sur le pré pour l’USCKBP

    usckbp rugbyL’assemblée générale de l’US Chalabre-Kercorb-La Bastide-Le Peyrat se tenait dernièrement dans l’espace de la place Charles-Amouroux, où dirigeants et joueurs ont pris plaisir à se retrouver. Après l’interruption du championnat 2019-2020, intervenue à l’orée de la phase de barrages, le club des présidents Didier Rossi et Daniel Sarda a engagé un retour vers l’ordinaire et préparé un nouveau challenge dont le coup d’envoi sera donné le 20 septembre à Labastide-Beauvoir (Haute-Garonne).

    Après des souhaits de bienvenue à chacun, et avant de dresser le bilan moral d'une saison inachevée, l’Entente des Trois-Clochers a eu une pensée pour l’ami Francis Gracia, disparu subitement le dimanche 15 mars dernier. Malgré un sentiment d’inachevé, le bilan sportif est encourageant, au terme d’une campagne engagée face à Cruzy-Saint-Chinian, entame qui aura laissé des traces durant quelques mois, avec de nombreux blessés. Ce sera là le coup d’envoi d’un parcours en dent de scie, avec du bon et du moins bon, mais au final, un enchaînement de quatre victoires offrant au club une sixième place et un billet qualificatif. Objectif atteint, avec à la clef un bon rodage en 2e série, dans la perspective d’une nouvelle qualification pour la saison qui vient. Côté finances, le rapport est également positif, même si le manque de quelques recettes est à regretter.

    Après démission du groupe dirigeant, un nouveau bureau a été élu, qui retrouve les présidents Daniel Sarda et Didier Rossi, épaulés par les coprésidents Jean Claude Astoury et Stéphane Ferrier. Trésorière Carine Rossi, adjointe Dorine Defernez, au secrétariat Jeanette Cueto, Françoise Taurine, Nicolas Cnocquart, trio complété par l'incontournable Sébastien Danjou. Coté sportif, l’entraînement reste confié à Jérôme Maugard (avants) et Patrice Ruffat (arrières), le joueur Roman Vidal sera chargé de la  préparation physique.

    Les entraînements ont repris le mardi 28 et vendredi 31 juillet, à 19 h 30 au stade Lolo-Mazon à Chalabre. Par la suite, les séances auront lieu le mardi au Peyrat et le vendredi à Chalabre.

    Le premier match de championnat Occitanie de 2e série (poule 2) aura lieu le 20 septembre à Labastide Beauvoir, et réception de Caraman le dimanche suivant. Deux matchs amicaux sont programmés, le 29 août contre Saint-Jory (PH) au Peyrat, et le 5 septembre contre Mirepoix à Chalabre. Si les conditions sanitaires le permettent d'ici là.

  • Chalabre en Sérénade, les 7 et 8 août

    L'association « Chalabre en sérénade » présidée par Raymond Crampagne propose un festival 2020 en version  allégée, consignes gouvernementales liées à la situation sanitaire obligent. Ainsi, un événement festif plus réduit aura lieu les vendredi 7 et samedi 8 août prochains.

    chalabre en sérénade 2020

    Maritri Garett et Adam Bowman

    Chalabre en sérénade 14 août 2019

    Théâtre Georges-Méliès

    L’association, qui organise et finance le festival du même nom depuis sa création en 2018, sur une proposition de Vinx, installé aujourd'hui à Cannes, a arrêté un programme qui s’établit comme suit.

    Vendredi 7 août, à partir de 17 heures, chanteurs et musiciens offriront des « Sérénades au balcon ». En soirée, le café des Sports servira de cadre à un concert animé par Davy Kilembé, Al Delort (chanson française), Sebah (roots soul reggae), Maxxximus (funk).  

    Samedi 8 août à 17 heures, « Sérénades au balcon ». A 20 heures, concert au café de la Paix, avec Nu Sandmen Healers (blues), Indiana Carsin (chanson pop), Mawogani (caribbean), Soul Jamaïca (reggae).

    Plus d’informations sur le site www.chalabreenserenade.fr

    chalabre en sérénade 2020

    Ozara Odé

    Chalabre en sérénade 14 août 2019

    Théâtre Georges-Méliès

  • C'était hier : Vol au-dessus d’un nid de brouettes

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 30 juillet 2005.

    cazal 2005Julien et Simon brandissent un trophée très convoité (photos archives, juillet 2005).

    La IXe édition de la Course à la Brouette réunissait dimanche au Cazal la crème des pilotes régionaux venus chercher les minimas sur le circuit des « Tataoubas ». Disputée devant un public de chevronnés, l’épreuve a permis au plus jeune équipage en course de damer le pion à des pilotes certes expérimentés mais hélas flapis. A l’issue des trois tours imposés, l’équipage villelongo-chalabrois composé de Julien Franot et Simon Laffont, s’adjuge la victoire finale, juste devant une écurie cérétane rompue aux techniques des « correfocs ». Et pour la troisième place, régulièrement sur le podium, les aéropostiers d’Aéroconstellation, lesquels soit dit en marge, étaient préparés par le très controversé médecin du laboratoire « Morto ».

    Calés dans les tribunes montées pour l’événement, plus de 400 spectateurs en auront eu pour leur argent, chaque équipe donnant comme d’habitude le meilleur d’elle-même. Et en effet le spectacle fut intense, sur chaque mètre d’un circuit sélectif et éprouvant pour les machines mais aussi pour les pilotes à l’étroit dans leurs combinaisons ignifugées. Contrairement aux éditions précédentes, la décision ne se sera pas faite dans « l’entounado » de la descente de Rose, mais au passage de la chicane de la Chapelle, où plusieurs infractions relevées par les commissaires en civil, auront entraîné la disqualification de quelques favoris. Une nouvelle fois la qualité esthétique des prototypes engagés mérite d’être saluée, des gentlemen aux rasta rockets, des beaux diables aux saints immaculés. Que dire aussi du landau cloué sur la ligne de départ (photo ci-dessous), certainement affecté par un environnement à forte connotation phallique.

    cazal 2005

    Malgré les effrayants pourcentages du col de Jo, cette édition 2005 aura vu le record du tour tomber, grâce aux Phacochères de la Malepère et à leur prestation qui a visiblement transcendé les treize équipages d’une course réglée dans un tempo infernal. Le Cazal a donc vécu dimanche un grand moment sportif et festif, l’ensemble des concurrents mérite pour cela de vives félicitations. Les « Festejaïres del Cazal » leur donnent rendez-vous le dimanche 23 juillet 2006 à 18h précises pour un nouveau défi au départ de la stèle de la Grand Place.

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

    cazal 2005

  • De la vice présidence à la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises

    communauté de communes des pyrénées audoises,jacques mametJacques Mamet, vice-président à la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises (CCPA), communique :

    « Jeudi 16 juillet 2020, Francis Savy a été réélu à la présidence de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises. Sur sa proposition, j'ai été élu au poste de vice-président en charge du sport et des infrastructures sportives, de la culture, de l’événementiel et du tourisme. Je précise que le nouveau bureau est composé de sept vice-présidents contre quatorze lors de la mandature précédente.

    D'aucuns s'interrogent probablement sur ma démarche, eu égard à mon positionnement vis à vis de la CCPA. En effet, je me suis exprimé clairement sur le sujet lors de la campagne pour les municipales à Chalabre. Dans mes écrits comme oralement au cours de la réunion publique du 6 mars 2020, j'ai indiqué que je partageais pleinement le sentiment négatif de beaucoup de Chalabroises et de Chalabrois vis à vis de l'intercommunalité. J'ai d’ailleurs précisé qu'il ne fallait pas exclure de quitter cette entité si une amélioration sensible de traitement n'était pas constatée. Dernièrement, en marge de la signature d'une convention entre la CCPA et la municipalité de Chalabre officialisant l'installation d'un « point info tourisme » à l'ancienne gare, j'ai fait connaître ce point de vue à Francis Savy.

    Alors, pourquoi avoir accepté ce poste de vice-président ?

    Lorsque Francis Savy m'a contacté pour me proposer ce poste, je lui ai renouvelé mon opinion sur la CCPA et la mandature précédente. Il m'a exposé ses intentions pour un éventuel prochain mandat, notamment sur le fonctionnement du bureau et les orientations du projet qu'il souhaitait défendre en tenant compte des erreurs reconnues et assumées du précédent exercice.

    En quelques mots, ce projet repose sur la mise en place d'un service public inter-communautaire plus proche et à l'écoute des bénéficiaires ; l'équilibre de traitement entre les territoires ; la prise en compte transverse de la dimension écologique et enfin une communication accrue qui bien évidemment implique l'écoute afin de renforcer le lien avec les administrés.

    L'équipe composée pour mener à bien ce projet m'a également séduit. Plus resserrée que précédemment, elle est déterminée à œuvrer au quotidien pour inverser le ressenti négatif envers la CCPA évoqué supra et tendre vers un sentiment d'appartenance communautaire.

    J'ai donc choisi d'être acteur plutôt que spectateur et j'assume ce choix.

    Je comprends qu'il puisse interpeller, j'entends que certains puissent ne pas l'approuver. Je m'engage à défendre les intérêts du Chalabrais, et plus largement ceux du territoire de l'ancien canton de Chalabre, en participant activement au cœur de cette nouvelle gouvernance. Soyez assurés de ma détermination et de la loyauté de mon engagement vis à vis de notre population. Au-delà de la délégation que j'ai reçue, je serai à l'écoute des élus comme des citoyens, pour dresser un état des lieux exhaustif des attentes (je sais qu'elles sont nombreuses), réfléchir ensemble aux projets à conduire dans l'intérêt de notre territoire et définir les contours de mon action. Je communiquerai prochainement les modalités de cette concertation.

    Je sais que la tâche sera ardue, je ne suis pas dupe et j'en mesure d'ores et déjà les difficultés. Pour autant, refuser ce poste revenait à s'exclure de l'organe décisionnaire de l'intercommunalité, c'est à dire se priver de la possibilité de peser dans le débat sur l'avenir de nos territoires. « L'obstination est le chemin de la réussite (Charlie Chaplin) ».

  • C'était hier : Concours de nouvelles : Robert Moschini décroche le premier prix

    concours de nouvelles chalabre,robert moschiniRobert Moschini a gratifié l’assistance d’un poème de sa composition (photos archives, juillet 2010).

    La remise des prix du 5e concours de nouvelles de la mairie de Chalabre, organisé par la bibliothèque municipale se tenait dernièrement, à la conclusion du premier Rendez-vous des auteurs. Sur le thème de l’eau, les candidats avaient toute liberté de choisir le support de leurs écrits, il s’agissait au final d’évoquer des « Histoires d'eau ». Le jury présidé par Philippe Ward, excusé, a attribué le 1e prix à Robert Moschini de St Martin de Crau (Bouches du Rhône) pour sa nouvelle « Le secret de l'homme oiseau ». Avec la nouvelle « Mon père, la mer, la rivière et moi », Joëlle Brethes de l’Ile de la Réunion obtient le deuxième prix. Le 3e prix  revient à Christophe Derouault  (Haute-Garonne) pour « L'or bleu ».

    concours de nouvelles chalabre,robert moschini

    Le 3e prix pour Christophe Derouault  

    En présence de Jean-Marc Lofficier, scénariste, traducteur, auteur de bandes dessinées et membre du jury, Noëlle Danjou co-organisatrice, Claudie Alègre membre du jury et Françoise Delamare représentant la bibliothèque départementale de l'Aude, Christian Guilhamat remettait les prix aux lauréats. A leurs côtés, Arnauld Pontier, Hilda Dussoubz, Eliane Ventenat, Cindy Cornet, David Criscuolo, Florie Bonnel et Francine Gougeon, auteurs dont les écrits ont été publiés dans le recueil édité par la mairie de Chalabre. Les candidats félicités pour la qualité de leur production avaient procédé auparavant à une séance de dédicaces, à laquelle participait également Patrick Hierard venu présenter son livre «Quand je serai grand, je ferai Berbère», Lise Guilhamat pour son livre « La chapelle du Calvaire », et l’association « Il était une fois Chalabre ».

    A la conclusion de ce premier rendez-vous des auteurs, Jean-Marc Lofficier évoquait l’édition d’un recueil édité par Rivière Blanche, riche de dix-neuf nouvelles fantastiques et de science-fiction, également écrites sur le thème de l’eau. Une anthologie dont les ventes seront intégralement reversées à la National Wildlife Refuge Association qui s'efforce de sauver la faune menacée par la catastrophe écologique survenue dans le golfe du Mexique.

    concours de nouvelles chalabre,robert moschini

    Eliane Ventenat, lauréate avec une nouvelle intitulée « La femme poisson »

    concours de nouvelles chalabre,robert moschini

    Lise Guilhamat a dédicacé ses ouvrages  

  • C’était hier : Le Cazal encore à la fête

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 29 juillet 1995.

    fêtes du cazal 1995Sans surprise, les Chippendales ont fait un tabac (photos archives, juillet 1995).

    A l’occasion des grandes fêtes de Sainte-Marie-Madeleine, le Cazal a connu un petit peu moins de 72 heures de liesse non stop, pour le plus grand plaisir des « Festejaïres » locaux, désireux d’associer à la fête, tout le Kercorb et ses nombreux visiteurs. Succès complet pour l’édition 95, qu’il est bien difficile de vouloir résumer tant les moments forts ont été innombrables. « Couche-tard » et « Lève-tôt » associés l’espace d’un week-end, ont harmonieusement géré le décalage de leurs horaires habituels.

    Célébrée dans la petite chapelle restaurée en 1990, la messe dominicale à laquelle participait l’ensemble des cuivres de l’OPVC, a permis à l’abbé Omar Rincòn d’aborder les thèmes de la fraternité et de la tolérance. Le rideau est tombé sur la scène de la grand place du Cazal, rendez-vous est pris pour l’année prochaine avec il faut le souhaiter, une nouvelle et pacifique levée de boucliers.

    fêtes du cazal 1995

    fêtes du cazal 1995

    fêtes du cazal 1995

  • Puivert : Musée du Quercorb : La musique s’invite au verger

    musée du quercorb,betwinsBeTwins, un duo à découvrir.

    Dans le cadre des animations de l’été, BeTwins sera l’invioé du Musée du Quercorb le dimanche 2 août à 17 heures. BeTwins est un projet musical né de la rencontre de deux jeunes femmes, Pauline Voleau, et France Affidi. Installées depuis peu sur les terres puivertaines, elles rendent hommage à cet environnement … en…chantant.

    Fusionnant leurs univers de traditions orales, classique, et pop, au son de leur voix, piano, clarinette, et flûtes, sans compter quelques surprises aux couleurs plus lointaines, elles livrent une musique de traditions diverses, dans lesquelles elles puisent et offrent, avec une grande liberté, un langage universel, qui parle au cœur.

    Empreint d’une volonté de partage des deux complices, le répertoire de BeTwins tend à s’étendre dans la rencontre avec l’autre, musiciens et artistes divers, d’ici et d’ailleurs, des temps anciens jusqu’aux sons de demain.

    « Un concert de BeTwins, c’est un univers fait d’écritures profondes et légères, intenses et éther-riennes, teintées de temps d’improvisations libres, nés de l’instant partagé, du lieu et des présences d’un son de voix qui vole et s’adresse à l’éther, au pied qui bat le sol, sous l’impulsion d’un rythme ».

    Pauline Voleau, et France Affidi affectionnent tout particulièrement jouer dans les lieux anciens, sacrés, aquatiques, et naturels. C’était donc une évidence de les retrouver toutes deux dans le verger du musée. Un beau moment d’enchantement et de partage est promis, le concert est gratuit. Retrouvez tout le programme sur www.museequercorb.com