Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Les atomes crochus de T2L Chimie

    L'article ci-dessous avait paru dans l'édition de l'Indépendant du lundi 11 décembre 1995. Les employés de T2L Chimie n'étaient qu'une petite poignée dans la gigantesque manifestation de soutien à l'égard des « Myrys », mais ils avaient choisi d'être là. Très loin d' imaginer qu'une petite décennie plus tard, ils seraient ailleurs. Où qu'ils soient aujourd'hui, ils auront une pensée pour Hervé et Philippe.

    T2L 1995.JPGLes T2L ont manifesté leur soutien sur l'Esplanade à Limoux (photo archives Novembre 1995)

    C'était il y a huit ans, c'était un vendredi 13 et ce jour là, un vilain nuage de fumée bien noire emportait au gré du vent et vers un sort inconnu, une unité chimique implantée jusqu'alors dans la vallée du Kercorb. En renaissant de ses cendres dans la Haute-Vallée de l'Aude, T2L, a depuis retrouvé un second souffle mais ne reste pas pour autant insensible aux multiples difficultés que rencontre autour d'elle l'industrie de la chaussure.

    Canat-Hutchinson en 75, Myrys et la Chausséria en 95, la mauvaise histoire à tendance à se répéter et c'est peut-être pour tenter d'enrayer cette fatalité que les ouvriers de T2L Chimie ont voulu eux aussi apporter leur soutien à leurs collègues Limouxins et Quillanais, victimes d'un sinistre dont les retombées vont obscurcir davantage encore l'horizon de la Haute-Vallée.   

  • Le souvenir intact

    DSC_1906.jpgLa signature de l'Armistice du 11 novembre 1918 qui mettait fin aux hostilités de la première guerre mondiale a été célébrée au cours d'une cérémonie réunissant les anciens combattants de Rhin et Danube et de la Fnaca. A leurs côtés, Christian Guilhamat et les élus du conseil municipal, le conseiller général Roger Rosich, les présidents d'associations, une délégation de sapeurs-pompiers conduite par l'adjudant-chef Stéphane Ferrier, et l'adjudant Michel Canilhac représentant la brigade de gendarmerie. Le cortège ouvert par les porte-drapeaux Louis Arcizet, François Grauby et Lazare Hernandez a fait une halte devant la maison natale du docteur Joseph Raynaud, avant de se diriger en musique vers le monument aux Morts.

    DSC_1907.jpg

    Une délégation des pensionnaires du centre de secours Jean Cabanier, conduite par l'adjudant-chef Stéphane Ferrier, a participé au devoir de mémoire.

    Après le dépôt de gerbe, la lecture du message du secrétaire d'état aux Anciens Combattants et les sonneries impeccablement exécutées par les musiciens de Mirepoix, le cortège s'est dirigé vers le carré militaire. Au pied des cèdres bicentenaires, chacun a pu se recueillir à la mémoire de Christophe Martin, Paul et Jean Aragou, Paul Lafitte, Sylvain Siran, Sylvain Faure, Raymond Rigaud, François Tourtrol, Paulin Barrière, Antoine Villeneuve et Antoine Sérié, dont les tombes ont été fleuries par les élues.

    Le cortège a ensuite rallié le cours Sully au rythme des cuivres mirapiciens. Après l'aubade offert devant la maison commune, Christian Guilhamat remerciait les porte-drapeaux et invitait l'assistance à rejoindre la salle du conseil municipal pour le traditionnel vin d'honneur.

    DSC_1913.jpgComme à l'habitude, les musiciens de Mirepoix ont parfaitement assuré les sonneries et l'animation musicale.   

  • Football : Le FCC s’incline à Labastide d’Anjou

    Naurouze.JPGLes Verts de Naurouze ont neutralisé chaque offensive chalabroise.

    Dimanche 14 novembre, le onze du FCC se déplaçait jusqu'au Seuil de Naurouze pour un match inscrit dans le championnat de première division. Loin de leurs bases, les joueurs du duo Brown-Canal se sont inclinés sur le score de 2 à 0. La rencontre dirigée par Jean Olivera s'animera très rapidement, avec un premier but inscrit dans les premières minutes de jeu. Un début de match plutôt mal négocié, par des « bleu et blanc » qui ne vont cesser de courir après le score, avant que les locaux ne doublent la mise. Les Chalabrois feront le maximum afin de combler leur retard et préserver une deuxième place au classement général, tâche qui se compliquera encore davantage après l'exclusion d'un élément de la défense. Réduit à dix quarante minutes durant, le FCC s'incline pour la deuxième fois de la saison, et rétrograde à la troisième place, derrière Bram solide leader, et St Papoul vainqueur à Arzens.

     Dans le même temps à Villasavary, le FCC II qui jouait dans le cadre du championnat de 3e division s'est incliné lui aussi, score final 2 à 1 pour le Villa. Les championnats feront relâche dimanche 21 novembre prochain pour laisser place à la coupe. Le FCC I accueillera l'E.S Fanjeaux, un troisième tour de coupe Georges Favre arbitré par Jean-Marie Lopez.        

  • Le Cyclo-Vtt-Club du Chalabrais affiche une santé remarquable

    AG Cyclo 2010.jpgUn regroupement général s'est effectué autour du président Jean Quério.

    L'assemblée générale annuelle du Cyclo-Vtt-Club du Chalabrais se tenait dernièrement à la mairie, cours Sully, en présence d'une nombreuse assistance invitée à faire le bilan 2010. A l'heure de souhaiter la bienvenue à tous, Jean Quério, président d'un club qui soufflera trente-deux bougies en mai prochain, saluait la présence de Christian Guilhamat, maire.

    Christian Courdil, secrétaire, faisait ensuite le bilan moral de la campagne écoulée et d'un programme qu'il aura été difficile de tenir à la lettre, en raison notamment de mauvaises conditions climatiques persistantes. Lesquelles n'auront pas altéré la bonne ambiance au sein du groupe, qui s'est retrouvé dès les beaux jours venus, afin d'apprécier à leur juste valeur, les pentes savoyardes. Point fort d'une saison que chacun aura mis à profit pour pédaler au coeur des paysages environnants, aux charmes souvent ignorés. Christian Courdil soulignait la bonne moyenne d'âge des CCC, symbolisée par l'image de César et Alban pédalant de concert, sur un rythme que seules soixante-deux années séparent. Autre sujet de satisfaction, l'internationalisation de l'effectif, bénéficiaire d'un renfort ibérico-italo-britannique.

    Monique Rault faisait ensuite parler les chiffres, en sa qualité de trésorière du club, un club à la santé aussi solide que les mollets chargés de faire briller les couleurs chalabroises. Au sein de pelotons à présent convaincus que « Chalabre, c'est dans l'Aude », selon la formule établie par Gilbert. Ce bilan financier se singularisait par un petit bémol, le bât blesse en effet à la hauteur du contrat d'entretien des sentiers de randonnées VTT, établi voilà plusieurs années, entre la communauté de communes du Chalabrais et le CCC. Une convention par laquelle le club prend en charge l'entretien des circuits du réseau VTT  « Aude en Pyrénées ». La connexion entre les deux parties semble de moins en moins fluide, ce qui laisse hélas entrevoir le retrait de certaines bonnes volontés, et le risque de voir l'espace « VTT-FFC Aude en Pyrénées » ne plus satisfaire au cahier des charges.

    Le bureau démissionnaire aussitôt reconduit, l'assemblée était invitée à partager le verre de l'amitié, offert par la municipalité. Les CCC ralliaient peu après la table de l'hôtel de France où le programme 2011 allait être largement ébauché, inspiré par les propositions culinaires de Marielle et Didier. L'heure est à présent venue de sortir les burettes à huile, dans l'attente de journées propices à de nouvelles randonnées.  

  • L’O.P.V.C. a marié la châtaigne au vin primeur

    L'article ci-dessous avait paru dans l'édition de l'Indépendant du dimanche 29 novembre 1998. L'arrivée imminente du fruit de la vendange nouvelle, offre l'occasion d'envoyer un petit clin d'oeil aux amateurs rencontrés sur les cours chalabrois, chaque troisième vendredi de novembre. 

    Thomas 97.JPGUn vrai travail de force pour donner tout son craquant à la châtaigne (photos archives café des Sports, Novembre 1997).

    Fallait-il qu'ils aiment les châtaignes et le vin primeur pour braver d'aussi glaciales températures, verre à pied à la main. C'était le week-end dernier sur les cours chalabrois et à la tombée de la nuit, les amateurs de vin nouveau se sont retrouvés nombreux qui chez Thom et Marie, qui chez Fred et Betty, afin de pouvoir découvrir et apprécier les arômes parfumés et fruités du cru 98. Les vignobles français sont un héritage de l'Empire romain, s'ils ont survécu à son déclin nous dit l'Histoire, c'est grâce aux moines et aux religieux. Certes mais pas seulement, si l'on en juge par les moyens mis en œuvre vendredi afin d'inverser la courbe d'une température plongeant vers le zéro.

    La Paix Châtaignes.JPGLes virtuoses de l'OPVC sur la terrasse du café de la Paix (photos archives Novembre 1996).

    Parfaitement regroupés autour d'un feu salvateur et dans le crépitement des châtaignes à la braise, chacun a respecté à la lettre une tradition établie un beau jour d'automne 1985. Un peu de Chardonnay, un peu de Beaujolais, un peu de Chardonnay, un peu de Gaillac, pour une dégustation opérée avec parcimonie et modération, chacun gardant jusqu'au bout une admirable lucidité. Ce qui est la moindre des corrections lorsqu'il s'agit de faire honneur au primeur, «vin de soif à boire sans arrière-pensée !», selon la formule consacrée en pays de Bourgogne. Grappillées au hasard de discussions animées sur le zinc de la Paix ou du café des Sports, les anecdotes n'ont pas manqué tout au long d'une soirée comme doit les aimer Saint Martin, patron des aubergistes.

     Didier Oct 2001 .JPGDidier à pied d'œuvre au pied de la cheminée du France (Hôtel de France 2001).

  • Du Blau au Chalabreil

    Football : Le FCC au Seuil de Naurouze.

    Coco Pereira.JPGAlexandre Pereira et ses partenaires essaieront de prendre leurs adversaires à contre-pied.

    La septième journée de championnat de première division disputée dimanche 14 novembre emmènera les joueurs du président Raymond Dumay jusqu'au Seuil de Naurouze. Le FC Chalabre pointe en deuxième position derrière Bram avec cinq victoires pour une défaite, et sera opposé à son homologue du Club de Naurouze-Labastide, classé cinquième avec trois victoires, deux nuls et une défaite. Jean Olivera arbitrera la rencontre à partir de 15h au stade municipal de Labastide d'Anjou. Dans le même temps, les réservistes du FCC II emmenés par le coach Sébastien Duporge se rendront au stade Pierre Combes de Villasavary, dans le cadre du championnat de troisième division, septième journée. Après le nul décroché dimanche dernier à Quillan, Théo Rosich et ses partenaires doivent confirmer afin de quitter la zone rouge. Coup d'envoi à 15h. Les Moins de 17 ans et les Moins de 13 ans observeront un nouveau week-end de repos.

    Appel à participation.

    Un marché de Noël s'organise à Chalabre le samedi 11 décembre de 9h à 13h. Au programme, concours de vitrines et de portes décorées, animation musicale, un père Noël et sa hotte pleine de surprises, du vin chaud et des châtaignes. Une douzaine d'exposants sont déjà inscrits en plus des commerçants présents lors du marché hebdomadaire. Les emplacements sont gratuits, pour tout renseignement, contacter l'Office de tourisme au 04 68 69 65 96.

  • Visite d’une maison à ossature en bois

    maison OB Lieurac.jpgUne construction à découvrir chez les voisins du Pays d'Olmes.

    Dans le cadre de ses actions sur le développement d'une filière construction bois à l'échelon local, la Charte forestière du Chalabrais propose la visite d'un chantier de construction ossature bois à Lieurac (Ariège). Il s'agit de l'habitation de M. Roux, qui se situe juste à l'extérieur du petit village voisin de Laroque d'Olmes. Le menuisier de Chalabre y intervient pour la réalisation et la pose des menuiseries. Les personnes intéressées sont invitées à s'inscrire auprès de Sébastien Irola, animateur de la Charte forestière, qui communiquera les informations nécessaires (04 68 69 21 94). Rendez-vous mardi 16 novembre au matin pour découvrir cette réalisation et en discuter avec professionnels, particuliers et élus locaux. Pour cette action, la Charte forestière est subventionnée par le Conseil général de l'Aude et la Communauté de communes du Chalabrais.