Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 6

  • Frédéric Paillard entretient l’art de la vannerie paysanne

    Fred Paillard.jpgFrédéric Paillard (à gauche) prodigue ses conseils à l'occasion des divers stages qu'il propose (photo archives, janvier 2008).

    Dans le cadre des animations proposées par l'association « Kercorb Patrimoine », Frédéric Paillard accueillait dimanche 7 novembre, un groupe de stagiaires désireux de s'initier aux techniques de la vannerie. Cette pratique qui est l'une des plus anciennes industries humaines, permet de confectionner divers objets au moyen de fibres végétales entrelacées. Comme le précise Frédéric : «Elle doit son nom à la fabrication par les vanniers d'un instrument bien particulier, le « van », que les paysans dès l'Antiquité utilisaient pour séparer les grains de la menue paille et de la poussière ».

    Disposées à même le sol, les branches d'osier attendent les apprentis vanniers venus aujourd'hui afin de confectionner  un panier ovale à châtaignes avec fond en bois. Au premier abord, il apparaît que l'outillage du vannier est relativement simple. Un bon couteau suffit à tailler les différentes variétés d'osier, rotin, roseaux, paille ou encore bois de châtaignier... Du coin de l'œil, Frédéric Paillard suit le travail de ses élèves, vient en aide à celui qui va se trouver  en délicatesse avec un brin de jonc récalcitrant. Au fil de la confection, apparaît toute la complexité liée à un art dont la pratique régresse et qui est aujourd'hui enseigné dans une seule et unique école en France, située à Fayl-Billot dans la Haute-Marne. Au terme de la journée, chacun est reparti  avec un panier dont les imperfections, minimes, en font une pièce unique à la valeur certaine. En un clin d'œil l'atelier est rangé et Frédéric récupère les multiples chutes d'osier qu'il réserve à la gourmandise de Molly, une petite ânesse résidant du côté de la Bâtisse. Pour tout renseignement sur les prochains stages, Frédéric Paillard est joignable au 04 68 69 33 16 ou 06 33 55 14 80.  

  • Du Blau au Chalabreil

    Rugby : Une journée à Eaunes avec la Coupe d'Europe

    Jaumandreu.JPGLe 5e rendez-vous proposé aujourd'hui dimanche 7 novembre par le championnat de rugby 2e série de Midi-Pyrénées, permettra aux rugbymen de l'Entente de la Vallée de l'Hers d'aller à la rencontre du Trophée de la Heineken Cup, remporté au printemps dernier par le Stade Toulousain. A l'initiative du club du RC Eaunes, le stade Aimé Pagnon, Chemin des Bertoulots à Eaunes servira en effet de cadre à une après-midi festive, en l'honneur du ballon ovale. Après un lever de rideau assuré par les "Moins de 11 ans" et "Moins de 13 ans" (14h), la Coupe sera présentée à 14h 30, avant le coup d'envoi du match Eaunes-Kercorb. Les joueurs feront leur entrée sur le terrain, accompagnés des "Pépinières" aux couleurs des deux clubs. La rencontre dirigée par Cyrille Grassert du Comité Midi-Pyrénées, opposera à 15h les « Verts » du RC Eaunois présidé par Francis Mazet et invaincus, au quinze de l'Entente Kercorb-Bastide-Peyrat, classé en avant-dernière position avec une victoire en quatre rencontres. Vainqueur de Rugby Constellation (15-16), St Jean du Falga (40-5) et Calmont-Cintegabelle-Mazères (7-9), le RC Eaunes vise la passe de quatre en cette journée placée sous le signe de la Coupe d'Europe. Pour l'occasion, l'accès au stade Aimé Pagnon sera gratuit (photo archives 3 octobre 2010, Hervé Jaumandreu, match USCKBP-Montastruc).

    Football : Le FCC à Quillan

    La sixième journée de championnat de première division emmènera cet après-midi les footballeurs du président Raymond Dumay au pied de la cité des Trois Quilles, où ils seront opposés au onze du F.C Haute-Vallée. Pascal  Piquemal sifflera le coup d'envoi à 15h. En ouverture (13h), les Chalabrois du FCC II disputeront le match des mal classés face à des locaux avec lesquels ils partagent les deux dernières places du classement de 3e division. Hier samedi, les Moins de 13 ans étaient au stade Henri Milhau de Castelnaudary, opposés à leurs homologues du COC, avec lesquels ils partagent la première place. Ce matin à 10h, les Moins de 17 ans se rendront eux aussi à Castelnaudary, arbitrage assuré par Kévin Carvalhais.

    Armistice du 11 novembre

    Carré militaire.jpg

    Avec la signature de l'Armistice à Rethondes, la Grande Guerre prend fin le 11 novembre 1918. En ce 92° anniversaire de la suspension des hostilités, Christian Guilhamat maire, le conseil municipal et les corps constitués invitent la population à s'associer à cette journée du souvenir. Le cortège s'élancera jeudi 11 novembre à 11h depuis la mairie, pour se rendre au monument aux Morts puis au carré militaire, où un hommage sera rendu aux victimes de tous les conflits. Un vin d'honneur sera offert à l'issue de la cérémonie. 

    Lien permanent Catégories : Echos
  • Les cyclos en visite dans le pays de Fenouillèdes

    Sournia2010.JPGJulien Blaya (à gauche) a accueilli les CCC dans son auberge à Sournia.

    A quelques jours de son assemblée générale, prévue le samedi 6 novembre, le Cyclo-Club du Chalabrais bouclait sa saison sur les routes sinueuses et escarpées du pays de Fenouillèdes. Au départ du siège café de la Paix, un peloton de neuf unités a pris la roue du président Jean Quério, en direction du Pays de Sault. Après avoir louvoyé entre les chalands de la foire annuelle, le groupe emmené par Théo Borie basculait vers les rives d'Espezel. Il suffisait de suivre le cours du Rébenty pour faire la jonction avec les petits ours axatois. Ne restait plus alors que l'ascension des cols de Campérié et Aussières, afin d'arriver en pays catalan et à Sournia, point de chute de cette première journée. Chacun prenait ses dispositions dans le gîte du village vacances "le Moulin", où l'heure de l'apéritif allait sonner sans crier gare. Une bouteille de « carthagène » extraite de la valise de Christophe témoignait de la rigueur avec laquelle les CCC s'organisent, ce qui avait le don d'impressionner la maîtresse des lieux.

    Une visite du village de Sournia emmènera le groupe jusqu'à l'auberge de Julien Blaya, où nos sportifs vont apprécier une table succulente. Et un petit-déjeuner solide, avant le retour vers le Kercorb, qui ne sera pas dénué de surprises. Grâce à Jean-Claude, semi régional de l'étape et en quelque sorte guide du peloton, lequel et à plusieurs reprises, induira en erreur ses compagnons de balade, quant aux dénivelés et aux distances à venir. Mais le temps peu sûr détournait heureusement la suspicion des CCC,  qui abordaient le col de Saint-Louis sous les gouttes, puis le Portel. Avant un retour sur Chalabre et le cours Colbert où Jacques et Dominique accueillaient tout ce petit monde afin de profiter des plats concoctés par Alain Soula et les siens, à la conclusion d'une nouvelle et belle saison.Les cyclos ont rendez-vous samedi à 18h à la mairie où ils feront le bilan 2010, avant le repas prévu à l'hôtel de France.  

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Du Blau au Chalabreil

    Avec les Restos du Coeur.

    Claudie Alègre, présidente de l'antenne chalabroise des Restos du Coeur communique : « C'est dans des locaux entièrement rénovés par la mairie que débutera le mardi 30 novembre la campagne 2010-2011 des Restos du Coeur à Chalabre. Une équipe de bénévoles, renouvelée en grande partie, s'activera pour servir au mieux les bénéficiaires du canton. La distribution se fera tous les mardis après midi de 14 h 30 à 17 h, dans le local Nys, route de Limoux. Les inscriptions seront prises le lundi 15 novembre de 14 h à 16 h et le mercredi 17 novembre de 9 h 30 à 11 h 30. La présentation de justificatifs d'identité, de ressources et de charges est indispensable ».

    Journée atelier avec Aude Vallée Médical.

    Le magasin Aude Vallée Médical installé au n° 3 de la rue St Ursule a invité particuliers et professionnels à venir découvrir sa gamme de matériel de maintien et hospitalisation à domicile. Une journée atelier animée par Jean-Michel Vilar et Monique Fromilhague était organisée hier vendredi 5 novembre à la mairie, Cours Sully, de 9h 30 à 12h et de 13h à 17h.

    Ouverture d'une salle des jeunes.

    Les locaux de l'ancienne cantine scolaire de la rue Saint-Pierre, fermés depuis le printemps 2009, s'apprêtent à ouvrir à nouveau leurs portes, à l'initiative du foyer d'éducation populaire. Une salle des jeunes va ainsi voir le jour, à compter du mercredi 10 novembre prochain. Les animations s'articuleront autour d'activités libres et conçues avec les jeunes. L'adhésion se fera au trimestre (20 €), avec un libre accès à la salle.

    Kercorb Patrimoine.

     Frédéric Paillard animateur de l'association Kercorb Patrimoine propose un nouveau stage de vannerie, demain dimanche 7 novembre (participation 30€). Au programme de la journée, confection d'un panier ovale à châtaignes (fond bois). Rendez-vous à 10h à la Bâtisse, apportez votre casse-croûte, un couteau et un sécateur. Renseignements au 06 33 55 14 80.

    Lien permanent Catégories : Echos
  • Un marathon sur les boulevards et sous la pluie

    La quatrième édition du Marathon du Grand Toulouse réunissait dernièrement près de 2500 coureurs à pied, à l'écoute d'un starter placé sur le Pont Saint Michel. Sous un plafond très bas qui laissait augurer d'une journée humide, Francis Amouroux se préparait à en terminer avec dix semaines d'une préparation rigoureuse et millimétrée. Objectif annoncé, quatre fois une heure pour parcourir les 42,195 km que notre fondeur aura couru dans le souvenir de Jérémy. Au terme de son deuxième marathon, après avoir couru Paris en 2003, Francis arrêtera son chrono sur 4h 03' 59'', un temps qui lui attribue la 1603e place sur  2391 classés.

    I.jpgUn final à l'énergie pour Francis Amouroux.

    A 11h, le rond-point de la Barrière de Paris était pris d'assaut par 433 équipes de quatre coureurs-relayeurs, invités à conjuguer leurs efforts afin de rejoindre au plus vite les arcades du Capitole. Imperturbables sous les premières gouttes, « Les Poumpils de l'Hers », équipe mixte composée de Jean Plauzolles, Gilbert Navarro, Régine Duran et Valérie Dillon, attendaient le coup de pistolet libérateur. Nos fondeurs allaient courir dans cet ordre et rallier la ligne d'arrivée depuis la Barrière de Paris, via Saint Alban (10,5 km), Borderouge (11.5 km), François Verdier (6.5  km) et le Palais de Justice (7 km). Le quatuor terminait sa course avec une ultime ligne droite de 1500 mètres, bouclée de front et sous une pluie diluvienne venue marteler les pavés de la rue Alsace-Lorraine. Ce trop plein d'eau aura-t-il eu raison de la puce électronique ? L'équipe portant le dossard 207 ne figurait en effet sur aucune des tablettes de l'organisation à son passage sur la ligne d'arrivée. Trempés, un peu déçus mais certainement pas démotivés, Valérie, Régine, Gilbert et Jean ont aussitôt rempli un formulaire d'inscription pour 2011 et la 5e édition de l'épreuve.  

    V.jpgLes "Poumpils de l'Hers" à leur arrivée sur la place du Capitole.

    Lien permanent Catégories : Sport