Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Ils ont mis Barcelone dans un mouchoir de poche

    ac limoux,guillaume pons,semi-marathon barceloneSportifs et supporters ont adoré une fin de semaine dans la capitale catalane.

    Après avoir sereinement défié les rigueurs de l’hiver, une équipe de coureurs de fond aux couleurs réunies de l’AC Limoux, du TC Carcassonne et de Chalabre, décidait de se mettre au diapason, avec les accords d’un printemps aux aguets. Une surprise climatique n’étant jamais exclue, cette délégation forte de dix-huit membres, se transportait sur les rivages de la Méditerranée catalane, certifiée clémente.

    ac limoux,guillaume pons,semi-marathon barcelone,la lola

    En place dès le vendredi soir au pied de la monumentale cathédrale en chantier de la Sagrada Familia, fondeurs et supporters prendront d’assaut les vieilles arènes de la Place d’Espagne, où les attendaient « La Lola » et le cousin Antonio (photo ci-dessus). Pour un intermède culinaire tout en hauteur, mais délibérément sage, puisque l’objectif de ce séjour restait la participation à la XXIIe édition du semi-marathon de Barcelone. Le retour au niveau de la mer était prévu pour le dimanche, sur un circuit tracé autour du « Parque de la Ciutadella » et aux abords du port nautique, cadre des régates olympiques d’août 1992. Le samedi allait être dédié à Don Antonio Gaudi, avant que nos touristes, un peu mystiques mais avant tout sportifs, ne décident d’agrafer leur dossard et de mettre la puce en charge.

    Les choses sérieuses commençaient dimanche avant l’aube, lorsque sept accros au macadam ralliaient « el Arco-de-Triunfo » par voie souterraine, avant de se fondre parmi les 12.500 concurrents parqués à distance raisonnable du zoo. Perturbés par une moiteur inattendue mais transcendés par une ardente équipe de supporters en place dans les zones stratégiques, les fondeurs franchiront un à un l’arche d’arrivée, avant de consulter les chronos. Et d’avoir en même temps le sentiment d’avoir réalisé une belle course par équipe, comme en témoignent les résultats officiels. Fer de lance du team audois, Guillaume Pons prend la 1148e place en 1h 29‘47’’ (photo ci-dessous), suivi de son compère du TCC Hervé Taurin, 1850e en 1h 33‘49’’, 1924e Christian Morales (1h 34‘12’’), 2193e Frédéric Canal (1h 35‘28’’), 4118e Adeline Cros (1h 43‘08’’), 4263e Christophe Hamblot (1h 43’ 38’’), 5824e David Canal (1h 49‘14’’). Avec une mention pour Adeline Cros, seule féminine du groupe et qui prend la 5e place dans sa catégorie. Pour l’anecdote, il faut souligner la performance du Kenyan Abel Kirui, champion du monde de marathon 2011, et vainqueur en 1h 00’ 28’’, record de l’épreuve battu. Au terme de cette débauche d’efforts mis en commun, la confrérie audoise recomposée votait une motion « tapas »,  puis amorçait l’étape du retour vers le pays limouxin et chalabrois. En empruntant cette fois la route côtière, pittoresque à plus d’un égard.

    ac limoux,guillaume pons,semi-marathon barcelone,la lola

  • Dossiers municipaux : PLU et chemin du Bourdil

    Le deuxième et dernier volet de l’ordre du jour traité par les élus de la commune, réunis dernièrement autour du maire Christian Guilhamat, a permis d’aborder les sujets suivants.

    Concession Veolia (eau et assainissement) : signature d'une prolongation de contrat d'un an, le temps de la réflexion sur de nouvelles propositions. Ce délai devant permettre à la mairie de proposer à la Communauté de communes une gestion de l'eau en commun, seule solution viable pour un retour en régie (impossibilité pour une seule commune). Plan de mise en accessibilité de la voirie et espaces publics (PAVE) : création d'un comité de pilotage (élus et citoyens), établissement d'un périmètre d'action, définition de la priorité des travaux. Plan local d'urbanisme, des études sont en cours.

    A la demande de la commune auprès du Tribunal de Grande Instance de Carcassonne, un géomètre expert a été nommé par le tribunal avec, pour mission, de "procéder à la vérification des bornes délimitant les propriétés Brochet et SCI Le Bourdil de la voie communale n° 2 dite de Chalabre à Montbel, telle que définie par le plan de bornage en date du 17 avril 1976 établi par M. Malinverni, et mission de procéder éventuellement à la réimplantation des bornes si ces dernières ont été déplacées".

    D'après les premières constatations de l'expert, " Pour la borne E un écart de dix huit mètres est mis en évidence. Et donc la question peut se poser de savoir si les bornes montrées par M. Brochet lors de l'accedit du 5 octobre 2010 sont bien celles implantées par M. Malinverni en 1976... L'importance des écarts constatés nous laisse pour le moins perplexe..."

    Affaire à suivre donc, puisque la commune de Chalabre est déterminée à savoir où se trouve exactement la voie communale n° 2, de Chalabre à Montbel.

  • « Visita » Lorca a mis sa blouse blanche au placard

    Retraite Visita Avril 2012.jpg« Visita » Lorca a tourné la page, avec la complicité de ses collègues de travail.

    A l’orée des célébrations pascales, le personnel de l’hôpital des Hauts de Bon-Accueil s’est retrouvé afin d’accompagner une partenaire de travail, sur la voie dorée de la tranquillité et de la retraite. L’information était donc confirmée, après 31 années de dévouement et de services rendus au sein de l’équipe soignante de l’hôpital local, « Visita » Lorca s’était finalement résolue à céder la blouse blanche.

    Un départ fêté en très bonne compagnie, qui a offert à la néo retraitée, le plaisir de retrouver de nombreux visages, et de renouer ainsi avec un passé peu lointain... D’un temps d’avant que l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques ne soit déserté, au bénéfice de la résidence établie depuis janvier 2007, sur les contreforts de Roquefère.

    visita lorca,hôpital local hauts de bon-accueil

    Au contact enrichissant de ses chers pensionnaires depuis un jour de mai 1981, « Visita » Lorca se sera investie sous la responsabilité de trois directeurs, Nicole Rebel, Roger Arslanian et Jean-Jacques Aulombard (photo ci-dessus). Ce dernier évoquait le parcours de son agent, et les rapports entretenus sous sa double responsabilité d’aide-soignante et de déléguée du personnel.

    visita lorca,hôpital local hauts de bon-accueil

    Avant que le maître de cuisine, Yves Deckmyn, porte-parole de ses collègues, ne dresse avec humour et élégance, un portrait de sa future ex collaboratrice. Après la remise des cadeaux, assurée en sa vénérable qualité « d’ancienne » de la maison par « Mari-Do » Mellado-Röösli, « Visita » Lorca adressait de très sincères remerciements à une joyeuse assemblée, invitée a prolonger l’événement autour d’un excellent buffet. De toute évidence, un changement radical devrait intervenir dans le registre de ses activités, l’occasion de souhaiter à « Visita », une longue et paisible retraite auprès des siens.

    visita lorca,hôpital local hauts de bon-accueil

  • Du Blau au Chalabreil

    Carnet de deuils.

    Au cours des dernières semaines écoulées, plusieurs disparitions sont venues endeuiller le pays chalabrais. Un dernier hommage a été ainsi rendu à Gérard Jumbou, agent technique au collège Antoine-Pons, décédé à l’âge de 48 ans, et inhumé au cimetière de Roquefort-de-Sault. Joëlle Croison, résidant à Canterate, décédée à l'âge de 54 ans, a été inhumée dans le petit cimetière de Montbel. Ginette Boulbès, née Cros, à Chalabre, le 25 février 1931 a été inhumée à Montjardin. Marcelle Ilhat, née Manens, à Escueillens le 16 septembre 1931, a été inhumée au Cazal-des-Bayles. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances aux familles frappées par ces deuils.

    Concours de pêche au lac.

    Le concours de pêche à la truite au lac de Puivert, organisé le samedi 7 avril par « la Gaule Puivertaine-Le Lac », a bénéficié d'excellentes conditions climatiques. Ce dont ont profité les 70 pêcheurs présents, plusieurs d'entre eux atteignant le quota maximum autorisé de dix truites. A 11 h 30, le palmarès était proclamé et les lauréats recevaient des mains du président Maurice Bennes, coupes, trophées et bons d'achat. Le prochain concours aura lieu le samedi 26 mai, week-end de Pentecôte. Il est rappelé que la pêche est ouverte les samedis, dimanches et jours fériés. Pour tout renseignements, contacter le 04 68 31 76 35 (heures de repas).

    Arrêté préfectoral.

    Les services de la préfecture audoise ont fait parvenir en mairie, l’arrêté suivant : « Considérant les taux de contamination en dioxines et P.C.B., la consommation de poissons provenant de l'Hers est interdite jusqu'à nouvelle analyse ».

    Football : Le FCC face à Saissac.

    Dans le cadre du championnat de première division, le team fanion du Kercorb accueillera dimanche 15 avril au stade Lolo Mazon, la formation de Saissac. Bruno Olivera sifflera le coup d’envoi à 15h. Dans le même temps, les réservistes du FCC II se déplaceront à Saissac, où ils retrouveront leurs homologues pour une rencontre du championnat de 3e division.  

  • Carnaval : Les écoliers de Louis-Pergaud font étinceler la tradition

    Carnaval Kids 2012 033 bis.jpgGrimés et costumés, les enfants ont fêté carnaval.

    Quelques heures seulement avant l’arrivée da sa Majesté Badaluc XLIV, les écoliers de Louis-Pergaud ont triomphalement accueilli un invité tout aussi illustre. Digne descendant d’un arrière grand-père venu en Kercorb voilà bientôt douze lustres, le petit prince de carnaval ne s’y est pas trompé, appréciant comme il se doit l’hospitalité des pensionnaires de la Place Salvador Allende. Lesquels s’étaient accordés un acompte sur les vacances de Pâques.  

    Un cortège multicolore emmené aux accents carnavalesques des musiciens de l’OPVC a sillonné les rues chalabroises, pour une parade ensoleillée et haute en couleurs. Une belle fête à laquelle étaient associés les bambins de la crèche Vanille et Chocolat, trop heureux de déambuler sur les cours, aux côtés des grands.

    Cette liesse connaîtra pourtant un bémol de taille, à hauteur de la place Charles Amouroux. Un retournement de situation incompréhensible, qui verra l’alter ego de Badaluc, précipité dans les flammes infernales, par un jeune tribunal d’exception, brillant mais peu clément. Au fil d’un jugement mené tambour battant par des magistrats aux plaidoiries un tantinet expéditives, les carnavaliers en herbe ont fait preuve d’une belle imagination, pour démontrer au final que force devait rester à la tradition.

    Une avant-première très réussie, qui connaîtra un prolongement tout aussi festif dès aujourd'hui samedi 14 avril à partir de 18h 30, avec l’arrivée sous la halle, de Badaluc 44e du nom.   

    Un album-photos Carnaval des enfants a été mis en ligne. 

  • Bataille de Camerone

    camerone,aale,capitaine danjou

    La commémoration du 149e anniversaire du combat de Camerone se déroulera aujourd’hui samedi 14 avril, selon le programme suivant : 9h 30, rendez-vous des porte-drapeaux au monument aux Morts. 10h, messe en l'église St Pierre. 11h, cérémonie au monument aux Morts avec dépôt de gerbes. Honneurs aux Morts. 11h 15, départ en cortège vers la maison natale du Capitaine Danjou. Dépôt de gerbe. Lecture du récit du combat de Camerone. Honneurs. 11h 45, vin d'honneur à la mairie, offert par la municipalité. 13h, déjeuner au Moulin de l'Evêque.

  • L’Eau Bleue du Verger de Roubichoux consacrée

    Lors du XXe chapitre de la Confrérie des Compagnons de Roubichoux, six personnalités armées par Jean-Louis Goepfert, grand maître, sont venues rejoindre les rangs de cette noble assemblée. 

    Pâques 2012 Roubichoux .jpgLes membres de la Confrérie réunis aux côtés du grand maître, Jean-Louis Goepfert. 

    En ce lundi pascal, les notes d’un harmonium accompagnaient sous la nef de la petite église de Saint André de Roubichoux, le dernier acte de l’office célébré par Pierre Dimilhac, prêtre suppléant du Père Georges Passerat. Les Compagnons de Roubichoux pouvait alors se diriger vers le théâtre de verdure, cadre du XXe Chapitre de la Confrérie, née au printemps 2004, et émanation festive de l’association des Compagnons.    

    "Sans vin, tout est vain !"  

    Jean-Louis Goepfert, grand maître, ouvrait la cérémonie en remettant en mémoire les destinées de figures emblématiques ayant pour nom, Noé, Saint Vincent, Bacchus et Saint André. Il offrait pour conclure, un quatrain de La Palice, auquel l’assemblée souscrivait pleinement : « De l’inventaire du raisin je vénère la mémoire, et pour bien goûter le vin, je juge qu’il faut en boire ». Il était l’heure d’armer les futurs confrères, invités par Pierre Bénet, grand chancelier, à se rassembler sous la bannière de Patrick Hoff, grand massier. Selon un rituel immuable et oecuménique, Pierre Dimilhac (Toulouse), Anne Hippeau, Murielle Breney et Françoise Colungo, Philippe Clément (Narbonne) et Marius Fabre (Limoux), rejoignaient une confrérie riche aujourd’hui de plus de cent membres.

    compagnons saint andré de roubichouxArmé par Jean-Louis Goepfert, Philippe Clément est devenu membre de la Confrérie.

    Alors, et alors seulement, les magnums de la dernière vendange du Clos Roubichoux venaient un à un, voler la vedette sur la scène d’un théâtre suspendu face aux Petites Pyrénées. Tandis que la braise ardente, faisait jeu égal avec la fièvre animant depuis le petit matin, la Grande Brigade des Compagnons et Michel Boussioux son grand intendant.

    Les visites de la vigne paysagère (qui sera vendangée le dimanche 23 septembre prochain), de la chapelle et des ruines du château du Quercorb, n’interviendraient que plus tard dans la journée, après la dégustation de la dernière cuvée « L’Eau Bleue du Verger de Roubichoux ». Un nectar dont le secret de fabrication est détenu par "Papy Jeannot", concepteur du processus d’élaboration, en étroite collaboration avec "M. Aristide".

    Un nouveau rendez-vous pascal empreint de convivialité et d’amitié s’est tenu dans le cadre unique du hameau de Roubichoux, grâce à l’implication des Compagnons, soudés aux côtés de Pierre Bénet. Nouveau président et successeur de Jean-Luc, son frère, qui passait le témoin après deux décennies consacrées à la restauration et à la sauvegarde d’un précieux patrimoine. Ce dernier a tenu à remercier toutes les personnes ayant œuvré sans compter sur le site, les premiers compagnons, les entreprises, les mairies, les cousins du Doubs et la Famille Bénet.

    Un album XXe Chapitre de la Confrérie des Compagnons de Roubichoux a été mis en ligne.