Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une dictée pour célébrer la journée de la Francophonie

    Dictée Mars 2012 001.jpgBernadette Larrue distribue le matériel nécessaire, la dictée va pouvoir commencer.

    Mardi 20 mars, le salon du conseil municipal se transformait en salle de classe, grâce à une invitation lancée par Bernadette Larrue. Un retour au bon vieux temps de la communale, qui a permis à vingt-six élèves de se prêter volontairement à l’exercice de la dictée, et de célébrer ainsi la journée internationale de la Francophonie.

    journée internationale de la francophonieCette journée fêtée depuis dix-sept ans par tous les pays ayant la langue française en partage, était placée sous le signe du dialogue et de la diversité. Et à vingt heures très précises, les candidats munis du matériel nécessaire, partaient à la rencontre du Petit Prince et d’un aviateur en panne dans le désert du Sahara. Le nez collé sur la feuille et le crayon vissé aux lèvres, la tentation de dessiner un mouton était grande, mais il était aussi l’heure de ramasser les copies. Aussitôt redistribuées dans le désordre, les dictées allaient recevoir leur lot de croix, au terme d’une correction parfaitement anonyme, et des plus animées. C’était sans compter sur la présence de maître Capello du Kercorb (photo), lequel réussira à convaincre les potaches les plus sceptiques. Les meilleurs annonçant trois fautes, pas mieux, toutes et tous promettant de revenir à la prochaine invitation. 

    journée internationale de la francophonieAu final, une excellente soirée, à laquelle ont participé il faut le souligner, deux candidates venues tout spécialement de Tarascon sur Ariège, aux côtés du jeune Aristide, le cadet de la classe (photo).

  • Football : Le FCC gagne son duel face à Fanjeaux

    Hugues Nov. 2011.jpgLes "jaune et noir" de Fanjeaux se sont montrés aussi combatifs que lors du match aller  (photos archives 13 novembre 2011).  

    L’affiche du dimanche 25 mars au stade Lolo Mazon était susceptible d’attirer en nombre les supporters du FCC, invités à assister à un duel opposant le team fanion du Kercorb à l’Etoile Sportive Fanjuvéenne, club en course pour la montée en promotion honneur. Au final, le spectacle aura bel et bien été au rendez-vous, le FCC disposant du onze visiteur dans les ultimes minutes de la rencontre, score final 2 à 1.

    ES Fanjeaux Nov. 2011.jpgFace à des « jaune et noir » qui avaient littéralement asphyxié le FCC lors du match aller sur la pelouse de Fanjeaux (3-0), les partenaires d’Alexandre Cassagnaud auront assuré l’essentiel en disposant d’une équipe très joueuse et extrêmement mobile. L’ouverture du score sera chalabroise, grâce à un pénalty converti par Aurélien Moralès, avant que les représentants de Saint-Dominique n’égalisent. Le dénouement interviendra à la conclusion d’un mini corner frappé à l’entrée de la surface de réparation, repris victorieusement par Julien Franot, défenseur multi cartes. Ce succès intervient au meilleur moment pour un FCC qui se replace au général, avant un difficile déplacement dimanche 1er avril prochain à Castelnaudary.      

    En ouverture, le FCC II et Salles-sur-l’Hers II ont partagé les points, score final 3 à 3, avec des buts de Lucas Martinez, Christopher Gomez et Théo Rosich. Dimanche matin, les Moins de 13 ans qui accueillaient leurs homologues de l’AS Lézignan ont cédé une nouvelle fois sur la marque de 1 à 3, but de Julien Ferrier.

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Informations paroissiales

    secteur paroissial du kercorb( Chapelle du Calvaire, photo Henriette Brembilla).

    Le secteur paroissial du Kercorb présente le programme des célébrations pascales. Vendredi 30 mars à 18h, célébration pénitentielle suivie de la messe en l’église Notre-Dame à Chalabre. Samedi 31 mars à 18 h, messe des Rameaux à Villefort. Dimanche 1er avril à 10h 30, messe des Rameaux à Saint-Pierre (vente des oeufs de Pâques aux diverses célébrations).

  • Rugby : L’Entente cède face à Labastide-Beauvoir

    Alexis Benet.jpgAlexis Benet s’est une nouvelle fois employé aux côtés de ses partenaires.

    Dimanche 25 mars, le stade Jean Coste du Peyrat-sur-l’Hers accueillait une rencontre en retard du championnat de rugby de 2e série Midi-Pyrénées (journée du 29 janvier). Face au quinze de Labastide-Beauvoir, les jeunes rugbymen de la Vallée de l’Hers ont lourdement chuté sur le score de 29 à 5 (mi-temps 12-5).

    Dirigée par Benoît Trillou, arbitre de fédérale, la rencontre aura rapidement tourné à l’avantage des visiteurs, après les sorties sur blessure de Damien Hillat (fracture  du plancher orbital après un coup de genou sur placage), de Christophe Servant (arcade ouverte), et d’Olivier Carbonneau, touché à l’épaule droite. Le jeu va alors se compliquer pour l’Entente Kercorb-Plantaurel, privée de sa troisième ligne, et donc à la peine pour rivaliser avec l’ACLB, venue chercher le billet de la qualification.   

    Les remplaçants ne démériteront pas, mais le manque d'expérience fera la différence, avec au final, cinq essais encaissés contre un seul inscrit. L’entame de l'USKBP sera prometteuse, avec l’ouverture du score sur un essai signé Olivier Carbonneau, mais deux essais laissés en route vont priver les « bleu et blanc » d’un break mérité. Toujours au contact, le quinze de la Haute-Garonne va inverser la tendance et filer par deux fois en dame, pour virer en tête au repos. Un nouvel essai encaissé dès la reprise fera très mal aux joueurs du duo Pinho-Teixeira-Laffont, qui évolueront ensuite à quatorze, durant deux fois dix minutes. Une infériorité numérique sanctionnée par deux nouveaux essais, pour un score final de 29 à 5.

    L’Entente de la Vallée de l’Hers mettra un terme à sa saison le dimanche 1er avril prochain à 15h, avec la réception au stade Lolo Mazon, du club de Brignemont. Par ailleurs, joueurs et dirigeants de l’USCKBP adressent un message de soutien au club de Labastide-Beauvoir, après le décès de leur talonneur Yannick Willems, victime d’un accident de la route au soir du dimanche 25 mars.

    L'équipe :
    David Bachelard, Lionel Jaumandreu, Martial  Fourcassa, Alexis Benet, Frédéric Boussioux, Damien Hillat, Christophe Servant, Jean-Michel Ferrier, Hervé Jaumandreu, Olivier Carbonneau, Joris Fourcassa, Frédéric Lacanal, Johan Rivals, Julien Bachelard, Sébastien Romero, Romain Sicre, Brice Garcia, Gabriel Simorre, Bastien Garcia, Julien Garros, Jean-Charles Nozières, Jonathan Razeyre.

  • Jeane Manson, Hugues Aufray, parrains de Château-Chalabre

    Voilà dix ans, le 30 mars 2002, le parc de loisirs historique et participatif de Château-Chalabre ouvrait pour première fois ses portes au public. L'article qui suit avait été publié dans l'édition de l'Indépendant du samedi 13 avril 2002.

    Château-Chalabre.JPGAprès Hugues Aufray (au second plan), Jeane Manson a signé le livre d'or de la ville (photo archives, mars 2002).

    L'ouverture officielle du parc historique et participatif de Château-Chalabre, lors du week-end pascal, avait donné lieu à quelques scènes spendides et rares, une troupe à cheval avait même investi les cours de la capitale du Kercorb. Emmenés par leur président Gilles Roméro, les Chevaliers du Kercorb guidaient sur le pavé chalabrois Jeane Manson et Hugues Aufray, adoubés quelques minutes auparavant, dans la salle d'armes du château-fort.

    Une visite de la bastide chalabroise que Dame Jeane et Chevalier Hugues ont terminé dans les salons de la mairie, Cours Sully, invités par l'équipe municipale et Christian Guilhamat. Après avoir souhaité la bienvenue à ses illustres visiteurs, le premier magistrat n'a pas manqué de saluer l'ambitieux projet initié par Gilles Roméro, formulant pour conclure, de sincères voeux de succès. Parrains de l'événement, Jeane Manson et Hugues Aufray, visiblement attachés à la défense du patrimoine, ont renouvelé leur soutien aux Chevaliers du Kercorb, avant d'apposer leur nom sur le livre d'or de la cité chalabroise.   

  • Yvan Fleissig a pignon sur rue

    Yvan Fleissig Mars 2012.jpgYvan Fleissig (au centre) a reçu de nombreux messages de félicitations et d’encouragements.

    Une effervescence peu commune animait tout dernièrement les abords de l’ancienne halle aux blés, à l’occasion de l’ouverture officielle d’une galerie d’art permanente au cœur du village. Réunie sous l’ancienne devanture de la Maison Baby, la foule des grands jours avait répondu à l’invitation de l’artiste Yvan Fleissig, célèbre au-delà des frontières du Kercorb et du Plantaurel, qui l’accueillaient voilà bientôt vingt ans.

    Après plusieurs semaines de travaux menés entre les murs de ce qui fut autrefois un commerce prospère et réputé, « L’œil de Chalabre », du nom de cette salle d’exposition, a été officiellement inaugurée, en présence des élus chalabrois et du conseiller général du canton. Christian Guilhamat maire faisait part de sa satisfaction en relevant le caractère prometteur d’une initiative à même de voir la place Espérance Folchet, retrouver son attractivité d’autrefois. Jean-Jacques Aulombard pour sa part se félicitait du succès de cette rencontre, tel un rayon de soleil annonciateur d’un printemps artistique. A la conclusion de ce vernissage, Yvan Fleissig adressait de vifs remerciements à toutes les personnes l’ayant aidé à réaliser son dessein, avant d’offrir à ses invités, un appétissant buffet aux saveurs de sa Roumanie natale.

    Les amateurs d’art peuvent admirer les créations d’Yvan Fleissig au n° 10 de la rue Saint Antoine, le samedi de 9h à 13h, le dimanche de 10h à13h, et sur rendez-vous, en composant le 06 80 51 63 70.

  • Une cérémonie très suivie pour le 50e anniversaire du « Cessez-le-feu » en Algérie

    19 mars 1962,50e anniversaireLes élèves de Louis-Pergaud et la chorale Eissalabra ont pris part à l’hommage rendu.

    La commémoration du « cessez-le-feu » marquant la fin de la guerre en Algérie s’est déroulée le lundi 19 mars en présence des membres du comité cantonal dela Fnaca.Aleurs côtés, les élus de la commune, Jean-Jacques Aulombard conseiller général, et les représentants des amicales des anciens combattants, avec à leur tête les porte-drapeaux Louis Arcizet, Gilbert Barthès, Jacques Brembilla et Manuel Montoro. Cette manifestation rehaussée par une forte participation des enfants de l’école primaire Louis-Pergaud, a pris la direction du monument aux Morts où Christian Guilhamat maire et Gérard Couteau président du comité Fnaca, ont déposé une gerbe avant de prendre tour à tour la parole.

    19 mars 1962,50e anniversaireLe président Gérard Couteau durant son intervention.  

    Un hommage solennel a ainsi été rendu sous une pluie battante, « aux compagnons qui ont donné leur vie pour accomplir les missions que la République leur a imposées ». Le président Couteau poursuivait en invitant chacun à « rechercher le chemin de la compréhension mutuelle, de la générosité et du partage, afin de sauver la Paix par le dialogue, la tolérance et l’amitié ».

    19 mars 1962,50e anniversaireAprès une sonnerie aux Morts impeccablement exécutée par le clairon Gérald Mourareau, la chorale Eissalabra et les petits élèves de Louis-Pergaud entonnaient une vibrante Marseillaise. Le président Gérard Couteau remerciait l’ensemble des participants et tout particulièrement l’équipe éducative de l’école, avant de conclure son intervention en ces termes : « Espérons que le témoignage de votre fidélité, fera prendre conscience à nos grands dirigeants politiques, quelle que soient leurs tendances, qu’après 50 ans de mépris et de dédain, ils comprennent enfin, le message que l’immense majorité des Français nous témoigne à nous, la dernière génération qui a connu les affres, les douleurs, les peurs, les privations de la 2e Guerre mondiale avant notre guerre d’Algérie, nos 30.000 militaires et nos 150.000 harkis tués, et les dizaines de millions de civils européens et arabes, en ayant le courage d’officialiser notre journée commémorative du 19 mars, à l’image des conflits précédents, 11 novembre 1918 et 8 mai 1945 ».